slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) ? PowerPoint Presentation
Download Presentation
Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) ?

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 77

Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) ? - PowerPoint PPT Presentation


  • 367 Views
  • Uploaded on

Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) ‏. -> La mort subite par arrêt cardio-respiratoire est une préoccupation de santé publique. -> 50 000 pers/an en France meurent prématurément d’arrêt cardiaque =130 pers/j soit 10 fois plus que AVP.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) ?' - tave


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

-> La mort subite par arrêt cardio-respiratoire est une préoccupation de santé publique.

-> 50 000 pers/an en France meurent prématurément d’arrêt cardiaque=130 pers/j soit 10 fois plus que AVP.

-> 4 victimes sur 5 qui survivent à un ACR ont bénéficié des gestes simples de secours.

7% seulement des Français sont formés aux gestes qui sauvent.

slide3

-> En France le taux de survie est de 5 %, il est 4 à 5 fois plus élevé dans les pays où les lieux publics sont équipés en défibrillateurs automatisés externes et la population est formée aux gestes qui sauvent.

-> Plus de 90% ACR sont fatals sans prise en charge immédiate.

slide4

Qu’est-ce que l’ACR?

-> L’arrêt cardio-respiratoire ou cardiaque (aussi appelé mort subite de l’adulte) est dû à un trouble du rythme cardiaque, mortel en quelques minutes en l’absence de prise en charge.

-> Une intervention rapide peut faire repartir le cœur et éviter de lourdes séquelles.

slide5

Quel est la cause de l’ACR?

-> 90% des AC sont dus à une cause cardiovasculaire.

-> Le plus souvent, il s’agit d’une fibrillation ventriculaire, c'est-à-dire un trouble du rythme cardiaque correspondant à des contractions rapides, irrégulières et inefficaces des ventricules du cœur.

-> Il existe aussi d’autres causes : noyade, électrisation, intoxication, hypothermie, overdose, insuffisance respiratoire aigüe….

slide6

Comment reconnaître l’arrêt cardiaque ?

-> La victime perd connaissance, tombe, elle ne réagit pas quand on lui parle, quand on la stimule.

-> Sa respiration est inexistante (la poitrine ne se soulève pas) ou très irrégulière.

slide7

-> Parfois lorsque la cause est de l’infarctus du myocarde, le sujet peut présenter une douleur thoracique prolongée pouvant s’étendre jusqu’au bras, une sensation d’oppression, de serrement voire d’écrasement.

-> En dehors de l’infarctus, l’arrêt cardiaque peut être précédé de palpitations ou de malaise général mais il peut aussi survenir brutalement.

slide8

Les Gestes qui sauvent au quotidien

1/ la victime est consciente et respire mais se plaint d’un malaise (elle n’est pas en ACR)‏

2/ la victime est inconsciente et respire (elle n’est pas en ACR)‏

3/ la victime est inconsciente et ne respire plus (ELLE EST EN ACR)‏

slide10

 Apprécier les signes de gravité : Il faut Observer la victime

¤ La victime est pâle, agitée, a des sueurs abondantes sans effort physique.

¤ La victime se plaint d’une forte douleur dans la poitrine, une douleur au ventre ,une difficulté à respirer ou parler, paralysie d’un bras ou de la jambe, déformation de la bouche.

slide12

-> Mettre TOUT DE SUITE la victime au reposen position allongée. -> Sauf si la personne adopte une autre position ou s’il existe une gène respiratoire en position demi assise.

slide13

Rassurer et Calmer

Poser lui les bonnes questions:

Depuis combien de temps ?

Est-ce la première fois ?

Prenez vous un traitement ?

Avez-vous déjà été hospitalisé ?

slide14

APPELER

15

112 Numéro européen

alerte systématique

slide15

Continuer à la surveiller et lui parler

-> Si la situation s’aggrave,

la personne ne répond pas elle n’est plus consciente.

