finlande mars 2008 rapport de mission n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Finlande - Mars 2008 Rapport de mission PowerPoint Presentation
Download Presentation
Finlande - Mars 2008 Rapport de mission

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 54

Finlande - Mars 2008 Rapport de mission - PowerPoint PPT Presentation


  • 57 Views
  • Uploaded on

Finlande - Mars 2008 Rapport de mission. Une équipe de l ’ ACSQ: Roger Delisle Vincent Fortier Andrée Minguy Suzanne Tremblay. « S ’ outiller pour réussir ». La réussite scolaire en Finlande: les clés du succès. Des choix de société affirmés. « De la musique à nos oreilles ».

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Finlande - Mars 2008 Rapport de mission' - scout


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
finlande mars 2008 rapport de mission

Finlande - Mars 2008Rapport de mission

Une équipe de l’ACSQ:

Roger Delisle

Vincent Fortier

Andrée Minguy

Suzanne Tremblay

« S’outiller pour réussir »

la r ussite scolaire en finlande les cl s du succ s

La réussite scolaire en Finlande: les clés du succès

Des choix de société affirmés

« De la musique à nos oreilles »

enseignement galitaire
Enseignement égalitaire
  • Chances égales de recevoir une formation (ville ou campagne)
  • Droit fondamental du citoyen (Tous les élèves réussissent)
  • Droit pour tous à un enseignement fondamental gratuit obligatoire (Scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans)
  • Formation complémentaire sans frais de scolarité: études supérieures ou professionnelles
accessibilit gratuite l cole
Accessibilité gratuite à l’école
  • Gratuité pour toute la formation fondamentale: de la scolarité, des fournitures, des repas chauds, des transports, des sorties de classe, des voyages d’études…
  • Études supérieures gratuites avec soutien financier (Université)
  • Écoles très équipées: technologies de l’information,skis,patins pour tous les élèves, matériel technique pour les ateliers manuels (menuiserie, couture, etc.)
valorisation de la profession enseignante
Valorisation de la profession enseignante
  • Grande crédibilité des enseignants dans la population (Confiance des parents envers l’école, belle participation des parents)
  • Formation initiale exigeante (sélection sévère à l’entrée à l’Université, formation de cinq ans, examens de sortie)
  • Exigence de la Maîtrise pour enseigner
  • Écoles d’application pour les stagiaires
ouverture sur le monde
Ouverture sur le monde
  • Présence intensive de l’apprentissage des langues (deux langues maternelles enseignées: le finnois et le suédois, une langue tierce à partir de la 2e année, choix de plusieurs autres langues étrangères pour tous)
  • Stages à l’étranger pour les enseignants en formation en langue étrangère
  • Partenariat avec d’autres pays (France-Finlande: lycée franco-finlandais, Centre culturel français)
  • Tous les programmes de télévisions étrangers sont sous-titrés
valorisation des parcours
Valorisation des parcours
