L’infographie : Le Monde - PowerPoint PPT Presentation

tyne
l infographie le monde n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’infographie : Le Monde PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’infographie : Le Monde

play fullscreen
1 / 36
Download Presentation
L’infographie : Le Monde
90 Views
Download Presentation

L’infographie : Le Monde

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’infographie : Le Monde Et ++++

  2. Bilan des banques et autres • http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/finn17a-fra.htm • http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/finn18a-fra.htm • http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l01/cst01/finn15a-eng.htm

  3. Bilan des banques et autres • Titrisation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Titrisation • Subprime : http://fr.wikipedia.org/wiki/Subprime • Aléa moral :

  4. Aléa moral et crédit bancaire • Les opérations de sauvetage opérées par les banques centrales en cas de crises financières, peuvent, si elles sont ciblées directement sur les établissements défaillants plutôt que sur la liquidité du système bancaire et financier en général, amener les banques à se sentir protégées contre leurs propres imprudences et à prendre dans le futur plus de risques lors de l'octroi de crédit ou de l'exécution d'opérations de marché.

  5. Aléa moral et crédit bancaire • C'est ce que certains résument par la formule privatisation des profits, nationalisations des pertes. • Certaines banques ou organisations financières sont si grosses, si utiles à la communauté et si interconnectées à l'économie tout entière que les autorités ne peuvent les laisser mourir. • C'est le concept du « toobig to fail ».

  6. La gestion des banques • Pour comprendre le fonctionnement des banques, il faut examiner leur bilan financier. • Total des actifs = total des dettes + capital • De ce bilan : • Source des fonds disponibles : emprunts + émission de dépôts • Utilisation des fonds : titres + prêts • Les banques sont capable de faire des profits en gagnant un revenu d’intérêt sur leurs titres et leurs prêts qui est supérieur aux dépenses liées à leurs éléments de passif.

  7. Passif • Dépôts • Dépôts à préavis • Dépôts à vue • Dépôts à terme • Emprunts • Avances de la Banque du Canada • Emprunts au jour le jour. • Capitaux propres

  8. Actif • Réserves liquides • Dépôts auprès d’autres établissements de crédit • Numéraires dans le coffre-fort • Réserves désirées • Effets en recouvrement • Titres • Prêts • Autres actifs

  9. Actif Actif Passif Passif L’exploitation d’une banque Objectif de la banque : Maximiser les profits… situations possibles… A. Accorde un prêt de 100 $ à une entreprise qui en fait la demande = acquisition d’un actif productif. Banque A ACME Dépôt compte chèque + 100 Prêt bancaire + 100 Prêt + 100 Dépôt compte chèque + 100 Il n’y a pas de changement de la richesse, ce n’est qu’un transfert de fonds. B. Un individu décide d’ouvrir un compte avec un dépôt de 100 $ comptant. Banque A Banque A = Dépôt compte chèque + 100 Dépôt compte chèque + 100 Encaisse + 100 Réserve + 100

  10. Actif Actif Actif Passif Passif Passif C. Un individu décide d’ouvrir un compte avec un dépôt de d’un chèque de 100 $ tiré d’une autre banque. L’exploitation d’une banque Banque A Dépôt compte chèque + 100 Items en transit + 100 Les dépôts dans les comptes de chèques augmentent encore une fois de 100 $ mais cette fois la seconde banque doit 100 $ à la Banque A. Cette dernière doit percevoir l’argent de l’autre banque. Toutefois, si la 2ième banque est dans une autre province, il peut y avoir des délais et ceci risque d’être coûteux. Alors la banque A dépose le chèque dans son compte à la Banque du Canada et celle-ci perçoit l’argent de la banque 2. Le résultat est que la Banque du Canada transfert l’argent du compte de la banque 2 au compte de la banque A. Banque A Banque 2 Réserve + 100 Réserve - 100 Dépôt compte chèque - 100

