La fluoration de l’eau: une erreur scientifique - PowerPoint PPT Presentation

la fluoration de l eau une erreur scientifique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La fluoration de l’eau: une erreur scientifique PowerPoint Presentation
Download Presentation
La fluoration de l’eau: une erreur scientifique

play fullscreen
1 / 61
La fluoration de l’eau: une erreur scientifique
169 Views
Download Presentation
marcos
Download Presentation

La fluoration de l’eau: une erreur scientifique

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La fluoration de l’eau:une erreur scientifique Par Gilles Parent, ND.A.

  2. Les grandes lignes de la présentation Démonstration que la fluoration • N’est PAS éthique • N’est PAS nécessaire • N’est PAS efficace • N’est PAS sans danger • N’offre PAS de marge de sécurité pour protéger toute la population contre les effets secondaires potentielsreconnus • Est TOXIQUE pour l’environnement

  3. Les grandes lignes de la présentation Démonstration que la fluoration • n’est PAS éthique • n’est PAS nécessaire • n’est PAS efficace • n’est PAS sans danger • n’offre PAS de marge de sécurité pour protéger toute la population contre les effets secondaires potentielsreconnus • est TOXIQUE pour l’environnement

  4. 2. La fluoration N’est PAS nécessaire. • Le taux de fluorure dans le lait maternel n’est que de 0.004 ppm (NRC, 2006, Tableau 2-6) • Ceci signifie qu’un bébé nourri avec du lait maternisé reconstitué avec de l’eau fluorée (1 ppm), recevra 250 fois plus de fluorure que ce que la nature a voulu (au Québec, à 0,7 ppm, 175 fois plus)

  5. 2. La fluoration N’est PAS nécessaire • En 1999, le US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) concède que le principal bénéfice du fluorure est TOPIQUE – pas SYSTÉMIQUE (CDC, MMWR, 48(41); 933-940, 22 octobre, 1999).

  6. 2. La fluoration N’est PAS nécessaire Selon la Société canadienne de pédiatrie: «Le mode d’action du fluor «Le principal mécanisme d’action du fluorure pour prévenir la carie dentaire est topique.» Réf.: Comité de nutrition. Société canadienne de pédiatrie (SCP), Pedriatrics & Child Health 2002; 7 (8), p. 579-582. Canadian Consensus Conference on the appropriate use of fluoride supplements for the prevention of dental caries in children.J Can Dent Assoc. 1998 Oct;64(9):636-9.

  7. «Le fluorure n’est pas un élément nutritif, son action n’est que topique. »1 Diggens, John, «President’ Column, The case for fluoride»,dans J Can Dent Assoc, vol. 65, n°3, 1999, p. 545.

  8. 2. La fluoration N’est PAS nécessaire Si le fluorure n’agit qu’à l’EXTÉRIEUR de la dent, et non pas de l’INTÉRIEUR du corps: • il est illogique de l’avaler • il est illogique de le mettre dans l’eau de tout lemonde alors que • les dentifrices aux fluorures sont disponibles partout.

  9. “En pharmacologie, si les effets sont locaux (topiques), il est bien sûr très bizarre d’utiliser un traitement autre que local. Je veux dire, c’est tellement évident. Vous avez les dents ici, elles sont très accessibles, pourquoi alors boire cette mixture?” • Dr. ARVID CARLSSON, • PRIX NOBEL DE MÉDECINE 2000

  10. MÊME LES DENTISTES IGNORENT QUE L’ACTION DU FLUOR EST TOPIQUE Une enquête récente menée en Indiana et en Illinois a montré qu’environ 75 % des dentistes et des professionnels de la santé dentaire ignorent que l’action primordiale du fluor est essentiellement topique. Yoder et al. Knowledge and use of fluoride among Indiana dental professionals.J Public Health Dent. 2007, vol. 67,no 3, p.140-7.

