formation echodoppler vasculaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Formation Echodoppler vasculaire PowerPoint Presentation
Download Presentation
Formation Echodoppler vasculaire

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 45

Formation Echodoppler vasculaire - PowerPoint PPT Presentation


  • 1941 Views
  • Uploaded on

Formation Echodoppler vasculaire. Docteur :Rachid- Achaibou Avec la collaboration des laboratoires Astrazeneca. Partie II Echo doppler veineux des membres inferieurs . Intérêt . L’ écho doppler est très performant dans le diagnostic :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Formation Echodoppler vasculaire' - navid


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
formation echodoppler vasculaire

Formation Echodoppler vasculaire

Docteur :Rachid- Achaibou

Avec la collaboration des laboratoires Astrazeneca

int r t
Intérêt
  • L’ écho doppler est très performant dans le diagnostic :
  • Des thromboses veineuses et de la maladie post phlébitique
  • Très précis dans l’évaluation des varices essentielles
  • Pathologie fréquente ou le TVP et son risque embolique tient une place de choix
  • Incidence de la TVP 1/1000
  • 1/8 des patients qui ont une TVP développeront un KC dans les 8 ans
  • 100000 EP en France 10% mortelle
  • Accident thromboembolique systémique paradoxal
indications
Indications
  • Suspicion clinique de thrombose veineuse
  • Accident thromboembolique pulmonaire ou systémique paradoxal
  • Varices essentielles ou secondaires
  • Ulcère veineux
  • Etude de l’intégrité des veines pour pontage ou FAV
s miologie cho doppler veineuse
Sémiologie écho doppler veineuse
  • Echo doppler mode B de paroi normale
  • Flux veineux normal
  • Flux veineux anormal
  • Thrombose veineuse occlusive
  • Thrombose veineuse sténo sante
  • Pseudo occlusion veineuse ou compression
  • Différence entre compression et thrombose sténo sante
  • Maladie post phlébitique
  • Insuffisance veineuse
les manouvres
Les manouvres
  • La manœuvre de Valsalva en position allonge bloque le flux veineux , a son arrêt flux important a arrêt net over shoot
  • Compression abdominale en position allongé
  • Bloque le flux avec over shoot a son arrêt
  • Manœuvres de chasse :compression du mollet ou de la cuisse entraine une accentuation du flux en amont pour démasquer l’occlusion en amont ou l’incontinence valvulaire
etude morphologique
Etude morphologique
  • La paroi veineuse est plus fine que l’artère
  • Structure anéchogéne
  • Le diamètre plus gros quand elles sont remplis
  • Présence de valvules au membres visibles au ostias
  • Fonction du remplissage ronde , ovale ou en8
  • Modulation respiratoire
  • Complètement et facilement compressibles par la sonde
flux veineux normal
Flux veineux normal
  • Écoulement libre spontané
  • Modulé par la respiration accentué par l’inspiration ralenti par l’expiration
  • Ralenti ou aboli par la manœuvre de Valsalva et compression abdominale
  • La fin de ces manœuvres induit une importante accélération du flux appelé<< over shoot>> d’ ont