  • Aucun parcours scolaire d’élite ou poubelle
  • Exigences d’entrée aussi élevée pour les parcours professionnels(cuisine, etc.) que pour la formation générale, après le secondaire 1er cycle (Moyenne exigée, par exemple 8/10 pour l’école de cuisine d’Helsinki)
abolition du syst me priv
Abolition du système privé
  • Écoles privées constituent moins de 0,5% des écoles en Finlande et sont dédiées à des besoins spécifiques (juive, Steiner, internationale, écoles chrétiennes et pour handicapés)
importance de la lecture
Importance de la lecture
  • Bibliothèques scolaires bien nanties: Lycée franco-finlandais, 26 000 volumes et un bibliothécaire à plein temps
accent sur l informatique
Accent sur l’informatique
  • Tous les enseignants sont obligés d’utiliser l’informatique dans toutes les matières
  • Les écoles sont très bien équipées en matériel informatique (canons de projections dans toutes les classes, rétroprojecteurs performants, tableaux électroniques intelligents,etc.)
int gration des l ves avec des besoins particuliers
Intégration des élèves avec des besoins particuliers
  • La loi précise que l’éducation doit être adaptée aux besoins des élèves
  • Toutes les écoles doivent être équipées pour recevoir des élèves handicapés
  • Pas ou très peu de classes d’adaptation scolaire (sauf pour handicaps sévères ou spécifiques – non voyants,non entendants)
souplesse et partenariat
Souplesse et partenariat
  • Pas d’ingérence des syndicats ou du ministère dans la gestion des écoles
  • L’État fournit un programme cadre et les écoles développent leur propre curriculum
  • Le syndicat est en partenariat à l’élaboration du programme cadre
  • Responsabilité légale de l’école commence au début des cours, pas de service de garde ni de surveillance (enseignants assurent la surveillance le midi)
  • Pas de barrières autour des écoles, accessibilité, liberté de circulation pour les élèves pendant les cours
mandat de l agence finlandaise nationale de l ducation programmes
Mandat de l’agence finlandaisenationale de l’éducation (programmes)
  • La direction des programmes a été dévolue à une agence externe (agence finlandaise nationale de l’éducation), et la direction de l’évaluation du système à un conseil de l’évaluation, de l’éducation et de la formation.
  • Conséquence : la direction politique du ministère se consacre aux questions d’orientation et de planification stratégique.
syst me d centralis
Système décentralisé
  • Système scolaire très décentralisé.
  • Marges de manœuvre locales très importantes.
  • Autonomie des écoles
    • dans le recrutement des enseignants
    • dans l’achat du matériel
    • dans l’interprétation des programmes - cadres («core curriculum»)
r le des syndicats d enseignants
Rôle des syndicats d’enseignants
  • Les enseignants adhèrent au syndicat, en très forte majorité (97%). Le syndicat est associé à la mise en place des programmes et des changements pédagogiques. Le syndicat s’occupe également des conditions de travail.
syst me scolaire finlandais
Système scolairefinlandais