  11. Bien que Santé Canada ait par le passé classé le fluorure comme élément essentiel, on constate que les tentatives pour démontrer son caractère essentiel pour la croissance et la reproduction chez les animaux de laboratoire n’ont pas été couronnées de succès»Santé Canada, Le fluorure 1998. (Santé de l’environnement et du milieu de travail) page 4 ( voir à : http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/water-eau/doc_sup-appui/fluoride-fluorure/index_f.html

  12. La fluoration N’EST PAS nécessaire parce que : • le fluorure n’est pas un élément nutritif • nos aliments en contiennent déjà assez • nous sommes exposés à beaucoup d’autres sources

  13. SOURCES INCONTRÔLABLES DE FLUORURE • Eau fluorée • Suppléments de fluorure • Dentifrices fluorés • Rince-bouche fluorés • Pollution par les fluorures, le bois traité • Insecticides et les engrais chimiques • Gels fluorés • Sel fluoré • Aliments et breuvages, surtout ceux préparés industriellement et à domicile avec de l’eau fluorée ou du sel fluoré • Thé • Médicaments fluorés (Prozac, Paxil, Cipro, Crestor, etc. plus de 300) • Scellants et vernis dentaires fluorés • Soies dentaires fluorées • Amalgames, céramiques et composites fluorés • Cure-dents fluorés • Teflon • Agents de fumigation aux fluorures

  14. Les grandes lignes de la présentation Démonstration que la fluoration • n’est PAS éthique • n’est PAS nécessaire • n’est PAS efficace • n’est PAS sans danger • n’offre PAS de marge de sécurité pour protéger toute la population contre les effets secondaires potentielsreconnus • est TOXIQUE pour l’environnement

  15. La fluoration est-elle efficace? • La Direction de la santé publique du Québec, l’Association des chirurgiens dentistes du Québec (ACDQ), la Coalition de Montréal pour des dents en santé, l’Association dentaire canadienne (ADC), les Centers for Disease Control (CDC), l’American Dental Association (ADA) , etc disent «OUI» • Mais les preuves des études modernes disent «NON»

  16. La fluorationN’EST PASefficace

  17. Peu de différences de carie dentaire pour les dents permanentes entre les villes F et non–F, selon les études : • Leverett, Science, 1982 • Colquhoun, 1984, 1985, 1987 • Diesendorf, Nature, 1986 • Gray, 1987 • National Institute of Dental Research (NIDR), les données de 1987 ($$$$) • La plus grande enquête jamais effectuée aux États-Unis commanditée par le National Institute for Dental Research (NIDR) : les dents de 39,000 enfants dans 84 villes furent examinées.

  18. Selon l’étude NIDR –de Yiamouyiannis, 1990 • Une analyse indépendante des données du National Institute of Dental Research (NIDR), effectuée par Yiamouyiannis n’a montré aucune différence statistique significative dans les taux moyens de CAOD(dents cariées, manquantes et obturées en denture permanente), entre les enfants vivant dans des communautés fluorées ou non fluorées.

  19. Étude NIDR – de Yiamouyiannis, 1990 La carie dentaire dans des régions fluorées (F), partiellement fluorées (PF) et non fluorées (NF): dentition permanente Dents cariées absentes obturées Dentition permanente CAOD Par enfant ÂGE

  20. Étude NIDR - de Brunelle et Carlos (1990) • En prenant les données du NIDR, Brunelle et Carlos ont augmenté la précision de l’analyse par un facteur de cinq (approximativement) en comparant, au lieu du CAOD, le CAOS(surfaces cariées, manquantes et obturées de ladentition permanente - 5 surfaces pour la plupart des dents, 4 pour les incisives)

  21. LA PLUS GRANDE ENQUÊTE DE L’HISTOIRE SUR LA CARIE DENTAIRE (USA, 32 villes étudiées) 2.8 CAOS Fluoré 3.4 CAOS Non Fluoré Différence moyenne (pour 5 - 17 ans) en CAOS = 0.6 surface! (5 surfaces à une dent X # dents)

  22. Australie • Armfield et Spencer (2004) dans une étude sur 10,000 enfants dans le sud de l’Australie n’ont pas trouvé de différence significative dans les taux de carie dentaire sur les dents permanentes entre les enfants qui buvaient de l’eau fluorée et ceux qui buvaient de l’eau embouteillée ou de réservoir. • «…L’effet de la consommation d’une eau autre que celle de l’aqueduc public sur l’incidence de la carie n’était pas significative»

  23. Australie • Spencer et al. (1996) ont rapporté une différence moyenne allant de 0.12 - 0.3 surface en dentition permanente. • Cette différence est même moindre que celle observée aux États-Unis (0.6)!

  24. Nouvelle-Zélande de Liefde (1998) Létude de Liefde a rapporté une différence de la carie dentaire entre les enfants des villes fluorées et non fluorées, qu’elle a décrit comme : «cliniquement insignifiante.»

