certificats et pratique sportive l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
CERTIFICATS ET PRATIQUE SPORTIVE PowerPoint Presentation
Download Presentation
CERTIFICATS ET PRATIQUE SPORTIVE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 51

CERTIFICATS ET PRATIQUE SPORTIVE - PowerPoint PPT Presentation


  • 202 Views
  • Uploaded on

CERTIFICATS ET PRATIQUE SPORTIVE. P Abraham / S. Bickert. APTITUDE OU NON CONTRE-INDICATION ?. Le médecin ne juge pas de l’aptitude à une activité sportive mais il doit pouvoir déceler une contre-indication à la pratique de cette activité . CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION .

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'CERTIFICATS ET PRATIQUE SPORTIVE' - lev


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
certificats et pratique sportive

CERTIFICATS ETPRATIQUE SPORTIVE

P Abraham / S. Bickert

aptitude ou non contre indication
APTITUDE OU NON CONTRE-INDICATION ?

Le médecin ne juge pas de l’aptitude à une activité sportive mais il doit pouvoir déceler une contre-indication à la pratique de cette activité

CERTIFICAT

DE

NON CONTRE-INDICATION

cadre legislatif
CADRE LEGISLATIF

Remise en mains propres

Certificat

Secret médical

Faux = code pénal

cadre legislatif4
CADRE LEGISLATIF

Loi n° 99.223 du 23 mars 1999

relative à la protection de la santé des sportifs

et à la lutte contre le dopage

slide5

CADRE LEGISLATIF

Article 5:

La première délivrance d’une licence sportive est

subordonnée à la production d’un certificat médical attestant de l’absence de contre-indication à la pratique des activités physiques et sportives, valable pour toutes les disciplines à l’exception de celles mentionnées par le médecin et de celles pour lesquelles un examen plus approfondi est nécessaire et dont la liste est fixée par

arrêté conjoint du ministre chargé des sports et du ministre chargé de la santé.

La délivrance de ce certificat est mentionnée dans le carnet de santé prévu par l’article L. 163 du code de la santé publique.

slide6

CADRE LEGISLATIF

Article 6 :

La participation aux compétitions sportives organisées ou agrées par les fédérations sportives est subordonnée à la présentation d’une licence sportive portant attestation de la délivrance d’un certificat médical mentionnant l’absence de contre-indication à la pratique sportive en compétition, ou pour les non-licenciés auxquels ces compétitions sont ouvertes, à la présentation de ce seul certificat ou de sa copie certifiée conforme, qui doit dater de moins d’un an.

slide7

CADRE LEGISLATIF

Article 7 :

Tout médecin qui est amené à déceler des signes évoquant une pratique de dopage:

- est tenu de refuser la délivrance d’un des certificats médicaux définis aux articles 5 et 6; […]

Articles 8, 9 10,11 : concernent le dopage

cadre legislatif8
CADRE LEGISLATIF

Arrêté du 28 avril 2000 fixant la liste des disciplines sportives pour

lesquelles un examen médical approfondi est nécessaire en

application de l ’article 5 de la loi n°99-223 du 23 mars 1999 […]

Art. 1[…]

- Alpinisme de pointe

- Sports utilisant des armes à feu

- Sports mécaniques

- Sports aériens, à l ’exception de l’aéromodélisme

- Sports sous-marins

Art. 2

[…] qualifications et diplômes des médecins précisés par les fédérations...

l examen
L ’EXAMEN

L’INTERROGATOIRE:

INDISPENSABLE précis complet

- antécédents personnels

- antécédents familiaux

- symptomatologie actuelle ou passée, de repos ou d ’effort

- traitements suivis

- modalités de la pratique sportive

Aide des questionnaires

l examen10
L ’EXAMEN

L’EXAMEN CLINIQUE :

- Cardio-vaculaire

- Pulmonaire

- Ostéo-articulaire

- Neurologique

- ...

les tests
LES TESTS

Le test de Ruffier - Dikson :

FC de repos (P)

30 flexions en 45 secondes

FC à l ’arrêt de l ’effort (P ’) et à 1 minute (P ’’)

0 à 5 : très bon

5 à 10 : bon

10 à 15 : moyen

15 à 20 : faible

P + P ’ + P ’’ - 200

R =

10

les tests12
LES TESTS

Le test de Ruffier - Dikson :

(P’ - 70 ) + 2 ( P’’ - P)

IDR =

10

0 à 2 : très bon

2 à 5 : bon

5 à 8 : assez bon

8 à 11 : moyen

> 11 : mauvais

les tests13
LES TESTS

Test de Pachon - Martinet :

