slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
infections nosocomiales en réanimation comment les prévenir en pratique ? PowerPoint Presentation
Download Presentation
infections nosocomiales en réanimation comment les prévenir en pratique ?

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 54

infections nosocomiales en réanimation comment les prévenir en pratique ? - PowerPoint PPT Presentation


  • 173 Views
  • Uploaded on

infections nosocomiales en réanimation comment les prévenir en pratique ? . Bertrand Souweine. Plan. Mesures générales surveillance transmission croisée hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants) précautions complémentaires et « search and destroy »

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

infections nosocomiales en réanimation comment les prévenir en pratique ?


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

infections nosocomiales en réanimation

comment les prévenir en pratique ?

Bertrand Souweine

slide2

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants)
      • précautions complémentaires et « search and destroy »
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PASVM)
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide3

surveillance

  • répétée
    • comparateur interne
    • outil reproductible
  • en réseau
    • outil exportable (comparateur externe)
    • informatif > normatif
  • échantillonnage et ajustements architecturaux (RSI)
  • restitution et utilisation en interne +++
  • incidence > prévalence
  • patients avec IN en réa : 20.6% (EPIC), 22.64% (ENP 2006)
slide4

DEFINITIONS

http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/nosoco/definition/rapport_vcourte.pdf

slide5

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains
      • précautions complémentaires et « search and destroy »
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PASVM)
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide10

friction alcoolique : efficacité

hand hygiene compliance improved from 37% to 68%

slide12

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants)
      • précautions complémentaires
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PASVM)
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide13

10.0 vs 4.3*

High incidence

> 1 /1000 days

low incidence

< 1 /1000 days

slide15

Précautions complémentaires  utiles

    • situation épidémique +++
    • en situation endémo-épidémique
      • MRSA (si acquisition infection MRSA > 1 /1000 jrs pts)
  • précautions complémentaires moins utiles
    • hors contexte épidémique
    • acquisition infection MRSA basse (?) < 1/1000 jrs patients
    • incidence importation < 6-8% faible
    • pression de colonisation faible
      • nb jours MRSA / nb total de jours
    • impose bonne adhésion aux précautions standards (FHA +)
  • dépistage n’a de sens que couplé à une restitution + instauration de précautions complémentaires
slide16

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants)
      • précautions complémentaires et « search and destroy »
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PASVM)
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide17

modes de colonisations des cathéters

extraluminale

courte durée

intraluminale

longue durée

barrière maximale

antisepsie cutanée

site

formation/échoguidage

tunnellisation

matériau du cathéter

nombre de lumières

connecteur

entretien

protocole +++

Surveillance

éducation/formation

slide19

The role of understaffing in central venous catheter-associated bloodstream infections.

Fridkin SK, ICHE 1996

the patient-to-nurse ratio significantly increased in the outbreak compared with the pre-outbreak period. When we controlled for TPN use, assisted ventilation, and the period of hospitalization, the patient-to-nurse ratio was an independent risk factor for CVC-BSI in SICU patients.

slide20

Yilmaz,

ICHE 2007

slide21

favors CHXL

favors PVI

slide22

5% PVI EtOH70% vs biseptine (0.25%CHXL + benzalkonium chloride +4% benzylic OH+)

Skin desinfection >30 sec twice!

CRBSI: P=0.09…

slide23

Colonisation : RR = 6.4 (1.9-21.2)

  • CRBSI : RR = 2.0 (0.2-22.1)
          • 2/134 vs 1/127
slide25

Pansement imprégnés de chlorhexidine

Biopatch, PHRC 2005, utilisation éponge imprégnée CHXL

résultats positifs

slide26

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants)
      • précautions complémentaires et « search and destroy »
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • PASVM
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide27

antibioprophylaxie : 2 RCT (AB vs placebo)

auteurs

Sirvent

ajrccm 97

Acquarello

icm 05

population

GCS <12

AVC/TC

GCS <8

Traitement

cefuroxime

2 doses

ampi sulbact

/6h x 3j

PAVM /patients (N)

AB vs contrôle

12/50 vs 25/50 *

4/17 vs 21/33

précoces

8/50 vs 16/50*

précoces

4/19 vs 11/19*

Pas d’effet sur DDS, mortalité, durée de VM

Taille effectif réduite, malades comateux, pas de DB,

écologie bactérienne à long terme ?