5

4

3

2

1

4

3

2

1

Écoles supérieures professionnelles

Universités

Formation professionnelle

3

2

1

Écoles secondaires de 2e cycle (lycée)

3

2

1

o

s b

c l

o i

l g

a a

r t

i o

t i

é r

e

10e

9e

8e

7e

6e

5e

4e

3e

2e

1re

16 ans

15 ans

14 ans

13 ans

12 ans

11 ans

10 ans

9 ans

8 ans

7 ans

10e année (possible pour certains élèves, pour du rattrapage et l’obtention du certificat de fin de scolarité)1

Secondaire (1er cycle)

Enseignement fondamental

(obligatoire)

(9 ans)

primaire

Enseignement préscolaire (6 ans) [non obligatoire, mais suivi à 100%] (école ou jardin d’enfants, avant 6 ans)

(1) Le certificat est obligatoire pour l’admission au Lycée ou à la formation professionnelle.

pr sentation de l cole fondamentale
Présentation de l’école fondamentale
  • Première année du primaire: 7 ans
  • Même titulaire de la 1re à la 4e année; mêmes «spécialistes» de la 1re à la 6e année
  • Pas de séparation entre le primaire et le secondaire
transport scolaire
Transport scolaire
  • Toutes les écoles regroupent les élèves de la 1re année à la fin du lycée.
  • Les écoles sont à proximité du domicile et sont accessibles par des services de transport gratuit (transport public ou autres si non disponible).
coles priv es
Écoles privées
  • Suppression graduelle des écoles privées, depuis les années 1970
    • Quelques exceptions (0,5%) : école juive, école Steiner, école internationale, quelques écoles chrétiennes, quelques écoles pour handicapés
    • Les écoles privées ne peuvent «demander» des frais de scolarité.
coles et religions
Écoles et religions
  • Deux religions officielles à l’école: luthérianisme et orthodoxie
  • Trois enfants d’une même religion ont droit à un enseignement de leur religion.
  • La religion peut être remplacée par l’éthique.
calendrier scolaire et temps scolaire
Calendrier scolaire et temps scolaire
  • 190 journées de travail et 3 journées pédagogiques
    • Année scolaire: de mi-août à fin mai
  • Nombre d’heures de cours par semaine:
    • 1re – 2e = 19 heures
    • 3e – 4e = 23 heures
    • 5e – 6e = 24 heures
    • 7e,8e,9e = 30 heures
    • N.B. Cours de 45 minutes suivis de 15 minutes de battement
  • Horaire des élèves:
    • 8 h – 13 h (les plus jeunes)
    • 8 h – 14 h ou 15 h (autres) (les après-midis sont consacrés aux sports, aux activités artistiques et à la découverte de la nature)
    • Dîner : 30 minutes
  • Pas de garderies, mais des clubs
  • Vacances scolaires:
    • quelques journées à la fin d’octobre
    • 2 semaines à Noël
    • 1 semaine à la fin de février
    • 4 journées à Pâques
renseignements sur les lyc es quivalent 4 e et 5 e secondaire et 1 re ann e cegep
Renseignements sur les lycées (équivalent 4e et 5e secondaire et 1ère année CEGEP)
  • L’enseignement n’est pas obligatoire.
  • Les lycées sont nationaux.
  • On s’inscrit où on veut.
  • En principe, la durée des études est de trois ans.
  • Les élèves doivent assumer le coût de l’achat des manuels scolaires; il y a des frais d’inscription aux examens. Les frais de scolarité sont gratuits, de même que les repas.
  • 435 lycées, et une moyenne de 273 élèves (en 2004) par lycée
  • 220 établissements de formation professionnelle
r partition des choix des l ves 2005
Répartition des choix des élèves (2005)
  • 55% lycée
  • 35% formation professionnelle
  • 3% 10e année
  • 7% interruption provisoire d’études
organisation curiculaire et p dagogique

Organisation curiculaire et pédagogique

« …et les moyens pour le réaliser »

libert de choix dans le cursus scolaire
Liberté de choix dans le cursus scolaire
  • Le même cursus de 7 à 13 ans:
    • L’anglais à 9 ans pour tous
    • La 2e langue officielle est obligatoire
    • Une 3e langue au choix à 11 ans (allemand, français ou russe. Pour les immigrants le finnois est considéré comme langue seconde.)
  • Introduction de matières optionnelles:
    • 2 au niveau 7
    • 6 au niveau 8
    • 5 au niveau 9
journ e de classe
Journée de classe
  • Les matières plus exigeantes sont placées à l’horaire en avant-midi
  • Après-midi consacré aux sports, activités artistiques et découverte de la nature (clubs)
  • Peu ou pas de devoirs à réaliser à la maison
valeurs ducatives
Valeurs éducatives
  • Aucun redoublement à l’école fondamentale (cas très rares)
  • Soutien dans les petites classes et dépistage précoce des difficultés
  • Classes hétérogènes
  • Enseignement différencié
  • Approche socio-constructiviste
nombre d heures d enseignement
Nombre d’heures d’enseignement
  • Journée de travail pour les élèves en éducation fondamentale
    • Séquences de cours de 45 minutes entrecoupées d’un arrêt de 15 minutes