  25. «L’ampleur de l’effet [de la fluoration] n’est pas importante en valeur absolue, souvent, elle n’est pas statistiquement significative et elle pourrait ne pas être cliniquement significative.» SOURCE: David Locker pour le ministère de la Santé de l’ Ontario 1999

  26. Pizzo et al. (2007) • “…il est maintenant reconnu que le fluorure systémique joue un rôle limité dans la prévention de la carie. Plusieurs études épidémiologiques menées dans des villes fluorées et non fluorées indiquent que la fluoration de l’eau pourrait bien être inutile pour la prévention de la carie, particulièrement dans les pays où les taux de carie sont maintenant faibles.»

  27. Hong, L, Levy S. M. et al.1 (2005)des chaires de Dentisterie préventive et communautaire de l’Université de Missouri-Kansas City, USA, et de l’Université del’Iowa, Iowa City, USA0,9%de réduction de la carie dentaire avec la fluoration de l’eau à la concentration optimale.1.Hong, I., Levy, S. M., Warren, J.et B. Broffitt. «Dental caries and fluorosis in relation to water fluoride levels» AADR 35th Annual Meeting in Orlando: Abstract # 0153, avril, 2005http://snipurl.com/n8hg

  28. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) En octobre 1999, le CDC a qualifié la fluoration de l’eau comme étant «l’une des 10 plus grandes réalisations de la santé publique du 20e siècle» une déclaration qui est citée par les partisans de la fluoration du monde entier.

  29. Pour être l’une des 10 plus grandes réalisations • il faudrait que la fluoration réduise la carie dentaire d’une façon très significative (douteux!) • que la chute du taux de carie dentaire soit clairement reliée à la fluoration (douteux!) • que cette chute ne surviennent que dans les pays où la fluoration est pratiquée (très douteux!) • que la fluoration ne présente pas d’effet secondaire, même pas de cas de fluorose dentaire (l’incidence de la fluorose dentaire est inquiétante!)

  30. Carie vs % fluoration CDC MMWR, 22 octobre, 1999

  31. On observe la même réduction (ou plus) dans l’incidence de la carie dentaire, autant dans les pays NON-fluorés que dans les pays fluorés (mesurée en CAOD chez le 12 ans) NON FLUORÉS Autriche Belgique Danemark Finlande France Allemagne Islande Italie Japon Norvège Suède Suisse Angleterre FLUORÉS Australie Irlande Nouvelle Zélande États-Unis CAOD dents cariées, absentes, obturées, dentition permanente Les tendances de la carie dentaire: pays fluorés vs pays non fluorés Données de l’Organisation mondiale de la santé – http://www.whocollab.od.mah.se/ Graphique produit par Chris Neurath. FAN Années SOURCE: Organisation mondiale de la santé. (Voir : http://www.whocollab.od.mah.se)

  32. On observe la même réduction (ou plus) dans l’incidence de la carie dentaire, autant dans les pays NON-fluorés que dans les pays fluorés (mesurée en CAOD chez le 12 ans) CAOD dents cariées, absentes, obturées, dentition permanente NON FLUORÉS Autriche Belgique Danemark Finlande France Allemagne Islande Italie Japon Norvège Suède Suisse Angleterre FLUORÉS Australie Irlande Nouvelle Zélande États-Unis Les tendances de la carie dentaire: pays fluorés vs pays non fluorés Données de l’Organisation mondiale de la santé – http://www.whocollab.od.mah.se/ Graphique produit par Chris Neurath. FAN Voir des données semblables dans l’article récent du BMJ par Cheng et al. (2007) et le Nuffield Report (Nov, 2007) Années SOURCE: Organisation mondiale de la santé. (Voir : http://www.whocollab.od.mah.se)

  33. L’expérience de la Nouvelle-Zélande Nombre de caries dentaires par enfant La carie dentaire chez les jeunes de 5 ans Pourcentages de la population avec fluoration CARIE DENTAIRE FLUORATION SOURCE: Perspectives in Biology & Medicine; 1997; p 29-44.

  34. L’expérience de la Nouvelle-Zélande Extrapolation de la réduction escomptée avec la fluoration si elle était efficace Nombre de caries dentaires par enfant La carie dentaire chez les jeunes de 5 ans Pourcentages de la population avec fluoration CARIE DENTAIRE FLUORATION SOURCE: Perspectives in Biology & Medicine; 1997; p 29-44.