FC et TA au repos

20 flexions en 40 secondes

FC max = 120

Augmentation de la TAS max = 30 mmHg

Retour aux valeurs de repos en 3 min

les tests14
LES TESTS

Test du tabouret :

Monter sur un tabouret de 33 ou 40 cm de haut

24 par minute pendant 3 minutes

FC et TA à l ’arrêt de l ’effort

< 12000 : supérieur

< 16000 : excellent

16000 à 20000 : bon

> 20000 : mauvais

STT = FC x PAS

STT = Systolic Tension Time

les tests15
LES TESTS
  • Les limites du test du tabouret :
    • FC non suivie pendant l’effort
    • interprétation délicate du produit STT
  • Nouvelles modalités : suivi de la FC durant l’épreuve et analyse en tenant compte du poids, de la taille, de l’âge et en fonction des courbes de référence.
slide16

LES TESTS

Avantages de ces tests :

Réalisation facile sans matériel particulier

Compréhension aisée par le patient

Limite de ces tests :

Aucune valeur prédictive prouvée

r daction du certificat
Rédaction du certificat

Exemple

Le -------------

Je soussigné Dr ----- certifie que l’interrogatoire, l ’examen clinique et les différents tests réalisée ce jour chez Monsieur --------- n’ont pas montré de contre-indication à la pratique de telle activité sportive.

Certificat remis en mains propres

Dr -----

r daction du certificat18
Rédaction du certificat

Exemple

Je, soussigné Dr ---- certifie avoir examiné ce jour

Monsieur ---, âgé de -- ans, et n’avoir constaté, à cette date, aucun signe clinique apparent contre-indiquant la pratique de tel sport en compétition et dans sa catégorie d’âge.

Certificat remis à l’intéressé.

Fait à ------, le -------

Dr -----

cas du surclassement
Cas du surclassement

Simple, double, triple

!

Qui?

Examens complémentaires?

Simple = simple

Autres = suivre la législation des fédérations s’il y en a une

Pas de possibilité de pratiquer les compétitions dans

plusieurs catégories

cas du surclassement20
Cas du surclassement

Exemple

Je soussigné Dr ---- certifie avoir examiné ce jour

Monsieur ------ âgé de -- ans et n’avoir constaté à cette date aucun signe clinique apparent contre-indiquant la pratique de tel sport en compétition. Il est habilité à effectuer des compétitions dans la catégorie ----- et uniquement dans cette catégorie.

Fait à -----, le -----

Dr -------

cas de l enfant
Cas de l’enfant

INCONVENIENTS ET RISQUES LIES AU SPORT

  • Répercussion sur la croissance
  • Mort subite
  • Pathologie traumatique
      • Aiguë
      • Chronique
  • Troubles psychologiques
      • Douleur, peurs
      • Augmentation du rejet de son corps en cas de baisse des performances
      • Problème avec les parents quand les objectifs diffèrent
slide22

Cas de l’enfant

IMPORTANCE DU SUIVI MEDICAL

  • Aptitude au sport
  • Situation / croissance
  • Facteurs de risque cardio-vasculaires
  • Aide à l’entraînement
slide23

Cas de l’enfant

  • Interrogatoire
    • Facteurs de risque cardio-vasculaires personnels et familiaux
    • Douleurs chroniques et autre symptomatologie
    • Motivation, niveau scolaire
    • Nombres d’heures d’entraînement (à détailler)
    • Enfant seul
    • Enfant et parent(s)
    • Parent(s) seul(s)
slide24

Cas de l’enfant

Quelques conseils généraux

  • Ne pas mettre l’enfant en situation dangereuse
      • Inconscience du danger
      • Hyperlaxité, ne verrouille pas ses articulations
      • Force musculaire faible
      • Ne sait pas amortir les sauts
  • Pas d’étirements forcés
  • Attention non soutenue au delà de 10 minutes
  • Pas de souplesse arrière
  • Pas de répétition soutenue du même geste
  • Attention aux sports latéralisés
cas du sportif 40 ans
Cas du sportif > 40 ans

Le risque de mort subite au cours d ’une activité physique existe et après 40 ans la cause principale de ces morts subites est la maladie coronaire

Détecter les sujets à risque

Proposer un programme d’entraînement adapté

cas du sportif 40 ans26
Cas du sportif > 40 ans

Dyspnée, récupération difficile

Palpitations, gêne thoracique...

Interrogatoire

Examen clinique

ECG

Peu de valeur prédictive

si asymptomatique

Mort subite dans la famille

Bruit surajouté cardio-vasculaire

Surcharge pondérale

Chiffre TA limite ...