-> Pratiquer les gestes qui s’imposent.

slide16

Cas particuliers

- malaises à répétition connus de la personne et traités

- malaise hypoglycémique

slide17

Prise en charge d’un Malaise en intra-hospitalier

  • Mettre le patient au repos position allongée ou ½ assise si trouble respiratoire
  • Rassurer
  • Evaluer état de gravité par observation/questionner le patient
  • prise de constantes : PA, FC, SAO2, FR, glycémie et température en fonction des signes présentés par le patient
slide18
[O2 1 à 2 L/min au début adapter en fonction saturation (sauf exception BPCO ne pas dépasser 2L/min)‏ si dyspnée en fonction de l’état du patient]
  • Vérifier si abord veineux
  • ECG si douleur thoracique
  • Signaler médecin en urgence si état grave
  • Surveillance paramètres état du patient
  • Transmissions orales et D A R
slide20

 Apprécier l’état de conscience:

¤ La victime ne bouge pas, ne répond pas aux questions et ne peut pas réaliser un geste simple à la demande (tirer la langue, serrer la main…).

slide21

Assurez la désobstruction des voies

aériennes:

  • Dégagez les vêtements qui peuvent gêner la respiration (ceinture, bouton du pantalon, foulard, cravate, col).
  • Basculez doucement la tête en arrière et tirez le menton vers le haut pour éviter que sa langue ne gêne la respiration.
  • Retirez de la bouche tous les corps étrangers visibles dans la bouche
slide22

 Appréciez la respiration:

  • Vérifiez la respiration en s’approchant de la bouche et du nez de la victime et regarder son ventre,
  • recherchez si il y a des mouvements du ventre et/ou de la poitrine, des bruits de respiration, la présence d’un souffle aérien (pendant 10 secondes maximum).
  • Si ces éléments sont présents, la victime respire. Il faut alors l’installer en POSITION LATERALE DE SECURITE.
slide23

La Position Latérale de Sécurité

  • La victime est allongée sur le dos.
  • Placez-vous à genoux à côté de la victime
  • Placez le bras de la victime le plus proche de vous, à angle droit de son corps. Pliez ensuite son coude tout en gardant la paume de sa main tournée vers le haut.
  • Prenez le bras opposé de la victime et placez le dos de sa main contre son oreille côté sauveteur.
  • Maintenez la main de la victime pressée contre son oreille, paume contre paume.
slide25

Avec l’autre main, attrapez la jambe opposée, juste derrière le genou et relevez-la tout en gardant le pied au sol.

  • Placez-vous assez loin de la victime au niveau du thorax pour pouvoir la tourner sans avoir à vous reculer.
slide26

Tirez sur la jambe pliée afin de faire rouler la victime vers vous jusqu’à ce que le genou touche le sol.

  • Le mouvement de retournement doit être fait sans brusquerie, en un seul temps. Le maintien de la main de la victime contre sa joue permet de respecter l’axe de la colonne vertébrale cervicale.
slide27

Dégagez doucement votre main en maintenant le coude de la victime pour éviter tout mouvement de la tête.

slide28

La victime est stabilisée, la jambe du dessus, cuisse à angle droit, repose sur le sol par le genou et le pied.

  • Sans mobiliser la tête, la bouche est ouverte pour permettre l’écoulement des liquides vers l’extérieur.
slide29

APPELER

15

112 Numéro européen

slide30

Surveillez la victime, en particulier sa respiration, jusqu’à l’arrivée des secours.

Si la respiration s’arrête, la victime doit être replacée sur le dos pour permettre les gestes qui s’imposent.

  • La victime doit être protégée du froid et des intempéries.
slide31

Attention Cas Particuliers

Nourrisson et enfant: la conduite à tenir est la même que pour l’adulte.

Femme enceinte: Elle doit être installée sur le côté gauche pour éviter l’apparition d’une détresse, par compression de certains vaisseaux sanguins de l’abdomen.

Le traumatisé: En cas de lésion thoracique, du membre supérieur ou du membre inférieur, le blessé est couché autant que possible sur le côté atteint, (le risque vital d’une détresse respiratoire doit primer sur celui d’une aggravation des lésions traumatiques).

