Download
planification hospitaliere bilan et nouvelles decisions n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PLANIFICATION HOSPITALIERE : BILAN ET NOUVELLES DECISIONS PowerPoint Presentation
Download Presentation
PLANIFICATION HOSPITALIERE : BILAN ET NOUVELLES DECISIONS

PLANIFICATION HOSPITALIERE : BILAN ET NOUVELLES DECISIONS

99 Views Download Presentation
Download Presentation

PLANIFICATION HOSPITALIERE : BILAN ET NOUVELLES DECISIONS

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. PLANIFICATION HOSPITALIERE : BILAN ET NOUVELLES DECISIONS Conférence de presse DSSE, 31 mars 2006 Département de la santé, des affaires sociales et de l‘énergie S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  2. Intervenants • M. le Conseiller d’Etat Thomas Burgener, chef du Département de la santé, des affaires sociales et de l’énergie • M. le Dr Georges Dupuis, médecin cantonal et chef du Service de la santé publique • M. le Dr Raymond Pernet,président du Conseil d’administration du RSV • M. le Dr Benoît Delaloye, directeur médical du RSV S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  3. Plan de la présentation • Introduction • Bilan de la mise en oeuvre de la planification hospitalière 2004 • Baisse de l’activité hospitalière • Mesures prises • La gynécologie • Les soins palliatifs, chirurgie thoracique, traumatologie et autres mesures complémentaires • La gériatrie • Fermeture de Gravelone • Conclusion S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  4. Introduction • On constate depuis plusieurs années une baisse de l’activité hospitalière. • Le Conseil d’Etat a régulièrement réagi à cette baisse en adaptant le nombre de lits aigus planifiés aux besoins de la population valaisanne. • Concernant les lits de gériatrie, on constate également une baisse constante. L’adaptation de ces lits était prévue dans une deuxième phase de la planification. Elle n’avait pas fait l’objet de décision en 2004. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  5. Bilan de la mise en œuvre de la planification 2004 • 2004 marque le passage de 6 zones hospitalières à 1 seule comprenant 3 centres hospitaliers. Près de 30 mesures de réorganisation ont été proposées. • 2006: la quasi-totalité de ces mesures ont été mises en oeuvre par le RSV. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  6. Bilan positif • Le Conseil d’Etat tire un bilan positif de la mise en oeuvre de la planification 2004 effectuée par le RSV. • Le Conseil d’Etat propose aujourd’hui des ajustements pour garantir la qualité des soins et une maîtrise des coûts hospitaliers. • Ces ajustements consistent avant tout en une optimisation de certaines disciplines comme la gériatrie ou la gynécologie. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  7. Bilan • Le RSV a mis en œuvre avec succès près d’une trentaine de mesures de planification prises en 2004 (cf. Concept hospitalier 2004) • Voici le détail de ces mesures: S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  8. Bilan - SZO S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  9. Bilan - SZO S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  10. Bilan -CHCVs S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  11. Bilan -CHCVs S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  12. Mesures complémentaires décidées par le RSV - SZO S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  13. Mesures complémentaires décidées par le RSV - CHCVs S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  14. Nouvelles décisions • On constate une baisse constante ces dernières années de l’activité hospitalière. • Cette baisse est particulièrement marquée pour les journées-malades. De 1990 à 2005 une réduction de 30% est enregistrée. De même, les journées-malades pour 1'000 habitants ont diminué de près de 40%. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  15. Hôpitaux: journées-malades1990-2005 2'423 800'000 2'500 2'327 2'222 2'099 700'000 1'989 1'954 610'591 2'000 599'689 1'847 583'047 1'773 600'000 31'485 559'775 31'630 1'687 1'673 1'661 535'654 1'648 33'180 1'640 1'639 530'135 70'646 33'466 503'036 1'517 68'525 484'589 29'288 64'935 1'492 27'957 500'000 58'533 26'677 462'879 461'014 458'603 460'705 456'046 458'936 52'422 1'500 25'834 66'281 432'290 429'749 26'462 25'359 25'093 26'739 61'993 25'514 25'820 131'060 134'534 63'731 26'185 135'232 25'904 59'704 60'636 132'436 62'724 66'448 400'000 69'245 65'053 Journées 128'003 Journées pour 1'000 hab 115'056 72'532 76'252 118'479 113'357 