Calendrier vaccinal de l adulte 2010 quelles vaccinations pour les missions l tranger
Download
1 / 37

Calendrier vaccinal de l’adulte 2010 Quelles vaccinations pour les missions à l’étranger ? - PowerPoint PPT Presentation


  • 189 Views
  • Uploaded on

Calendrier vaccinal de l’adulte 2010 Quelles vaccinations pour les missions à l’étranger ?. Bureau des Vaccination et de la Cellule Tuberculose du Dpt de Paris Docteur Sylvie Larnaudie Docteur Assa Niakaté 20 janvier 2011. Calendrier vaccinal 2010 et schémas de rattrapage.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Calendrier vaccinal de l’adulte 2010 Quelles vaccinations pour les missions à l’étranger ?' - woods


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Calendrier vaccinal de l adulte 2010 quelles vaccinations pour les missions l tranger l.jpg

Calendrier vaccinal de l’adulte 2010 Quelles vaccinations pour les missions à l’étranger ?

Bureau des Vaccination et de la Cellule Tuberculose du Dpt de Paris

Docteur Sylvie Larnaudie

Docteur Assa Niakaté

20 janvier 2011



La vaccination en pratique 1 l.jpg
La vaccination en pratique (1)

  • Définition et objectifs

    • Introduire une préparation antigénique dérivée ou similaire à l’agent infectieux

    • Vaccins recombinants (génie génétique)

    • Créer réponse immunitaire pour protéger l’organisme contre les aléas de l’infection naturelle ou atténuer ses effets

    • Induire une protection de longue durée via l'immunité humorale et/ou cellulaire

  • Les différents types de vaccins

    • Vaccins Vivants Atténués

    • Vaccins Inactivés (incapables de se répliquer)

    • Vaccins Recombinants : génie génétique

      Les effets secondaires des vaccins sont toujours moins importants que les risques des maladies contre lesquelles ils protègent


La vaccination en pratique 2 l.jpg
La vaccination en pratique (2)

  • Conditions de conservation

    • A l’abri de la lumière, entre +2°C et +8°C (ne pas congeler)

    • Ne pas placer dans la porte du réfrigérateur

    • Si possible thermomètre avec enregistrement des T°min et T°max

  • Modalités pratiques

    • Interrogatoire (ATCD, traitements, CI temporaires,…)

    • Désinfection (éliminer excédent : inactivation des VVA)

    • Purger l’air

    • Voie d’injection (en général, dans le deltoïde):

      • IM : aiguille perpendiculaire au plan cutané

      • SC : pincer la peau aiguille inclinée à 45° (à préférer pour les VVA)


La vaccination en pratique 3 l.jpg
La vaccination en pratique (3)

  • Ne sont pas des contre-indications :

    • Épisodes infectieux mineurs, asthme, eczéma, dermatoses chroniques,

    • Diabète et affections chroniques : cardiaques, rénales et/ou hépatiques,

    • Séquelles neurologiques, malnutrition, prématurité, …

  • Précautions :

    • Thrombopénie ou hémophilie : utiliser la voie sous-cutanée et appliquer une pression locale pendant 2 minutes

  • Principales contre-indications :

    • Allergie connue à un constituant du vaccin

    • Grossesse

    • VVA : traitements immunosuppresseurs (corticothérapie >20 mg/j et >14 jours) et/ou ID innée ou acquise


Elaboration du calendrier vaccinal l.jpg
Elaboration du calendrier vaccinal

  • Loi du 9 Août 2004

  • « La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la Santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier vaccinal après avis du HCSP ».



