Vascularites m dicamenteuses
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 32

Vascularites médicamenteuses PowerPoint PPT Presentation


  • 251 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Vascularites médicamenteuses. COURS DE DES 09/11/2012 ANNE CONTIS. Classification de Chapel Hill. Epidémiologie. Manque d’études prospectives de prévalence Pour ATS: 11% produisent ANCA, 4% vascularite clinique PTU: 20 à 64% produisent ANCA, 6,5% vascularite clinique ( 100 cas publiés )

Download Presentation

Vascularites médicamenteuses

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Vascularites médicamenteuses

COURS DE DES

09/11/2012

ANNE CONTIS


Classification de Chapel Hill


Epidémiologie

Manque d’études prospectives de prévalence

Pour ATS: 11% produisent ANCA, 4% vascularite clinique

PTU: 20 à 64% produisent ANCA, 6,5% vascularite clinique

( 100 cas publiés )

ATB (minocycline): 7% produisent ANCA

Anti TNF: 10% produisent des Ac

( 118 caspubliés)


Principaux médicaments

Anti-thyroiddrugs

Benzylthiouracil

Carbimazole

Methimazole

Prophythiouracil

Antibiotiques

Cephotaxime

Minocycline

Anti-TNF alpha

Adalimumab

Etanercept

Infliximab

Psychotropes

Clozapine

Thioridazine

Autres

Allopurinol

D-Penicillamine

Hydralazine

Levamisole

Phenytoin

Sulfasalazine


ATS et vascularites

PTU>>> néomercazole (ratio 8,3: 1)

50% lupus induits et 50% vascularites

Sex ratio 4:1 , ethnie japonaise+++

Atteinte organe plus fréquente++ (rein, poumon)

Formes plus sévères

Longue exposition (42 mois en moyenne)

p-ANCA anti MPO+ (réactivité croisée avec TPO) mais formes sévères symptomatiques liées à c-ANCA


Anti TNF alpha et vascularites

118 cas rapportés entre 1990 et 2008

39 cas de vascularites sur 1 an en France

50% liées à infliximab et 50% aux formes S/C

87% PR

Diag. 38 semaines après introduction

Patients de plus de 50 ans

Atteinte extra cutanée ds 25% cas

Effet classe


Anti leucotriène et Churg and Strauss?

Guilpain P, Viallard JF, Lagarde P, Cohen P, Kambouchner M, et al. Churg–Strauss syndrome in two patients receiving montelukast. Rheumatology 2002; 41:535–539

T Hauser, A Mahr,C Metzler, J Coste, R Sommerstein,W L Gross, L Guillevin, B Hellmich.The leucotriene receptor antagonist montelukast and the risk of Churg-Strauss syndrome: a case–crossover study . Thorax 2007;63:8 677-682

Harrold LR, Patterson MK, Andrade SE, et al. Asthma drug use and the development of Churg-Strauss syndrome (CSS). Pharmacoepidemiol Drug Saf. 2007 Jun;16(6):620-6.

->conclusionFDA en 2009: “no one class of LTA is associated with CSS…. and LTA are safe”


Physiopathologie

  • Multifactorielle

  • 3 hypothèses:

    • MPO convertit médicament en métabolite cytotoxique immunogène -> activation LT, coopération LB et production ANCA

    • Accumulation métabolite intracytoplasmique PNN -> liaison avec MPO-> switch conformation-> nouveaux épitopes Ag-> switch spécificité ANCA

    • Induction apoptose PNN -> exposition membranaire Ag -> production ANCA continue

    • Prédisposition génétique?


Clinique

Proche des vascularites à ANCA primitives

1-Formes les plus fréquentes:

Tropisme cutané+++ (63% cas)

Arthro-myalgies

Fièvre +/- AEG


Signes cutanés et articulaires


Signes cutanés


Clinique

2-Formes systémiques plus rares:

Rein++ (19% des cas): protéinurie, hématurie, IR. GNRP et IRC terminale rares

Poumon: hémorragie intra alvéolaire, pneumopathie interstitielle, rares SDRA

Cas exceptionnels: surdité perception, péricardite, atteinte SNC (troubles cognitifs, pachyméningite…)


