Antibioprophylaxie uropathies
Download
1 / 10

Antibioprophylaxie Uropathies - PowerPoint PPT Presentation


  • 92 Views
  • Uploaded on

Antibioprophylaxie Uropathies. Rémi Besson, Annie Lahoche Urologie et Néphrologie pédiatrique Hôpital Jeanne de Flandre Janvier 2014. Antibioprophylaxie. Reflux de haut grade +/- méga-urètre non refluant Quand une cystographie est demandée jusqu’à la réalisation de celle-ci.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Antibioprophylaxie Uropathies' - jory


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Antibioprophylaxie uropathies

AntibioprophylaxieUropathies

Rémi Besson, Annie Lahoche

Urologie et Néphrologie pédiatrique

Hôpital Jeanne de Flandre

Janvier 2014


Antibioprophylaxie
Antibioprophylaxie

  • Reflux de haut grade

  • +/- méga-urètre non refluant

  • Quand une cystographie est demandée jusqu’à la réalisation de celle-ci.


Quand de mander une cystographie
Quand de mander une cystographie ?

  • DAN:

    1) recherche d’obstacle sous vésicale (VUP, Urétérocele)

    2) recherche de reflux de haut grade uretère vu en échographie ( même une seule fois)

  • Infections:

    pyélonéphrite récidivée


Antibioprophylaxie1
Antibioprophylaxie

  • Elle a deux objectifs :

    - Réduire la fréquence des épisodes d’IU ;

    - Prévenir ou au moins limiter les lésions rénales secondaires aux épisodes répétés de pyélonéphrite aiguë.


Principes
Principes

  • Etre actifs sur E. coli, principale bactérie cause d’IU récidivantes .

  • Etre administrables par voie orale et bien tolérés.

  • Avoir une élimination prédominante par voie urinaire .


Principes1
Principes

  • Etre différents de ceux qui sont proposés en traitement curatif : aucun traitement prophylactique ne pouvant prétendre à une efficacité totale, si une infection survient, le même antibiotique ne pourra être utilisé en curatif car la bactérie impliquée a toutes les chances d’être résistante à l’antiinfectieux.

  • Avoir un effet écologique minimal sur la flore digestive, la flore digestive est le principal réservoir des bactéries cause d’IU, elle est quantitativement très importante et c’est sur elle que s’exerce essentiellement la pression de sélection des antibiotiques.


  • Les deux antibiotiques proposés sont le cotrimoxazole (hors-AMM) et la nitrofurantoïne4 (Grade C).

  • Le cotrimoxazole (contre-indiqué avant l’âge d’1 mois) est utilisé à la posologie de 1 à 2 mg/kg/j de triméthoprime et de 5 à 10 mg/kg/j de sulfaméthoxazole, la nitrofurantoïne à la posologie de 1 à 2 mg/kg/j. Ceux-ci sont prescrits en une prise quotidienne, au moment du pic de concentration osmolaire des urines pour une meilleure efficacité, soit le matin chez les enfants de moins de 2 ans, soit le soir pour les autres."

  • Sachant que la furadantine a été retiré du marché dans cette indication, il ne reste que le bactrim.


Proposition
Proposition

Alfatil jusqu'à 6 semaines (cf AMM du Bactrim) puis Bactrim.


Incidences des malformations urinaires
Incidences des malformations urinaires

  • VUP : 6 patients par an soit DAN mégavessie 12/an

  • Urétérocèles: 6/an

  • Dysplasie rénale:4/an

  • DRMK volumineuses 2/an

  • Total: pour la région 26 transferts in utéro par an pour 56 000 naissances