  11. Banque A Actif Passif Réserves désirées + 10 Réserves excédentaires +90 Dépôts compte chèque + 100 D. La banque A reçoit un somme additionnelle de 100 $ ce qui augmente la valeur des comptes de chèques de ce montant. Elle veut garder 10 % de ses réserves sous forme de réserves désirées. Le nouveau bilan est : L’exploitation d’une banque Il n’y a pas de revenu qui résulte des réserves alors la croissance dans le compte de chèque ne rapporte rien. En fait, la banque perd de l’argent en gérant des fonds additionnels : elle doit maintenir des dossiers, payer les cassiers, retourner les chèques annulés, transmettre des états de compte, etc.. De plus, la situation s’empire si elle doit payer des intérêts sur ces dépôts. La banque doit alors mettre en action ce 90 $ de réserves excédentaires. Supposons que la banque décide de transformer ce 90 $ en prêts…. Le bilan ….

  12. Principe de gestion du bilan • Comment la banque gère-t-elle ses actifs et passifs pour maximiser les profits ? Le gérant a 4 soucis : • Gestion des liquidités : Il doit s’assurer qu’il y a suffisamment de fonds liquides pour satisfaire la demande qui se matérialise lorsqu’il y a des fuites de fonds. • Gestion de l’actif : Il doit poursuivre une stratégie d’acquisition d’actifs avec un faible risque de crédit et aussi diversifier le portefeuille d’actifs. • Gestion du passif : Il doit s’assurer de minimiser les coûts d’acquisition des fonds. • Adéquation du capital : Il doit décider sur le volume de capitaux propres et procurer le capital nécessaire si ce n’est pas le cas.

  13. Titres Titres Prêts Prêts Réserves Réserves 20 $ 80 $ 10 $ 10 $ 80 $ 10 $ Dépôts Capital Capital Dépôts 10 $ 90 $ 10 $ 100 $ Gestion des liquidités Que faire s’il y a une sortie de fonds ? Dans cet exemple, on suppose que la banque a suffisamment de réserves et que le ratio de réserves désirées est de 10 %. Le bilan initial est : Actif Passif S’il y a un retrait de 10 $ du coté des dépôts… Assets Liabilities

  14. Titres Titres Prêts Prêts Réserves Réserves 10 $ 90 $ 0 $ 10 $ 90 $ 10 $ Dépôts Capital Capital Dépôts 10 $ 90 $ 10 $ 100 $ Gestion des liquidités (suite) Si la banque a amplement de réserves, alors il n’y a pas d’ajustement à faire aux autres parties du bilan. Toutefois, si les réserves sont insuffisantes, la situation est différente. Actif Passif S’il y a un retrait de 10 $ du coté des dépôts… Actif Passif

  15. Gestion des liquidités (suite) • Suite au retrait de 10 $, la banque fait face a un problème. Elle veut maintenir une réserve de 10 % x 90 $ = 9 $, mais elle en n’a pas, Elle a 4 options : • Emprunter d’autres banques • Vendre des titres • Emprunter de la Banque du Canada • Réduire ses prêts.

  16. Emprunts d’autres banques Titres Réserves Prêts Titres Réserves Prêts 90 $ 1 $ 90 $ 9 $ 9 $ 10 $ Dépôts Dépôts Capital Capital 10 $ 90 $ 90 $ 10 $ 9 $ Emprunt d’autres banques Gestion des liquidités (suite) Actif Passif Vendre des titres Actif Passif

  17. Avance Banque du Canada Titres Réserves Prêts Titres Réserves Prêts 90 $ 10 $ 81 $ 9 $ 9 $ 10 $ Dépôts Dépôts Capital Capital 10 $ 90 $ 90 $ 10 $ 9 $ Emprunt de la Banque du Canada Gestion des liquidités (suite) Actif Passif Vendre des titres Actif Passif

  18. Gestion d’actif • Pour maximiser les profits, une banque doit simultanément chercher les rendements les plus élevés sur les prêts et les titres, réduire les risque, et faire des provisions suffisantes pour préserver sa liquidité en détenant des actifs liquidités. • Il y a 4 stratégies pour accomplir ces objectifs concurrents :

  19. Gestion d’actif • Les banques cherchent les emprunteurs qui sont disposés à payer des intérêts élevés et avec peut de chance de défaut. • Les banques cherchent les titres avec des rendements supérieurs mais peut risqués. • En diversifiant leurs éléments d’actifs. • Les banques cherchent à gérer la liquidité de leurs actifs pour qu’elles puissent répondre aux sorties de fonds (retraits).