10

Année de consolidation (au besoin) - Horaire partiel possible

9

30 périodes X 45 minutes = 22 1/4 heures

8

7

24 périodes X 45 minutes = 18 heures

6

5

4

23 périodes X 45 minutes = 17 1/4 heures

3

2

19 périodes X 45 minutes = 14 1/4 heures

1

Niveau

enseignement secondaire
Enseignement secondaire
  • 75 cours réussis pour obtenir le certificat de fin d’études (sur 3 ans)
  • Programme d’études personnalisé selon l’intérêt des élèves: 45 cours obligatoires et 30 au choix
  • Promotion par matière
  • Année scolaire divisée en 5 ou 6 périodes(1 période = 6 semaines de cours +1 semaine d’examens)
enseignement professionnel
Enseignement professionnel
  • Établissements d’enseignement professionnel avec des stages en entreprise
  • 8 domaines de formation; 52 diplômes et 116 parcours de formation
  • 8% des cours correspond à un libre choix de l’élève
valuation des apprentissages
Évaluation des apprentissages
  • Jusqu’à 9 ans - aucune notation (information aux parents 2 fois par année)
  • De 9 à 11 ans - évaluation non chiffrée
  • De 11 à 13 ans - notes facultatives
  • À partir de 13 ans - notation obligatoire
  • Les notes vont de 4 à 10 et sont entières:
    • 4 faible
    • 5 passable
    • 6 satisfaisant
    • 7 assez bien
    • 8 bien
    • 9 très bien
    • 10 excellent
valuation des apprentissages1
Évaluation des apprentissages
  • Au préscolaire:
    • les discussions d’évaluation avec les parents se font 1 à 2 fois par année
    • évaluation générale et encourageante dans laquelle on souligne les points forts de l’enfant
    • l’enfant est informé régulièrement de ses progrès, savoirs et savoir-faire
    • 1 bulletin à la fin de l’année dans lequel son travail et son apprentissage font l’objet d’une appréciation écrite
valuation des apprentissages2
Évaluation des apprentissages
  • À l’enseignement fondamental:
    • Évaluation sur les acquisitions dans toutes les matières, le comportement, le travail fourni, les points forts et ceux à améliorer
    • L’élève s’évalue dans son travail et son comportement; les parents reçoivent l’autoévaluation
    • L’évaluation est encourageante
    • Attention particulière au sens des responsabilités, à l’esprit d’initiative et à la coopération
    • Le tout pour aider l’élève à concevoir une image réaliste de son apprentissage, de ses progrès et pour soutenir le développement de sa personnalité
valuation des apprentissages3
Évaluation des apprentissages
  • Évaluation nationale:
    • Existe depuis 8 ans
    • Seulement 2 tests par année sont imposés par échantillonnage depuis que les communes sont responsables de l’éducation
    • Seul le niveau 9 participe aux épreuves
    • Toutes les matières sont testées à tour de rôle
    • Aucune comparaison entre les établissements. Seule l’école connaît ses résultats et se compare à la moyenne nationale: l’évaluation perd son caractère compétitif
formation des ma tres

Formation des maîtres

« Une longue route vers l’excellence »

formation initiale
Formation initiale
  • Entrée avec le bac européen (équivalent du D.E.C.)

TempsDiplômeCrédits ou unités

    • 3 ans licence 120
    • 2 ans maîtrise * 160-180

*(obligatoire pour enseigner)