La victime est couchée sur le ventre: Il faut assurer la liberté des voies aériennes, et vérifiez toutes les minutes la respiration.

slide32

Prise en charge d’un Malaise inconscient en intra-hospitalier

  • Libération voies aériennes supérieurs et mettre en Position latérale de sécurité
  • Evaluer état de gravité le degré de conscience « score de Glasgow » fonction respiratoire (mouvement du thorax) et fonction cardiovasculaire (pouls carotidien)‏
  • Prise de constantes : scoper le patient PA, FC, SAO2, FR, glycémie et température en fonction des signes présenté par le patient
slide33

O2 1 à 2 L/min au début adapter en fonction saturation (sauf exception BPCO ne pas dépasser 2L/min)‏

  • Vérifier si abord veineux sinon pose voie d’abord de bon calibre
  • ECG si douleur thoracique
  • Signaler médecin en urgence si état grave
  • Surveillance paramètre état du patient
  • Transmissions orales et D A R
slide36

 Appréciez l’état de la victime

  • Vérifiez si la victime respire: la poitrine se soulève , écoutez le souffle
  • Vérifiez si la victime réagit lorsqu’on lui parle ou qu’on lui demande de serrer les mains

Pas de réaction ni de respiration: la victime est en ACR.

slide37

APPELER

15

112 Numéro européen

slide38

Massezet si vous le pouvez pratiquez le bouche à bouche

Allongez la victime sur un plan dur.

Dégagez les voies respiratoires.

Le massage doit se faire torse nu.

slide39

Pratiquez 2 insufflations légères (basculez la tête en arrière et pincez le nez si bouche à bouche  l’air insufflé va apporter de l’O2 )‏

slide40

Massez 30 fois

Le massage permet de créer une circulation artificielle en comprimant le cœur entre le sternum et la colonne vertébrale, afin de faire circuler le sang oxygéné par B à B

Technique pour être efficace et non dangereuse:

se placer à genou sur le côté de la victime de façon à être perpendiculaire

Placez le talon des deux mains, l’un sur l’autre, au centre du sternum, les bras bien tendus

slide41

Appuyez de tout votre poids

Exercez des pressions fortes = enfoncez de 3 à 4cm dans la poitrine

- sur un rythme régulier en comptant jusqu’à 30

- puis en alternance effectuez 2 insufflations/30 pressions.

Soit

100 compressions/min

2 compressions/sec

slide42

Défibrillez au bout de 2min de massage

DAE=défibrillateur automatisé externe

Très simple d’utilisation guide étape par étape vocalement sans risque car analyse rythme cardiaque et délivre le choc si nécessaire.

Ouvrir appareil, allumer, écouter explications, brancher électrodes sur poitrine et connecter les fils à la machine.

slide43

Continuer à suivre les indications jusqu’à l’arrivée du SMUR

-> s’il n’y a pas DAE à proximité, masser sans s’arrêter

slide44

Attention Cas Particuliers

Enfant de 1 à 8ans: DAE autorisé

Masser à 1 main au lieu de 2

Abaissement de 3 à 4 cm

30 compressions et 2 insufflations à Rythme 100/min

Nourrissons: bouche à nez 2 petites insufflations

Masser avec 2 doigts

abaissement de 2 à 3 cm

5 compressions et 1 insufflation à Rythme 100/min

slide45

L’équipe SAMU SMUR prend le relai: continue la réanimation (massage intubation ventilation)‏

Transporte jusqu’à l’hôpital

Recherche cause de l’arrêt cardiaque

Mise en place du traitement :

de la cause -> ex: IDM par angioplastie, trouble du rythme anti-arythmique ou par implantation défibrillateur automatisé ou pacemaker si bradycardie

Améliorer l’hygiène de vie diminuer facteurs de risque

slide46

Éducation +++pour éviter les rechutes

-> Faire contrôler son cœur régulièrement par son cardiologue.

