referentiel bts cgo n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
REFERENTIEL BTS CGO PowerPoint Presentation
Download Presentation
REFERENTIEL BTS CGO

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 92

REFERENTIEL BTS CGO - PowerPoint PPT Presentation


  • 104 Views
  • Uploaded on

REFERENTIEL BTS CGO. QCM. 90 questions Plusieurs bonnes réponses possibles Aucune bonne réponse possible. QCM REFERENTIEL. Les points testés concernent les limites des connaissances exigées d’un étudiant en BTS CGO. PROCESSUS 1.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'REFERENTIEL BTS CGO' - sapphire


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
qcm referentiel
90 questions

Plusieurs bonnes réponses possibles

Aucune bonne réponse possible.

QCM REFERENTIEL
  • Les points testés concernent les limites des connaissances exigées d’un étudiant en BTS CGO.
processus 1
PROCESSUS 1
  • 1 - Parmi ces items, le(s)quel(s) a(ont) été ajouté(s) en 2008 dans la partie « Participer à la définition et à la mise en œuvre du système d’information comptable »?

A – Le processus de normalisation comptable.

B – L’étude des engagements.

C– L’offre logicielle des prestataires externes.

D– L’étude des comptes consolidés.

processus 11
PROCESSUS 1
  • 2 - Concernant le traitement de l’escompte, quels sont le(s) point(s) qui est(sont) expressément exclu(s) du référentiel ?

A – La comptabilisation de l’escompte obtenu dans le compte 765 pour l’acquisition des éléments stockés.

B – L’escompte net de taxe.

C– L’escompte conditionnel.

processus 12
PROCESSUS 1
  • 3 - Dans la partie 1.2 – Établir et contrôler les documents commerciaux, qu’est-ce que je ne dois pas faire avec les étudiants ?

A – Élaborer un agenda comptable.

B – Faire l’étude détaillée d’une norme ISO.

C– Étudier la gestion de la sécurité.

D– Étudier les principes et conséquences de la qualité comptable.

processus 13
PROCESSUS 1
  • 4 - Quelle(s)s est(sont) la(les) méthode(s) à enseigner en matière de mise à jour et d’évaluation des stocks ?

A – Coût moyen pondéré calculé à chaque entrée.

B – Coût moyen pondéré calculé en fin de période.

C– Premier entré – Premier sorti.

D– Dernier entré – Premier sorti.

processus 14
PROCESSUS 1
  • 5 - Concernant les ratios de gestion liés aux ventes et aux achats, j’étudie quoi ?

A – Ratio de durée du crédit client.

B – Ratio de pourcentage d’escompte sur achats.

C– Ratio de pourcentage des créances douteuses.

D– Ratios de rotation des stocks.

processus 15
PROCESSUS 1
  • 6 - En matière de consignation d’emballages, quel(s) est(sont) le(s) point(s) à aborder ?

A – La consignation avec et sans TVA.

B – La consignation sans TVA.

C– La reprise d’emballages à un prix supérieur au prix de consignation.

D– Les bonis ou malis sur retour d’emballages.

processus 16
PROCESSUS 1
  • 7 - Concernant les opérations avec l’étranger, qu’est-ce qui est exclu ?

A – Les ventes à distance.

B – Les acquisitions intra-communautaires.

C– Les transports internationaux.

D– Les prestations immatérielles.

processus 17
PROCESSUS 1
  • 8 - Au sujet de l’enregistrement et de l’archivage des documents commerciaux, qu’est-ce qui est exclu ?

A – L’établissement des documents de pré-comptabilisation (remplacé par l’enregistrement à l’aide d’un module comptable).

B – Les factures « électroniques ».

C– L’enregistrement comptable des achats et des ventes.

D– L’utilisation d’un progiciel de gestion.

processus 18
PROCESSUS 1
  • 9 - Quelle(s) affirmation(s) concernant la définition et la mise en œuvre du système d’information comptable est(sont) exacte(s) ?

A – La connaissance du contenu du référentiel international est exclue.

B – L’étude de la comptabilité autonome est exclue du référentiel depuis la version 2008.

