rituels afro colombiens f tes de deuil et de renaissance n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance PowerPoint Presentation
Download Presentation
Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance - PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on

Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance . Classe de Seconde Option Facultative Musique. Sommaire. La Colombie Contexte géographique Contexte historique Les instruments de musique utilisés Les pratiques musicales: les bailes cantados Lumbalù Bullengere Tambora

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance' - yama


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
rituels afro colombiens f tes de deuil et de renaissance

Rituels Afro-colombiensFêtes de deuil et de renaissance

Classe de Seconde

Option Facultative Musique

sommaire
Sommaire
  • La Colombie
    • Contexte géographique
    • Contexte historique
  • Les instruments de musique utilisés
  • Les pratiques musicales: les bailes cantados
    • Lumbalù
    • Bullengere
    • Tambora
  • Les caractéristiques musicales essentielles
    • Cellules rythmiques
    • Construction formelle
la colombie

La Colombie.

Contextes géographique et historique

slide4

La Colombie est bordée sur sa façade occidentale par la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique et sur sa façade orientale par l’océan Pacifique. Il est le seul pays d’Amérique du Sud à posséder des côtes sur deux océans.

  • Le fleuve principal : le Magdalena permet d’accéder a l’intérieur du pays.
  • Des critères géographiques tel que : la plaine colombo-vénézuélienne , la cordillère des Andes et l’Amazone influencent les pratiques musicales : musiques des plaines, musiques des montagnes, le long des fleuves, dans les ports…
  • - Ses pays limitrophes sont le Venezuela, le Brésil, le Pérou, l’Equateur et le Panama. La Colombie à une superficie de 1 138 910 km². Sa capitale est Bogota et compte 46 295 000 habitants.

Contexte géographique

slide7

Contexte historique

  • Avant l’arrivée des Espagnols, la Colombie était occupé par les Indiens. Il y avait plus de dix familles linguistiques différentes.
  • A leur arrivée , les Espagnols exploitent les terres et les mines en prenant les Indiens comme esclaves.
  • Les ports de Santa Marta et Cartagena ( Port principal d’Amérique du sud pour l’importation et l’exportation d’or et la traite d’esclaves).
  • Ce n’est que plus tard que les Espagnols commencèrent à amener des esclaves depuis l’Afrique. Pour eux, le travail d’un noir est égal à celui de trois indiens, ce qui est jugé comme plus rentable.
  • Les esclaves sont traités de façon inhumaine.
slide8

Les premiers habitants de la Colombie étaient les indiens mais aussi des chasseurs et des nomades. A l’arrivée des européens, les peuples indiens colombiens ont été asservis (ceux qui ont osé se rebeller ont été exterminés).

  • Les indiens ont été tout d’abord pris comme esclaves jusqu’au début de la traite des noirs.
slide9

Les ports de Santa Marta et Cartagena sont des ports connus pour la traite des noirs lesquels étaient échangés en Afrique contre des fusils…..

  • Les esclaves étaient baptisés par des missionnaires afin de les convertir au catholicisme. Au début du XVIIème siècle, Cartagena devient l'un des principaux ports autorisés par l’Espagne pour introduire des esclaves et la ville commence à être peuplée par des commerçants étrangers (Pays Bas, Portugal) qui profitaient de cette situation.
  • Les principaux travaux destinés aux esclaves sont: - l’exploitation des mines, l’ouverture et l’entretien des chemins….  - travailler de la terre, s'occuper du bétail, femmes de ménages, majordome, rameurs… soldats, gardes du corps des commerçants, contremaîtres…
  • Ils étaient aussi exploités pour tous les travaux difficiles. C’était une main d’œuvre plus appréciée que les « indigènes ».
slide10

San Basilio de Palenque

« Le coin d’ Afrique en Colombie »

  • C’est la désignation du premier village libre d’esclaves africains en Colombie.
  • Pendant la colonisation le mot Palenque était utilisé pour désigner les établissements politiques structurés des esclaves noirs. Ces colonies disposaient de leurs propres modes de gouvernement et d’organisation sociale.
  • Les Palenque sont nés de la recherche de la liberté. Avant les esclaves préféraient fuir et se rebeller en formant des hameaux partout où c’était possible, souvent dans les zones les moins fréquentées, et entourées de forêts qui leur permettaient de se cacher de leurs poursuivants.
  • Autour de 1710, ces hameaux évoluèrent au point de se transformer en Palenque.
slide11

