bacteries et peau n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
BACTERIES ET PEAU PowerPoint Presentation
Download Presentation
BACTERIES ET PEAU

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 22

BACTERIES ET PEAU - PowerPoint PPT Presentation


  • 234 Views
  • Uploaded on

BACTERIES ET PEAU. Flore cutanée normale. Portage bactérien physiologique couches supfl de l’épiderme et des annexes pilaires + marqué dans les plis, mains, fosses nasales Flore permanante : cocci gram + (staph epidermidis et doré, strepto)

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'BACTERIES ET PEAU' - viet


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
flore cutan e normale
Flore cutanée normale
  • Portage bactérien physiologique
    • couches supfl de l’épiderme et des annexes pilaires
    • + marqué dans les plis, mains, fosses nasales
  • Flore permanante :
    • cocci gram + (staph epidermidis et doré, strepto)
    • BG+ Propionobacterium acnes et G- neisseria et acinetobacter, proteus
  • Flore transitoire le + svt staph dorée
  • Variation en fonction de :
    • qualité de l’épiderme
    • interaction entre germes
    • facteurs environnementaux
    • l’hote
    • utilisation antiseptique
  • Notion de gite staphylococcique + fqt chez le diabétique, la dermatite atopique, hémodyalysé
imp tigo
Impétigo
  • Infection des couches supfl de l’épiderme par strepto B hémolytique du groupe A ou staph doré
  • Autoinoculable, non immunisant, surtout enfant, contagiosité et petites épidémies
  • bulles supfl sous cornée, flasque, fragile => croutes mellicérique, périorificielle puis extension, pas de fièvre
  • sd des enfants ébouillantés = Staphylococcal Scaled Skin Syndrome
    • début autour d’un foyer infectieux parfois minime
    • puis érythrodermie à signe de Nikolsky+ (exfoliatine)
    • histologie ex tempo : décollement corné différent du Lyell
  • Ecthyma : forme creusante d’impétigo surtout les MI et strptocoque pyogène sur terrain immunodéprimé
  • Impétiginisation
  • Pvmt bactério confirme le dg
  • Evolution :
    • favorable majorité des cas
    • glomérulonéphrite post strepto à 3 semaines et infection systémique
traitement
Traitement
  • Local :
    • lavage biquotidien à l’eau savonneuse
    • atb locaux et antiseptique
  • Général : en cas de lésion extensive et de soins locaux mal réalisés, pdt 10 jours
    • Péni M
    • Synergistine
    • Ac fusidique
  • Mesures associées :
  • Eviction scolaire
  • Ttmt de la fratrie
  • Ongles coupés courts, sous vêtements propres
  • Pvmt bacterio et ttmt des gites du sujet et de sa famille en cas de récidive
furoncle
Furoncle
  • Infection profonde du follicule pilo-sébacé du à staph doré évolution en 5 à 10 jours vers la nécrose, favorisé par gites staph, prévalence augmente en cas de diabète, d’ID, atopie et carence martiale
  • Anthrax = agglomérat de furoncles : placard inflammatoire hyperalgique parsemé de pustules :
    • siège cou et haut du dos
    • fièvre, ADP, fusées purulentes sous jacentes
  • Furonculose : répétition d’épisodes de furoncle avec passage à la chronicité sur facteurs favorisants
    • obésité, frottement, gite, hypersudation, défaut d’hygiène
  • Dg diff : acné, myiase, maladie de Verneuil, folliculite supfl
  • Evolution vers furonculose, rarement infection systémiques et staphylococcie maligne de la face(thrombophlébite du sinus caverneux)
  • Ttmt :
    • furoncle isolé : antisepsie, hygiène
    • si centrofacial, multiples, anthrax, fièvre, terrain particulier : ATB générale
    • furonculose : hygiène, antisepsie, désinfection des gites, arrêt de travail si contact avec aliments, ATB si centrofaciale ou récidivant
erysip le
Erysipèle
  • Infection dermohypodermique non nécrosante à strepto Bhémolytique du groupe A, (rarement G ou C), en constante croissance
  • Dg :
    • grosse jambe rouge aigue fébrile unilatérale
