neurone n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
NEURONE PowerPoint Presentation
Download Presentation
NEURONE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 41

NEURONE - PowerPoint PPT Presentation


  • 232 Views
  • Uploaded on

NEURONE. Corps cellulaire : naissance de l’influx nerveux Dendrites : conduisent influx de la périphérie vers le corps cellulaires Axones : conduisent influx du corps cellulaire vers périphérie, entourés ou non de gaine de myéline synthétisée par : Oligodendrocytes au niveau du SNC

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

NEURONE


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
neurone
NEURONE

Corps cellulaire : naissance de l’influx nerveux

Dendrites : conduisent influx de la périphérie vers le corps cellulaires

Axones : conduisent influx du corps cellulaire vers périphérie, entourés ou non de gaine de myéline synthétisée par :

  • Oligodendrocytes au niveau du SNC
  • Cellules de Schwann au niveau du SNP

Gaine de myéline = gaine isolante de l’axone qui permet une conduction plus rapide de l’influx

Axones sont regroupés

  • en voies ou faisceaux dans le SNC
  • en nerfs dans le SNP
neurone1
NEURONE
  • Synapse : zone de contact entre 2 cellules dont l’une est au moins une cellule nerveuse
  • = espace qui sépare 2 neurones = lieu de transmission chimique de l’influx nerveux
  • Au niveau de la synapse libération d’un neurotransmetteur qui excite ou inhibe la cellule avec lequel l’axone est en contact
neurone2
NEURONE

Neurotransmetteur spécifique :

  • Cholinergique (cerveau, moelle épinière, système orthosympathique et parasympathique, plaques motrices)
  • Noradrénergique (système orthosympathique et hypothalamus)
  • Dopaminergique (locus Niger : noyau gris tronc)
  • Sérotoninergique (tronc cérébral)
substance blanche et grise
SUBSTANCE BLANCHE ET GRISE

Substance grise constituée :

  • Corps cellulaires des neurones
  • = cortex cérébral, cérébelleux, noyaux gris centraux, noyaux du tronc cérébral, noyaux cérébelleux
  • = unité pensante : source du message nerveux

Substance blanche constituée :

  • Des divers prolongements des neurones : axones et dendrites
  • = permet la transmission du message nerveux : voie de passage du message nerveux
systeme nerveux central
SYSTEME NERVEUX CENTRAL
  • Encéphale
  • Moelle épinière
encephale
ENCEPHALE

=

  • Cerveau
  • Tronc cérébral
  • Cervelet
cerveau
CERVEAU

Constitué de :

  • 2 hémisphères cérébraux

reliés entre eux par des commissures blanches = corps calleux

Cortex cérébral

Substance blanche

Amas de substance grise au centre : noyaux gris centraux

cerveau h misph res c r braux
CERVEAU : hémisphères cérébraux
  • Cortex cérébral : surface extérieure des hémisphères cérébraux composée de substance grise
  • Scissures : sillons divisant le cortex cérébral en 4 lobes par hémisphère : pariétal, frontal, temporal, occipital
  • Scissure de Rolando et scissure de Sylvius
  • Circonvolutions : sillons divisant les lobes en aires fonctionnelles
  • A chaque circonvolution correspond une fonction bien définie
  • Cortex cérébral : zones d’arrivée des voies sensitives (aires réceptives) ou de départ des voies motrices (aires effectrices)
cerveau aires fonctionnelles
Cerveau : aires fonctionnelles

Lobe frontal :

  • Motricité volontaire
  • Programmation motrice
  • Langage écrit et parlé
  • Planification, organisation intellectuelle
  • Convenances sociales, comportements

Lobe pariétal :

  • Sensibilité générale
  • Compréhension des mots écrits
cerveau aires fonctionnelles1
Cerveau : aires fonctionnelles

Lobe temporal :

  • Audition
  • Compréhension auditive
  • Compréhension du langage parlé
  • Mémoire

Lobe occipital :

  • vision
cerveau fonctions
Cerveau : fonctions
  • Fonction motrice : circonvolution frontale ascendante (départ du faisceau pyramidal)
  • Fonction sensitive : circonvolution pariétale ascendante (arrivée des voies de la sensibilité consciente)
  • Fonction sensorielle : visuelle dans lobe occipital, auditif dans le lobe temporal
  • Fonction de centre du langage : centre de compréhension des mots parlés et écrits, du langage parlé et écrit : dans H gauche chez le droitier et H droit chez le gaucher
cerveau noyaux gris centraux
Cerveau : noyaux gris centraux
  • Thalamus : relais des différentes voies nerveuses : sensitives, motrices involontaires, végétatives
  • Hypothalamus : rôle de régulation et contrôle des fonctions végétatives et endocriniennes (centres des voies végétatives et endocriniennes)
  • Corps strié : composé des noyau caudé, lenticulaire (centres des voies motrices involontaires : mouvements automatiques, coordination des mouvements)
tronc c r bral
Tronccérébral

