r alisation de semis et micro bouturage sur les ch nes blancs europ ens n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Réalisation de semis et micro bouturage sur les chênes blancs européens PowerPoint Presentation
Download Presentation
Réalisation de semis et micro bouturage sur les chênes blancs européens

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 11
Download Presentation

Réalisation de semis et micro bouturage sur les chênes blancs européens - PowerPoint PPT Presentation

lacy
163 Views
Download Presentation

Réalisation de semis et micro bouturage sur les chênes blancs européens

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Travail présenté par Adrien NEELS Responsables de stages : Benjamin DENCAUSSE et Annabel PORTÉ Réalisation de semis et micro bouturage sur les chênes blancs européens Licence Sciences de la Vie et de la Terre, parcours Agrosciences Facultés des Sciences - Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse INRA de Pierroton 69 route d'Arcachon 33612 CESTAS Cedex

  2. Résumé Le site de Pierroton regroupe diverses unités dont BioGeCo qui a pour objectif de déterminer l’évolution des espèces forestières en caractérisant leur variabilité, leurdiversité et leur phénologie afin d’anticiper leur comportement face au changement climatique. Pour cela, l’unité utilise des arbres issus de croisements référents qu’ils croisent entre eux afin de comprendre les interactions phénotypiques et génétiques pour en déduire l’évolution du chêne. Mais pour travailler toujours sur le même matériel et le rendre accessible, il faut renouveler les arbres. Donc c’est dans cette optique que la multiplication végétative entre en scène, dans un but de multiplier le matériel, mais aussi de gagner des années et d’améliorer les conditions de travail.

  3. Les objectifs du stage • Suivre un semis issus de croisements contrôlés réalisés en 2011 en vue de le préparer au micro bouturage • Apprendre les différentes techniques de multiplication des chênes • Greffage • Bouturage classique • Micro bouturage Mise en place et réalisation puis suivi

  4. La structure d’accueil : le sitede Cestas - Pierroton (33) • Stagiaire au sein de l’équipe EGF (Ecologie et Génomique fonctionnelle) de l’UMR BIOGECO (Unité Mixte de Recherche BIOdiversitéGEnetique et Communautés) • Leur objectif est de comprendre la dynamique de certaines espèces d’arbres en analysant leur génome et en observant leurs modalités de croissance aériennes et souterraines travail sur chênes, pin, hêtre et eucalyptus • Le chêne en France • Toutes espèces confondues : plus de 40% des essences • Pédonculés + sessiles représentent plus de 4,16 millions d’hectares pour un volume de 378 485 000 m3 Figure n°1: Le site de Cestas - Pierroton. (googlemaps)

  5. Le matériel végétal utilisé • Les chênes blancs d’Europe • Pédonculé (Quercus robur) • 3P, A4 • Sessile (Quercus petraea) • Qs28, Qs29 • Pubescent (Quercus pubescens) • Pu1, Pu2 • Tauzin (Quercus pyrenaica) • T9, T30 Utilisés pour des croisements contrôlés Figure n°2 : Répartition européenne des chênes blancs. Le chêne pédonculé Le chêne sessile Le chêne pubescent Le chêne tauzin (Thèse d’Olivier LEPAIS intitulée Dynamique d'hybridation dans le complexe d'espèces des chênes blancs européens)

  6. La multiplication végétative • Les techniques traditionnelles : bouturage - greffe Utilisées depuis une trentaine d’années sur le site, mais avec des résultats moyens • La technique novatrice : micro bouturage • Essais réalisés en 2010 démarrés à partir d’observations en pépinière sur 40 individus et résultats très encourageants • 2011, 1300 boutures – 96% de réussite • 2012,essai de méthodes de recépage Rameau prélevé Greffon Porte Pied greffe greffé Boutures mises en place Boutures prêtes Figure n°3 : Greffe en sifflet (Guy ROUSSEL publication intitulée Elevage de chênes greffés en conteneur) Figure n°4 : Mise en place de boutures(Guy ROUSSELpublication intitulée Elevage de chênes greffés en conteneur)

  7. Le micro bouturage 1. Semis, levée puis recépage 2. Emission de rejets 4. Obtention de clones 3. Mise en place des boutures Réaction de la plante Emission de racines Figure n°5 : Itinéraire technique du micro bouturage (issu des travaux de Guy ROUSSEL)

  8. Les itinéraires techniques Avec micro bouturage clones utilisables élevage Micro bouturage Semis recepage Année n Année n+2 ou plus Sans micro bouturage élevage en serre, plantation parc à pied mère Semis bouturage clones utilisables Contrôle croisement effectif recepage Contrôle croisement effectif Année n+1 Année n+3 Année n+7 ou plus Année n+5 Figure n°6 : Itinéraires techniques simplifiés avec et sans micro bouturage Année n+4 Année n

  9. Conclusion • Le micro bouturage permet de gagner du temps, et il affiche un taux de réussite plus important que le bouturage classique. • Cependant, il peut y avoir une amélioration quant à la méthode d’induction des rejets • L’émission de rejets sur les plantules a lieu de façon aléatoire ou d’origine génétique • il pourrait y avoir une différence du nombre de rejets selon la technique utilisée : en 2012 tests en cours sur diverses techniques de recépage

  10. Diapo 2 : résumé Diapo 1 : titre Diapo 3 : les objectifs du stage Diapo 4 : la structure d’accueil, le site de Cestas pierroton Diapo 5 : le matériel végétal utilisé Diapo 6 : la multiplication végétative Diapo 8 : Les avantages du micro bouturage Diapo 9 : conclusion Diapo 7 : le micro bouturage

  11. Sources • Thèse d’Olivier LEPAIS intitulée Dynamique d'hybridation dans le complexe d'espèces des chênes blancs européens • Publications de Guy ROUSSEL intitulées Techniques de croisements contrôlés chez les chênes européens; Elevage de chênes greffés en conteneur; Technique de bouturage sur chênes pédonculés et sessiles.