C– L’étude du Plan comptable général est remplacée par celle du processus de normalisation comptable.

processus 19
PROCESSUS 1
  • 10 -En matière d’utilisation des progiciels de gestion, quelles sont les compétences attendues d’un titulaire du diplôme ?

A – Paramétrer le module comptable d’un progiciel de gestion.

B – Paramétrer les liaisons entre un module de gestion commerciale et un module comptable.

C– Récupérer les données comptables d’un progiciel de gestion pour les retraiter sur un tableur.

D – Savoir expliquer que si cela ne fonctionne pas, c’est la faute de l’ordinateur.

slide13

PROCESSUS2

1 - Parmi ces contrats de travail, le(s)quel(s) est(sont) à ne pas rédiger en BTS CGO ?

A – Le contrat de travail temporaire.

B – Le contrat à durée déterminée.

C– Le contrat à durée indéterminée.

D– Le contrat à temps partiel.

slide14

PROCESSUS 2

2 - Parmi ces cas de suspension du contrat de travail, il faut étudier :

A – La grève.

B – La maternité.

C– La maladie.

D– L’accident du travail.

slide15

PROCESSUS 2

3 Concernant la rupture du contrat de travail, il faut étudier :

A – Le licenciement pour motif économique.

B – La démission.

C– Le licenciement pour motif personnel.

D– La rupture conventionnelle.

slide16

PROCESSUS 2

4 En cas d’arrêt de travail pour maladie :

A – Le décompte des absences est fourni.

B – On étudie le cas du maintien du salaire net.

C– On étudie le cas du maintien du salaire brut

D– Les indemnités complémentaires à la charge de l’employeur qui résultent de la loi sur la mensualisation sont exclues.

slide17

PROCESSUS 2

5 J’étudie en matière de bulletin de paie :

A – Au moins une forme d’aide à l’emploi.

B – Un bulletin du BTP ou de l’Hôtellerie.

C– Uniquement le cas d’un salarié mensualisé.

D– Les cas de salariés mensualisés ou rémunérés à l’heure.

slide18

PROCESSUS 2

6 Le paramétrage du module de gestion de la paie comprend :

A – L’activation des liaisons avec le logiciel comptable.

B – La mise à jour de rubriques de paie.

C– La création d’un seul nouveau profil de paie.

D– L’activation des liaisons avec un logiciel de type SGBD

slide19

PROCESSUS 2

7 Sont prévus au programme :

A – Le bulletin de paie simplifié.

B – Le solde de tout compte.

C– Le suivi et le classement des arrêts maladie et des congés payés.

D– La subrogation de l’employeur dans les droits du salarié relatifs au versement des IJSS.

slide20

PROCESSUS 2

8 Concernant les déclarations sociales, il faut étudier :

A – La déclaration d’embauche

B – La DADS.

C– L’attestation ASSEDIC.

D– L’attestation d’IJSS.

slide21

PROCESSUS 2

9 Sont au programmes les dispositions législatives ou conventionnelles concernant :

A – La participation.

B – L’intéressement.

C– Les salariés protégés.

D– Les congés payés.

slide22

PROCESSUS 2

10 En matière de congés payés, le référentiel préconise un calcul des jours obtenus en :

A – Jours ouvrables.

B – Jours ouvrés.

C– Jours calendaires.

D– Aucune méthode n’est préconisée.

slide23

PROCESSUS 3

1 Concernant la TVA, il convient de se limiter aux entreprises dont l’exercice comptable coïncide avec l’année civile:

A – OUI

B – NON

slide24

PROCESSUS 3

2 – Sont exclus de l’étude en matière de TVA :

A – Le régime des acomptes en réel simplifié

B – Le cas des entreprises dont les coefficients d’assujettissement et de taxation sont différents de 1

C– La franchise de TVA

D– Les dérogations au régime de la TVA intra-communautaire.

slide25

PROCESSUS 3

3 – Concernant la décomposition des immobilisations, l’étude porte sur :

A – les incidences fiscales liées à l’existence des composants de 1ère catégorie.

B – Les incidences fiscales liées à l’existence des composants de 2ème catégorie.

C– Les plus-values relatives à la cession des immobilisations amortissables décomposées

D– Les plus-values relatives à la cession des immobilisations amortissables non décomposées.

slide26

PROCESSUS 3

4 – Sont exclus de l’étude des amortissements:

A – Le cas d’un amortissement comptable défini sur la base d’unités d’œuvre non déductible fiscalement.

