slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Connaissance des clientèles touristiques de la Normandie SYNTHESE GLOBALE Avril 2009 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Connaissance des clientèles touristiques de la Normandie SYNTHESE GLOBALE Avril 2009

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 71

Connaissance des clientèles touristiques de la Normandie SYNTHESE GLOBALE Avril 2009 - PowerPoint PPT Presentation


  • 119 Views
  • Uploaded on

Connaissance des clientèles touristiques de la Normandie SYNTHESE GLOBALE Avril 2009. Sommaire. Introduction I - Cadre général II - Panorama général des différents profils de touristes en Normandie

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Connaissance des clientèles touristiques de la Normandie SYNTHESE GLOBALE Avril 2009' - keziah


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Connaissance des clientèles touristiques

de la Normandie

SYNTHESE GLOBALE

Avril 2009

slide2

Sommaire

Introduction

I - Cadre général

  • II - Panorama général des différents profils de touristes en Normandie
  • II.1 - Que cherchent les touristes français en COURT SÉJOUR en Normandie?
  • II.2. Pourquoi des Franciliens habitués du court séjour ne viennent-ils pas en Normandie ?
  • II.3. Que cherchent les touristes français en LONG SÉJOUR en Normandie ?
  • Bilan : les visiteurs en court séjour en Normandie ressemblent-ils aux visiteurs en long séjour ?
  • II.4. Qu’en est-il des clientèles étrangères ?
  • III – Quels supports d’information sont utilisés pour la préparation du séjour en Normandie ?
  • IV – Prospective : quels leviers mobiliser pour améliorer l’attractivité de la région Normandie comme lieu de court et de long séjour ?
slide4

RAPPEL DES OBJECTIFS DE L’ETUDE

  • Comprendre les logiques de choix et processus de décision à l’égard des séjours en Normandie
  • Explorer en détails les leviers d’incitation, les motifs de visite de la Normandie et les freins éventuels
  • Identifier les atouts et faiblesses perçus de la région, ainsi que les attentes
  • Cerner les pratiques de séjours, les modes de consommation sur sites et identifier des profils spécifiques de clientèles touristiques
slide5

REMERCIEMENTS

Le CRT de Normandie remercie particulièrement :

Les financeurs de l’étude :

les Régions Basse Normandie et Haute Normandie,

L’Etat (Délégations Régionales de Haute Normandie et de Basse Normandie),

slide6

REMERCIEMENTS

Les partenaires et experts :

- Les Comités Départementaux de Tourisme du Calvados,de l’Eure,de la Manche,

de l’Orneet de la Seine-Maritime,

- Les 30 Offices du Tourisme ayant accueilli des enquêtes ou tables rondes,

- Les membres du Comité de Pilotage :

- Le Comité Départemental du Tourisme de la Seine-Maritime : Frédéric Marchais

- Le Comité Départemental du Tourisme de l’Eure : Guillaume Henry, Catherine Blanlot

- Le Comité Départemental du Tourisme de la Manche : Magali Mallet, Cécile Allorent

- Le Comité Départemental du Tourisme de l’Orne : Vincent Geslain, Patrick Ville

- Le Comité Départemental du Tourisme du Calvados : Philippe Gay, Christelle Boutin

- La Délégation Régionale du Tourisme de Haute-Normandie : Brigitte Rincé

- La Délégation Régionale du Tourisme de Basse-Normandie : Marcel Stephan

- Le Service Tourisme de la Région Haute-Normandie : Magali Ravel

- Le Service Tourisme de la Région Basse-Normandie : Sandrine Fanget

- La Fédération Régionale des Offices du Tourisme et Syndicats d’Initiative : Marie-Florence Mialon

- La Fédération Régionale des Pays d’Accueil Touristiques de Normandie : Annabelle Suarez

pour leur aide et leur soutien à la réalisation de cette étude

slide7

RAPPEL DE LA METHODOLOGIE DE L’ETUDE

L’étude portant sur l’ensemble des clientèles touristiques de la région Normandie, le dispositif méthodologique de l’étude se divise en plusieurs volets sur l’ensemble de l’année 2008.

  • VOLET FRANCAIS EN COURTS SEJOURS
  • Une vague au PRINTEMPS 2008 : 50 entretiens en face à face
  • Une vague à l’AUTOMNE 2008 : 50entretiens en face à face

Pour chacune de ces vagues :

10 entretiens par départements, sur plusieurs sites définis avant le lancement de l’étude.