  35. Étude nationale sur la santé infantile • Dans une enquête menée aux États-Unis, l’étude nationale sur la santé infantile , les parents furent interrogés dans 50 états pour classer la qualité des dents de leurs enfants. • Les données suivantes montrent le pourcentage des parents de chacun des états qui classent la condition des dents de leurs enfants comme «très bonne ou excellente» (les carrés rouges -  ) • The National Survey of Children's Health 2003. Rockville, Maryland: U.S. Department of Health and Human Services, 2005 http://mchb.hrsa.gov/oralhealth/portrait/1cct.htm

  36. La situation de la fluoration en 2002 (Corrigé) Pourcentage avec la fluoration de l’eau Diapositive du Dr Thiessen, Ph.D. (2007) %Population fluorée

  37. La santé dentaire des enfants (HRSA, enquête auprès des parents) Pourcentage avec la fluoration de l’eau Diapositive du Dr Thiessen Ph.D.(2007) % de la population entière, fluorée % des enfants avec d’excellentes ou de très bonnes dents

  38. Enfants avec d’excellentes ou de très bonnes dents Diapositive du Dr Thiessen Ph.D.(2007) % d’enfants avec d’excellentes ou de très bonnes dents % de la population fluorée

  39. Enfants avec d’excellentes ou de très bonnes dents Diapositive du Dr Thiessen (2007) % d’enfants avec d’excellentes ou de très bonnes dents % d’enfants dans la pauvreté

  40. % des résidants dont l’eau est fluorée Bas revenus avec de très bonnes/excellentes dents Hauts revenus avec de très bonnes/excellentes dents Pourcentage Les 50 états américains en ordre de croissance selon le pourcentage de population fluorée Diapo du Dr Osmunson, DDS (2007, non publié) National Survey of Children's Health.http://mchb.hrsa.gov/oralhealth/portrait/1cct.htm U.S. Department of Health and Human Services, Health Resources and Services Administration, Maternal and Child Health Bureau. The National Survey of Children's Health 2003. Rockville, Maryland: U.S. Department of Health and Human Services, 2005 http://www.cdc.gov/oralhealth/waterfluoridation/fact_sheets/states_stats2002.htm

  41. La carie dentaire chez les enfants de 3e année dans l’état de New-York –moyenne par comté % d’enfants de 3ième année avec une expérience de caries Diapo de Michael Connett (2007, non publié) Données du: New York State Oral Health Survey (2002-2004)NY Bureau of Dental Health

  42. La relation entre la fluoration et la carie chez les enfants de 3e année de l’état de N-Y % d’enfants de 3ième année avec une expérience de caries % du comté avec la fluoration de l’eau Données du: New York State Oral Health Survey (2002-2004)NY Bureau of Dental Health

  43. Relation entre le revenu et la carie chez les enfants de 3e année de l’état de N-Y % d’enfants de 3ième année avec une expérience de caries Le revenu moyen personnel per capita par comté Données du: New York State Oral Health Survey (2002-2004)NY Bureau of Dental Health

  44. Le taux moyen de caries pour les enfants de 8 ans (par comté) versus le pourcentage de fluoration dans les comtés de l’état N-Y (faible revenu = rouge revenu élevé = bleu) Diapo du Dr Osmunson, DDS (2007) d’après les données recueillies par le NY State DOH

  45. SVP prenez note Si vous comparez deuxcomtés, peu importe lesquels, vous pouvez prouver tout ce que vous voulez: • que la fluoration réduit sensiblement l’incidence de la carie dentaire! • que la fluoration augmente sensiblement l’incidence de la carie dentaire!

  46. Le lien entre la fluoration et la carie chez les écoliers de 3e année de l’état de N-Y La fluoration réduit la carie dentaire! Données du: New York State Oral Health Survey (2002-2004)NY Bureau of Dental Health

  47. Le lien entre la fluoration et la carie chez les écoliers de 3e année de l’état de N-Y La fluoration augmente la carie dentaire! Données du : New York State Oral Health Survey (2002-2004)NY Bureau of Dental Health

  48. L’EFFICACITÉ DE LA FLUORATION EST DONC TRÈS DOUTEUSE

  49. TYPE D’AFFIRMATIONS MENSONGÈRES :«La fluoration réduitl’incidence de la carie de 65%.»

  50. En 2005, la Dre Stephane Schwartz, présidente de la Coalition de Montréal pour des dents en santé parlait d’une réduction allant jusqu’à 65 %