Les soins de bouche - PowerPoint PPT Presentation

les soins de bouche n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les soins de bouche PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les soins de bouche

play fullscreen
1 / 67
Les soins de bouche
190 Views
Download Presentation
zoe-bowen
Download Presentation

Les soins de bouche

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les soins de bouche Claire LAULAN

  2. Le rôle de l’infirmière • Rôle propre si soins de bouche avec des produits non médicamenteux • Rôle sur prescription si utilisation de produits médicamenteux pour traiter des affections buccales

  3. L’hygiène buccale fait partie de la toilette • La maladie peut entraîner une modification • du système immunitaire, • de la salivation, • de la motilité

  4. Une bonne hygiène buccale est source de bien être général • Notions de plaisir, de satisfaction, de communication, d’esthétique et de confort

  5. Les représentations de la bouche • Un organe; • moyen de reconnaissance des goûts; • moyen de communication; • lieu d’intimité (amoureuse, érotiques)

  6. L’hygiene buccale • Autosoin (conséquences quand l’autre le fait) • Apporte fraîcheur et sensation de propreté; • contribue au maintien d’une bonne image de soi • favorise la communication et la prise alimentaire

  7. Objectifs poursuivis • Prévenir l’infection, guérir ou améliorer l’état buccal déjà altéré • Prévenir le déssèchement des lèvres et de la cavité buccale • Prévenir les troubles de la nutrition

  8. Objectifs poursuivis • Diminuer les douleurs ou les odeurs • Récupérer sa capacité fonctionnelle (le goût, l’appétit, la déglutition, une meilleure communication) • Prévenir les surinfections ORL et digestives

  9. 3 types d’intervention 1- L’hygiène bucco-dentaire 2- Le soin de bouche non médicamenteux 3- Le soin de bouche médicamenteux

  10. 1ère étape L ’évaluation de l ’état de la bouche

  11. Evaluer la cavité bucco-dentaire par l’observation • Identifier les pratiques habituelles de la personne en matière d’hygiène buccale • Evaluer si douleur, si modification du goût, si sensation de soif, quantité et qualité de l’hydratation...

  12. Grille d’évaluation de l’état de la bouche • Grille de Kenny (1990) et grille de Jenkins (1989) • Score inf ou égal à 0 = bouche saine • Score entre 0 et 10 = bouche altérée • Score entre 10 et 20 = bouche très altérée

  13. Soins de bouche d’hygiène

  14. Caractéristiques d’une bouche saine • Salive claire, aqueuse, pH entre 6,8 et 7,4 • Lèvres souples et lisses • Gencives rosées et souples • Langue rosée et souple, sans dépôts • dents sans dépôts, prothèses adaptées et en bon état

  15. Composition de la salive • Eau • Electrolytes • Mucoprotéines (assurent la lubrification) • Enzymes digestives • Facteurs de défenses immunitaires • Facteurs hémostatiques

  16. Sécrétion salivaire 1 à 1,5 litres par jour

  17. Pourquoi la salive est-elle si précieuse? • Majoritairement composée d’eau • Elle hydrate les muqueuses • Elimine mécaniquement une partie de la plaque bactérienne • Facilite la déglutition

  18. Pourquoi la salive est-elle si précieuse? • Composée d’éléments protecteurs et régulateurs (minéralisation de l’émail, protection contre les micro-organismes, régénération des muqueuses)

  19. Réalisation du soin

  20. Soins de bouche dans un but de confort • Si une bouche non altérée: • Utilisation de solutions pour bains de bouche: • Hextril • Givalex • Eludril • Voire eau de Vichy

  21. Atteinte de l’intégrité de la muqueuse buccale • Bouche sèche (Xérostomie) • Candidoses buccales • Aphtoses buccales, Ulcérations • Mucite • Hémorragies

  22. La sécheresse buccale Asialie (absence de salive) Hyposalie (baisse de la salive)

  23. Les facteurs favorisants • Les benzodiazépines • Les anti-dépresseurs • Les médicaments atropiniques • les anti-hypertenseurs • L’O2, la respiration buccale • La déshydratation • La radiothérapie des glandes salivaires

  24. La clinique • Sensation de soif, besoin de s’humidier la bouche • Langue sèche, parfois rouge, dépapillée, vernissée, fissures au coin des lèvres • Soit, salive épaisse, filamenteuse, plus ou moins chargée de dépôts

  25. La clinique • Débris alimentaires collés aux parois endobuccales • Difficultés à mastiquer et à déglutir • Elocution difficile

  26. Conséquences • Difficultés à parler, à manger, à avaler… • Altération de l’état buccal : inflammation des gencives, ulcérations, langue fissurée, crevassée, glossite, candidoses…

