slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Patrimoine des lycées en région Languedoc Roussillon PowerPoint Presentation
Download Presentation
Patrimoine des lycées en région Languedoc Roussillon

play fullscreen
1 / 14

Patrimoine des lycées en région Languedoc Roussillon

88 Views Download Presentation
Download Presentation

Patrimoine des lycées en région Languedoc Roussillon

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Patrimoine des lycées en région Languedoc Roussillon 87 lycées publics : 13 dans les Pyrénées Orientales 14 dans l’Aude 33 dans l’Hérault 6 dans la Lozère 21 dans le Gard

  2. Les établissements publics sont dans un état préoccupant du fait d’une absence de politique d’entretien au cours des dernières décennies. Ainsi un Plan Prévisionnel d’investissement (PPI) a été élaboré et voté le 20 octobre 2005. Il s’agit d’un programme ambitieux puisqu’il planifie la construction de 9 nouveaux lycées et la rénovation de 70 d’entre eux, pour un montant de 1 milliard d’euros de 2005 à 2010.

  3. Le cahier des Recommandations Techniques et Environnementales (CRTE) Le but de ce cahier est d’édicter, auprès de l’ensemble des acteurs de la construction publique, les exigences particulières de la Région en matière fonctionnelle, architecturale, technique et environnementale à appliquer dans tous les projets de travaux dans les lycées. Son élaboration est le fruit d’une collaboration interne, qui a permis de capitaliser l’expérience de terrain de toute l’équipe de la Direction de l’Education, en lien avec les autres intervenants des projets et les utilisateurs. Des proviseurs, intendants, TOS et des associations ont été associés à cette réflexion. Dans le cadre de l’élaboration de ce document, ont été organisées plusieurs réunions de travail avec le groupe régional d’étude (Mrs Reboul, François), l’association des paralysés de France (M Mirault) et Cap Horizon ( Mrs Rousseau et Jammes).

  4. Le CRTE développe notamment des préconisations sur la fonctionnalité des établissements, qui visent à améliorer la qualité de vie et de travail des usagers. En matière d’accessibilité, les actions volontaristes de la Région sont notamment: • prévoir une bande de guidage entre l’arrêt de bus et le comptoir • d’accueil avec borne de guidage à l’entrée équipé d’un boîtier vocal • créer un lieu ressources au sein de l’infirmerie pour les soins et le repos des personnes handicapés, comprenant un bureau pour travailler avec un auxiliaire de vie ; complété par un WC handicapés qui sera pourvu des aménagements nécessaires aux soins spécifiques (lave-mains, tablette et deuxième barre d’appui relevable à côté de la cuvette des WC) • veiller à permettre systématiquement la rotation du fauteuil  • dans tout WC handicapés; le lave-mains doit avoir une plomberie • adaptée pour permettre l’avancée du fauteuil sous le lavabo  • et un mitigeur pour la robinetterie. • prévoir un report visuel clignotant de l’alarme incendie.

  5. équiper les ascenseurs d’un miroir en fond de cabine à hauteur d’assise et installer le panneau de commande sur la grande longueur à 1,2 m de hauteur maxi avec touches en braille, temporisation des portes. Le miroir n’est pas nécessaire, si la cabine permet la rotation du fauteuil, disposition qui devra être privilégiée. Dans tous les cas, il sera prévu une annonce visuelle et sonore des niveaux. • dans chaque salle de classe, y compris dans les salles de sciences, prévoir une table (ou paillasse) à hauteur réglable • la signalétique est un élément essentiel pour le repérage des personnes à déficience visuelle : le traitement des couleurs apportera un contraste marqué entre le sol et les murs (poignées, portes, numérotation des salles, panneaux d’affichage, mobilier urbain). En extérieur, travailler sur la différenciation des sols pour le repérage des personnes malvoyantes • équiper l’amphithéâtre d’une boucle magnétique, de manière à permettre l’accessibilité de cet espace aux personnes à déficience auditive.

  6. Réhabilitation de la Cité mixte Georges Clemenceau lycée général et technologique 1348 lycéens et 445 collégiens Le lycée a été créé en 1881 en étant le premier lycée de jeunes filles de France. Il se compose aujourd’hui des 7 bâtiments R+2 juxtaposés les uns aux autres.

  7. La Région a lancé un programme de restructuration de 12 M€ portant sur des problèmes de mise en sécurité (reprise des toitures, de la chaufferie, réfection des menuiseries…) et notamment de mise ne conformité en terme d’accessibilité : • Les circulations horizontales du RDC sont intégralement • refaites sous les coursives et les auvents. • Des rampes avec des pentes de moins de 5 % sont créées • afin d’épouser au mieux le relief et les différents niveaux des seuils. • L’ensemble des locaux du RDC est ainsi accessible au PMR. • Les différents espaces de la cour sont rendus accessibles • par plusieurs rampes (pentes de moins de 5%) qui sont placées • de part et d’autre de la cour.

  8. Rez-de-chaussée pendant travaux Rez-de-chaussée avant travaux

  9. Une coursive extérieure est créée en façades du bâtiment 5 • au niveau R+1 et R+2 ainsi qu’une passerelle • entre le bâtiment 2 et le bâtiment 5. • Les coursives existantes sont dotées d’un platelage bois • afin de rattraper les niveaux des seuils. • Deux ascenseurs existants situés à l’entrée et au centre • du lycée permettent l’accès aux différents niveaux. Façade avant travaux Coursive en travaux

  10. Construction du nouveau lycée Pierre Mendès France L’opération consiste à construire un lycée professionnel de capacité 1600 élèves répartis en 56 divisions sur un terrain de 4,5ha. La volonté de la Région est, notamment en terme de constructions de lycées neufs, de concevoir des projets exemplaires en matière d’accessibilité et de prendre en compte différents types de handicaps (moteur, visuel, auditif). • En voici quelques exemples : • Les déplacements des lycéens sont matérialisés par des bandes • de guidage contrastées en couleur et en structure. • Le hall d’accueil comportera une bande de guidage vers le guichet • d’accueil et un plan tactile de repérage de l’établissement • y sera positionné.

  11. Une réflexion est en cours concernant le repérage couleur des bâtiments. • Pour les espaces intérieurs, les murs, sols et portes • seront de couleur contrastée en particulier pour les poteaux. • Dans chaque bâtiment est prévu un ascenseur permettant la giration • qui va au delà de la réglementation et qui sera équipé d’un miroir en fond • de cabine. • Dans les sanitaires et dans chaque chambre de l’internat ont été prévus • des systèmes de flash avertisseurs concernant la sécurité incendie. • 1 logement est adapté aux personnes à mobilité réduite, • les autres étant adaptables. • Une pièce, lieu de ressources, est créée au sein du pôle infirmerie • de l’établissement. • La salle de conférence sera équipée d’une boucle magnétique.