-> Respecter les traitements.

-> Adopter un comportement sain.

50% des patients survivant AC reprennent une vie autonome.

Les patients qui souffrent de séquelles auront besoin de soins de réadaptation.

slide47

Prise en charge d’un ACR en intra-hospitalier

Alerter équipe et médecin réanimateur

=>Coordination de l’équipe soignante +++

Mettre le patient à plat sur le lit sur un plan dur (planche de massage sur chariot d’urgence)‏

Déshabiller le patient

Malade scopé (ECG SB)‏

Pose voie abord de bon calibre (puis une 2e voie dès que possible)

Chariot d’urgence

slide48

Défibrillation avec DSA=défibrillateur semi automatique ou DM=défibrillateur manuelselon l’appareil à disposition

DSA

Appliquer életrodes:

- une en ss clavière droite

- l’autre en ss axillaire gauche

Suivre instruction: ne pas toucher patient lors analyse tracé, choqué si appareil le propose en s’éloignant

DM

Sélection énergie 200 300 ou 360 joules

Appliquer életrodes:

- une en ss clavière droite

- l’autre en ss axillaire gauche

Charger

Isoler les personnels à distance du patient.

slide49

S’assurer de la libération voies aériennes supérieures: enlever prothèse dentaire, canule de Guédel en place.

  • Alternance massage cardiaque externe (MCE) et ventilation artificielle au masque

BAVU(=ballon autogonflant à valve unidirectionnelle) relié à l’O2 12 à 15L /min

15 compressions/2insufflations

rythme du MCE à 100/min

  • Préparer le matériel d’intubation
  • Préparer le respirateur
  • Préparer le système d’aspiration
  • Préparer les drogues
slide52

Robert, qui vient de faire un effort, est pris d’une douleur brutale dans la poitrine en ville:

  • Je l’allonge malgré ses protestations
  • Je lui donne un « remontant »
  • Je l’interroge
  • Je l’aide à rentrer chez lui
  • Je le laisse dans la position qu’il a choisie et je vais donner l’alerte
slide53

Réponse:

  • Je l’allonge malgré ses protestations
  • Je lui donne un « remontant »
  • Je l’interroge
  • Je l’aide à rentrer chez lui
  • Je le laisse dans la position qu’il a choisie et je vais donner l’alerte
slide54

-> Au cours d’un malaise, l’interrogatoire est indispensable pour donner une alerte correcte et une victime consciente doit être laissée dans la position où elle se sent le mieux.

slide55

Vous trouvez une victime inconsciente sans respiration perceptible:

Vous la mettez en position latérale de sécurité

Vous faite une libération des voies aériennes

Vous faites une manœuvre d’Heimlich

Vous débutez immédiatement un MCE

Vous faites 2 insufflations

slide56

Réponse:

  • Vous la mettez en position latérale de sécurité
  • Vous faite une libération des voies aériennes
  • Vous faites une manœuvre d’Heimlich
  • Vous débutez immédiatement un MCE
  • Vous faites 2 insufflations
slide57

> Le risque est l’asphyxie par obstruction des voies aériennes.

-> Il faut désobstruer VAS avant de commencer MCE

slide58

A- Devant une victime allongée sur le sol visiblement inerte, classez dans l’ordre chronologique les gestes que vous ferez:

Vérifier la respiration

Lui parler

Assurer la libération des voies aériennes

B- il est en ACR:

Vous commencez 30 compressions

Vous maintenez la Libération VA

Vous repérez la zone d’appui sternale

Vous faites deux insufflations

slide59

Réponse

A

b-Lui parler

c-Assurer la libération des voies aériennes

a-Vérifier la respiration

B

b-Vous maintenez la Libération VA

d-Vous faites deux insufflations

c-Vous commencez 30 compressions

a-Vous repérez la zone d’appui sternale

slide60

La PLS est recommandé :

Devant une victime qui ne réagit pas aux ordres simples

Quand la victime présente une douleur dans la poitrine

Pour éviter l’asphyxie par chute de la langue en arrière

Pour éviter le risque de passage de vomissements dans les poumons

Quand la victime s’étouffe

slide61

Réponse:

  • Devant une victime qui ne réagit pas aux ordres simples
  • Quand la victime présente une douleur dans la poitrine
  • Pour éviter l’asphyxie par chute de la langue en arrière
  • Pour éviter le risque de passage de vomissements dans les poumons
  • Quand la victime s’étouffe
slide62

La PLS est impérative pour toute victime inconsciente mais ayant conservé une respiration.