B – Les amortissements différés.

C– Les amortissements dérogatoires

D– Les amortissements des frais d’acquisition des titres de participation

slide27

PROCESSUS 3

5 – 4 affirmations sur l’IS :

A – Il ne faut pas étudier les variations des avances en comptes courants d’associés

B – L’étude des provisions réglementées est exclue du référentiel

C– L ’étude du régime des sociétés-mères et des filiales françaises est dans le référentiel

D– Les montants des crédits d’impôts sont toujours fournis

slide28

PROCESSUS 3

6 – Et les aspects fiscaux de la participation, alors ? :

A – Les aspects fiscaux de la participation ne sont plus au programme du P3

A –

B – Il faut étudier RSP et PPI.

C– L’étude fiscale porte uniquement sur la PPI.

D– Les retraitements relatifs à la participation des salariés sont limités à la participation légale

slide29

PROCESSUS 3

7 – Quid de la Taxe Professionnelle ?

A – La déclaration et le paiement sont au programme.

B – Le calcul de la taxe professionnelle également.

C– L’étude porte sur le cas d’une entreprise comprenant un seul établissement.

D– Le plafonnement en fonction de la valeur ajoutée est exclu du programme.

slide30

PROCESSUS 3

8 –Parmi les options fiscales suivantes, lesquelles peuvent faire l’objet d’une évaluation ?

A – Option pour acquitter la TVA d’après les débits.

B – Incidence sur la trésorerie du choix de la procédure exportateurs.

C– Incidence sur le résultat du choix d’un mode d’amortissement fiscal

D– Incidence du choix en matière de report de déficit.

slide31

PROCESSUS 3

9 –Et en matière d’impôt sur le revenu ?

A – Il faut définir les différentes catégories de revenus.

B – Il faut se limiter à la définition des TS, RM et BIC.

C– Seuls les TS et les BIC sont à étudier de façon plus approfondie

D– Les étudiants doivent connaître la différence entre déductions, réductions et crédits d’impôt sur le revenu.

slide32

PROCESSUS 3

10 –Il convient d’étudier la déductibilité de :

A – la CSG

B – La CRDS

C– Le prélèvement social

D– Leur connaissance est limitée au principe, au calcul et au paiement

slide33

PROCESSUS 4

1 – Concernant les aspects comptables de la participation :

A – Ils sont inclus dans le processus 4

B – Les éléments nécessaires au calcul de la participation sont toujours fournis

C– Les aspects comptables de la PPI sont au programme

D– Les aspects comptables de l’intéressement sont au programme

slide34

PROCESSUS 4

2 – Les subventions d’investissement au programme :

A – Toutes les subventions d’investissement.

B – Les subventions publiques d’investissement des immobilisations non décomposées.

C– Les subventions publiques d’investissements de toutes les immobilisations

D– Aucune subvention d’investissement.

slide35

PROCESSUS 4

3 – J’étudie quels tableaux de l’annexe ?

A – Le tableau des emplois et des ressources.

B – Le tableau des filiales et des participations.

C– Le tableau de détermination de la CAF.

D– Tableau des SIG

slide36

PROCESSUS 4

4 – Et l’affectation des résultats ?

A – Le référentiel la limite à la SA

B – Le référentiel exclut uniquement la SNC

C– L’affectation des résultats n’est plus au programme depuis la mise à jour de 2008

D– SA, SARL et SNC sont au programme.

slide37

PROCESSUS 4

5– Et concernant la répartition des bénéfices ?

A – Seul l’intérêt statutaire comme composant du dividende est au programme.

B – Le référentiel exclut les actions partiellement libérées

C– On ne doit pas traiter de cas où le plafond de la réserve légale peut être atteint lors de la répartition

D– Les actions de préférence ne sont pas au programme.

slide38

PROCESSUS 4

6– Les opérations de consolidation

A – Seule la méthode de l’intégration globale est au programme

B – Les méthodes doivent être connues en se limitant au lien type de contrôle-méthode

C– L’étude est limitée à des groupes constitués de deux sociétés en indiquant la société consolidante.

