ulc res gastro duod naux n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Ulcères gastro-duodénaux PowerPoint Presentation
Download Presentation
Ulcères gastro-duodénaux

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 40

Ulcères gastro-duodénaux - PowerPoint PPT Presentation


  • 159 Views
  • Uploaded on

Ulcères gastro-duodénaux. IFSI Décembre 2007. GENERALITES. Maladie ulcéreuse car chronique et récidivante Ulcère bulbaire (UB) : 5/1000 (UG : 0,5/1000) age de survenue : 55 à 65 ans Risque néoplasique pour UG. ANATOMIE PATHOLOGIQUE.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Ulcères gastro-duodénaux' - ofira


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
ulc res gastro duod naux

Ulcères gastro-duodénaux

IFSI Décembre 2007

generalites
GENERALITES
  • Maladie ulcéreuse car chronique et récidivante
  • Ulcère bulbaire (UB) : 5/1000 (UG : 0,5/1000)
  • age de survenue : 55 à 65 ans
  • Risque néoplasique pour UG
anatomie pathologique
ANATOMIE PATHOLOGIQUE
  • Perte de substance profonde recouverte d ’une fausse membrane jaune
  • unique, parfois multiples
  • taille variable
  • siège : antre (UG), bulbe (UB)
  • Histologie :
    • bloc scléro-atrophique au fond de l ’ulcère
    • endartérite scléreuse
    • hyperplasie nerveuse
physiopathologie
PHYSIOPATHOLOGIE
  • Déséquilibre entre le facteur agressif et la défense muqueuse
  • Hérédité (ATCD familiaux), Groupe sanguin O
  • Stress
  • Tabac
  • Médicaments : Aspirine et AINS
  • HELICOBACTER PYLORI ++
    • BGN
    • 25% de la population française, contamination dans l ’enfance,
    • transmission orale, bas niveau socio-économique
    • 90% des UB et 40% des UG
    • rôle important dans la dyspepsie, la gastrite, K estomac, lymphome gastrique
clinique
CLINIQUE
  • Sd ulcéreux :
    • douleur épigastrique à type de crampe
    • rythmées par les repas (survenant à jeun et calmée par la prise alimentaire)
    • par périodes de qques jours
    • parfois moins typiques (brûlures ou dyspepsie)
    • révélé par une complication :
      • hémorragie digestive
      • perforation
      • sténose exceptionnelle
examens complementaires
EXAMENS COMPLEMENTAIRES
  • Fibroscopie oeso-gastro-duodénale
    • Intérêt diagnostique
    • recherche HP : biopsies antrales et fundiques
    • Biopsies UG pour rechercher de cancer
      • 7 à 10 % des UG sont des K
  • Autres :
    • TOGD : à faire si sténose duodénale
    • ASP si suspicion de perforation
traitement 1
Traitement (1)
  • Médical :
    • Mesures hygiéno-diététiques : suppression du tabac, alcool, épices et piments pendant la phase douloureuse
    • Antisécrétoire : IPP pendant 4 à 6 semaines
    • Exclure les AINS
    • Eradication HP : IPPx2- Amoxi-Clarythro 7 à 10 jours
      • Contrôle FOGD avec biopsies si UG
      • Test respiratoire pour UD
      • si HP +: traitement de 2ème ligne
traitement 2
Traitement (2)
  • Indications chirurgicales
  • rares
  • UG non cicatrisé après 12-18 mois
  • Dysplasie sévère sur les biopsies
  • Récidive sous traitement par IPP
  • Complications :
    • Perforation : Suture chirurgicale
    • Hémorragie : Echec du traitement endoscopique
    • Sténose ulcéreuse : Gastrectomie des 2/3
cat devant une h morragie digestive haute
CAT devant une hémorragie digestive haute
  • Mise en place de 2 VVP
  • Hémodynamique
  • Gr, Rh, RAI
  • Erythromycine 250 mg IVL
  • FOGD (à faire dans les 24 heures) avec lavage, matériel de sclérose à l’adrénaline, ligature (personnel formé++)
    • recherche de la cause : UGD, VO, oesophagite, Mallory Weiss
    • cause non retrouvée dans 15%
cancers gastriques

Cancers gastriques

IFSI Décembre 2007

generalites 1
GENERALITES (1)
  • 2ème rang des cancers digestifs
  • 4ème rang de tous les cancers
  • 7000 Nouveaux cas/ an (en baisse)
  • incidence = 10/10000
  • Survie à 5 ans = 25%
  • 2 H/ 1F
  • age = 65-70 ans
generalites 2
GENERALITES (2)
  • Facteurs favorisants :
    • exogènes :
      • HP++
      • Nitrosamines
      • bas niveau socio-économique
    • endogènes :
      • gastrite chronique atrophiante +++ (HP)
      • ulcère chronique
      • moignon de gastrectomie
      • polype gastrique
      • Maladie de Ménétrier
clinique1
CLINIQUE
  • Douleurs épigastriques (type ulcéreux)
  • AEG
  • Dysphagie pour les T du cardia
  • Hémorragie digestive ou anémie
  • Masse à l’examen clinique
  • Complication
  • Thrombophlébite récidivante
  • Foie métastatique
examens compl mentaires
Examens complémentaires
  • FOGD avec biopsies multiples
  • Histologie :
    • Adénocarcinome le plus fréquent
    • carcinome indifférencié
    • sarcomes
    • métastases
bilan d extension
Bilan d’extension
  • Bilan d ’opérabilité : Etat général, nutritionnel, anesthésique
  • Bilan d ’extension :
    • TDM thoraco-abdominal
    • ou echographie abdominale et radiographie de thorax
    • Echoendoscopie si T superficielle, du cardia ou essai clinique
    • Marqueurs tumoraux : CA 19.9
    • Classification TNM
traitement 11
Traitement (1)
  • Chirurgical
    • curatrice
      • seul traitement qui guérit
      • gastrectomie avec curage ganglionnaire
      • parfois splénectomie ou spléno-pancréactectomie caudale
      • anastomose oesojéjunale sur anse en Y
    • palliative
      • gastroentérostomie
      • jéjunostomie d ’alimentation
traitement 21
Traitement (2)
  • Autres traitements palliatifs : prothèse gastrique
  • Chimiothérapie si maladie inopérable (localement avancée ou métastatique) à base de 5FU, cisplatine...
  • Radiothérapie si tumeur hémorragique
  • Radio-chimiothérapie post-opératoire si GG +
  • Pronostique sombre avec survie = 12-18 mois