slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA D’ALGER PowerPoint Presentation
Download Presentation
DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA D’ALGER

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 34
urit

DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA D’ALGER - PowerPoint PPT Presentation

155 Views
Download Presentation
DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA D’ALGER
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA D’ALGER

  2. La définition de santé par l'Organisation Mondiale de la Santé que cela bon physique, mental et social et non limité seulement à l'absence de maladie ou incapacité (invalidité). La bonne santé et le bien-être exigent l'environnement propre et commode, qui mène pour fournir et répondre aux besoins de l'individu si émotionnel, la santé, la nourriture, sociale et culturelle.

  3. Groupes d’âge : 0 - 04 ans 309.687 habitants soit 9,54 % de la population générale 05 – 15 ans 503.809 habitants soit 15,52 % de la population générale 15 - 24 ans 578.471 habitants soit 17,82 % de la population générale 25 - 64 ans 1. 636. 405 habitants soit 50,41 % de la population générale 65 ans et + 217 . 494 habitants soit 6,7% de la population générale Femmes en âge de procréer (15-49 ans)  921.918 (28,4%de la population générale) Femmes mariées en âge de procréer 503.160 (15,5 % de la population générale)

  4. La population répartie en groupes d’âge nous renseigne sur: La population de moins de 24 ans est de 42,88% , en direction de laquelle des actions de prévention primaire doivent être engagées et soutenues. Cette prévention comprend tous les actes destinés à diminuer l’incidence d’une maladie et donc de réduire le risque d’apparition de nouveaux cas. Cette conception de la prévention débouche inévitablement sur un programme d’amélioration de la qualité de vie. La tranche d’âge allant de 25 à 64 ans est de 50,41%, correspond à la population active; celle-ci est concernée par la prévention secondaire qui comprend tous les actes destinés à diminuer la prévalence d’une maladie notamment les maladies non transmissibles et de réduire la durée de l’évolution de cette maladie, elle prend en compte le dépistage précoce et le traitement des premières atteintes. Les femmes en âge de procréer représentant 28,7%de la population générale, doivent bénéficier d’un dépistage précoce des cancers du col et du sein et ce dans le cadre des programmes nationaux.

  5. Taux Brut de Natalité supérieur au taux national ce qui s’explique en partie par • l’amélioration de l’accès au logement d’une part et pour le drainage • des flux hors wilaya d’autre part, en plus du fait qu’il s’agit de l’arrivée à l’âge • nubile des plus importantes cohortes des naissances des années 1980 à 1985. • La proportion des naissances hors wilaya est de 19 % de l’effectif total des • naissances. A noter que des naissances hors wilaya sont déclarées sous des adresses de • parents résidant à Alger. Ces fausses déclarations ont un impact sur les taux de couverture • vaccinale qui fléchissent nettement à partir du 3ème mois de naissance.

  6. Mortalité maternelle : • 21 décès de mères enregistrés dans les maternités en 2012 survenus dans les structures publiques • Ce taux reste aléatoire car des décès liés à la grossesse et l’accouchement peuvent survenir dans des services Hospitaliers autres que la gynécologie obstétrique ainsi qu’à domicile. • L’ enquête nationale réalisée en 1999 a rapporté un taux de 107/100 000 naissances vivantes pour Alger contre 117/100 000 à l’échelle national e. • Accroissement naturel: • Le taux d’accroissement naturel est de 1.9 Espérance de vie à la naissance  L’espérance de vie à la naissance est de 76,3 ans.

  7. INFRASTRUCTURES SANITAIRES Publiques Hospitalières: capacité 7487 LITS 04 C.H.U totalisant 3420 lits 13 E.H.S '' 2470 lits 08 EPH '' 1534 lits 10 EPSP '' 63 lits Extra hospitalières: 76 polycliniques 161 salles de soins

  8. Privées Hospitalières : capacité 1262 LITS 26 Cliniques médicochirurgicales 738 lits 04 Maisons d'accouchement 29 Cliniques d'hospitalisation de jour : 98 lits 38 Centres d'hémodialyse : 426 lits 07 Centres de Diagnostic

  9. Carte Sanitaire de la Wilaya d'Alger

  10. 10 EPSP totalisant 76 polycliniques et 161 salles de soins RESEAU D’UNITES EXTRA - HOSPITALIERES

  11. Wilaya d’Alger Cliniques Médico-Chirurgicales Centres de Diagnostic Médical Cliniques en Ambulatoire Cliniques d’Hémodialyse Cliniques et maison d’accouchement

  12. Cabinets • 1718 Médecins Spécialistes • 912 Médecins Généralistes • 1247 Chirurgiens Dentistes dont 78 Spécialistes • 883 Officines pharmaceutiques • 132 Laboratoires d'analyses médicales • 61 Psychologues • 369 Cabinets de Soins Infirmiers • Autres : 286 sociétés de distribution de produits pharmaceutiques • * Le ratio est de 1,88 médecin spécialiste pour 1 médecin généraliste • ANALYSE • a/ Capacité hospitalière totale8749 lits soit 1 lit / 367 habitants • Offre de soins dense, majorité des établissements à vocation nationale et pour des pathologies budgétivores (Cancérologie, Hépatites C ….., autres maladies Orphelines…. • Les logiques statutaires (des personnels et des établissements) portées ces dernières années par les syndicats ont occulté les débats sur l'organisation sanitaire.