Constitué de 3 parties :

  • Bulbe rachidien (en contact avec moelle épinière)
  • Protubérance annulaire (au centre)
  • Pédoncules cérébelleux (en contact avec hémisphères cérébraux)
tronc c r bral1
Tronc cérébral

Contient les noyaux :

  • Des nerfs crâniens
  • Propres au tronc cérébral : locus Niger ou substance noire (voie motrice involontaire)

Par sa substance blanche entre les noyaux :

Centre de transition entre le cerveau, le cervelet et la moelle épinière Centre de relais des voies nerveuses sensitives, motrices et cérébelleuses

cervelet
Cervelet

Unis au tronc cérébral par les pédoncules cérébelleux

3 rôles :

  • Équilibration
  • Tonus musculaire
  • Coordination de l’activité volontaire

Constitué de substance blanche en profondeur, de substance grise à la périphérie et de noyaux gris en son centre (noyau dentelé, noyau du toit)

cervelet voies aff rentes et eff rentes
Cervelet : voies afférentes et efférentes
  • Reçoit les informations par voies afférentes et donnent des ordres par voies efférentes
  • Voies afférentes proviennent : ME – tronc cérébral – oreille interne – noyaux des nerfs crâniens – cortex cérébral
  • Voies efférentes partent de l’écorce cérébelleuse et se dirigent vers le tronc cérébral puis soit vers le thalamus et le cortex cérébral soit vers la moelle épinière et le neurone moteur
les ventricules cerebraux
LES VENTRICULES CEREBRAUX

Encéphale est creusé de 4 cavités : 4 ventricules

  • 2 Ventricules latéraux
  • 3ème ventricule au niveau des noyaux gris centraux : V3
  • 4ème ventricule dans le tronc cérébral : V4

Communiquent par des orifices :

  • Trou de Monro : 2 VL et V3
  • Aqueduc de Sylvius entre V3 et V4
  • Trous de Luscka et Magendie entre V4 et les espaces méningés
  • V4 communique avec le canal de l’épendyme au centre de la moelle

Le liquide céphalo-rachidien circule dans les ventricules

les m ninges
Les méninges

3 tuniques entourant le cerveau et la moelle épinière :

  • La dure mère
  • L’arachnoïde
  • La pie mère
les m ninges la dure m re
Les méninges : la dure mère
  • Membrane la plus externe
  • Épaisse et fibreuse
  • Allant du cerveau jusqu’à la 2-3 vertèbre sacrée
  • Séparée des vertèbres par espace graisseaux riche en veines : espace péridural ou épidural

Dans l’anesthésie péridural : produit anesthésiant injecté dans cet espace

les m ninges l arachno de
Les méninges : l’arachnoïde
  • Membrane centrale
  • Formée de 2 feuillets
  • Séparée de la pie mère par espace sous arachnoïdien où circule le LCR

Dans l’anesthésie rachidienne : produit anesthésiant injecté dans cet espace

les m ninges la pie m re
Les méninges : la pie mère
  • Feuillet le plus interne
  • Adhère à la moelle épinière et au cerveau
  • Très riche en vaisseaux

Arachnoïde et pie mère : membranes qui s’enflamment et s’épaississent en réponse à une infection : raideur de la nuque et céphalées

le liquide c phalo rachidien
Le liquide céphalo-rachidien
  • SNC baigne dans ce liquide
  • Sécrété par les plexus choroïdes dans les ventricules
  • Circule dans l’espace sous arachnoïdien, les ventricules et le canal de l’épendyme
  • Résorbé par le système veineux à la périphérie du cortex cérébral
  • Composition : pauvre en cellules, en protéines, en glucose, couleur eau de roche, stérile
  • Volume circulant : environ 150 ml

Rôles :

  • Mécanique de protection , de soutien
  • Nutrition et d’épuration du tissu nerveux
moelle pini re
Moelle épinière
  • S’étend du bulbe rachidien jusqu’à L1
  • Situé dans le canal rachidien
  • Au centre de la moelle : canal de l’épendyme
  • Constitué de 31 segments : 31 racines rachidiennes
moelle pini re1
Moelle épinière
  • De chaque coté du segment 1 paire de racines rachidiennes

