la maladie de legg perthes calv chez le chien l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien. PowerPoint Presentation
Download Presentation
La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien.

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien. - PowerPoint PPT Presentation


  • 441 Views
  • Uploaded on

La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien. Tanguy de Lovinfosse 2ième doctorat 28 fevrier 2003. Introduction:. Décrite pour la première fois en 1910 par Legg à Boston, Perthes en Allemagne et Calvé en France. Définition:.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien.


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
la maladie de legg perthes calv chez le chien

La maladie de Legg-Perthes-Calvé chez le chien.

Tanguy de Lovinfosse

2ième doctorat

28 fevrier 2003

introduction
Introduction:
  • Décrite pour la première fois en 1910 par Legg à Boston, Perthes en Allemagne et Calvé en France.
d finition
Définition:
  • Accident vasculaire affectant l’épiphyse proximale fémorale et induisant une nécrose aseptique.
epid milogie
Epidémilogie:
  • Essentielement races naines: yorkshire terrier et le West highland terrier.
  • Jeunes chiens.
  • Pas de prédisposition de sexe.
hypoth ses tiologiques
Hypothèses étiologiques:
  • Facteurs génétiques.
  • Hormones sexuelles.
  • Tamponnade articulaire.
hypoth ses tiologiques 1
Hypothèses étiologiques (1):
  • Facteurs génétiques:

*Incidence plus élevée chez certaine races.

*Travaux de Pidduck.

*Travaux de Robinson.

travaux de pidduck
Travaux de Pidduck:
  • L’introduction d’un nouvel étalon dans un élevage de caniches toya entrainé la naissance d’un nombre anormalement élevé de chiens atteints de L.P.C. (14%).
  • Il a déduit de ses études que lamaladie de L.P.C. serait déterminée par une homozygotie à gène autosomal récéssif.
travaux de robinson
Travaux de Robinson:
  • Travail sur des portées de West highland terriers et yorkshire terrier au sein desquelles au moins un animal est atteint.
  • Les chiots atteints étant tous issus de parents sains, il a suspecté un gène récéssif.
  • Nombre de chiots effectivement atteints est en éffet en accord avec le nombre espéré parlecalcul.
hypoth ses tiologiques 2
Hypothèses étiologiques (2):
  • Hormones sexuelles:

Dysendocrinie sexuelle

=> épaississement des travées osseuses.

=> occlusion des espaces vasculaires.

=> nécrose osseuse épiphysaire.

slide10
Mais…
  • Caractère fréquement unilatéral.

=> hypothèse non retenue.

hypoth ses tiologiques 3
Hypothèses étiologiques (3):
  • Tamponnade articulaire:

=> augmentation de la pression intra-articulaire.

=> occlusion artérielle.

slide12
Mais…
  • Les vaisseaux de l’épiphyse proximale étant complètement incorporés dans des travées osseuses à l’age de 8 mois, il est difficile d’expliquer des cas survenant apres 13 mois.

=> Hypothèse non retenue.

autre hypoth se
Autre hypothèse:
  • Pourrait être une forme de dysplasie coxo-fémorale…
signes cliniques
Signes cliniques:
  • Douleur à la mobilisation de l’articulation coxo-fémorale.
  • Amyotrophie.
  • Raccourcissement du membre atteint en extension.
diagnostic
Diagnostic:
  • Diagnostic clinique:

=> Race de l’animal.

=> Pas de traumatisme initial.

=> Unilatéral.

=> Age (3-13 mois, pic 6-8 mois).

diagnostic16
Diagnostic:
  • Examen radiographique:

=> Dans les 1er stades lésions très discrètes.

=> Dans les stades avancés: ostéonécrose et réparations osseuses.

classification de catteral
Classification de Catteral:
  • Repose surdes critère radiologiques.
  • GROUPE 1: 25% de la tète fémorale atteinte, éssentielement en région antero-externe.
  • GROUPE 2: 50% d’atteinte.
  • GROUPE 3: 75% d’atteinte avec de large zone d’ostéonécrose.
  • GROUPE 4: Tète fémorale complètement atteinte, un colapsus de l’épiphyse est visible.
diagnostic diff rentiel
Diagnostic différentiel:
  • Ancienne disjonction épiphysaire du fémur proximal de type Salter Harris I.
pronostic
Pronostic:
  • Guérison spontanée exceptionnelle.
traitement
Traitement:
  • Traitement médical:

=> Confinement strict de l’animal en cage.

=> Bandage de Ehmer.

=> Succès exceptionnel.

traitement26
Traitement:
  • Traitement Chirurgical:

=> Excision arthroplastie coxo-fémorale.

=> Triple ostéotomie pelvienne.

conclusion
Conclusion:
  • Etiologie exacte inconnue.
  • Maladie héréditaire autosomique récessive?