slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La perte de l’identité chrétienne PowerPoint Presentation
Download Presentation
La perte de l’identité chrétienne

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 29

La perte de l’identité chrétienne - PowerPoint PPT Presentation


  • 90 Views
  • Uploaded on

La perte de l’identité chrétienne. une descente vertigineuse. dans les écoles du Québec,. Depuis 2005,. fini le recours à la clause dérogatoire en milieu scolaire. En 2008, . toutes les écoles publiques du Québec auront été déconfessionnalisées. L’école sera alors laïque et neutre (?).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La perte de l’identité chrétienne' - myrilla


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

La perte de l’identité chrétienne

une descente vertigineuse

dans les écoles du Québec,

slide2

Depuis 2005,

fini le recours

à la clause dérogatoire en milieu scolaire.

En 2008,

toutes les écoles publiques du Québec

auront été déconfessionnalisées.

L’école sera alors laïque et neutre (?).

Neutre ?

Avec un choix anti-religieux !

slide3

NOS DROITS DÉMOLIS PAR LES LAÏQUES

  • les commissions scolaires et les écoles confessionnelles,
  • les Comités catholique et protestant et, finalement
  • le droit des parents de choisir entre l'enseignement moral

et religieux catholique ou protestant que favorisait

l'article 41 de la Charte des droits et libertés du Québec.

L’article 41 stipulait ceci :

« Les parents ou les personnes qui en tiennent lieu

ont le droit d’exiger que,

dans les établissements d’enseignement public,

leurs enfants reçoivent un enseignement religieux

ou moral conforme à leurs convictions,

dans le cadre des programmes prévus par la loi. »

Charte des Droits et libertés de la personne, édition non datée.

slide4

Notez:

« dansle cadre des programmes prévus par la loi. »

formulation piégée !

Cette formulation comporte un déni masqué de la liberté de choix que l’article proclame en porte à faux.

Car si la loi choisit la « neutralité » ou l’athéisme – pour appeler les choses par leur nom - vous n’avez plus d’autre droit que ce que le législateur vous impose.

slide5

L’UTOPIE

D’UNE ÉCOLE PUBLIQUE « NEUTRE »

SANS DIEU.

Selon M. Jean-Paul Martinez :

«Seule l’école laïque et publique, lieu neutre,

sans religion, véhiculant des valeurs universelles,

permet à nos enfants de s’intégrer et de devenir des citoyens libres

dans une société québécoise interculturelle. »

Jean-Paul Martinez, «Retour au Moyen Âge»,

Le Devoir 10 et 11 décembre 1994.

slide6

L’UTOPIE

D’UNE HUMANISATION

QUI MET DIEU DEHORS.

« Je suis 100% d'accord avec l'idée de l'auto-intégration

de l'amour et de la sexualité (que vous proposez)

mais pas dans une approche religieuse ….

Je suis convaincu qu’on peut s’humaniser

sans référence à un dieu quelconque. »

Propos que m’adresse en octobre 2006

un ex-catholique, devenu athée militant,

M. Gaston Marcotte, fondateur

du Mouvement Humanisation au Québec et

professeur associé à la faculté des sciences de

l’éducation à l’université Laval.

slide7

PESONS LES MOTS …

QU’Y A-T-IL DANS CET HUMANISME ?

Un humanisme sans dimension religieuse, est un

humanisme erroné et dangereux, en milieu scolaire.

Il constitue :

. un rejet du Christ, Lumière du monde,

et produit :

. une incapacité d’instruire les jeunes dans la vérité.

Ce qui n’est pas sans avoir de graves conséquences.

slide8

L’Histoire démontre amplement

que cette malheureuse utopie

a été essayée par Staline, Mao-Tsé-Tung, les Khmers rouges,

et autres révolutionnaires :

quel humanisme ont-ils produit ?

De la tuerie par millions.

En Russie, nous obtenons un total général approchant les

20 millions de morts pour raisons politiques

sous le règne de Staline.