Chaque paire de racine rachidienne constituée :

  • 1 racine antérieure motrice
  • 1 racine postérieure sensitive comportant un ganglion rachidien contenant le corps cellulaire d’un neurone sensitif

Union des 2 racines : nerf rachidien

moelle pini re substance grise
Moelle épinière : substance grise
  • Au centre en forme de H
  • 2 cornes antérieures motrices : siège des corps cellulaires des neurones moteurs
  • 2 cornes postérieures sensitives : siège des axones des neurones sensitifs et siège où se groupent les neurones de relais qui vont diffuser les influx
  • Entre les 2 cornes : zone intermédiaire contenant des centres nerveux appartenant au SNA
  • Rôle dans la motricité et la sensibilité
moelle pini re substance blanche
Moelle épinière : substance blanche
  • En périphérie
  • Chaque hémimoelle subdivisée en 3 cordons : antérieur, latéral, postérieur
  • Constituée des prolongements des neurones : dendrites et axones
  • Formée des fibres d’associations (faisceaux) reliant les centres nerveux médullaires entre eux et aux centres encéphaliques
moelle pini re r le
Moelle épinière : rôle

Peut fonctionner de plusieurs façons :

  • Moelle segmentaire : arc réflexe, activité réflexe
  • Par Groupe de segments : liaison (neurones d’associations qui permettent la liaison entre chaque segment)

Rôles :

  • Activité réflexe autonome sous la dépendance de la substance grise
  • Centre de liaison : transport des influx nerveux vers d’autres portions médullaires et/ou aux centres supérieurs dans l’encéphale sous la dépendance de la substance blanche
arc r flexe m dullaire
Arc réflexe médullaire
  • Terminaisons nerveuses excitées influx envoyé par les fibres nerveuses afférentes sensitives centres nerveux influx moteur envoyé par les fibres nerveuses efférentes motrices muscles contraction
  • Afférent : qui arrive à un organe
  • voie afférente : amène l’influx nerveux aux centres nerveux
  • Efférent : qui sort d’un organe
  • Voie efférente : qui est issue d’un centre nerveux pour aller innerver un organe
arc r flexe m dullaire1
Arc réflexe médullaire
  • Influx sensitif au niveau de la cellule sensible chemine le long du nerf rachidien puis à la racine postérieure de la ME (par dendrite)
  • Au niveau de la racine postérieure : ganglion rachidien contenant corps cellulaire du neurone sensible
  • Influx emprunte l’axone du neurone sensible jusqu’à la corne postérieure de la ME
  • L’axone s’articule avec les dendrites du neurone intercalaire
arc r flexe m dullaire2
Arc réflexe médullaire
  • l’axone du neurone intercalaire va jusqu’à la corne antérieure où il s’articule avec un neurone moteur
  • Influx suit le neurone moteur puis le nerf rachidien jusqu’à l’organe = réponse motrice
voies motrices
Voies motrices

Faisceau pyramidal : motricité volontaire

  • Issu de la circonvolution frontale ascendante du cortex cérébral
  • descend dans le tronc cérébral où il décusse au niveau du bulbe (innervation des noyaux des nerfs crâniens : innervation de la face
  • puis descend jusqu’à la moelle épinière : innervation du tronc et des membres
voies motrices1
VOIES MOTRICES

Faisceau extrapyramidal : motricité involontaire

  • Fibres des noyaux gris centraux et des noyaux gris du cervelet reçoivent influx sensitif et répondent en envoyant un influx moteur adéquat : activité motrice automatique. Contrôlent le tonus musculaire et l’adaptent en fonction des informations sensitives profondes reçues en permanence

Toutes les voies motrices sont croisées : l’hémisphère cérébral droit assure la commande de l’hémicorps gauche

voies de la sensibilit
Voies de la sensibilité
  • Sensibilité proprioceptive : sensibilité profonde venant des os, articulations, muscles, assure la perception des sensations posturales
  • Sensibilité extéroceptive : venant des téguments et des muqueuses, assure la perception des sensations tactiles et thermo algésiques
voies de la sensibilit1
Voies de la sensibilité

Les voies sensitives sont également croisées :

Influx né dans un hémicorps

Il suit les fibres nerveuses sensitives qui croisent la ligne médiane de la ME

Il fait relais au niveau du thalamus

Il aboutit à l’encéphale du coté opposé au niveau de la circonvolution pariétale ascendante