l’ arrêt est net

slide9

Aspect du flux veineux anormal

  • Pas de flux au lieu de l’occlusion thrombotique
  • Encas de thrombose sténo sante ou compression flux a vitesses élève continu
  • Flux réduit et démodule en post thrombose
  • En pré thrombose flux réduit et démodulé
  • accéléré démodule continu a haute vitesse dans les collatérales
  • Insuffisance valvulaire :reflux veineux persistant
  • Mis en évidence debout ou par les manœuvres
s miologie de la thrombose veineuse occlusive
Sémiologie de la Thrombose veineuse occlusive
  • Veine dilatée, ronde ou ballonné++
  • Thrombus visible s’il est écho gène +++
  • Un thrombus ancien serait écho gène
  • Non compressible +++++
  • Absence de flux au doppler :veiller à régler l’appareil sur les flux à faible vitesse et faire des manœuvres de chasse
rapport de la thrombose avec la paroi
Rapport de la thrombose avec la paroi
  • Une occlusion complète =adhérence sur toute la paroi
  • Occlusion partielle =adhérence partielle
  • Un thrombus mobile flottant = risque embolique
  • Essayer de voir la limite supérieure du thrombus et sa mobilité
thrombose veineuse st no sante
Thrombose veineuse sténo sante
  • Veine non complètement compressible
  • Flux veineux continu non module par la respiration
  • Vitesses élèves fonction du degré de sténose au lieu de la thrombose
  • En aval veines distendues ,difficilement compressibles
  • Entièrement compressible
la pseudo occlusion veineuse
La pseudo occlusion veineuse
  • Compression veineuse par une tumeur ou un hématome type hématome du psoas
  • Réalisant une hyper pression veineuse majeure
  • Veine difficilement compressible en aval mais entièrement compressible
  • Bon remplissage au doppler couleur
  • Présence de flux spontané ou à la manœuvre de chasse à la couleur et au pulsé
  • Augmentation des vitesses au siège de compression
diff rence entre compression et thrombose st no sante
Différence entre compression et thrombose sténo sante
  • On la même sémiologie doppler
  • La compression réalise un moulage couleur harmonieux de la lumière veineuse + visualisation de la tumeur ou de l’hématome
  • La thrombose réalise une réduction irrégulière de la lumière veineuse +Thrombus visible en écho
l insuffisance veineuse
L’insuffisance veineuse
  • Veines distendues et tortueuses
  • Dilatés par la stase et l’hyper pression
  • Reflux veineux persistant en position debout et au manœuvres
  • Le reflux est un signe doppler capital: changement de couleur du bleu au rouge ou l’inverse
  • Ou changement du sens du flux au doppler pulsé
conditions d examen
Conditions d’examen
  • en position allongé buste à 30° pour bassin, aine et cuisse et jambe
  • Jambe fléchie en rotation externe pour les tibiales postérieures et fibulaires <péroné>
  • Position assise pour genou et jambe
  • Commencer par des coupes transversales avec épreuves de compression
  • Recueillir le flux doppler pulse et couleur spontané et après épreuves dynamiques :Valsalva, compression abdominale et chasse veineuse pour déclencher un over shoot et déceler les reflux
r alisation de l examen en pratique pour suspicion de tvp
Réalisation de l’examen en pratiquepour suspicion de TVP
  • Patient allongé à 30°:sonde linéaire à l'aine
  • Toujours Comparatif avec le membre controlatéral
  • Commencer a l’aine
  • veine fémorale commune superficielle et profonde :aspect ;calibre ;compressibilité et flux spontané et manœuvres
  • Sonde convexe pour les veines iliaques la bifurcation ce la VCI est un bon repère
  • Position assise :creux poplité mollet et veines jambières
echographie de compression une veine peut tre
Echographie de compression une veine peut être
  • Facilement et complètement compressible: pas de phlébite à ce niveau
  • Difficilement compressible mais complètement compressible :!
  • Facilement et incomplètement compressible :!
  • Difficilement et partiellement compressible:!
  • Absolument pas compressible : thrombose occlusive
echographie de compression suite
Echographie de compression suite
  • Une veine difficile a comprimer mais complètement compressible : pression veineuse locale élevé soit par hypertension veineuse ou obstacle en amont
  • Une compressibilité incomplète :thrombose partielle ou épaississement de la paroi
quand ne pas suspecter une thrombose iliaque
Quand ne pas suspecter une thrombose iliaque
  • VFC: coupe transversale la section du vaisseau est ronde ou ovale variant avec la respiration
  • Ecoulement visible dans la totalité du vaisseau
  • Au doppler couleur
  • Ecoulement modulé par la respiration au duplex
  • L’arrét de la manœuvre de Valsalva entraine un over shoot à arrêt brutal
quand suspecter une thrombose iliaque
Quand suspecter une thrombose iliaque
  • VFC :ronde et de taille augmenté
  • Mouvements de parois diminues ou absents
  • vaisseau peu compressible et complètement compressible
  • Ecoulement diminué ou non modulé
  • Flux continu ne réagissant pas à la manœuvre de Valsalva
  • Diminution ou absence d’over shoot
vascularisation de la jambe
Vascularisation de la jambe

anatomie

échographie

etude des tibiales post et p roni res
Etude des tibiales post et péronières

Le confluent veineux ti bio fibulaires

etude des veines
Etude des veines

Tibiales antérieures

maladie post phl bitique
Maladie post –phlébitique
  • Le segment veineux initialement thrombosé peut être
  • De calibre normal ou diminué voir complètement atrophié : la veine non retrouvé a coté de l’ artère
  • Non compressible: non recanalisée ou
  • Partiellement compressible: recanalisée avec une paroi épaisse
  • Le flux peut être absent : non recanalisée ou
  • Présent :recanalisée
  • Sans reflux ou avec un reflux net par destruction valvulaire
evaluation des varices
Evaluation des varices
  • Avoir son schéma d’anatomie en tète ou sur le mur
  • Reconnaitre à l’examen clinique le territoires atteint
  • Savoir suspecter la présence de perforantes
  • Rechercher le reflux et évaluer la sévérité et son niveau et les territoires concernes
  • Commencer par la VSI :la suivre en coupe transversale de l’ostium puis le tronc rechercher de perforantes
  • Le reflux est confirmé par les manœuvres de chasse
  • Des manœuvres de compression pour éliminer une thrombophlébite superficielle
  • Idem pour la VSE
insuffisance veineuse
INSUFFISANCE VEINEUSE
  • Le bilan de varices doit faire le point sur l’origine primitive ou secondaire
  • La fuite tronculaire et son niveau
  • La fuite ostéale et son niveau
  • L’ existence de veines perforantes insuffisantes source d’ échec thérapeutique
  • Signaler les grosses collatérales
  • Signaler certaines variantes anatomiques rares exp;VSI double
  • Terminer par un schéma simple et exhaustif
veine saph ne interne
veine saphène interne
  • Deux grandes veines superficielles sont a l »origine de la majorité des varices
  • La VSI :nait à la crosse sur la fémorale commune chemine en sus aponévrotique sur la face interne de la cuisse et de la jambe se termine a la cheville en retro malléolaire
  • Collatérales: V arciforme postérieure et V arciformes antérieures et les V accessoires
  • Perforantes : de Dodd à mi cuisse ,de Boyd au dessus du genou
  • Perforantes de 24cm et de Cockett au tiers inf. de jambe
veine saph ne externe
Veine saphène externe
  • Au creux poplité sur la veine poplité
  • Chemine sur la face postéro externe de la jambe vers la face postérieure de la malléole externe
  • Collatérales :veine fémorale postérieure
  • Perforantes : la gastrocnemienne de May, La perforante des 12 cm ,La perforante de Bassi
  • Il ya de nombreuses veines reliant la VSI à la VSE : les communicantes
les veines perforantes
Les veines perforantes
  • Relient le réseau profond au superficiel en traversant les fascias musculaires
  • Drainent le sang du réseau superficiel au réseau profond
  • Grande utilité en cas de thrombose profonde Assurent une circulation collatérale via les veines superficielles
  • Dans la pathologie variqueuse l’incompétence de leurs valvules entrainent une stase importante et marque un tournant évolutif de la maladie :apparition d’ ulcere de jambe et de dermite