D'après Martin Malia, "La Tragédie soviétique" , Seuil.

www.faits-et-documents.com

slide9

En Chine,

Mao Tsé-Tung, combien de morts ?

Entre guerre civile, famine organisée,

purges et révolution culturelle :

quarante millions de victimes, soixante millions ?

Impossible de prétendre que l’on ne savait pas.

http://gsorman.typepad.com/guy_sorman/

60 millions, c’est-à-dire

DEUX fois la population du Canada

d’un océan à l’autre…anéantie .

On parle d'Humanisme ?

slide10

Au Cambodge

La recension établie en 1990 par le nouveau régime

porte le nombre des victimes attribuables aux Khmers rouges

à 3 314 768, dans un pays qui comptait moins de 8 millions

d'habitants à l'aube du drame, dont

91 % des médecins qui y vivaient alors,

83 % des pharmaciens,

45 % des infirmières...

Sans parler de la torture, alors qu’on n’est plus au 15e siècle,

au temps d’Inquisitions condamnées, mais torture que

les « humanistes sans Dieu » pratiquent aux 20e et 21e siècles !

Quelles VALEURS UNIVERSELLES HUMANISTES

ont produit de semblables carnages

?

slide11

Aristote

avait-il raison

contre les Humanistes

en disant:

« C’est méconnaître la personne

que de ne lui proposer

que de l’humain » ?

slide12

LES VALEURS CHRÉTIENNES

PLUS UNIVERSELLES

QUE TOUTES AUTRES.

Tout individu baptisé dans la foi chrétienne

est appelé à former toute sa personnalité

sans négliger son être intérieur; ce qui favorise l’auto-intégration

de son être humain.

Sa dignité INCOMPARABLE d’enfant de Dieu

englobe et unifie le tout.

slide13

Favoriser une véritable humanisation

de tout l’être des jeunes

dans une approche qui considère à la fois

le corps, le cœur et l’âme, n’est-il pas vital?

Si l’on avait compris et appliqué cela,

on ne se trouverait pas, aujourd’hui,

devant l’inacceptable document :

L’éducation à la sexualité

dans le contexte de la réforme de l’éducation.

Document produit par le Ministère de l'Éducation, Québec, 2003.

Ce document commande, à mon avis,

un important débat de fond.

slide14

Les laïcistes

-- ils osent se déclarer « neutres » --

ont réussi à faire accepter à notre gouvernement

un projet de programme

Éthique et culture religieuse

pour supplanter l’enseignement religieux

et l’enseignement de la morale.

Direction des Programmes,

Direction générale de la formation des jeunes,  Québec, 1er septembre 2006.

_____________________________

slide15

Ce document Éthique et culture religieuse

dans une école laïque et neutre

où conduira-t-il les enfants

et les adolescents chrétiens ?

À enrichir leur foi et à l’intérioriser

pour la comprendre et en vivre joyeusement ?

Loin de là !

Il les conduira à la perte

de leur identité religieuse.

slide16

La pente de la déconfessionnalisation a été vertigineuse…

au nom d’une « laïcité » mal comprise.

Du jamais vu au Québec, jadis,

terre de chrétienté

où il faisait bon vivre librement notre foi.

slide17

Plusieurs immigrants croyants

ayant choisi le Québec comme terre de liberté

pour échapper aux régimes de terreur

de leurs terres natales,

nous incitent à ouvrir les yeux

et à nous solidariser

pour défendre le droit qu’a

la vérité chrétienne d’exprimer

au grand jour, sa conception de

la personne et de la liberté religieuse.

slide18

« Rends à César ce qui est à César,

et à Dieu ce qui est à Dieu » .

Mt 22,21

C’est un engagement à respecter Dieu,

et non pas à sacrifier Dieu au culte de l’État sans Dieu.

Une fausse conception de la Laïcité veut séparer

la religion et l’État, mais en faisant disparaître Dieu

de la place publique.