D– Les retraitements concernent Bilan et Compte de Résultat.

slide39

PROCESSUS 4

7– Les retraitements de l’analyse fonctionnelle portent sur :

A – Le crédit-bail

B – Les écarts de conversion.

C– Les intérêts courus sur emprunt.

D– Le personnel extérieur

slide40

PROCESSUS 4

8– Les formules des ratios d’analyse fonctionnelles :

A – Sont obligatoirement fournies.

B – Ne sont jamais fournies.

C– Les ratios concernant les durées d’écoulement sont fournis

D– Les ratios concernant les délais de paiement ne sont pas fournis

slide41

PROCESSUS 4

9– Concernant l’analyse fonctionnelle, sont au programme :

A – les SIG du PCG.

B – Les SIG de la Centrale des Bilans.

C– Le calcul de la CAF, mais uniquement à partir du résultat net.

D– Uniquement les ratios relatifs aux bilans fonctionnels, en excluant les ratios relatifs à l’activité (depuis 2008)

slide42

PROCESSUS 4

10– VRAI ? :

A – Les documents de synthèse sont présentés uniquement selon les modèles du système développé.

B – Les documents de synthèse sont présentés uniquement selon les modèles du système de base (depuis la mise à jour du référentiel en 2008)

C– Les ratios d’analyse financière sont limités à la rentabilité des capitaux propres et à l’autonomie financière.

D– Aucun ratio d’analyse financière n’est au programme du P4

slide43

PROCESSUS 5

1– C’est au programme du P5 :

A – Choix de financement.

B – Choix d’investissement.

C– Rentabilité d’un projet en avenir aléatoire.

D– Rentabilité d’un projet en avenir certain.

slide44

PROCESSUS 5

2– Les critères de décision concernant un projet d’investissement qui figurent dans le référentiel :

A – VAN

B – TIR

C– Valeur future

D– Le taux de profitabilité

E– Le délai de récupération du capital investi

slide45

PROCESSUS 5

3– Toujours concernant la rentabilité d’un projet d’investissement :

A – On tient compte de l’influence de la variation du BFR

B – On ne tient pas compte de l’influence de la variation du BFR

C– Les cas de résultat déficitaire sont exclus

D– L’incidence fiscale est limitée à la prise en compte de l’IS

slide46

PROCESSUS 5

4– Quel(s) mode(s) d’acquisition d’immobilisations faut-il envisager ?

A – Acquises à titre onéreux

B – Acquises par contrat de rentre viagère

C– Acquises en application d’un contrat de crédit-bail

D– Produites par l’entreprise

E – Acquises à titre gratuit

slide47

PROCESSUS 5

5– Je retiens quels coûts d’entrée pour une immobilisation ?

A – Les coûts d’emprunt

B – Les frais de mise en service

C– Les frais de formation

D– Les coûts de démantèlement

slide48

PROCESSUS 5

6– Quelle(s) particularité(s) concernant les amortissements est(sont) exclue(s) de l’étude en CGO ?

A – Les mesures de simplification pour les PME concernant la durée d’amortissement des immobilisations décomposables.

B – Les amortissements différés

C– La modification du plan d’amortissement dans le cas de la variation de la consommation des U.O.

D– L’amortissement des composants de 2ème catégorie.

slide49

PROCESSUS 5

7– Quand une immobilisation se déprécie ?

A – Seule la valeur d’usage doit être retenue comme valeur actuelle.

B – Seule la valeur vénale doit être retenue comme valeur actuelle.

C– Pour déterminer la valeur actuelle, l’actualisation des flux de trésorerie est au programme.

D– Pour les tests de dépréciation les valeurs (d’usage et vénale) ne sont pas obligatoirement fournies.

slide50

PROCESSUS 5

8– Incluses dans le référentiel ?

A – Les cessions d’immobilisations amortissables avec dépréciation.

B – Les cessions d’immobilisations subventionnées

C– Les cessions d’immeubles.

D– Les mises au rebut d’immobilisations.

slide51

PROCESSUS 5

9– Concernant les titres, j’enregistre…

A – Toutes les cessions de titres.