  13. b/ Le nombre de services hospitaliers est de 234  CHU 113 (100% de statut hospitalo-universitaire) EHS 75(dont 59, soit 78%, de statut hospitalo-universitaire) EPH 46 (dont 36, soit 78%, de statut hospitalo-universitaire) EPSP 01 ( Santé publique) Au total 88% des services sont de statut hospitalo-universitaire mais avec une présence importante de praticiens spécialistes de santé publique. c/ Structures extra hospitalières 1 Unité sanitaire / 13.557 habitants L’ensemble des communes de la wilaya d’Alger dispose d’au moins une unité sanitaire de proximité.

  14. RESSOURCE HUMAINE Médicale Médecins Hospitaliers Universitaires 1458 Spécialistes de santé publique 1584 ‘’ privé 1718 Généralistes (public) 2378 '' (privé) 912 * 8050 Médecins  soit 1 / 399 habitants -Chirurgiens-dentistes Hospitaliers Universitaires 112 Spécialistes de santé publique 202 Généralistes (public) 857 Privé 1247 * 2418 Chirurgiens dentistes  soit 1 / 1328 habitants

  15. Pharmaciens Hospitaliers Universitaires 61 Spécialistes de santé publique 25 Généralistes (Public) 103 Officines 883 * 1072 Pharmaciens : soit 1 / 2997 habitants * 883 Pharmaciens Officines : soit 1/ 3638 habitants Paramédicale 12 018 Paramédicaux, soient 1 paramédical / 267 habitants 1.6 paramédicaux / lit (Hospitalier) Psychologues : 394

  16. Administrative: 3192 qui représente 09 %du total des personnels Autres Personnels: 12 659 (technique, service, vacataires)

  17. PROGRAMME ELARGI DE VACCINATION Il s’agit du programme qui a le plus d’adhésion de la population à en juger par les plaintes et les vives réactions suscitées par les pénuries temporaires qui surviennent. La couverture vaccinale est satisfaisante L’objectif de 90% est atteint à temps pour les vaccins qui n’ont pas souffert de ruptures. Les mouvements de population immaîtrisables sont tels que les taux n’arrivent à 100% que dans les zones semi-rurales (telle que Douéra) où les structures de santé sont distantes les unes des autres. Par ailleurs les enfants résidant hors wilaya entament leur vaccination à Alger et ne l’y terminent pas alors qu’ils sont comptabilisés dans la population-cible.

  18. TAUX DE COUVERTURE VACCINALE

  19. PROGRAMME DE MAITRISE DE LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE Nombre de F.A.R. estimé à935 510 Nombre de F.M.A.R 505 240 Nombre de PMI et CPF 198 soit: 1 PMI /2 552 F.M.A.R Nombre de sages-femmes exerçant en PMI : 249 soit 1 SF pour 2 029 FMAR Taux de prévalence de la contraception globale: 61,4% (méthodes modernes : 56%) L’indisponibilité de certaines marques de contraceptifs oraux (pilules micro dosées) au niveau de la PCH ainsi que des laboratoires privés a été enregistrée.

  20. PROGRAMME DE DEPISTAGE DU CANCER DU COL UTERIN (10)unités de cytodiagnostic ont été mises en place à partir de l’année 2002 à raison d’une (01) unité par secteur sanitaire. Après le découpage sanitaire de 2008, 3 EPSP se retrouvent sans unité. Il est prévu, la création de 3 nouvelles unités dans les EPSP que le découpage sanitaire de 2008 a amputé de leur unité de cytologie: à Ain El Kehla (EPSP Réghaia), à Souidania (EPSP de Zéralda) et à la résidence (EPSP Anassers/ Kouba). Les deux (02) unités Souidania et Ain El Kehladémarreront l’activité dès qu’ elles seront dotées du matériel nécessaire. Le personnel est identifié et déjà formé en 2011 effectue des prélèvements qu’il analyse à l’INSP.