Diagnostic

Souvent compliqué et tardif

Clinique évocatrice mais pas spécifique

Interrogatoire primordial!! : prises médicamenteuses dans les 6 mois, lien temporel


Anapath

Biopsies utiles au diagnostic de vascularite et exclusion diagnostic différentiel

Peau: leucocytoclasie et nécrose fibrinoide petits vaisseaux

Rein: typiquement glomérulonéphrite pauci- immune avec nécrose

Poumon: LBA: alvéolite neutrophilique et macrophages riches en hémosidérine


Anapath peau (1)

Débris nucléaires poussiéreux= leucocytoclasie


Anapath peau (2)

Nécrose fibrinoide


Anapath rein


Biologie


ANCA

Vascularites médicamenteuses= vascularites à ANCA

Typiquement p ANCA dirigés contre plusieurs types Ag: MPO+++, HLE, cathepsin G, lactoferrine

Forte association spécificité HLE-ANCA et lactoferrine-ANCA avec vascularite médicamenteuse


HLE- ANCA


ANCA

  • Vascularite primitive:

  • Titre plus faible

  • Avidité élevée

  • Toutes classes Ig

  • Cible Ag unique

  • Vascularite médicamenteuse:

  • Titre plus élevé

  • Avidité faible

  • Pas d’IgG3

  • Cibles Ag multiples


ANCA

Monitoring ANCA non fiable

Pas de corrélation clinique systématique

Persistance ANCA malgré rémission

Augmentation titre non prédictive de rechute

Avidité des ANCA= meilleur marqueur d’activité


AECA?

Anticorps anti cellules endothéliales

Impliqués dans pathogénie lésions vasculaires

Yu F, Zhao MH, Zhang YK, Zhang Y,Wang HY. Anti-endothelialcell antibodies (AECA) in patients with propylthiouracil (PTU)-induced ANCA positive vasculitis are associated with disease activity. Clin. Exp. Immunol. 2005; 139: 569–74.

->Si ANCA+ mais AECA-: pas de signes cliniques


Diagnostic positif

Signes et symptômes de vascularite temporellement reliés à l’utilisation du médicament et régressant à l’arrêt

ANCA positifs avec cibles Ag multiples

Exclusion diagnostic différentiel (infection/néo/vascularite primitive)


Traitement


Traitement

1ère étape:

Eviction agent causal

Déclaration pharmacovigilance!!!

Pas de réintroduction du médicament (voire de la classe)


Traitement


Traitement

2ème étape: Immunosuppresseurs?

Si symptômes peu spécifiques et mineurs: arrêt ttt causal seul

Si atteinte d’organes: corticoïdes 1mg/kg/j 4 à 8 semaines puis sevrage en 6 à 12 mois

Si atteinte rénale ou pneumo sévère: boliSolu et Endoxanou MMF ou Azathioprine

Si Sd pneumo-rénal: plasmaphérèses


Traitement


Pronostic

  • Bon, surtout si arrêt médicament en cause précoce!

  • Evolution favorable en 1 à 4 semaines pour formes limitées

  • Pas de rechute

  • Raisons bon pronostic:

    • Signes cliniques modérés

    • Éviction médicamenteuse éteint réponse SI

    • ANCA moins avides et pas de sous classe IgG3


Take home message

Savoir y penser!!

Eviter usage de médicaments inducteurs de vascularite médicamenteuse

Eviction médicamenteuse à la moindre suspicion

ANCA importants pour le diagnostic différentiel

Traitement immunosuppresseurs au cas par cas

Déclaration pharmacovigilance!


Bibliographie

Gao Y, Zhao MH. Review article: drug-induced anti-neutrophilcytoplasmicantibody-associatedvasculitis. Nephrology (Carlton) 2009;14:33–41.

Radić M, MartinovićKaliterna D, Radić J. Drug-induced vasculitis: a clinical and pathological review. NethJ Med. 2012 Jan;70(1):12-7.

Jean-Jacques Dubost, Anne Tournadre, Bernard Sauvezie. Vascularites médicamenteuses. Revue du Rhumatisme, Volume 69, Issue 4, April 2002, Pages 370-375.

Mittie K Doyle, Marta L Cuellar. Drug-inducedvasculitis. Expert Opinion on Drug Safety Jul 2003, Vol. 2, No. 4, Pages 401-409: 401-409.


  • Login