B – Pas les cessions de titres de participation

C– Pas les cessions de TIAP

D– Pas les cessions de VMP

slide52

PROCESSUS 5

10 – C’est au programme :

A – Un entrepôt subventionné qui brûle avec du stock dedans (et évidemment avec un plan d’amortissement dérogatoire en phase de dotation).

B – Une immobilisation amortissable qui se déprécie chaque année.

C– Une PME qui décide de retenir les durées d’usage comme durées d’amortissement comptable.

D– Le dégressif comme mode d’amortissement comptable.

slide53

PROCESSUS 6

1– Concernant les moyens de règlements :

A – Les LCR magnétiques sont exclus du référentiel (réforme de 2008)

B – Les techniques liées à la couverture des risques de paiement et de change sont hors référentiels

C– Le crédit inter-entreprise est au programme

D– L’affacturage est exclu du référentiel (réforme de 2008)

slide54

PROCESSUS 6

2– Les formes de placement à étudier sont :

A – Les dépôts à terme.

B – Les placements en SICAV et FCP

C– Le placement en compte courant rémunéré au sein de groupes

D– Les certificats de dépôt négociables

slide55

PROCESSUS 6

3– Concernant les connaissances relatives aux principes généraux du droit des sociétés, est au programme

A – La SA

B – La SNC

C– La SARL

D– La SAS

slide56

PROCESSUS 6

4– Sont exclus du champ d’étude de la création d’entreprise :

A – Les frais de constitution

B – Les versements anticipés

C– Les actionnaires défaillants.

D– Les apports en nature

slide57

PROCESSUS 6

5 – Concernant l’évaluation d’une société, n’est plus au programme depuis la réforme de 2008 :

A – Le calcul de l’actif net

B – La VMI

C– La valeur financière

D– La valeur de rendement

slide58

PROCESSUS 6

6 – Et pour le fonds de roulement normatif, je fais quoi ?

A – L’étude doit être uniquement menée en avenir certain

B – Les durées d’écoulement peuvent être à calculer

C– Les créances clients et les autres créances sont à étudier

D– La TVA est exclue de l’étude (réforme de 2008)

slide59

PROCESSUS 6

7 – L’emprunt (au programme) :

A – Indivis remboursé par annuités constantes

B – Indivis remboursé in fine

C– Indivis remboursé par amortissements constants

D– L’emprunt obligataire.

slide60

PROCESSUS 6

8 – Concernant l’étude des ratios :

A – Les ratios sont calculés à partir du bilan comptable.

B – Les ratios sont calculés à partir du bilan financier

C– Les formules des ratios sont données. (Précision de 2008)

D– Les formules des ratios ne sont pas obligatoirement données

slide61

PROCESSUS 6

9 – C’est au programme ?

A – L’interprétation d’une cote boursière.

B – La distinction entre « location simple » et « location-financement » en matière de crédit-bail mobilier

C– Le tableau de flux de l’OEC

D– Le traitement des frais associés aux titres en tant qu’éléments du coût d’entrée

slide62

PROCESSUS 6

10 – Concernant les augmentations de capital, sont exclus du programme depuis 2008 :

A – Les apports en numéraire

B – Les apports en nature

C– La conversion de créances

D– L’incorporation de réserves

slide63

PROCESSUS 7

1 – Les calculs de coûts s’effectuent :

A – Uniquement dans le cadre d’entreprises de production de biens ou de services

B – En excluant les processus de production de biens en continu

C– Par les modèles des centres d’analyse et à base d’activités

D– Les inducteurs étant toujours fournis

slide64

PROCESSUS 7

2 – Concernant le calcul des coûts :

A – Les problèmes de déchets sont hors référentiel

B – Les sous-produits sont exclus

C– Les prestations réciproques se limitent à deux centres

D– Les problèmes d’en-cours sont hors référentiel

slide65

PROCESSUS 7

3 – Et pour évaluer les stocks ?

A – PEPS

B – DEPS

C– CMP fin de période

D– CMP après chaque entrée

slide66

PROCESSUS 7

4 – Et l’imputation rationnelle des charges de structure, je fais ou je fais pas ?

