L’APNEE et L’ENCADREMENT en APNEE
Download
1 / 28

L’APNEE et L’ENCADREMENT en APNEE - PowerPoint PPT Presentation


  • 141 Views
  • Uploaded on

L’APNEE et L’ENCADREMENT en APNEE. Prérogatives de l’initiateur-Entraîneur Fédéral C1 Apnée.  Il enseigne l’apnée. Il peut encadrer dans les limites de l’espace proche (jusqu’à 6m).  En milieu naturel, l’effectif de son groupe est composé au maximum de 8 apnéistes.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' L’APNEE et L’ENCADREMENT en APNEE' - marly


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Prérogatives de l’initiateur-Entraîneur Fédéral C1 Apnée

Il enseigne l’apnée. Il peut encadrer dans les limites de l’espace proche (jusqu’à 6m).

En milieu naturel, l’effectif de son groupe est composé au maximum de 8 apnéistes.

Il peut assurer, dans les limites de l’espace proche, les fonctions :

* de directeur de bassin en milieu artificiel

* de directeur de séance en milieu naturel

* de guide de randonnée subaquatique

Il valide les compétences des Niveaux 1 et 2 d’Apnée


Sécurité du bassin Apnée

POSS DU CENTRE NAUTIQUE DE SAINT DIZIER

(Poste d’organisation de sauvetage et de secours)

N° D’URGENCES

SAMU : 15

POLICE : 17

POMPIERS : 18

APPEL D’URGENCES INTERNATIONNAL Portable : 112

SEVICE DE MEDECINE HYPERBARE

Hal MAISON BLANCHE Doc. JOURNE :03.26.18.48.23


PRISE EN COMPTE DU GROUPE Apnée

Etat de santé

RAPPEL :

LE 1er DANS L’EAU EST L’ENCADRANT

NE JAMAIS FAIRE D’APNEE SEUL

Alimentation

Temps et distance maîtrisée

(niveau)


PHASE DE PREPARATION STATIQUE ET DYNAMIQUE Apnée

Se ventiler sans s’hyperventiler

Le CO2 est le principal facteur chimique de la reprise ventilatoire.

Si son seuil est trop bas, l’apnéiste ne ressent pas le besoin impérieux de respirer, même si son taux d’O2 est insuffisant.

Hyperventilation :

inspiration et/ou expiration répétées ayant une amplitude au-delà de la normale


PHASE DE PREPARATION STATIQUE ET DYNAMIQUE Apnée

Le mécanisme de l’hypoxie

Le système nerveux central n’est pas assez alimenté en O2 pour fonctionner correctement. Il se met en « veille »; ce qui aboutit à des troubles de la conscience allant jusqu’à la perte de connaissance ou « syncope ».

Vidéo sauvetage


PHASE DE PREPARATION STATIQUE ET DYNAMIQUE Apnée

SE RLAXER

Discuter dans les minutes précédentes, respirer calmement


APNEE STATIQUE Apnée

Sécurité avant l’apnée

Avoir un point d’appui est essentiel !!!!

Il faut donc choisir son site en adéquation avec l’exercice

Bord de piscine

Petit bain


APNEE STATIQUE Apnée

La sécurité pendant l’apnée

Statique en surface

Ne jamais forcer

Echauffement

Annoncer une durée et les temps de contrôle :

Ex : toutes les 30’’ pendant 2min puis toutes les 15’’

Adaptez ces consignes à vos élèves…..

Geste non éqivoque entre apnéistes

Attention tout lâcher de bulles

= SIGNE de SYNCOPE


APNEE STATIQUE Apnée

La sécurité pendant l’apnée

Oublier la montre  ce n’est pas un concours

Être à l’écoute de ses propres sensations !!!!!

ATTENTION

Sensation de bien être, aisance inhabituelle

Grosse difficulté pour finir son apnée, grosse soif d’air contre laquelle on lutte exagérément

DANGER SYNCOPE


APNEE STATIQUE Apnée

Sécurité au cours de la sortie de l’eau

 Sortie en douceur sans geste brusque

Prendre appui

Soufflet trois fois

Retirer le masque ou le pince nez

Confirmer par geste et par voix que tout va bien

Surveillance entre 30 et 40 secondes


APNEE STATIQUE Apnée

Saturation O2

100%

Phase d’aisance

Période d’oxygénation et donc de récupération

Variable en fonction du protocole de sortie

Sortie

Phase de lutte

Temps

Effort de trop

=

Syncope

Sécurité après la sortie de l’eau pendant 30 à 40 secondes


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité avant l’apnée

Avoir un point d’appui est essentiel !!!!

Il faut donc choisir son site en adéquation avec l’exercice

Bord de bassin,ligne d’eau tendu …

Définir un sens de nage /lignes au sol


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

Évoluer en binôme au minimum :

Apnéïste de sécurité doit être au plus proche …

L’apnéïste doit toujours annoncé sa distance ou respecter celle du cadre

Tout dépassement

=

intervention de la sécurité de surface


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

Barotraumatisme de l’oreille :

Attention, penser à compenser vos oreilles dés l’immersion !!!!