Les origines du métissage musical en Colombie

  • Le métissage culturel colombien est du aux nombreuses origines présentes sur le territoire colombien.
  • Au fur et à mesure que le temps a passé, différentes cultures (Africaine, Indienne et Hispanique) se sont mélangées. Ils ont chacun peu à peu assimilés une part de la culture des uns des autres . Phénomène d’acculturation.
  • Naissance d’une société multiraciale et multiculturelle. Le 20ème siècle a vu l’immigration de libanais, syriens … Cela a permis un grand brassage culturel et musical.
l a gosset chlo doucy songul akman

Léa GossetChloé DoucySongul Akman

Les instruments

de musique utilisés

tambour llamador
Tambour Llamador
  • Le Tambour Llamador sert à marquer les contretemps .
  • Il fait entre 25 et 30 cm de hauteur et a une sonorité aigüe.
  • Ce tambour est le tambour « mâle ».
  • Llamadorsignifie « celui qui appelle ».
slide14

Tambour Alegre

  • Tambour Alegre signifie tambour « joyeux »
  • Il viendrait d’Afrique de l’Ouest
  • Contrairement aux autres , il peut se permettre d’improviser, étant plus libre
  • C’est un tambour « femelle »
slide15

Tambora Bombo

  • Le tambora ou Bombo, viendrait lui, plutôt d’Europe.
  • Le tambora à deux peaux est percuté de deux baguettes et sert de grosse caisse.
slide16

Flûtes Gaitas (Femelle et Male)

Flûte Mâle

Flûte Femelle

slide17

Maracas

  • Les maracas sont des instruments de percussions. Ils font partie de la familles des idiophones c’est-à-dire le matériau lui-même produit le son.
  • Les maracas auraient plutôt des origines Amérindiennes.
slide18

Les pratiques musicales:

  • Les bailes cantados
  • Les bailes cantadosou « danses chantées » désignent des rituels de passage (naissances, morts).
  • La musique et la danse y ont la même importance.
  • Elles sont souvent accompagnées de mouvements dansés et d’autres types d’offrandes…
  • Les genres musicaux les plus utilisés sont :
      • Le son de negro
      • La tambora
      • Le lumbalù
      • Le bullerengue
slide19

Lelumbalù

  • ou l’art de pleurer les morts.
  • Les pratiques qui entourent la mort permettent au défunt de quitter le monde des vivants pour entrer dans un autre monde.
  • Ce baile cantadoaccompagne la veillée des morts durant neuf jours. Il est chanté dans une langue créole d’origine bantoue (= famille linguistique originaire d’Afrique). Les instruments sont joués par les hommes tandis que les femmes chantent, « pleurent »
slide20

Lebullerengue

  • Le bullerengueest associé à la fécondité, mais désormais, des hommes et des femmes l’utilisent pour diverses choses (raconter les bonnes et les mauvaises nouvelles de la région, parler du travail de la terre et des animaux…)
  • Trois modalités principales constituent cette danse chantée :
    • le bullerenguesentao (lent),
    • la challupa (rapide),
    • et le fandanguo de lengua (à trois temps).
slide21

La tambora

  • Cette musique est jouée lors des fêtes de Noël. Elle se joue dans la région proche du fleuve Magdalena.
  • Ce mot désigne aussi le tambour à deux peaux percuté avec des baguettes.
slide22

Quelques caractéristiques musicales:

Cellules rythmiques

Le Llamador

La Tambora (ou Bombo)

Il joue sur les contretemps et appelle la musique. Toute la construction musicale est basée sur ce tambour. Il a une sonorité plutôt aigue et c’est un tambour mâle.

C’est une adaptation d’un tambour d’Europe. Elle est beaucoup jouée sur la côte Atlantique et a une fonction de grosse caisse.

Le tambour Alegre

Il est joyeux, d’où son nom. Il serait venu d’Afrique avec les esclaves. Contrairement au Llamador, c’est un tambour femelle.

Curura (Cumbia)

slide23

Quelques caractéristiques musicales:

Construction formelle

  • La construction des musiques colombiennes se fonde sur une alternance entre un soliste et un chœur : on appelle cela un chant responsorial.
  • Ces musiques sont des histoires racontant la vie courante, l’histoire du village, la généalogie…
  • Le soliste est le plus souvent une femme qui a été mère plusieurs fois. C’est le reflet d’une société matriarcale.
  • Lors de ces rituels afro-colombiens, une femme danse avec son « amant » tout en entretenant une relation de taquinerie et de complicité avec le musicien jouant du tambour Alegre.