A – La méthode de l’imputation rationnelle des charges de structure est hors référentiel (réforme de 2008)

B – Le tableau d’analyse des charges indirectes avec imputation rationnelle est inclus

C– La méthode de l’imputation rationnelle des charges de structure est au programme

D– Le tableau d’analyse des charges indirectes avec imputation rationnelle est exclu.

slide67

PROCESSUS 7

5 – En matière de coûts partiels,

A – J’étudie le coût variable

B – J’étudie le coût spécifique

C– l’incidence sur l’évaluation des stocks n’est plus au programme (réforme de 2008)

D– J’étudie l’incidence de la méthode sur le résultat global

slide68

PROCESSUS 7

6– Concernant le coût marginal,

A – La modélisation mathématique de l’analyse marginale n’est pas demandée

B – Cette méthode est complétée depuis 2008 par celle du coût différentiel

C– Cette méthode est complétée, depuis 2008, par celle du coût pertinent

D– Le coût marginal n’est plus au programme du BTS CGO

slide69

PROCESSUS 7

7– J’étudie :

A – Le seuil de rentabilité probabilisé

B – La marge de sécurité

C– L’indice de sécurité

D– Le risque d’exploitation

slide70

PROCESSUS 7

8– Concernant l’articulation entre comptabilité de gestion et comptabilité financière:

A – Les charges incorporables sont au programme.

B – Les éléments supplétifs sont hors référentiel

C– les charges d’usage sont au programme

D– Les charges étalées sont hors référentiel

slide71

PROCESSUS 8

1 – En matière d’analyse et de prévision des ventes :

A – La corrélation des séries pondérées est exclue

B – Le cas de l’ajustement exponentiel est exclu

C– le lissage exponentiel est inclus

D– l’ajustement s’effectue uniquement par la méthode des moindres carrés

slide72

PROCESSUS 8

2 – Concernant l’analyse des séries chronologiques :

A – L’analyse des séries chronologiques n’est plus au programme du BTS CGO (depuis la réforme de 2008)

B – L’étude des modèles stochastiques est au programme (réforme de 2008)

C– le calcul des coefficients saisonniers est effectué par la méthode du rapport à la tendance

D– L’ajustement linéaire peut être précédé par un lissage obtenu par la méthode des moyennes mobiles.

slide73

PROCESSUS 8

3 – Pour la gestion des stocks, j’étudie :

A – Le modèle de Wilson

B – La gestion des stocks à période fixe

C– La gestion des stocks à flux tendus

D– La gestion des stocks à période variable

slide74

PROCESSUS 8

4 – Au sujet de la programmation linéaire :

A – L’étude du DUAL est au programme.

B – La résolution des programmes linéaires par le calcul est dans le référentiel

C– La résolution des programmes linéaires par la méthode graphique est au programme

D– L’utilisation des fonctions d’un tableur est dans le référentiel.

slide75

PROCESSUS 8

5 – En matière de budget :

A – Le budget de TVA n’est pas au programme (réforme de 2008)

B – Les tracés des documents sont obligatoirement fournis (réforme de 2008)

C– Le programme est limité à la réalisation d’un budget de trésorerie

D– Les méthodes d’équilibrage du budget de trésorerie sont limitées à la réduction/augmentation des délais de paiement et à l’escompte d’effets de commerce (réforme de 2008)

slide76

PROCESSUS 8

6 – Au sujet des coûts préétablis :

A – les standards techniques ne sont pas obligatoirement fournis

B – les standards techniques sont fournis

C– L’élaboration du budget flexible est au programme

D– les coûts budgétés ne sont pas au programme

slide77

PROCESSUS 8

7 – Vrai ? Faux ? :

A – Concernant la gestion des stocks, les modèles d’optimisation avec tarif dégressif sont au programme.

B – Concernant la gestion des stocks, les modèles d’optimisation avec pénurie sont au programme.

C– La modélisation des stocks en avenir aléatoire est au programme.

D– la prise en compte d’une probabilité de rupture de stock est réalisée par l’utilisation d’une loi empirique ou de la loi normale.

slide78

PROCESSUS 9

1 – L’écart sur marge :

A – Est établi uniquement par référence au coût préétabli.