Compensation douce et régulière tout au long de la descente avant d’avoir mal même de ressentir une légère gêne

Toute sensation de gêne ou de douleur = arrêt de l’apnée


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

La syncope

Dépassement de ses limites et/ou non respect des temps de récupération

 Savoir reconnaître sur soi les signes pré syncopaux

 Sensation de bien, aisance inhabituelle

 Grosse difficulté à finir son apnée contre laquelle on lutte exagérément

 Lourdeur et chaleur dans les muscles cuisses, picotements dans les extrémités, vertiges, troubles visuels, tremblements

 Ces signes ne sont pas obligatoires ar la syncope ne previent pas


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

Les facteurs aggravants de la syncope

Surconsommation d’O2 en fin d’exercice :

 Stress, perte de contrôle de soi

 Efforts désordonnés, accélération finale

 Fatigue, absence d’alimentation avant la séance

 Altération amplifié par l’hypoxie entraînant un comportement irrationnel


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

  • La syncope et/ou PCM (perte de contrôle moteur)

  • Savoir reconnaître les signes pré syncopaux de son binôme

  • Sous l’eau

  • Non respect des consignes définies

  • Relâchement, ralentissement, changement de rythme ou de direction

  • Absence de mouvement,l’apnéïste se met à couler

  • Lâcher de bulles en fin d’apnée

  • Accélération du rythme de nage en fin d’apnée

  • Forte extension du cou avant d’atteindre le mur ou la surface


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Sécurité pendant l’apnée

  • La syncope et/ou PCM (perte de contrôle moteur)

  • Savoir reconnaître les signes pré syncopaux de son binôme

  • En surface

  • Tremblements et incapacité à coordonner ses gestes

  • Coloration des lèvres et du visage

  • Regard vide, pas de réponse aux stimulations

  • Pas de reprise à la respiration

    Ces signes ne sont pas obligatoires car la syncope ne prévient pas


APNEE DYNAMIQUE Apnée

  • Sécurité au cours de la sortie

  •  Sortie en douceur sans geste brusque

  • Prendre appui

  • Soufflet trois fois

  • Retirer le masque ou le pince nez

  • Confirmer par geste et par voix que tout va bien

  • Surveillance entre 30 et 40 secondes

    A la remontée, l’apnéïste de sécurité doit être le plus proche possible (une longueur de bras maximum) de l’apnéïste. Il ne doit pas hésiter à l’aider à prendre appui


APNEE DYNAMIQUE Apnée

Distance allongée

Ce travail ne se fait plus en binôme mais à trois avec un apnéïste de sécurité à l’arrivée


REACTION FACE A UN ACCIDENT D’APNEE Apnée

Noyade: Inhalation d’un liquide dans les poumons entraînant des lésions alvéolaires irréversibles

Syncope :Le système Nerveux central n’est pas assez alimenté en Oxygène pour fonctionner correctement et il se met en « veille ». Ceci se traduit par des troubles de la conscience, c’est ce que nous appelons la « SYNCOPE ». C’est aussi un mécanisme de protection du cœur, des poumons et du cerveau.

Samba (PCM) : Étape limite avant la perte de connaissance :

Sorte de crise d’épilepsie, liée à une souffrance du système nerveux. Série de convulsions incontrôlables sans perte de connaissance, brèves, parfois inaperçues ou très violentes.


LA NOYADE Apnée

Alvéoles : siège des échanges gazeux= « Sac » dont la paroi est tapissée de surfactant (Empêche l’affaissement de l’alvéole sur elle-même).

Inhalation d’un liquide dans les voies aériennes. Le surfactant est détruit; l’alvéole s’aplatie sur elle-même et les passages gazeux (02/CO2) ne peuvent plus s’effectuer.

Les organes les plus fragiles (poumon, cerveau et cœur) vont se détériorer rapidement entraînant une perte de connaissance et la mort après quelques minutes


LA NOYADE Apnée

Symptômes

Toux > 1/4h

Insuffisance respiratoire

Cyanose

Accélération du rythme cardiaque et respiratoire

Légère mousse rose (la spume)

En cas de simple toux persistante : risque de déficience respiratoire

même quelques heures plus tard.

Un avis médical est donc nécessaire !!!!

Conduite à tenir

Position semi assise si conscience

ou PLS si inconscience.

Oxygénothérapie (15l/min)

Réchauffer. Faire les gestes de secourisme

qui s’imposent

Prévenir les secours


LA NOYADE Apnée

CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA NOYADE

Sous l’eau :

En cas de signes pré-syncopaux ou de doutes, remonter l’apnéiste à la surface.

Si, il y a perte de connaissance, assurer l’étanchéité des voies aériennes de la victime à l’aide de la main

En surface :

Maintenir les voies aériennes de la victime hors de l’eau.

Oter son masque.

Vérifier sa ventilation et sa conscience par stimulation physique et auditive.

Réaliser 2 insufflations nasales si nécessaires.

Donner l’alerte.

Tracter la victime vers le point d’appui le plus proche


PREVENTION CHEZ L’APNEÏSTE Apnée

Etre en bonne condition physique. S’être alimenté et hydraté.

Le cerveau consomme de l’oxygène et du sucre.

En cas d’hypoglycémie, même faible, le système nerveux est plus sensible à l’hypoxie

Proscrire l’hyperventilation

Respecter les consignes de sécurité.

 Connaître son matériel et celui de son coéquipier (lestage)

Ne pas dépasser les temps, distances indiqués ainsi que les temps de récupérations

Ne pas dépasser ses limites : remonter et respirer quand le besoin s’en fait sentir, les progrès viennent doucement

Surveiller son binôme au plus près et non 5 ou 10m derrière


CONCLUSION Apnée

La syncope, la PCM sont souvent imprévisibles mais ne sont pas une fatalité.

ELLES SONT LA CONSEQUENCE DE MAUVAIS COMPORTEMENTS.

En respectant les règles de sécurité, vous mettez toutes les chances de votre côté pour apprécier l’apnée au maximum.

Les accidents, quels qu’ils soient sont aussi graves et inadmissibles car ils entraînent des lésions irréversibles des cellules du cerveau (cellules non remplaçables)



ad