Rattrapage du calendrier http www invs sante fr beh 2010 14 15 beh 14 15 pdf l.jpg
Rattrapage du calendrierhttp://www.invs.sante.fr/beh/2010/14_15/beh_14_15.pdf


Dipht rie t tanos polio et coqueluche l.jpg
Diphtérie-Tétanos-Polioet Coqueluche

  • DTP : tous les 10 ans avec valence D atténuée: Revaxis*

  • Coqueluche :

    • Pas plus d’une dose chez l’adulte

    • Profiter du rappel décennal de 23-28 ans pour faire un rappel Coq : Repevax* ou Boostrix tétra* (dTPca)

    • Intervalle minimal entre Revaxis* et Repevax*: 2 ans


H patite b l.jpg
Hépatite B

  • Hépatite B:

    • 350 millions de porteurs chroniques dans le Monde

    • 280 000 porteurs chroniques en France (0.65% des 18-80 ans)_ InVS 2004

    • 2500 nouveaux cas / an en France

    • 1300 décès par an directement imputables au virus

  • Schéma vaccinal à 3 doses :

    • M0 - M1 - M6 à M12

    • Hbvax pro *10 , Engerix* B20, Genhevac B*


Rougeole oreillons rub ole l.jpg
Rougeole-Oreillons-Rubéole

Rougeole :

  • Épidémies dans tous les pays européens et occidentaux, maladie très contagieuse (2008-2010 : 5 221 cas dont 4 décès )

  • incidence à 0,95 pour 100 000 en 2008

  • Incidence à 2,5 pour 100 000 en 2009

  • Personnes nées entre 1980 et 1991 jamais vaccinées : 1 dose de ROR vax* ou de Priorix* quelque soit leur antécédent de maladie ( éviter toute grossesse dans les 2 mois qui suivent)


Infections invasives m ningocoque c l.jpg
Infections invasives à méningocoque C

  • Du fait de la vaccination dans les pays européens , la France est le pays avec la plus haute incidence :

    • 2 pics : < 1 an et entre 15 et 19 ans

    • Émergence d’un phénotype/génotype particulièrement virulent, létalité environ 16% soit 30 décès /an

    • Sérotype B est la plus fréquent, mais pas de vaccin

  • 1 dose unique de vaccin conjugué entre 12 et 24 mois

    • Rattrapage avec 1 dose entre 24 mois et 24 ans inclus

    • Si un vaccin polysaccharidique (A+C ou A,C,Y,W135) est envisagé pour un voyage faire d’abord le conjugué et attendre au mois 6 mois entre les deux injections

  • Menjugate Kit*, Neisvac*, Méningitec* (vaccins conjugués)

  • Seule une couverture rapidement élevée permettra une baisse de l’incidence


Grippe l.jpg
Grippe

  • Epidemiologie

    • Environ 2,5 M de cas par an

  • En pratique

    • Vaccin inactivé, voie IM

    • Efficacité 60-90%, limitée dans le temps

    • Personnes > 65 ans

    • Dès 6 mois : sujets porteurs de l’une des maladies listées dont les personnes séropositives pour VIH

    • Femmes enceintes sauf 1er trimestre de la grossesse

    • Obésité morbide (IMC > 40)

  • CI

    • Enfant<6 mois

    • hypersensibilité à l’un des constituants

    • allergie aux protéines d’œuf et de poulet


Quelles vaccinations pour les missions l tranger l.jpg

Quelles vaccinations pour les missions à l’étranger ?

Bureau des Vaccination et de la Cellule Tuberculose du Dpt de Paris

Docteur Sylvie Larnaudie

Docteur Assa Niakaté

20 janvier 2011


Droits et obligations du salari ou de l employeur l.jpg
Droits et obligations du salarié ou de l’employeur

  • Législation

    • CSP art L.311-4 et 3112 : les vaccins obligatoires s’imposent au salarié (obligation individuelle, de nature contractuelle, à laquelle le salarié ne peut déroger sans risquer une rupture de contrat)

    • Code du travail R.231-65 : un employeur, sur conseil du médecin du W peut recommander un vaccin

  • Personnes visées par art. L.311-4 du CSP

    • DTP tous les 10 ans avec valence D atténuée: Revaxis*

    • Hépatite B: schéma vaccinal à 3 doses : M0,M2,M5 à 12

      Arrêtés du 6 mars 2007 : visent à protéger le personnel mais aussi le patients d’une contamination soignant –soigné

  • Personnels relevant de l’art. L 3112-1 et R 3112- 2 du CSP

    • Tubertest de référence à l’embauche

    • Vaccination par le BCG : avoir une trace écrite ou une cicatrice

  • Vaccinations professionnelles:

