slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN GAMBIE PAR PowerPoint Presentation
Download Presentation
DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN GAMBIE PAR

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 14

DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN GAMBIE PAR - PowerPoint PPT Presentation


  • 105 Views
  • Uploaded on

DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN GAMBIE PAR Momodu S. Jallow / Departement des Ressource de l’eau Et Yahaya Al- Matarr Jobe / Commission National de l’UNESCO . Banjul – Gambie

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN GAMBIE PAR' - oria


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

DES BRIEFINGS SUR LA GESTION DES RESSOURCES DE L’EAU EN

GAMBIE

PAR

Momodu S. Jallow / Departement des Ressource de l’eau

Et

Yahaya Al-MatarrJobe/ Commission National de l’UNESCO.

Banjul – Gambie

A l’atelier Regional de l’UNESCO-IHP pour le centre IRBM. Abuja- Nigeria (17-18 Septembre 2009)

slide2

1.0. La situation des Ressources de l’eau en Gambie:

1.1. Les eaux de surface.

  • La riviéreGambieest la importante des eaux de surface en Gambie (plusieurscoursd’eauxsaisonniéres) servant de filtre des coursd’eaujusqu’aufleuveGambie.
  • La zone (-----) situé en Gambieest plus propre et partiellementsalée.
  • Le renouvellement total des eauxestestimé a 6,5km3 par année, et 85% de seseauxproviennent de l’exterieur du pays (comme le Sénegal et la Gambie).
slide3

1.2. Les eaux du sous sol.

  • Les eaux du sous sol existent en abondancepartout en Gambie, et ellessontgénéralement de bonnequalité et en quantitédans tout les (3) troisaquiferes.
  • C’est la principale source d’approvisionnementd’eau a tout les seclueurs, sauf les eaux des réservesalimentaires, ou les eaux de surfaces sontparallelement utilises durant les saisonsséches.
slide4

Les recharges.

Les etudes ontmonitrésque les recharges atteingnent les deuxaquiferessontprincipalement en deuxmaniéres:

  • L’acquiferephreatiquerecois environ 600millions metres-cube par année
  • L’acquifereprofondevocailleuserecoit environ 1,75 million mettre- cube.

1.2.3 Les eaux de pluies

  • La precipitation annuelles’éléve entre (850- a 1100mm)
  • La périodeest de Juin en Octobre.
slide5

2.0. Les présentsproblemes du secteur de l’eau.

2.1. Sur le plan National.

  • Des augmentations constantessontdemandées:
  • Des baissesd’approvisionnementd’eausont aux pauvres infrastructures de procerement pour satisfaire les bésoins des maisons et des secteurséconomiques;
  • Des fragmentation des secteursd’eaux;
  • Des faiblesses en capacitésinstitutionnelles en terms de ressourceshumaines, financiere, matérielles au secteur;
  • La non- sensibilisation des (--------) et des (------) sur le bésoin crucial de protéger la limite et la vulnérabilité des ressources de l’eau;
slide6

Des informations et des donneés, sur les rendementsrationnelles des ressources, du planning, du design et du (Evaluation et Surveillance) presque impossible;

  • Les eaux de surface pretes pour usages domestiquessontseulementdisposibledurantune petite périod de l’anneéprovenant du fleuveGambie;
  • Le niveaueleve du fer, du nitrate et les valeursgénérales des eaux du sous-sol.
  • Des inondationscausés par des pauvres planning des villesdans la plupart des grandesvilles.
slide7

2.2. Au niveau du bassinrégional

  • Le fleuveGambiepastage les frontiéresseulement avec le Sénégal, et a seulementunerivéretransfrontaliéreimportante; en partage avec la Gambie (13% ) de la superficie du bassin.
  • La Guineé (15%)
  • La Guineé-Bissau (<1%) et
  • Le Sénégal (71%)

Il y a une organisation inter-gouvernementaleappellél’OMVGcreé en 1978, pour surveillerl’usage et la gestion des eaux des bassins.

slide8

Appeler les pays membres a ne pas maintenir les principes de l’IWRMcomme le seul model de la gestion des ressources de l’eau des bassinssous le gide de l’organisation.

  • Cependantquelquespractiquesopérationnelles et planifications de l’organisationsemblent les memes avec ceux de l’IWRM.
  • Sur – ceux, le protocoleregné par les etatsmembresprennentsoins des minimisations:
    • Le risque des conflits
    • Encourager le partageéquitable des ressources, les couts et les bénéficesfinancésmutuellement pour le dévéloppementinfrastructurel
    • L’usage des eauxdans les bassinsfluviauxestconsidérédans les ansiennes et études des plannings.
slide9

Face a cesproblemescités au dessus, le gouvernement de la Gambiereconnaitl’importance de l’etablissement du dit – centre qui a pour objectifd’augmenter les bésoins des approches de la gestionintégreé des bassinsfluviaux du pays.

  • L’université et le gouvernement de la Gambiesont entrain d’élaborer les niveauxmoyens, avancés et superieurs des programmes de formations en Hydro-météorologie avec des financements des aides d’eaux dew la BAD.
slide10

3.0 . Des commentairessur le centre de formation de l’IRBM et la note de concept et documents.

3.1:

  • En references a la declaration de la vision de la 3emepartie, danslaquellel’acquisition, l’archivement et l’analyse des données et la dissémination de informationssontclairementpromoneés, nous trouvousdoncmanquant les contacts dans les fonctions et les facilitesdemandés pour le centre.
  • La formations en termeclairedemandel’aquisition des donneés et ses analyses. Doncl’acquisition et l’approvisionnement des équipementbasiques pour les formations et les demonstrations durant les séance savére important.
slide11

3.2:

  • Sous les fonctions du centre, les parties de formations eslectionnéessemblementadequates, mais ne donnent pas assez de precisions sur la collection des donnéscommementionésdans la déclaration des visions.
  • Le plus important besoin de tout les pays particuliérement la Gambieest la formation aux mileauxmoyen, élevé et superieur. Sur-ceux, ilfaudraque le centre prenne conscience et considérecesbesoins.
slide12

3.3:

Sur la liste des institutions responsables (sponsors), nous voulonsbiensuggererceux de la F.A.O et DANIDA.

3.4:

Considerant tout les aspects pour la couverturerégional, nous demandonsque les modules scientpréparés et conseignés en Anglaise et Francais pour tout les participants dans la sous-région.

3.5:

Nous proposonsaussi pour le centre, un programme de formation et l’attribution des certificatsscient pour un temps de service et de professionnalisation.

slide13

3.6:

Nous aimerionsaussi savoir quel sera le bien qui éxistera entre le centre proposé et les centres déjaexistantesdans la région, et celle qui viendronsaprés.

3.7:

En conclusion, nous espéronsque atelier varegrouper et catégoriser les problemes et besoins des differents pays, et dresser un programme approprié pour resoudreceslacunes et demandesdans la gestion des bassinsfluviauxdans la région.

slide14

La Fin

Merci pour aimableattentio’.

Je vousremercie.