Blocs de Branche

HVG

Anomalie ST

Tachycardie de repos ...

cas du sportif 40 ans27
Cas du sportif > 40 ans

Symptomatologie douteuse

ET / OU

signe ECG

EPREUVE

D’EFFORT

Sujets asymptomatiques entre 40 et 50 ans

ET

Facteurs de risque

Homme > 50 ans

Femme > 55 ans

quel sport
QUEL SPORT ?

Sport aérobie ou non

Intensité modérée ou non

Classification de Mitchell

Sport de contact ou non

...

cas du sportif de haut niveau
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU

Arrêté du 28 avril 2000 fixant la nature et la périodicité des examens médicaux assurés dans le cadre de la surveillance médicale des sportifs de haut niveau.

Art. 2, 3, 4 : nature des examens

Art. 5, 6, 7, 8, 9 : fréquence des examens

d cret n 2004 120 du 6 f vrier 2004
Décret n° 2004-120 du 6 février 2004
  • Examens médicaux étendus aux filières d’accès au sport de haut niveau :
    • HN : Elite, Senior, Jeune (en pôles France)
    • Espoirs et Partenaires (en pôles espoir)
  • Examens médicaux obligatoires
    • Plateaux techniques
    • CMS (pouvant réorienter si manque de matériel)
arr t du 11 f vrier 2004
Arrêté du 11 février 2004

Périodicité des examens :

1 visite médicale initiale :

  • commune à toutes les disciplines
  • 3 mois avant entrée en filière
  • conditionne l ’inscription en filière ou sur liste

2 visites par an dont certains examens 1 fois/an

1 visite par an pour des examens particuliers

cas du sportif de haut niveau et en fili re
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU (et en filière)

Visite d’inscription

examen médical

bandelette urinaire

ECG de repos et compte-rendu

échocardiographie et compte-rendu

épreuve d’effort d’intensité maximale

cas du sportif de haut niveau et en fili re33
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU (et en filière)

Un examen clinique de repos avec interrogatoire et données anthropométriques : 2 / an (3/an)

Un bilan (entretien) diététique : 2 /an

Une bilan (évaluation) psychologique : 2 / an(1/an)

Une bandelette urinaire : 2/an

cas du sportif de haut niveau et en fili re34
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU (et en filière)

Un examen biologique sanguin 1/an (2/an)(NF, réticulocytes, ferritine)

Un examen dentaire

Un ECG avec compte-rendu médical

Une épreuve d ’effort maximale : 1/ 4ans (1/an) avec profil tensionnel

cas du sportif de haut niveau35
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU

Examens au minimum 1 / an

Examen dentaire + panoramique

ECG repos

EFR : courbe débit-volume

Dépistage troubles visuels

Dépistages des troubles auditifs

Albuminurie et glycosurie

Test d’effort : profil tensionnel et échanges gazeux

1 fois lors de la première année haut niveau

Echocardiographie de repos

cas du sportif de haut niveau36
CAS DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU

Autres examens :

Examens complémentaires selon la discipline sportive.

Règlement fédéral

Résultats :

Résultats transmis au médecin fédéral et choix du sportif

slide37

Claudication atypique

...

slide39

PERFORMANCE…

lésions des artères vers le territoire hypogastrique

Sensibilité 83%

Spécificité 82%

valeur prédictive positive : 91%

slide40

Mr EK. 42 ans douleur ,de hanche depuis 2 ans

  • Kiné sans effet
  • AINS sans effet
  • Rx normales
  • Infiltrations +/-
  • Examen neuro normal
  • Doppler mb inf normal
slide41

Les courbes… avant

DOULEUR DE HANCHE DROITE A LA MARCHE

PERIODE DE

MARCHE

Mr EK. 42 ans douleur ,de hanche depuis 2 ans

slide42

Les courbes … après …. traitement

PERIODE DE

MARCHE

ASYMPTOMATIQUE AU SPORT

slide44

Combien vais-je voir de ce type de patients ?

  • 10 000
  • 1 000
  • 100
  • 10
  • 1

claudicants

slide45

Combien vais-je voir de ce type de patients ?

  • 10 000
  • 1 000
  • 100
  • 10
  • 1

Claudications proximales isolées

slide49

Quelle est la prévalence de la claudication proximale après Pontage ABF

  • 0%
  • 6%
  • 12%
  • 18%

Perdue et al. Ann Surg 1971

slide50

Quelle est la prévalence de la claudication proximale après Pontage ABF

  • 0%
  • 6%
  • 12%
  • 18%

Claudication

proximale

À l’interrogatoire

Délai depuis chirurgie

Jaquinandi et al. 2006

slide51

1 ABF / 2 (50%) a une claudication proximale

  • 2 fois / 3 (75%) claudication associée à une ischémie en regard
  • ET
  • 50 % des patients symptomatiques avec IPSC normal au repos