    • début brutal, fièvre élevée, frissons, plaque oedémateuse érythémateuse douloureuse bien circonscrite, bourrelet péripherique, parfois décollement mécanique, ADP locorégionale trainée de lymphangyte , porte d’entrée (IIO, ulcère, plaie)
    • biologie : hyperleucocytose à PNN, CRP, hémoculture
    • forme topographique : visage (bourrelet +++), MS, fesse, abdomen, thorax
    • forme subaigue (fièvre et hyperleucocytose modérées ou absente)
  • Dg dif : phlébite, eczéma aigu, fasciite nécrosante au début
evolution et traitement
Evolution et traitement
  • Favorable : apyrexie en 72 h, desquamation
  • Défavorable : septicémie, abcès, récidive, insuf veinolymphatique
  • Ttmt :
    • hospitalisation si signes généraux marqués, complications, comorbidité, absence d’amélioration
    • ATB 10 à 20 jours : Blactamine péni G injectable, peni V orale, péni A, synergistine, clindamycine, glycopeptide
    • repos au lit strict jusqu’à régression des signes inflammatoires locaux
    • pas d’AINS, AG si facteur de risque de thrombose, antalgique
    • ttmt de la porte d’entrée, amélioration des troubles circulatoires (bandes de contention, drainage lymphatique),hygiène
    • si récidive trop fréquente : pénicillinothérapie au long court
scarlatine
Scarlatine
  • Enfant de 2 à 10 ans
  • Toxines érythrogènes A, B, C des streptocoques
  • Eruption :
    • Énanthème pharyngé rouge écarlate, langue framboisée
    • Exanthème scarlatiniforme sans espace de peau saine, respect palmo-plantaire et du visage sauf les joues, prédominant dans les grands plis et le périnée  desquamation en lambeau et en doigt de gant après 1 semaine
erysip lato de
Erysipélatoïde
  • Bacille du rouget de porc = Erysipelothrix rhusiopathiae
  • Placard infiltré rouge violacé à bordure extensive
  • Siège : doigt et main
  • Inoculation après manipulation poisson volaille
fasciite n crosante
Fasciite nécrosante
  • Début brutale avec AEG profonde et fébrile
  • Œdème + bulles + gangrène
  • Crépitation neigeuse = anaérobies
  • IRM et échographie cutanée
  • Gangrène de Fournier = localisation périnéale
  • Urgence médicochirurgicale
ricketsioses
Ricketsioses
  • Nombreuses espèces
  • Rickettsia conorii = fièvre boutonneuse méditerranéenne
  • Transmission par la tique du chien
  • Incubation de 4 à 10 jours
  • Début brutale à fièvre élevée + myalgies + arthralgies + céphalées
  • Exanthème maculo-papuleux épargant la face à tendance purpurique
  • Escarre d’inoculation
  • Diagnostic sérologique
  • Ttmt : cyclines et quinolones
borr lioses
Borrélioses
  • Plusieurs espèces différentes
  • Transmission par morsure de tique
  • Manifestations dermatologiques :
    • Érythème migrant chronique
    • Acrodermatite atrophiante chronique
    • Lymphocytome borrélien
  • Manifestations extra-dermatologiques :
    • Neurologiques : méningoradiculites, paralysie faciale
    • Articulaires : mono ou oligoarthrite
    • Cardiaques : BAV
  • Diagnostic :
    • Sérologique
    • Culture
    • PCR
  • Traitement :
    • Préventif : protection vestimentaire, examen après chaque situation à risque, vaccination au E-U, ATB prophylaxie
    • Curatif : doxycycline ou amoxicilline
bartonelloses
Bartonelloses
  • Nombreuses espèces
  • Fièvre des tranchées transmises par poux
  • Maladies des griffes du chat (B.henselae) :
    • Atcd de griffure ou morsure de chat
    • Papule transitoire sur le trait de griffure
    • ADP de drainage
    • Angiomatose bacillaire chez ID
  • Diagnostic
    • Sérologique
    • Coloration de Warthin-Starry
    • PCR
  • Traitement : efficace chez l’ID
    • Érythromycine, rifampicine, doxycycline pendant 6 semaines
mycobact ries atypiques
Mycobactéries atypiques
  • Quinzaines d’espèces
  • M. ulcérans ulcère de Buruli
    • Excision greffe + antibiothérapie
  • M. marinum  granulome des piscines
    • Antibiothérapie multiples +/- excision chiruricale
  • M. chelonae  tellurique
  • M. fortuitum  mésothérapie