    • 2 ans études approfondies 200-250
    • 4 ans doctorat
une profession valoris e
Une profession valorisée
  • En Finlande, la profession d’enseignant jouit d’un réel prestige dans la société.
  • Le pays attache une grande importance à l’éducation et aux enseignants, perçus comme des experts.
  • Il est difficile d’entrer à l’université en formation des maîtres.
  • Il n’y a pas de problème de décrochage chez les enseignants. Lors de la sélection des candidats, on choisit d’abord des individus qui sont prêts à faire des sacrifices, et qui veulent se réaliser dans cette profession.
formation mixte th orique et pratique
Formation mixte (théorique et pratique)
  • assurée par les universités et des écoles normales supérieures ou écoles d’application
    • Écoles affiliées aux universités où les étudiants effectuent leurs stages
    • 8000 élèves sont scolarisés
    • 3000 étudiants en formation des maîtres y font des stages
    • 750 enseignants y travaillent
r le des coles normales sup rieures coles d application
Rôle des écoles normales supérieures (écoles d’application)
  • Éducation des élèves de l’enseignement primaire et secondaire.
  • Suivi des stages pratiques d’enseignement des étudiants en formation des maîtres.
  • Expérimentation
  • Recherche
  • Formation continue
savoirs p dagogiques vis s
Savoirs pédagogiques visés
  • application des savoirs et des savoirs faire
  • capacité de faire face aux besoins d’évaluation de la société
  • aptitude à réfléchir sur ses pratiques et sur les divers modèles pédagogiques
  • réflexion éthique
  • souci de formation continue
exigences pour les enseignants des coles normales sup rieures
Exigences pour les enseignants des écoles normales supérieures
  • Expérience d’au moins trois ans
  • détenteur d’une solide formation : maîtrise +35 semaines d’études
  • savoir faire pédagogique à présenter comme modèle
  • attitude innovatrice
  • capacité de rédiger des programmes
  • ouverture au multiculturalisme
s lection des candidats
Sélection des candidats
  • sur les compétences disciplinaires et théoriques
  • sur l’idée qu’ils se font de leur métier
  • sur leur conception et leur connaissance de l’enfant
  • Tests individuels
  • entrevue individuelle
  • test de groupe (6 personnes) discussion des observateurs
  • seuls 10% des candidats sont sélectionné
une formation continue cibl e
Une formation continue ciblée
  • Trois jours par année pour tous
  • Possibilité d’être libérés pendant une semaine pour une formation intensive pour tous ceux qui le demandent.
  • Mise à jour obligatoire sur les technologies de l’information et de la communication.
cours universitaire et facult d ducation
Cours universitaire et Faculté d’éducation
  • Trois départements:
    • Pour former les maîtres du primaire et du secondaire.
    • Pour ceux qui auront à travailler auprès des enfants qui rencontrent des difficultés particulières.
    • Pour ceux qui se destinent à des carrières de conseillers pédagogiques.
stages
Stages
  • Deux à six semaines par année sans règles strictes
    • les étudiants font les stages quand ils se sentent prêts et attendent généralement les deux dernières années pour compléter les crédits requis.
  • Trois différents niveaux:
    • La période d’entraînement de base (7 unités, 185 heures)
      • Initiation et observation
      • les étudiants écoutent, observent et évaluent en équipes suivies.
    • Initiation (5 unités)
      • Observation et travail en éducation au primaire et au secondaire, dans des écoles multiculturelles et régulières.
      • Lectures et mini essai.
    • Travaux pratiques avancés (8 unités)
      • L’étudiant planifie des cours, enseigne, évalue. Il utilise les nouvelles technologies, analyse ses pratiques et procède à une coévaluation avec son enseignant.
      • Feedbacks réguliers.
conclusions raisons de la r ussite finlandaise

Conclusions:Raisons de la réussite finlandaise

« Une recette que l’on se transmet depuis plusieurs générations »

relationnel privil gi
Relationnel privilégié
  • la qualité des enseignants, surtout dans les relations avec les élèves et les parents; on s’occupe bien des élèves et les élèves le disent aussi;
  • âge d’entrée à l’école légèrement plus élevé et prise en charge d’un groupe d’élèves par un même enseignant sur plusieurs années;
  • la confiance entre les enseignants, le proviseur, les syndicats et les autorités scolaires.
souplesse
Souplesse
  • la liberté laissée aux élèves;
  • La grande autonomie des écoles;
  • l’absence d’évaluation formelle pendant les premières années d’apprentissage;
  • l’aide aux élèves en difficulté et l’intégration presque complète des élèves de tous types;
  • l’absence de décrochage et de redoublement.
confiance de la soci t
Confiance de la société
  • un choix de société très affirmé en faveur de l’éducation publique; 
  • la scolarité obligatoire est là depuis longtemps et c’est important pour les Finlandais;
  • Gratuité scolaire.
ouverture
Ouverture
  • la présence importante de la formation linguistique (langues premières et langues étrangères);
  • la lecture et les programmes télévisés sous-titrés; les élèves apprennent vite à lire.
cr dibilit des enseignants
Crédibilité des enseignants
  • formation poussée et exigeante des enseignants;
  • la valorisation de la profession d’enseignant.