  20. Adéquation du capital • Les banques doivent prendre des décisions au sujet du capital qu’elles désirent détenir pour 3 raisons : • Le capital est une protection contre les faillites • Le capital affecte le rendement pour les actionnaires • La loi stipule le niveau de capital à détenir. Monnaie et banques

  21. Adéquation du capital (suite) • Supposons deux banques avec un bilan identique sauf que la banque “High Capital” a un ratio capital - actifs de 10 % tandis que la banque “Low Capital” a un ratio de 4 %. “High Capital” Actifs Passifs Réserves 10 $ Dépôts 90 $ Prêts 90 $ Capital 10 $ “Low Capital” Actifs Passifs Réserves 10 $ Dépôts 96 $ Prêts 90 $ Capital 4 $

  22. Adéquation du capital (suite) • Supposons que 5 $ sont en défaut de paiement. La valeur totale des actifs diminue de 5 $ et le capital doit diminuer de 5 $. “High Capital” Actifs Passifs Réserves 10 $ Dépôts 90 $ Prêts 85 $ Capital 5 $ “Low Capital” Actifs Passifs Réserves 10 $ Dépôts 96 $ Prêts 85 $ Capital -1 $

  23. L’effet du capital sur le rendement des actionnaires • Une mesure de la profitabilité des banques est : Rendement de l’actif (ROA): Bénéfices nets après impôt/ Actifs. Nous donne de l’information sur les profits moyens par dollar d’actif. • Ce qui préoccupe les actionnaire cependant est une autre mesure : Coefficient de rentabilité (ROE): Bénéfices nets après impôt/ fonds propres • Il y a une relation entre ces mesures, ROA et ROE qui est déterminé par le multiplicateur de fonds propres(Equity Multiplier (EM)) = Actifs / fonds propres. • ROE = ROA x EM • Bénéfices nets / Avoir propre = (Bénéfices nets / Actif) x (Actif / Avoir propre)

  24. L’effet du capital sur le rendement des actionnaires • ROE = ROA x EM • Cette formule nous permet de savoir ce qui arrive à ROE pour un montant d’actifs donné. • La banque “high capital” possède au départ 100 $ d’actifs et un avoir propre de 10 $ … EM = 10. • La banque “low capital” possède au départ 100 $ d’actifs et un avoir propre de 4 $ … EM = 25. • Le rendement de l’actif pour les deux banques est de 1 %. • Pour la banque “high capital” ROE = 10 x 1% = 10% • Pour la banque “low capital”, ROE = 25 x 1% = 25% • Les actionnaires de “low capital” sont plus heureux.

  25. Arbitrage des actionnaires entre sécurité et rentabilité • Le capital est avantageux et coûteux • Les actionnaires sont gagnants parce qu’il y a moins de chance de faillite. • Le capital est coûteux, parce que pour un ROA donné, plus élevé est le capital, plus petit est le ROE. • Le gestionnaire doit balancer la sécurité additionnelle qui découle lorsqu’il y a plus de capital contre un ROE plus faible.