B – Est analysé en un écart sur prix

C– Est analysé en un écart sur quantité

D– Est analysé en un écart sur composition des ventes.

slide79

PROCESSUS 9

2 – L’analyse des écarts :

A – Est décomposée uniquement en 2 sous écarts (quantité, prix ou coût) – Réforme de 2008

B – Est décomposée en 2 ou 3 sous-écarts (quantité, prix ou coût, niveau d’activité)

C– Les représentations graphiques d’écarts ne sont pas exigées.

D– Les écarts sur coûts de production sont analysés au niveau de la production réelle

slide80

PROCESSUS 9

3 – Toujours au sujet des écarts :

A – Les cas avec évaluation des stocks par lots sont dans le référentiel

B – Les cas avec heures supplémentaires sont hors référentiel

C– Les en-cours de production sont hors référentiel

slide81

PROCESSUS 9

4 – A connaître au sujet du tableau de bord ?

A – La notion de centre de responsabilité.

B – La notion de facteur clé de succès

C– La conception d’un tableau de bord dans le cadre d’un service.

D– La notion d’indicateur de performance

slide82

PROCESSUS 9

5 – A étudier dans les différentes approches de la performance

A – le reporting.

B – le coût cible.

C– Le ratio Q de Tobin = Valeur de marché (capitaux propres + dettes financières) /Coût de remplacement des actifs

D– Les prix de cession internes

slide83

PROCESSUS 10

1 – Concernant l’organisation des données, le référentiel, dans la partie connaissances, cite :

A – le schéma de données

B – le modèle entités-associations

C– Le modèle organisationnel des données

D– Le modèle logique des données.

slide84

PROCESSUS 10

2 – Concernant l’organisation des données :

A – il faut étudier les sous-types d’entité

B – il faut étudier les sous-types d’association

C– il faut étudier le cycle de vie des objets

D– Il ne faut plus étudier les sous-types d’association (réforme de 2008)

slide85

PROCESSUS 10

3 – Toujours au sujet des données :

A – L’historisation des données n’est plus au programme

B – Un schéma de données par site ou par poste est au programme

C– Les autorisations d’utilisation des données sont limitées aux opérations de création, modification et suppression

slide86

PROCESSUS 10

3 – Et maintenant, quel modèle est évoqué dans la partie connaissance du référentiel concernant les traitements ?

A – Le MCT

F – Le SOT

B – Le MOT

G – le SOTA

C– Le MOTA

H - Aucun

D– Le MCTA

E – Le SCT

slide87

PROCESSUS 10

5 – Au sujet d’internet, il faut étudier :

A – l’internet

B – l’extranet

C– l’intranet

D– Les adresses routables et non routables

slide88

PROCESSUS 10

6 – Et les équipements réseaux ?

A – Il faut connaître les descriptions des différents matériels

B – Il faut connaître les caractéristiques fonctionnelles des serveurs de fichiers

C– Il faut connaître les caractéristiques fonctionnelles des serveurs d’application

D– Il faut connaître les caractéristiques fonctionnelles des serveurs de communication

E– Il faut connaître les caractéristiques fonctionnelles des serveurs de périphériques

slide89

PROCESSUS 10

7 – Concernant la mise en œuvre du système informatique :

A – l’EDI n’est pas au programme du P10

B – l’étude des PGI n’est pas au programme du P10

C– Les notions de domaine et de sous-domaines sont au programme du P10

D– Les différences entre concentrateur, commutateur et routeur sont au programme du P10

slide90

PROCESSUS 10

8 – Au sujet de la gestion du système d’information personnel :

A – le SQL est au programme du P10

B – L’algèbre relationnelle est dans le référentiel

C– Les étudiants doivent maîtriser la réalisation d’états et de formulaires

D– La gestion des autorisations sur les objets d’une base de données est hors référentiel

slide91

PROCESSUS 10

9 – Au sujet de la gestion du système d’information personnel :

A – Le mot « tableur » ne figure pas dans la partie « connaissances du P10 » du référentiel

B – Le VBA est au programme

C– La notion de procédure est au programme

D– La notion de fonction est dans le référentiel

slide92

PROCESSUS 10

10 –VRAI ?

A – Merise 2 est au programme du P10

B – UML est au programme du P10

C– Merise 3 est au programme du P10

D– L’actualité des outils de travail collaboratif est au programme du P10