Elle permet de protéger les voies aériennes dégagées.

slide63

Une victime est inconsciente. Après libération des voies aériennes vous percevez un souffle régulier, vous devez:

Débuter 2 insufflations

Débuter rapidement un Massage cardiaque

Installer la victime en PLS

Tenter une manœuvre de Heimlich

Donner l’alerte

slide64

Réponse:

  • Débuter 2 insufflations
  • Débuter rapidement un Massage cardiaque
  • Installer la victime en PLS
  • Tenter une manœuvre de Heimlich
  • Donner l’alerte
slide67
Faux :

Le massage permet juste de refaire circuler le sang (remplace le rôle de la pompe cardiaque) mais pas de ré oxygéner le sang

c’est la ventilation artificielle par BAVU=ballon autogonflant à valve unidirectionnelle ou par le bouche à bouche qui apporte l’O2.

slide68

A quel moment j’utilise le choc électrique externe ?

a) Immédiatement sur une personne en ACR qui vient de perdre connaissance

b) Lorsque le rythme cardiaque est sinusal

c) Lorsque le rythme cardiaque est en fibrillation et le patient en état de mort apparente

d) Lorsque le rythme cardiaque est à plat

e) Lorsque le DSA me le dit

r ponse
Réponse:

a) Immédiatement sur une personne en ACR qui vient de perdre connaissance

b) Lorsque le rythme cardiaque est sinusal

c) Lorsque le rythme cardiaque est en fibrillation et le patient en état de mort apparente

d) Lorsque le rythme cardiaque est à plat

e) Lorsque le DSA me le dit

slide70
Il faut commencé par RCP et poser le DSA pour qu’il analyse le rythme cardiaque tout en continuant la RCP
  • Suivre les indications du DSA.

C’est lorsqu’il aura analyser une fibrillation qu’il vous dira de choquer puis continuer RCP si pas de reprise activité cardiaque

Le principe est de donné un choc électrique externe visant à resynchroniser les cellules myocardique fonction anarchique et ainsi retrouver au « pacemaker » sinusal son activité physiologique normale.

Seul la fibrillation ventriculaire doit recevoir un choc.

r ponse1
Réponse:
  • Est-ce que vous m’entendez?
  • Ouvrez les yeux?
  • serrez moi les mains?

=3critère de l’échelle de Glasgow

Réponse verbale

Ouverture des yeux

Réponse motrice

slide73

Conclusion

-> Agir dès la première minute est primordiale.

-> Former la population, souvent beaucoup d’appréhension aux gestes de secours.

Il faut les rassurer:

- Oser, vous devez intervenir, le pire est de ne rien faire vous êtes les 3 premiers maillons de la chaîne de survie: APPELER MASSER DEFIBRILLER -> 3 gestes simples qui peuvent sauver 1vie.

Des formations aujourd’hui simples, accessibles, rapides.

slide74

En savoir plus pour se former:

  • www.secourisme.net
  • www.croix-rouge.fr
  • www.anps.fr

slide76

Sources

Sites:

www.fedecardio.com

www.1vie3gestes.com

www.arrêt-cardiaque.com

www.distrimed.com/conseils/page_premiers_gestes

Livrets:

Code Vognon du secourisme AFPS premiers secours

Brochures fédérations française de cardiologie distribués à la promotion

Conférences Dr Goralski cardiologue CHRO

Mémo infirmier Urgences réanimation Transfusion ed Masson

Cours formation ESI 3e année module urgence réa.