  21. Bilan des tests de chlore

  22. Surveillance épidémiologique

  23. PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LES ZOONOSES • Prise en charge des cas de morsures durant l’année 2012 • 3196 cas de morsures • Morsures par chiens : 1580 ( 49,43 %) • Morsures par chats : 1032 ( 32,29 %) • Morsures par rats : 548 ( 17,14 %) • Autres : 36 ( 1,12 %) • La lutte contre les zoonoses reste une préoccupation majeure des services de santé. La lutte contre les • animaux doit être permanente (les morsures par chiens et chats représentent 82 % des cas) • Bilan de la vaccinothérapie

  24. Surveillance épidémiologique des zoonoses :

  25. TUBERCULOSE • Durant l’année 2011, 2221 cas de tuberculoses toutes formes confondues ont été déclarées, soit une incidence de 69,12 cas / 100 000 habitants (70,13 cas /100 000 hbts en 2010) • Les tuberculoses pulmonaires représentent 49% des cas déclarés contre 51% des tuberculoses extra pulmonaires. • La tuberculose occupe la première place parmi les maladies à déclaration obligatoire. Sa prise en charge demeure une priorité. • La wilaya d’Alger dispose de 16 unités de contrôle de la tuberculose et des maladies respiratoires, intégrées dans les unités de soins de base.

  26. SANTE SCOLAIRE Les activités de santé scolaire au niveau de la wilaya d’Alger sont assurées par : Personnels de santé Ces activités se déroulent au niveau des 90 Unités de Dépistage et de Suivi (UDS) fonctionnelles sur les 103 UDS existantes ainsi qu’au niveau des établissements scolaires. Par ailleurs, il existe 36 fauteuils dentaires fonctionnels (sur 49) et 10 fauteuils dentaires seront installés prochainement. Situation des U.D.S

  27. Activités médicales Activité de dépistage : Activité de vaccination  Activité de suivi et de prise en charge

  28. Activités bucco-dentaires Activité de dépistage :

  29. SANTE UNIVERSITAIRE • La prise en charge des étudiants se déroule au niveau de : • - 44 UMP (Unités de Médecine Préventive) • - 22 UMP au niveau des établissements universitaires • - 22 UMP au niveau des résidences universitaires • Cette activité est assurée par : Activités médicales

  30. Activités bucco-dentaires Activité de dépistage :

  31. LES ACTIVITES DE MEDECINE DU TRAVAIL La médecine du travail et la protection contre les risques professionnels constituent un droit consacré par la constitution et une institution légale. La protection de la santé des travailleurs par la médecine du travail est partie intégrante de la politique nationale de santé. C’est ainsi que la loi 88-07 du 26 janvier 1988, relative à l’hygiène, à la sécurité et à la médecine du travail est venue organiser les activités de médecine du travail en terme de surveillance de la santé des travailleurs et de leurs conditions de travail, en vue d’une véritable promotion de la santé en milieu du travail, intégrée au système national de santé publique. La médecine du travail constitue une obligation de l’organisme employeur . Elle doit être mise en œuvre en concertation avec les travailleurs et contrôlée techniquement, administrativement, sur le plan légal et réglementaire par les services de santé et de l’inspection du travail. Dans la wilaya d’Alger, on compte 17 services de médecine du travail depuis la nouvelle restructuration des établissements de santé en 2008. 3 CHU (BeniMessous,BabEl Oued, Mustapha) 2 EPH (Rouiba, El Harrach) 2 EHS(CPMC, Doura) 10 EPSP

  32. HYGIENE HOSPITALIERE • Le comite delutte contre les infections nosocomiales est installé au niveau de tout les établissements de santé de la wilaya d’Alger. • Le programme d’action mis en place s’articule sur essentiellement : • La formation du personnel. • Mise en place des relevés des déclarations des infections nosocomiales • Généralisation des distributeurs de savon liquide. • Utilisation de l’autoclave pour la stérilisation de tout le matériel • Respects des circuits • Linge sale/Linge propre • Marche en avant au niveau des cuisines • Gestion des déchets • Le tri a la source • La collecte • Le transport • L’incinération. • Lutte anti vectorielles.

  33. FORMATION PARAMEDICALE • La Wilaya d’Alger dispose d’une capacité pédagogique globale de places repartie entre : • .01 Institut National Supérieur de la Formation Paramédicale de 816 places pédagogiques , avec un internat • de 510 lits • ( 346 Filles et 164 Garçons) • .03 Annexes de Formation paramédicale au : • C.H.U de Mustapha 300 Places pédagogiques • C.H.U de Bab-El-Oued 300 • C.H.U de Beni-Messous140 • CLASSES ANNEXES • C.H.U d’Hussein Dey 100 Places pédagogiques • E.H.S Douera60 • EHS Cheraga 30 • EPH Ain Taya90 • EPSP El Annasers90 • * Institut Formation Paramédicale d’Alger assure aussi la formation pour le compte d’autre wilayates • Nombre d’élèves en formation au niveau de la wilaya d’Alger au 30 juin 2012 :1557 • Structures Privées • 04 assurent la formation des prothésistes dentaires , Kinésithérapeutes , opticiens lunettiers et soins infirmiers • - El-TARAQUI 30 élèves prothèse dentaires • - ECOPAR 34 élèves kiné • - IBN ENAFIS 66 élèves • - EL HACHIMIA 11 élèves

  34. Merci