historique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Historique PowerPoint Presentation
Download Presentation
Historique

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 10
ohanzee-ojeda

Historique - PowerPoint PPT Presentation

65 Views
Download Presentation
Historique
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Historique L’AFL (association française pour la lecture) est le premier éditeur à avoir utiliser l’informatique au service de la lecture, il y a 25 ans. Les logiciels édités par l’AFL sont le fruit de recherches très pointues sur l’acte de lire. Suite de Elmo (Entraînement à la lecture sur micro-ordinateur) et Elsa (entraînement à la lecture savante), Idéographix va permettre à l’élève de gagner en autonomie et en efficacité. L’idée générale est d’aider les élèves à se débarrasser des habitudes acquises lors de l’apprentissage initial. Voir catalogue sur le site de l’AFL : http://www.lecture.org/catalog/index.htm

  2. Public  - Cycle 2, cycle 3 : Apprentissage de la lecture - RASED, SEGPA, LEP, adultes…: Remédiation pour public en difficulté 

  3. Deux modules : Ideographix, exographix Ideographix, le bureau de lecture va permettre à l’enseignant de préparer les exercices et à l’élève et à l’enseignant d’étudier le texte . Exographix est un exerciceur, constitué par une séquence d’activités crées dans Ideographix La nouveauté de cet outil est l’imbrication d’ideographix et d’exographix : L’enseignant n’enseigne la lecture qu’ à travers sa propre compréhension.

  4. Comment aider l’enseignant à travailler sur le sens lors de la préparation et non sur la correspondance grapho-phonologique ? • en l’aider à explorer des textes • en lui permettant de produire les différents exercices • en offrant à l’élève un outil favorisant l’autonomie, en produisant une grande variété de supports.

  5. Multitude d’outils - pour explorer un texte • le mettre en relation avec les précédents • le comparer, le décomposer • le visualiser, rechercher et faire ressortir ses éléments significatifs de nature sémantique, syntaxique ou morphologiques • proposer un ensemble d’exercices d’entraînement afin de systématiser les apprentissages pour la mise en œuvre d’une lecture individualisée

  6. Bureau de lecture  Investigation de textes Il permet de travailler sur la langue en s’intéressant à un vocabulaire spécifique grâce à de nombreux outils : dictionnaires de textes, recherches d’occurrences de différents éléments linguistiques, recherches lexicologiques, illustrations de mots par des images et des sons. Le bureau de lecture facilite l’investigation de texte, enregistrement de la lecture d’un texte, création en ligne de listes de mots utilisables dans les autres fonctionnalités… et impression d’outils de travail et de manipulation des textes. Le bureau de lecture comporte une bibliothèque ouverte pour entrer ses propres textes.

  7. Bureau de lecture  Traitement de textes Le bureau de lecture permet d’éditer , d’enregistrer, d’imprimer ou de sélectionner des textes comme un traitement de textes : • sous différentes formes (silhouette, mots traits, lettres traits, couleur…) • dans un format affiche pour l’exploitation collective - dans le format étiquettes pour manipuler et combiner celles-ci Dans le bureau de lecture, l’enseignant sélectionne les textes, les phrases, les mots…qu’il va utiliser pour la création d’exercices. Il peut visualiser l’exercice crée et sa version papier.

  8. Exographix Ce module prend appui sur les textes déjà étudiés. L’exerciseur génère une soixantaine d’exercices autour de trois unités significatives : • le texte • la phrase, • le mot. L’enseignant : - choisit les exercices dont l’élève a besoin ; certains développent plus particulièrement des comportements (anticipation, recherche d’éléments…), d’autres portent sur les règles de fonctionnement de l’écrit (remise en ordre, ponctuation) - paramètre leur déroulement et les organisent au sein d’une filière (ensemble d’exercices) que les élèves utiliseront pendant plusieurs jours de façon individuelle selon un temps défini • La possibilité d’imprimer et de varier les différentes versions papier

  9. Exographix constitue une nouvelle conception de l’exercice qui porte moins sur le résultat que sur la manière d’y parvenir (nature et nombre des aides utilisées). Exographix, c’est aussi : - Une optimisation du temps de travail de l’élève - Le déroulement individualisé d’une filière - La restitution pour l’enseignant des résultats individuels et collectifs - Une préparation pour une longue période (1 heure de préparation pour l’enseignant = 1 à 3 semaines de temps de travail pour l’élève) - Lorsque l’exercice est proposé individuellement à l’élève, il a déjà été « résolu » collectivement avec sa participation.

  10. Foucambert : « c’est par le message qu’on accède au code ». L’illettrisme est souvent liée à une « absence de rapports un tant soit peu durables, diversifiés et approfondis avec l'écrit « .