slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX PowerPoint Presentation
Download Presentation
ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 18

ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX - PowerPoint PPT Presentation


  • 179 Views
  • Uploaded on

ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX . Aurore CURIE, Vincent DES PORTES. Réunion de l’association Xtraordinaire Lyon, le 17 mars 2007. Le gène ARX. Stromme et al., 2002. Bienvenu et al., 2002. EURO -MRX. Formes avec malformations.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX' - paul2


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

ETUDE CLINIQUE DE 35 PATIENTS PRESENTANT UNE

DEFICIENCE MENTALE LIEE AU GENE ARX

Aurore CURIE, Vincent DES PORTES

Réunion de l’association Xtraordinaire

Lyon, le 17 mars 2007.

slide2

Le gène ARX

Stromme et al., 2002

Bienvenu et al., 2002

EURO -MRX

Formes avec malformations

Formes sans malformations

- X-LAG

2

4

1

3

5’ UTR

3’ UTR

Kitamura et al., 2002

- syndrome de West

- syndrome de Partington

- épilepsie myoclonique

liée à l ’X

- retards mentaux non

spécifiques?

- Syndrome de Proud

; hydranencéphalie

slide3

Est-il possible de définir un syndrome propre au gène ARX?

- évoquer cliniquement le diagnostic

- cas sporadiques

slide4

Tours

Centre de référence Retard Mental Lié à l’X

Cochin

EURO -MRX

6 Laboratoires de biologie moléculaire

2

4

1

3

5’ UTR

3’ UTR

Cliniciens référents des patients ARX

35 patients inclus dans l’étude

entre juillet 2006 et octobre 2006

Dans l’hôpital

le plus proche

A domicile

slide5

Patients et méthode (1)

Grandes familles: 54 %

Paires de frères atteints: 40 %

Cas sporadiques : 6 %

- Age : 19 mois à 56 ans

[23,1 ans]

slide6

Patients et méthode (2)

12 / 15 familles (77 %)

27 / 35 patients (68 %)

Mutations

pathogènes

c428_451dup24

4

2

1

3

5’ UTR

3’ UTR

Mutations

putatives

(4)

Q163R

P38S

c380ins(GCG)2

Domaine polyalanine (aa 100-115, 144-155, 275-281, 431-439)

(1)

(2)

slide7

PROTOCOLE EXPERIMENTAL (1)

Etude filmée des praxies bucco-linguales et gestuelles

  • 28 items filmés pour chacun des 33 patients inclus (consentement)
  • élaboration d ’une grille de cotation qualitative pour chaque item
  • de 0 à 4
  • validation du protocole et de la grille d’évaluation chez des témoins
  • sujet adulte sain
  • enfant de 4 et de 5 ans
  • patient déficient mental non ARX
slide8

PROTOCOLE EXPERIMENTAL: ANALYSE DES DONNEES (2)

  • cotation de chacun des 28 items par deux neuropédiatres
  • à partir de la relecture des séquences vidéo
  • sélection de 15 items les plus pertinents
  • - les plus sensibles (scores moyens inférieurs à 2)
  • - les plus discriminants au sein de la population
  • (degré de sévérité)
  • analyse séparée des deux groupes de patients;
    • duplication 24pb / mutations putatives
slide9

Résultats

Données néonatales

Pas de spécificité

Données développementales

Intérêt du traitement chirurgical (transposition des canaux salivaires)

slide10

Résultats

Premier signe

la “ pince à trois doigts ”

« n’utilisait pas les 4ème et 5ème doigts » 

« il avait juste la pince,

les trois autres doigts l’encombraient et restaient pliés  »

« il n'utilise que le pouce et l'index pour prendre un objet,

les 4ème et 5ème doigts étant repliés  »

slide11

Résultats

Examen clinique

Discrète à modérée dans 40 %

importante voire majeure dans 60 %

Discrète à modérée dans 18 %

importante à majeure dans 82 %

Trouble de la préhension : 90 %

- « typique » dans 60 %

- très maladroite dans 30 %

slide12

QI

Autonomie: 70%

ont une activité

professionnelle

Données neuropsychologiques

slide14

Formes discrètes

Formes très dystoniques

Formes avec dyspraxie

gestuelle prédominante

Formes avec dyspraxie

bucco-linguale prédominante

Formes bipolaires

slide15

Au total

  • retard mental modéré, très homogène
  • profil adaptatif plus dispersé
  • particularités morphologiques
  • dyspraxie gestuelle / dystonie
  • dyspraxie bucco-linguale
  • épilepsie : 30 %
  • syndrome de West : 10 %
slide16

Proposition de suivi clinique (ARX)

  • suivi pédiatrique (statique, ORL, ophtalmologique…)
  • rééducation bucco-linguale précoce (articulation et bavage)
  • technique chirurgicale (incontinence salivaire très particulière)?
  • être sensibilisé à l’épilepsie et notamment au syndrome de West
  • afin de permettre un traitement précoce

Projets

  • diffusion de l’information auprès des professionnels
  • évaluation des praxies buccolinguales et gestuelles
  • chez d ’autres causes de RM (en cours)
slide17

Perspectives

Génétique (biologie moléculaire):

groupes homogènes de patients

Rab-GDI

ARX

Etude des réseaux neuronaux

Approche en imagerie cérébrale

Etude des Mécanismes cognitifs

Approche neuropsychologique

IRM morphométrique

Paradigmes

en comportemental

IRM fonctionnelle

Imagerie en tenseur de

diffusion

Retard mental

lié au chromosome X

slide18

Remerciements

Aux patients et à leurs familles

Association Xtraordinaire

Vincent DES PORTES

Claude MORAINE

Gérald BUSSY, Silvia SACCO, Emanuelle TAUPIAC

Lisa BAVOUX

toute la famille PERREYON (tout particulièrement Cécile et Baptiste)

Tous les cliniciens ayant participé à l’étude:Stéphanie MARIGNER,

Jean-Claude LAMBERT, Didier LACOMBE,Anne DE SAINT MARTIN

et Vincent LAUGEL, Bruno LEHEUP, Gérard PONSOT,

Catherine CHIRON, Brigitte GILBERT-DUSSARDIER, Eric BIETH,

Isabelle MORTEMOUSSE,Didier KAUFFMANN, D BRIOT,

D BLANCHARD-BOUHAJJA, et tous les autres

A tous les généticiens des laboratoires de biologie moléculaires :

Karine POIRIER, Thierry BIENVENU, Mireille COSSEE, Christophe PHILIPPE,

Isabelle SOUVILLE, Caroline ROORYCK-TAMBO

A Brigitte RAVIS

A la Fondation Jérôme Lejeune

Aux Hospices Civils de Lyon

Aux médecins du service d’épileptologie pédiatrique