intoxication aux digitaliques et immunoth rapie sp cifique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Intoxication aux digitaliques et immunothérapie spécifique PowerPoint Presentation
Download Presentation
Intoxication aux digitaliques et immunothérapie spécifique

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 15

Intoxication aux digitaliques et immunothérapie spécifique - PowerPoint PPT Presentation


  • 277 Views
  • Uploaded on

Intoxication aux digitaliques et immunothérapie spécifique. M.PHAYPHET CHU St Etienne. Introduction. Mortalité par intoxication avant l’immunothérapie : 20% Depuis l’immunothérapie  risque proche de 0

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Intoxication aux digitaliques et immunothérapie spécifique' - molimo


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
introduction
Introduction
  • Mortalité par intoxication avant l’immunothérapie : 20%
  • Depuis l’immunothérapie  risque proche de 0
  •  sous estimation de la gravité, retard au traitement, mise en place intempestive d’une sonde d’entraînement
  • Facteurs de mauvais pronostic:
    • Age> 60 ans, sexe ♂, cardiopathie sous jacente, BAV, dose ingérée, K+> 4,5
pharmacologie
Pharmacologie

Concentrations plasmatiques :

Zone thérapeutique : 0,8 – 2 µg/L

Zone de chevauchement : 2,1 – 3 µg/L

Zone toxique > 3,1 µg/L

mode d action
Mode d’action
  • Physiologiquement : modifie les propriétés électrophysiologiques cardiaques en agissant sur la cinétique trans membranaire des ions
  • Inhibe la Na+/K+ ATPase
  • A l’état basal : Na+ IC< Na+ EC et K+ IC> K+ EC . Cet équilibre est maintenu par un passage actif de 3 Na+ contre 2 K+ en présence d’ATP et de Mg
slide5

L’activité de la pompe est couplée à l’échangeur passif Na+/Ca2+ influencé par

le gradiant Na IC/ Na EC.

Si l’activité est inhibée:

 augmentation du calcium intra cellulaire

responsable de l’activité inotrope positive

a dose toxique
A dose toxique..
  • Elévation du sodium intra cellulaire et baisse du K intra cellulaire
    • Hyper kaliémie : bon reflet du degré d’inhibition de la Na/K ATPase
      • Hypokaliémie favorise la toxicité en  leur fixation aux cellules myocardiques
    • Modification des potentiels d’action : automaticité des fibres de Purkinje augmentée

excitabilité, vitesse de conduction, période réfractaire des cellules atriales et ventriculaires déprimées

diagnostic
Diagnostic
  • Apparition de troubles digestifs (80%): nausée, vomissement, douleurs abdo
    • Irritation gastrique, effet vasoconstricteur à dose toxique ischémie mésentérique
  • Signes neurosensoriels précoces: vision floue, photophobie, dyschromatopsie, scotomes scintillants
  • Signes neuropsychiques: confusion, céphalée, agitation, angoisse, délire
  • Ces signes répondent au traitement spécifique
diagnostic1
Diagnostic
  • Biologique:
    • Hyperkaliémie : anomalies du pH, une hémolyse, une insuffisance rénale, un tt par diurétiques ou cortocoïdes rendent ininterprétable l’hyperkaliémie
    • Dosage radio immunologique: confirme mains ne doit pas retarder la mise en route du traitement, la concentration sérique n’est pas un facteur pronostic
electrocardiogramme
Electrocardiogramme
  • Anomalies cardio vasculaires apparaissent à la 6° heure, TA conservée grâce au tonus vasoconstricteur
    • Troubles de conduction: BAV et intraventriculaire bradycardie périodes réfractaires réentrée ventriculaire TV
    • Troubles de l’automatisme:ESV, rythme jonctionnel accéléré, foyers ectopiques
    • Troubles de repolarisation:T aplaties voire négatives, sous décalage ST en cupule à concavité supérieure, raccourcissement QT
traitement
Traitement
  • Traitement symptomatique:
    • Décontamination digestive: lavage gastrique dans les 2 heures, charbon activé pendant 24 H pour la digoxine et pls jours pour la digitoxine
    • Correction des dyskaliémies:
      • Corriger l’hypokaliémie
      • Hyperkaliémie non accessible au traitement par bicar, insuline ou Kayexalate
    • Contrôle de la bradycardie: utiliser l’atropine pour maintenir FC> 60 min
      • La plupart des anti arythmiques sont contre indiqués majorent les troubles de conduction
      • L’entrainement électro systolique
        • Si bradycardie résistant à l’atropine ou traitement spécifique indisponible évite l’asystolie, l’arythmie ventriculaire et conserve un débit cardiaque
immunoth rapie sp cifique
Immunothérapie spécifique
  • Utilisé pour la première fois en 1976 par Smith et coll.
  • Anticorps spécifique ou Fab:
    • Neutralisation de la digoxine qui empêche sa fixation au site d’action
    • Formation de complexe immuns stables dans le compartiment vasculaire gradient tissu sang qui favorise le passage vers le secteur vasculaire
    • Fab : élimination urinaire, demi-vie: 10 à 20 H
    •  des taux plasmatiques,  de la digoxine libre
    • Normalisation de l’hyperK et de ECG en 1 à 4 heures
  • Si échec de la semi-neutralisation neutralisation complète
calcul de la dose
Calcul de la dose
  • Quantité de digitalique à neutralisé est estimé soit par:
    • Dose supposée ingérée
      • Q= F* QSI
        • F: biodisponibilité (100% pour la digitoxine et 60% pour la digoxine)
        • QSI : Quantité supposée ingérée en mg
    • Concentration plasmatique
      • Q= DG*Vd*P*10*-3
        • Vd volume de distribution 5,6 L/kg pour la digoxine et 0,56 L/kg pour la digitoxine
        • P Poids du malade en KG
  • Neutralisation curative: Q flacon en 30 min
    • En cas d’absence de donnée sur une intoxication volontaire: 10 flacons à renouveller
  • Neutralisation semi molaire : Q/2 flacons en 2 à 6 heures
co t et effets secondaires
Coût et effets secondaires
  • Effets secondaires:
    • Réaction d’hypersensibilité: < 0,8 %
    • Insuffisance cardiaque déclanchée par la suppression de l’effet inotrope bénéfique des digitaliques
    • Récurrence de signes toxiques quelques temps après l’élimination des Fab: redigitalisation spontanée
      • Nausées, vomissements, arythmie , entre 1 et 4 jours après neutralisation infra-équimolaire
      • Administration de charbon activé
    • Hypokaliémie modérée vers la 4° heure
  • 1 flacon = 1000€ , les études confirment le bénéfice économique pour le coût de la prise en charge
bibliographie
Bibliographie
  • Taboulet et al « Clinical features and management of digitalis poisoning. Rational for immunotherapy » J Toxicol-Clin Toxicol 1993, 2:247-260
  • Baud F « Intoxication digitalique aigue » Réanimation et médecine d’urgence 1984
  • Wolf et al. « The use of digoxin-specigic Fab fragment for severe digitalis intoxication in children » NEJM 1992,326 (26): 1739-1744
  • Kelly et al. « Recognition and management of digitalis toxicity » Amer J Cardiol 1992,69 (18): 108-119
  • Dally et al. « Facteurs pronostiques de l’intoxication digitalique aigue » Nouvelle Presse Médicale 1981, 10:2257-60