    • à la charge de l’employeur et conseillées par le médecin du travail

    • réalisées par médecin du travail ou médecin traitant

  • http://www.sante-sports.gouv.fr/calendrier-vaccinal-detaille-2010.html


Les missions l tranger l.jpg
Les missions à l’étranger

  • Destination,

  • Durée du séjour : si > 3 mois = Expatrié

  • Conditions sanitaires locales , …

  • Règlement Sanitaire International : instrument juridique international qui a force obligatoire pour 194 pays (notamment l'ensemble des États Membres de l'OMS). But : aider la communauté internationale à éviter les risques aigus pour la santé publique susceptibles de se propager au-delà des frontières et de constituer une menace dans le Monde entier, en prenant les mesures qui s'imposent.


La fi vre jaune l.jpg
La fièvre jaune

  • RSI : Maladie soumise au RSI. Vaccination non exigée par certains États bien que situés en zone d’endémicité (ex: Sénégal, Kenya)

  • Epidemiologie :

    • Afrique intertropicale (latitudes 15ème Nord et 15ème Sud) _ zones (péri)amazoniennes

    • 200 000 cas dans le Monde, 30 000 décès

    • Mortalité 50-70% chez le voyageur

  • En pratique :

    • Stamaril*

    • Au moins 10 jours avant le départ

    • dès l’âge de 9 mois (enfants d’expatriés)

    • VVA, 1 injection par voie SC, rappel tous les 10 ans

  • CI : allergie vraie à l’œuf, immunosuppression innée ou acquise, dysfonctionnement thymique


L h patite a l.jpg
L’hépatite A

  • Epidemiologie :

    • Dans le Monde, 1,4 millions de cas par an

    • Létalité 0,1 à 0,3% voire 1,8% sujets>50ans

    • Régions de haute endémicité: Af. subsaharienne, Moyen-Orient, ex URSS, sous-continent indien, Chine, Am.centrale

  • En pratique :

    • Sujets non immunisés naturellement se rendant en zone d’endémie

    • Sérologie pour les sujets nés avant 1945 ou ayant passé l’enfance en zone d’endémie

    • Personnes atteintes d’une maladie chronique du foie

    • Vaccin inactivé, voie IM

    • Bonne efficacité : protection >98%

    • Havrix 1440*, Avaxim*

    • Vaccin combinés : HA + Typhoïde (Tyavax*) ou encore HA+HB (Twinrix*)

    • Hépatite A : 2 injections à 6-12 mois d’intervalle

  • CI : enfant<1an, hypersensibilité à un constituant du vaccin


La fi vre typho de l.jpg
La fièvre typhoïde

  • Epidemiologie

    • Risque 0.002 à 0.02% par mois d’exposition surtout en Inde

    • Penser à la Guyane française

  • En pratique :

    • Protection 50 à 80% mais important car émergence de résistance aux AB

    • Vaccin polysaccharidique, voie IM

    • 15 jours avant le départ, 1 injection tous les 3 ans

    • Typhiim vi*, Typherix*

    • Vaccin combiné HA + Typhoïde possible

  • CI :

    • Enfant<2ans et hypersensibilité à l’un des constituants

    • Femme enceinte sauf si séjour en zone d’endémie


Enc phalite japonaise l.jpg
Encéphalite japonaise

  • Epidemiologie

    • Zone rurale et période de mousson

    • Principale cause d’encéphalite en Asie, 50 000 cas / an,

    • Formes symptomatiques : 50% mortalité et 30% séquelles neurologiques

    • Sérologie : 10% population receptive est infectée chaque année (2-15 M de personnes)

  • En pratique

    • vaccin inactivé , voie IM, 2 doses J0 et J28

    • Ixiaro*

    • Adultes >18 ans

    • Expatriés ou séjour >1 mois

    • Ou bien activité extérieure importante pendant la période de transmission (saison des pluies )

  • CI

    • hypersensibilité à l’un des constituants

    • Femme enceinte ou allaitante


Enc phalite tiques l.jpg
Encéphalite à tiques

  • Epidémiologie :