  26. Gestion du risque de crédit • Pour maximiser les profits les banques doivent surmonter le problème de la sélection adverse et du hasard moral. La gestion de crédit peut aider ici : • Sélection et Surveillance • Sélection • Spécialisation des prêts • Surveillance • Relation à long terme avec les clients • Convention de crédit • Collatéral et dépôt de garantie • Rationnement du crédit

  27. Gestion du risque de taux d’intérêt • La volatilité des taux d’intérêt pousse les banques à gérer le risque des intérêts… Actif Passif Actifs sensibles Passifs sensibles $50 $20 Prêts à taux variables CD à taux variables Titres à court terme Dépôts à court terme Actifs à taux fixes $80 Passifs à taux fixes $50 Réserves Dépôts à vue Prêts à court terme Dépôts à préavis Titres à long terme CD à long terme Avoir propre

  28. Gestion du risque de taux d’intérêt • Les taux d’intérêt passent de 10 % à 15 %. • Revenu des actifs (10 % x 20 $ = 2 $) à (15 % x 20 $ = 3 $) • Paiements liés aux actifs (10 % x 50 = 5 $) to (15 % x 50 $ = 7,5 $) • Profits 2 $ - 5 $ = - 3 $ to 3 $ - 7,5 $= - 4,5 $ • Si la banque a plus grand volume de passifs sensibles aux taux d’intérêt que d’actifs sensibles aux taux d’intérêt, une augmentation des taux d’intérêt réduira les profits de la banque.

  29. Analyse des impasses (GAP) • La sensibilité des profits des banques aux fluctuations des taux d’intérêts peut être mesurée par une analyse du GAP. Le montant des passifs sensibles au taux d’intérêt est soustrait des actifs sensibles au taux d’intérêt. • GAP = IRSA - IRSL • De l’exemple… GAP = 20 $ - 50 $ = - 30 $ • En multipliant le GAP par la variation des taux d’intérêt on obtient le changement des profits des banques suite à une variation des taux d’intérêt : - 30 $ x 5 % = - 1,5 • Δrevenus= ΔiΔGAP

  30. Analyse des durations • Une mesure alternative de mesurer le risque du taux : l’analyse de duration • Mesure la sensibilité des valeurs du marché du total des actifs et passifs bancaires aux variation de taux d’intérêt. %ΔP = - DUR x [Δi/(1 + i)]

  31. Analyse des durations Exemple:i 10 % à 12%, durée des actifs = 3 ans, durée des passifs = 2 ans; actifs : %  P = –DUR x (0,12 – 0,10)/(1 + 0,10) = – 3 x 0,018 = - 5,4 % La valeur du marché des actifs chute de (0,054 x 100 millions = ) $5,4 millions passifs : %  P = –DUR x (0,12 – 0,10)/(1 + 0,10) = – 2 x 0,018 = - 3,6 % La valeur du marché des passifs chute de (0,036 x 100 millions = ) $3,6 millions

  32. Analyse des durations Si actifs = $100 millions et les passifs = $90 millions, alors actifs $5,4 millions, passifs $3,6 millions, et la valeur de la banque chute de -5,4 m - - 3,6 m = $1,8 m

  33. Analyse des durations Calcul plus rapide avec Impasse de duration DURgap = Dura – (L/A x DURL)

  34. Stratégies : Gestion du risque des taux d’intérêt • Vous êtes le gestionnaire d’une banque et après une analyse de la durée et du GAP, vous devez planifier une stratégie pour la gestion du risque d’intérêt. Quoi faire ? • Si vous pensez que i : pas d’action si vous avez plus de passifs que d’actifs qui sont sensibles au taux d’intérêt. • Si vous pensez que i il serait bon de réduire la durée des actifs et augmenter la durée des passifs = > Appariement des actifs et des passifs.

  35. Activités hors bilan pour augmenter les profits • Activités hors bilan : Ce sont les transactions d’instruments financiers qui n’apparaissent pas sur le bilan des banques. Ces activités génèrent des revenus et des profits pour les banques. • Cession de prêt • Revenu de commission • Activités de marché et technique de gestion du risque • VAR • «Stress testing»

  36. Infographie : Le Monde • http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/infographie/2008/10/22/des-subprimes-a-la-chute-des-bourses-les-mecanismes-de-la-crise-financiere_1109590_1101386.html