Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires - PowerPoint PPT Presentation

maine
mise en uvre de la r forme des rythmes scolaires n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires PowerPoint Presentation
Download Presentation
Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires

play fullscreen
1 / 20
Download Presentation
Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires
99 Views
Download Presentation

Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires

  2. Les objectifs de la reforme • Actuellement, 144 jours d’école pour les écoliers français contre 187 jours en moyenne pour les écoliers des 34 pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) • Programmer les séances d’enseignement à des moments où la faculté de concentration est la plus grande • Mieux articuler les temps scolaires et extra-scolaires • Permettre aux élèves de pratiquer activités sportives, culturelles, artistiques • Mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous

  3. Les grandes lignes de la reforme • Décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 et circulaire n° 2013-017 du 6 février 2013 • 24h00 d’enseignement hebdomadaires (comme aujourd’hui) mais sur 9 demi-journées, incluant le mercredi matin ou le samedi matin, sur dérogation • La journée de classe au maximum de 5h30 • La demi-journée de classe au maximum de 3h30 • La pause méridienne de 1h30 minimum • Activités pédagogiques complémentaires aux heures d’enseignement (groupes restreints) • Les collectivités pourront proposer un large éventail d'activités visant à favoriser l'épanouissement des enfants, à développer la curiosité intellectuelle et à renforcer leur plaisir d'apprendre et d'être à l'école : activités sportives, artistiques et culturelles, ateliers consacrés au numérique, éducation citoyenne. Si les familles ne sont pas obligées d'inscrire leurs enfants à ces activités, il est souhaitable que chaque élève ait la possibilité d'en bénéficier.

  4. LA CONSTRUCTION DU projet yzeronnais • Modalités d’élaboration

  5. Un projet concerté • Elaborer un projet s’appuyant sur les savoir-faire, les connaissances et les ressources de chacun. • Une concertation à plusieurs niveaux : - En groupe de travail restreint (élus, écoles, Cadola, fédérations de parents d’élèves, délégués de parents d’élèves, agents) - En groupe de travail élargi (mêmes participants +autres associations concernées, assistantes maternelles) - Tout public pour échanger sur les enjeux et les orientations.

  6. COMMUNICATION / INFORMATION • Questionnaires aux familles, associations et assistantes maternelles. • Informations sur le site internet • Publications diverses dans le journal municipal.

  7. LE Calendrier prévisionnel • 22/01/2013 : Vote du Conseil Municipal pour une mise en œuvre de la réforme en septembre 2014 • Semaines 22 et 23 : questionnaire aux familles • Lundi 17 juin à 20h00 : Réunion de travail avec les élus, les directrices des écoles, l’APEEC, l’APEL, l’OGEC, les délégués des parents, la Cadola, un représentant des agents communaux : analyse des retours questionnaires, débat, construction du questionnaire à diffuser aux assistantes maternelles et autres associations concernées • Lundi 1erjuillet à 20h00 : 2ème réunion de travail (avec la présence de la DDEN) confrontation de deux scénarios

  8. Calendrier prévisionnel (suite) • Semaine 28 : questionnaire aux assistantes maternelles, associations sportives, culturelles, de loisirs, la Cadola – retour attendu semaine 31 – dépouillement et analyse sur août. • Lundi 16 septembre à 20h00 : Réunion de travail avec les élus, les directrices des écoles, l’APEEC, l’APEL, l’OGEC, les délégués des parents, la Cadola, un représentant des agents communaux • Septembre à Décembre 2013 :Mise au point du projet, avec présentation-débat en réunion publique, avant approbation par le Conseil Municipal

  9. Le questionnaire aux familles

  10. Quelle ecole ?

  11. Lieu d’habitation

  12. LES SOUHAITS (classeMENT par ordre de priorité) 2 réponses « aucun choix ne convient »

  13. LA ½ JOURNEE D’ECOLE SUPPLEMENTAIRE

  14. A QUEL MOMENT SERAIT RECUPERE L’ENFANT LE MERCREDI MATIN ? 3 réponses « sans avis » 1 réponse « après le périscolaire de l’après-midi »

  15. Le matin, au plus tard, a quelle heure L’enfant pourrait-il etre accompagne ? 2 réponses : « idéal à 8h30 » 1 réponse « sans préférence »

  16. Combien de fois l’enfant utilisera t il la cantine par semaine ? 3 réponses « sans avis »

  17. Si pas de cantine, Au plus tot, a quelle heure l’enfant pourra t il etrerecupere ? 29 réponses « sans avis » 1 réponse « pas possible le mercredi »

  18. SI PAS DE CANTINE, Au plus tard, a quelle heure l’enfant pourra t il etrerACCOMPAGNE a l’ECOLE ? 29 réponses « sans avis » 1 réponse « pas possible le mercredi »

  19. Au plus tot a quelle heure l’enfant pourra t il etrerecuperele soir ? 3 réponses « à 19h00 » Le service périscolaire organisé après le cours ne sera pas « obligatoire »

  20. Quelques remarques des familles… • Non à la réforme des rythmes scolaires, les enfants se reposent le mercredi matin, cela va engendrer beaucoup de frais, … • Prévoir la sieste des enfants non scolarisés qui pour beaucoup, dorment de 13h45 à 15h30 • Contre l’école le mercredi ou le samedi, et contre la journée d’école à 5h30 • Un ramassage pour la TYM est-il prévu le mercredi ? Le centre de loisirs organisera-t-il le repas ? Quelle articulation ? • Est-il possible de prévoir le repas le mercredi midi, afin de récupérer les enfants à 13h30 ? • Serait-il possible que des activités extra-scolaires dispensées le mercredi après midi, puissent être prévues après l’école ? • Prévoir de faire les devoirs au périscolaire • Ce qui semble important, c’est que les temps culturels et d’activités du soir soient suffisamment longs pour être constructifs • Ne pas modifier l’amplitude horaire du service périscolaire (7h00 – 19h00) • La priorité est de maintenir l’accueil des enfants à 8h20 car compatible avec des horaires de bureau et une nuit correcte pour l’enfant