  27. Conséquences • Mauvaise haleine • Impossibilité de maintenir les prothèses dentaires • L’anxiété

  28. ATTENTION • Une bouche sèche est un facteur prédisposant à la candidose buccale

  29. Traitement de la bouche sèche • Bicarbonate 14%o 3 à 4 fois par jour • Plus ou moins vaseline si la bouche est très cartonnée (gencives, le palais, la langue, l’intérieur des joues) • Protection des lèvres avec du beurre de cacao

  30. Traitement de la bouche sèche • Plus ou moins humidificateur • Gel humectant BioXtra (facteurs de protections) • Salive artificielle si besoin : Artisial, Syaline ou Xialine : 6 à 8 pulvérisations par jour

  31. Traitement de la bouche sèche • Jus d’ananas (papaïne) • Si croutes sèches et dépôts: possibilité d’utiliser l’eau oxygénée (Péroxyde d’hydrogène) : effet mécanique de nettoyage et de détersion

  32. Traitement de la bouche sèche • Si le patient est conscient mais fait des fausses routes aux liquides : • Humidifier la bouche avec des écouvillons suffisamment essorés • Préférer l’eau gélifiée • Faire rincer la bouche si le patient est d’accord pour recracher

  33. Traitement de la bouche sèche • Si le patient est comateux: • Humidifier les lèvres et la muqueuse buccale avec des écouvillons • Protéger les lèvres et la langue avec une fine couche de vaseline • Humidifier l’air ambiant • Possibilité d’utiliser un pulvérisateur ultrasonique (attention aux encombrements bronchiques)

  34. Les candidoses buccales

  35. La candidose buccale est due à un champignon du groupe des levures et du genre candida. • L ’agent le plus souvent en cause : le candida Albicans • Autres types de candida : • tropicalis, kruséi, glabrata

  36. Le candida est saprophyte. Il est présent chez l ’homme sain dans la muqueuse oro-digestive. • Les infections à candida sont donc opportunistes (la levure devient pathogène si facteurs favorisants)

  37. Les facteurs favorisants • Médicamenteux : • Les corticoïdes • Les chimiothérapies (altération du système immunitaire) • Les antiseptiques locaux, les antibiotiques (altération de l’équilibre de l’écosystème microbien)

  38. Les facteurs favorisants • Locaux : • Modification de la muqueuse • Sécheresse • Etat inflammatoire • Généraux : • Diabète • Immuno-supression (Sida, neutropénie…) • Age

  39. Le muguet ou forme pseudo-membraneuse • Forme la plus commune • Amas de pseudo-filaments : enduit grumeleux superficiel à l ’aspect de lait caillé adhérent à la muqueuse • Ces efflorescences se détachent très facilement, laissant apparaître une muqueuse érosive

  40. Le muguet ou forme pseudo-membraneuse • En amont, phase érythémateuse (2-3 jours), sensation de bouche sèche et dysphagie • Sensation de cuisson, de goût métallique • Souvent associée à une perlèche ou une chéilite • Risque à la chronicité si pas traitée

  41. Les candidoses érythémateuses • Forme où l ’enduit blanchâtre est peu ou pas présent • stomatite douloureuse à type de brûlure ou de démangeaisons • Muqueuse lisse, brillante • Langue dépapillée et vernissée • Souvent la complication d ’un traitement par ATB, corticoïdes, immunosuppresseurs)

  42. La glossite érythémateuse • Langue rouge et douloureuse • Soit lisse et dépolie • Soit sèche et atrophique ou encore recouverte d ’un enduit très hyperplasique • Souvent suite à un traitement ATB

  43. Ouranite des prothèses (stomatite candidosique) • Lésions qui touchent la voûte palatine (« ouranos » = du palais) • Sensation de sécheresse, irritation, brûlure • Erythème très marqué dessinant le tracé de la prothèse dentaire (liée à une mauvaise adaptation du matériel)

  44. Chéilite angulaire ou perlèche • Favorisée par : • Abaissement et augmentation du pli commissural qui entraîne écoulement salivaire • surtout chez le sujet âgé • le port amovible des prothèses • carence en fer

  45. Chéilite angulaire ou perlèche • Douloureuse • Bilatérale • Aspect fissuré • Souvent infection mixte : candidosique et bactérienne

  46. Candidoses hyperplasiques • Plaques blanchâtres permanentes, adhérentes à la muqueuse

  47. Mycose oesophagienne • Extension oesophagienne associée à une candidose buccale • Toute dysphagie (douleurs rétrosternales) doit la faire suspecter

  48. Traitement • Il doit être poursuivi après disparition des symptômes pendant une semaine • Précédé d’un soin soin d’hygiène • Réalisé après les repas

  49. Bouche mycosique (1) • Stade 1 : Langue rouge, papilles douloureuses • Pratiquer des soins répétés au moins 4 fois par 24h avec du bicarbonate à 14/1000

  50. Bouche mycosique (2) • Stade 2 : efflorescences blanchâtres • Bicarbonate et anti-fungique : • Fungizone (Amphotéricine) suspension buvable, Mycostatine (Nystatine) • Ou encore gel daktarin( Miconazole) pour une action locale