112'716 111'246 1'000 104'581 107'599 106'975 105'376 300'000 94'150 92'243 200'000 377'400 365'000 349'700 335'340 500 325'941 320'841 295'887 281'667 265'784 263'997 263'773 258'638 259'796 259'345 239'423 235'350 100'000 0 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 Aigus Gériatrie Psychiatrie CVP Journées pour 1'000 hab. Source : SSP S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  16. Hôpitaux: Sorties1990-2005 1'609 1'657 1'639 1'338 1'459 1'562 1'327 1'345 1'379 1'307 967 1'128 800 983 1'160 1'739 789 795 826 1'272 1'481 1'351 1'216 1'304 2'055 1'898 1'590 1'916 2'132 1'716 1'265 2'211 2'696 2'907 2'858 2'806 2'865 2'852 2'874 2'812 2'670 36'478 36'197 36'043 36'011 35'809 35'686 35'518 35'214 34'791 34'353 34'123 34'481 34'139 34'025 33'218 33'295 156 155 153 50'000 150 150 149 149 148 146 145 144 143 143 143 150 137 137 45'000 40'674 40'351 40'695 39'968 40'067 40'113 40'077 40'196 40'665 39'331 39'422 39'758 39'718 39'817 39'096 39'488 40'000 1'587 1'485 1'397 1'491 1'366 1'540 689 35'000 100 30'000 25'000 Sorties Sorties pour 1'000 hab 20'000 50 15'000 10'000 5'000 Aigus Gériatrie Psychiatrie CVP Sorties pour 1'000 hab. 0 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 Source : SSP S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  17. Lits occupés 1990-2005 6.6 2'000 6.4 6.1 1'800 5.8 6.0 5.4 86 5.4 1'600 87 91 5.1 194 4.9 92 188 80 178 4.6 77 4.6 4.5 1'400 4.5 4.5 4.5 160 73 144 71 182 4.2 4.1 72 69 73 170 70 69 359 71 1'200 369 175 370 72 4.0 71 164 166 363 172 182 190 178 351 315 199 209 1'000 325 Lits occupés pour 1'000 hab Lits occupés 311 309 305 287 293 295 289 800 258 253 600 2.0 1'034 1'000 958 919 893 879 811 400 772 728 723 723 709 712 711 656 645 200 Aigus Gériatrie Psychiatrie CVP Lits occupés pour 1'000 hab. 0.0 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 Source : SSP S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  18. Nouvelles décisions • Cela démontre qu’une offre excédentaire en lits existe en Valais. • La planification du nombre de lits aigus et gériatrie a progressivement été adaptée au niveau du besoin effectif, ce qui apparaît clairement dans le graphique ci-dessous: S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  19. Lits planifiés 1990-2006 8.0 7.8 2'500 8.0 7.3 6.9 6.5 6.2 6.1 2'000 94 94 5.8 6.0 94 5.5 5.5 208 209 94 5.3 168 94 5.1 5.1 5.0 168 4.9 84 84 186 4.6 84 4.4 1'500 441 441 222 84 84 222 441 84 222 84 84 84 441 87 222 222 87 404 222 87 4.0 Lits planifiés 222 222 222 334 222 334 Lits planifiés pour 1'000 hab 222 334 222 334 334 334 1'000 334 334 334 324 324 280 1'269 1'262 2.0 1'206 1'137 1'079 1'032 1019 500 957 867 867 831 778 778 778 755 700 700 Aigus Gériatrie Psychiatrie Réadaptation Lits planifiés pour 1'000 hab. 0 0.0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 - 44.8% Source : SSP S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  20. Les décisions en détail • Le Conseil d’Etat propose aujourd’hui des ajustements pour garantir la qualité des soins et une maîtrise des coûts hospitaliers. • Ces ajustements consistent avant tout en une optimisation de certaines disciplines comme la gériatrie ou la gynécologie. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  21. Mesures (décisions du CE) - SZO S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  22. La gynécologie - SZO • Le concept de planification 04 prévoyait la gynécologie sur le site de Brigue. Afin de pouvoir exploiter de façon efficiente et qualitative une unité mère-enfant, les disciplines gynécologie-obstétrique et pédiatrie sont regroupées sur un seul site à Viège. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  23. Mesures (décisions du CE) - CHCVs S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  24. Soins palliatifs • Les besoins en soins palliatifs ne cesseront de croître au cours des prochaines décennies. Pour suivre cette évolution, trois unités de soins palliatifs ont été créées: Martigny, Sierre (CHCVs) et Brigue (SZO). S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  25. Traumatologie • Pour éviter les transferts et mettre en valeur le centre de compétence d’orthopédie de Martigny, la traumatologie différée sera déplacée sur Martigny. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  26. Mesures (décisions du CE) - CHCVs S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  27. La gynécologie - CHCVs • Le CHCVs doit disposer d’une unité mère-enfant sur un seul site. Cette unité de gynécologie stationnaire doit être mise en place à Sion afin d’exploiter au mieux les synergies avec les autres disciplines médicales, en particulier les urgences chirurgicales. Sierre et Martigny continueront de pratiquer de la gynécologie ambulatoire. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  28. Lits d’attente • Les lits développés dans les hôpitaux pour les personnes âgées en attente de placement dans les EMS doivent être progressivement supprimés au fur et à mesure de la mise en service de nouveaux lits d’EMS. • Les lits hospitaliers ne sont pas une solution viable, c’est pourquoi le Conseil d’Etat a décidé de supprimer progressivement les lits d’attente: 30 lits dans le CHCVs et 20 lits dans le SZO. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  29. Situation de la gériatrie • Baisse continue (29% en 15 ans pour gériatrie) du nombre de journées d’hospitalisation (131’060 en 1990 à 92’243 en 2005) et donc du nombre de lits occupés. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  30. Planification et gériatrie • La planification a suivi cette évolution qui s’explique par : • la réduction de la durée de séjour • l’augmentation du nombre de sorties par une prise en charge gériatrique plus dynamique. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  31. Gériatrie : Durée moyenne de séjour, 1990-2005 120.0 100.0 103.6 103.2 85.1 80.0 69.1 Jours 60.0 60.0 56.0 53.6 40.0 42.0 38.8 38.7 37.8 37.3 37.3 36.9 35.3 32.8 20.0 0.0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 Source : SSP S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  32. La gériatrie -CHCVs • Sur les 324 lits de gériatrie définis dans le concept hospitalier 2004: 156 lits gér. au CHCVs: 83 à Sion (Gravelone), 45 à Sierre (Ste-Claire) et 28 à Martigny. • Situation insatisfaisante : gériatrie sur trois sites différents. • Ne permet pas d’atteindre un nombre suffisant de cas à traiter. Il est préférable de concentrer la gériatrie sur deux sites. 3 millions d’économie selon le RSV S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  33. La gériatrie -CHCVs • Le site de Gravelone doit être fermé (83 lits). Une partie de ces lits sera transférée à Sierre (35) et à Martigny (35). S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  34. La gériatrie -CHCVs • Le complexe de Gravelone reste propriété de l’association hospitalière de Sion, Hérens, Conthey. • L’association hospitalière de Sion-Hérens-Conthey louera les bâtiments à l’entité chargée de la gestion de l’EMS de Gravelone pour une période minimale de 15 ans. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  35. La gériatrie -CHCVs • On constate que la situation actuelle est déjà très tendue au niveau de la dotation en lits d’EMS. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  36. Lits d’EMS • Il va manquer 132 lits d’EMS en 2013 dans la région sanitaire de Sion. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  37. La gériatrie -CHCVs • La transformation de l’hôpital de Gravelone en EMS est donc bienvenue. S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  38. Bref survol des décisions du CE (29 mars 2006) • Gériatrie : Déplacement de la gériatrie de Sion sur les sites deSierre et Martigny. L’hôpital de Gravelone ne pratiquera plus la gériatrie et sera transformé en EMS. • Gynécologie stationnaire : Regroupée sur Sion (CHCVs) et sur Viège (SZO). Sierre et Martigny continueront de pratiquer la gynécologie ambulatoire. • Soins palliatifs: 3 unités de soins palliatifs créées: Martigny, Sierre (CHCVs) et Brigue (SZO). S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  39. Bref survol des décisions du CE (29 mars 2006) • Traumatologie différée: Pour éviter les transferts et mettre en valeur le centre de compétence d’orthopédie de Martigny, la traumatologie différée sera déplacée sur Martigny. • 35 EPT du secteur administration et finance déplacés de Viège à Brigue (mesure complémentaire prise par le RSV): Pour des raisons d’équilibre régional et de maîtrise des coûts. • Environ 50 lits d’attente supprimés: Les lits développés dans les hôpitaux pour les personnes âgées en attente de placement dans les EMS doivent être progressivement supprimés. • Mesures sans aucun licenciement hormis d’éventuelles réductions de postes par des départs naturels (engagements du CE et accord conclu avec les syndicats en mai 2004). S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

  40. Conclusion • Merci de votre attention • Nous répondons volontiers à vos questions S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e