slide28

Décontamination Digestive Sélective

méta-analyse Cochrane 2004, 36 RCTs

Événements

/patients trt

NA

PAVM = -1 /5

DC = -1 /17

DSS

topique

topique + syst

PAVM

0.52 (0.43-0.63)

0.35 (0.29-0.41)

DC

0.97 (0.81-1.16)

0.78 (0.68-0.89)

émergence de résistance à long terme ?

slide29

Décontamination Digestive Sélective

auteurs

Gastinne

nejm 1992

Krueger

ajrccm 02

de Jonghe

Lancet 03

de La Cal

ann surg 05

Stootenbeck

icm 07

population

médicale

polytauma

chir

topique +

CFTX

brûlés

polytauma

DDS

topique

topique +

cipro

topique +

CFTX

topique +

CFTX

topique +

CFTX

N

440

546

934

107

401

PAVM (%)

vs contrôle

11.2 vs 14.6

(bgn)*

2.3 vs 11.1*

16 vs 26*

colonisation bgn

34 vs 48a

31 vs 50*

DC

vs contrôle

34 vs 30

19.6 vs 28.6

23 vs 31*

6.4 vs 27.8*

20.9 vs 22

*, P <0.05 ; a, PAVM /1000jVM 17 vs 30.8*

slide30

Favours SDD

Sivestri 2007

slide33

N

hémorragie

PAVM

IPP

72

1%

11%

anti-H2

71

3%

10%

sucralfate

69

4%

9%

placebo

75

1%

7%

Anti-ulcéreux

Kantorova 2004

slide35

Cox ajusté sur SAPS II

protocole / PASVM : 0.81 (0.62-0.95)

slide39

aspiration continue sous glottique

  • Méta-analyse : 5 RCTs, 896 patients
    • RR = 0.51 (0.37-0.71)
    • PASVM précoces J5-J7 +++
    • si VM > 72h
      • retarde PASVM de 6.8 j (5.5-8.1)
      • diminue durée de VM 2j et DDS de 3 j

Dezfulian, Am J Med 2005

slide41

CASS,

negative pressure (100 and 150 mmHg)

slide45

clinically suspected

microbiological confirmed pneumonia

semirecumbent group: 5% (2/39)

supine group: 23% (11/47)

In multivariate analysis of microbiologically confirmed

pneumonia, supine body position RR = 6·1 [1·2–30·9], p=0·038

slide48

Plan

  • Mesures générales
    • surveillance
    • transmission croisée
      • hygiène des mains (friction alcoolique / port des gants)
      • précautions complémentaires et « search and destroy »
  • Utilisation des antibiotiques
  • Mesures spécifiques
    • infections liées aux cathéters (ILC)
    • pneumopathie acquise sous ventilation mécanique (PASVM)
    • infections urinaires
    • ISO
  • Éducation / formation
slide50

the arrow identifies the timing of the education module

the dotted line represents the NNIS rate for VAP

slide51

mesures générales

  • surveillance
    • fréquence des agents infectieux à haut potentiel de transmission croisée < prélèvements cliniques
  • hygiène des mains
    • friction alcoolique
    • pas de port de gants non stériles sauf précaution standard
  • dépistage
    • à l’admission en réanimation si épidémie récente (voire installée) : SARM, EBLSE, A. baumannii et P aeruginosa
    • politique de dépistage : CLIN (choix BMR et unités)
    • BMR sous la dépendance de la transmission croisée
    • implique restitution et précautions complémentaires
slide52

cathéters

procédure écrite de pose, de manipulation et d’entretien

en terme de risque infectieux préférer la voie sous-clavière

asepsie chirurgicale pour la pose

antisepsie cutanée solution alcoolique

pas de changement systématique : retrait dès que possible

surveillance des bactériémies et restitution

slide53

impact sur PASVM

    • VNI
    • demi-assis > +30°
    • DDS
      • population polytraumatisés et brûlés, GCS <8
      • AB systémique, unités à faible prévalence de BMR
      • écologie bactérienne à surveiller
    • protocole de sédation
    • changement des circuits fin de séjour ou obstruction
  • probablement efficace :
    • décontamination oropharyngée [CHL 2% (?)]
    • CASS
    • tubes en argent
  • sans impact sur PASVM
    • prévention antiulcéreuse
    • système clos d’aspiration
    • trachéotomie précoce vs tardive
slide54

le changement de sonde urinaire en cas d’infection ne prévient pas la rechute de colonisation urinaire à J15

en cas de changement de sonde urinaire, une antibiothérapie de 3 jours adaptée sur la CBU prévient la survenue d’un urosepsis