Haro sur le croyant qui affiche sa foi !

Ce n’est pas de la laïcité, c’est de la persécution.

Si cela est un peu le Québec d’aujourd’hui,

qu’en sera-t-il demain ?

slide19

Dans notre société dite évoluée,

certains considèrent

la distinction de bien et de mal

comme une notion répressive,

les valeurs évangéliques

comme périmées,

le projet éducatif chrétien

comme révolu.

slide20

On en vient à rejeter le Décalogue :

ce phare spirituel

pour une humanité

appelée

à sa plus noble dimension.

slide21

Voyezl’ exemple du code de déontologie

des infirmiers et infirmières du Québec :

« L’article 35 stipule que l’infirmière ou l’infirmier

doit respecter les volontés du client,

ses valeurs et ses convictions personnelles » !

Les lois divines n’ont plus leur place ?

C’est le client qui est dieu !

La Charte est le nouveau décalogue: etl’euthanasiefleurit,

etl’infanticidefleurit,etle sidaprospère,

et tout ce qui pullule sous couvert de progrès social.

Où est l’éthique la plus élémentaire ?

slide22

Benoît XVI

parlant du dialogue interreligieux

rappelle qu’il n’est qu’à condition

«constructif»

« évite toute ambiguïté »

que l’on

susceptible d’affaiblir le contenu essentiel

de la foi chrétienne dans le Christ,

unique Sauveur de tous les hommes… »

___________

Benoît XVI, à l’université pontificale grégorienne,

le 3 novembre 2006 Zénith, ZF061103.

slide23

Préparer les enfants et les jeunes au

vivre ensemble

ne peut se faire au détriment

de la foi chrétienne et

d’une solide formation humaine et spirituelle

en lien avec ce qu’ils sont

et avec l’aide du partenariat :

famille – église - école.

slide24

Notre CRÉVF

Centre d’éducation à la vie et à la famille

s’est appliqué depuis bientôt 10 ans

à élaborer des

aptes à soutenir les parents chrétiens

dans leur rôle irremplaçable auprès de leurs enfants,

de la conception à l’âge adulte.

outils

Transmettre à ses enfants

la signification de l’amour et de la sexualité,

est une des tâches essentielles des parents.

La première catéchèse domestique, diront certains.

slide25

« Dans les prochaines années,

l’approche des praticiens

devra tenir compte beaucoup des parents.

Il faut reprendre les familles

comme premier élément de solution.

Il serait faux de croire

que les parents démissionnent plus vite qu’avant,

mais ils manquent de ressources.

Ils se font tellement charrier par les modes,

d’une philosophie à une autre.»

Suzanne Lemire, ex-directrice de la

Protection de la jeunesse des Services sociaux

du Centre du Québec, Journal Le Devoir, 18 mars 1991.

slide26

L’école québécoise d’aujourd’hui,

par souci des jeunes et des parents chrétiens,

ne peut choisir l’humanisme sans Dieu,

une religion sans Dieu favorisée par les laïcistes

pour orienter le nouveau projet éducatif des enfants

et des adolescents de chez nous.

Cette pseudo-religion ne peut que conduire

la présente et la future génération

à l’échec et au désespoir.

slide27

Notre Centre de recherche et d’éducation

à la vie familiale (CRÉVF)

a analysé ces documents

à la lumière de la foi chrétienne

et des concepts :

famille, éducation, santé, intégration.

Nos sont disponibles

aux Éditons CRÉVF.

publications

sessions

On peut suivre des pour parents,

éducateurs et ensemble des leaders sociaux,

politiques et religieux de notre province.

slide28

Pour aider chacun, chacune à mettre de dans la hiérarchie des valeurs

dignes de respect,

en véritable humanisme chrétien.

L’ÉQUILIBRE

FIN

slide29

Solange Lefebvre-Pageau,

infirmière, M. Sc.

Directrice du CRÉVF

Montréal Tél. : 514 342-0695

Mise en page : Yolande CND