    • Europe centrale, orientale ou septentrionale

    • Forte létalité surtout forme orientale : 25-40% et séquelles paralytiques fréquentes

    • Tiques actives d’avril à octobre

  • En pratique

    • Séjour en zone rurale : agriculteurs, bûcherons, forestiers, gardes-chasse, campeurs, randonneurs,…

    • Voie IM, Ticovac* adulte et enfant à partir de 1 an, Encepur*

    • Vaccin inactivé

    • Efficacité >90%

    • Protocole : M0, M1à3,M5à12

    • Premier rappel à 3 ans puis autres rappels tous les 5 ans (tous les 3 ans à partir de 60 ans)

  • CI

    • hypersensibilité à l’un des constituants

    • allergie aux protéines d’œuf et de poulet


Slide29 l.jpg
Rage

  • Épidémiologie :

    • Afrique et Asie : environ 55 000 décès annuels ( 20 000 en Inde), si pas de prophylaxie post exposition 327 000 décès

    • En général enfants <15 ans

  • En pratique

    • Vaccination préventive recommandée pour toute personne soumise à un risque fréquent et continu d’exposition

    • Ou pour les voyageurs séjournant en zones rurales et éloignées d’un lieu de soins


Slide30 l.jpg
Rage

  • Vaccins anti rabiques :

    • Préparés d’abord sur tissus nerveux animaux puis sur culture cellulaire (cellule véro) ou œufs embryonnés

    • Prophylaxie avant et après exposition (en plus des immunoglobulines)

    • Administration intramusculaire, des études par voie ID

    • Efficacité et immunogénicité : probable immunité durable au delà de la persistance des Ac

    • Vaccins bien tolérés mais érythème, douleurs,céphalées

      dans 35 à 45% des cas

    • Protocole vaccinal : 3 doses J0,J7 , J21 ou J28

    • Rappels tous les 5 ans ( données OMS 2010):

      - ne sont pas nécessaires pour les personnes vivant en zone endémique ou pour les voyageurs

      - prévoir rappels ou mieux suivi sérologique pour les professionnels exposés

  • CI : aucune du fait de l’évolution fatale de la maladie


Infections invasives m ningocoques l.jpg
Infections invasives à méningocoques

  • Epidémiologie:

    • En France : 1,2 cas /10 000 habitants

    • Méningocoque du sérogroupe A responsable d’environ 80 à 85% des cas dans la ceinture méningitique

  • En pratique :

    • Voyageurs en zone d’endémie au moment de la saison sèche

    • Voyageurs en période épidémique et en contact étroit et prolongé avec la population

    • Vaccin polysaccaridique A+C , vaccin polysacharridique A,C,Y,W135 ( obligatoire pour la Mecque et Umra)

    • Menveo* : vaccin conjugué quadrivalent .AMM à partir de 11ans mais en cours d’extension (déjà possible pour les enfants à risque à partir de 2 ans )

  • CI :

    • Chez la femme enceinte évaluer le risque d’infection/risque de la vaccination


Le bcg l.jpg
Le BCG

  • Epidémiologie :

    • OMS : 8,9 à 9,9 millions le nombre de nouveaux cas de tuberculose maladie en 2008 et environ 1,8 millions décès

    • En France, suspension de l’obligation vaccinale sauf IDF et Guyane et selon risque

  • En pratique :

    • Enfant <15 ans, tubertest préalable si > 3 mois

    • Séjour >1 mois en zone d’endémie

    • Voie ID

    • BCG SSI*

  • CI :

    • Immunodépression



Conclusion l.jpg
Conclusion

  • Vaccination  Protections individuelle et collective (immunité de groupe)

  • Calendrier vaccinal de l’adulte  Recommandations

  • Vaccinations professionnelles obligatoires sont contractuelles et proposées par le médecin du travail

  • Missions à l’étranger  évaluer le risque en fonction de l’épidémiologie, de la destination, de la durée du séjour, …


Conclusion37 l.jpg
Conclusion

Merci de votre attention


ad