VOLET FRANCAIS EN LONGS SEJOURS

9 réunions de groupes au cours de l’été 2008 : 2 réunions de groupe par département (1 dans l’Orne), réalisées sur site

VOLET EUROPEENS

60 entretiens tout au long de l’année 2008 auprès d’Anglais, d’Allemands, de Belges et de Néerlandais : 15 entretiens par nationalité (répartis sur les 5 départements)

VOLET ‘NON-CONSOMMATEURS’

4 réunions de groupes auprès de Franciliens consommateurs de courts séjours mais non en Normandie

slide9

De multiples profils de touristes en Normandie

  • L’analyse des discours des clientèles – françaises et étrangères, en court et en long séjour – fait apparaître de multiples profils de touristes en Normandie.
  • En effet, le séjour en Normandie ne répond pas à une logique unique mais à une multitude d’attitudes et de comportements qui prennent souvent naissance à partir de motivations différentes, se révèlent plus ou moins « modelés » par la question financière et induisent des modes de préparation différenciés (anticipation ou improvisation).
  • Au global, « complexité » et « multiplicité » sont sans doute les termes qui décrivent le mieux les profils des cibles touristiques en séjour en Normandie.
slide10

Première clé d’entrée : la localisation du séjour

La localisation géographique du séjour constitue une première clé d’entrée des résultats, a fortiori lorsqu’il s’agit de longs séjours :

  • Le littoral normand constitue un point d’attractivité important en été et les profils des cibles touristiques y sont bien spécifiques.
  • L’intérieur des terres constitue pour d’autres un attrait réel de la Normandie.
  • Mais aussi …

Mais cette distinction entre « Normandie Bleue » et « Normandie Verte », partiellement explicative notamment pour les longs séjours, est insuffisante pour rendre compte de la diversité des profils de clientèles touristiques et se doit d’être enrichie par d’autres données plus détaillées : motivations qui président au séjour, atouts de la Normandie, image prix, perception de l’offre sur place…

+

slide11

Trois types de logiques et de motivations globales :

Pour les touristes français en court séjour et en long séjour, le choix de la région Normandie comme lieu de visite correspond à trois types de logiques et de motivations globales :

    • Soit il répond à un objectif précis: enrichissement culturel, détente, pratique d’une activité…
    • Soit il traduit un attachement spécifiqueà un lieu ou à un territoire, attachement souvent ancré dans le passé
    • Soit il relèvedel’occasion, de l’opportunité, presque du « hasard » : coffret-cadeau, événement…
  • Et un arbitrage bien distinct :

Derrière cette segmentation, se dessine la question de l’arbitrage qui préside au choix de la Normandie, arbitrage entre territoire et offre:

      • Soit la région s’impose d’elle-même, parce qu’elle offre un potentiel et répond aux attentes des uns ou des autres (richesse du patrimoine, diversité des paysages, attrait du littoral…)  le TERRITOIRE détermine le séjour.
      • Soit la Normandie fait partie d’une palette de destinations possibles et est choisie parce que l’offre proposée est plus attractive pour certains profils (coût du séjour ; type d’activités plus avantageux)  l’OFFRE constitue la clé d’entrée du séjour.
slide12

Des modes d’organisation mixtes :

Un autre élément doit être gardé en tête s’agissant de de la décision et de l’organisation du séjour en Normandie (mais cet élément n’est pas réellement distinctif de la région) : alors que l’improvisation n’est guère de mise pour les longs séjours (surtout pour les séjours en famille) les courts séjours eux peuvent être anticipés, programmés, étudiésméthodiquement voire d’organisation entièrement sous-traitée, ils peuvent à l’inverse être totalement improvisés sur un mode d’impulsion.

Les offres du produit touristique » Normandie » doivent pouvoir répondre à ces deux modes de fonctionnement.

Enfin, on notera que le bouche à oreille et plus généralement la recommandation de proches joue un rôle important dans la décision d’opter pour la région comme lieu de séjour. Les remontées faites sur les expériences du séjour en Normandie constituent un levier important susceptible de créer du buzz positif.

remarque pr liminaire
Remarque préliminaire
  • « Les deux proximités » :

En court séjour, encore davantage bien sûr qu’en long séjour, la proximité constitue un atout décisif dans le choix de la destination.

  • Touristes français et étrangers l’ont tous souligné : la proximité géographiquede la Normandie par rapport à leur point de départ respectif contribue à faire de la région une sorte d’évidence dans le choix possible des destinations.

La dimension de proximité inclut évidemment la facilités d’accès, le gain de temps mais aussi l’attractivité financière : qui dit proximité dit aussi moindre coût de transport et de carburant.

  • La proximité s’entend également comme proximité « affective » : il est frappant de le relever en court séjour notamment, la Normandie est associée au passé et est souvent chargée en affect (souvenirs d’enfances, moments heureux, creuset de l’histoire familiale…).
r capitulatif les diff rents profils de touristes en court s jour rencontr s
Récapitulatif = les différents profils de touristes en court séjour rencontrés

7 profils de touristes français en court séjour, automne et printemps, se dégagent

Les touristes visitant la Normandie pour un objectif précis

Les « Curieux »

Les « Contemplatifs »

Les « Spécialistes » *

Les « Excursionnistes »

Les touristes visitant la Normandie parce qu’ils sont attachés à un lieu précis / à la Région

Les « Habitués »

Les touristes visitant la Normandie parce qu’une occasion leur a été donnéede visiter la région

Les « Circonstanciels »

Les « Traversants »

les curieux
Les « CURIEUX »

Français en court séjour

Un séjour déterminé par leterritoire

Un objectif précis

Ils sont motivés par l’enrichissement culturel, l’envie de découvrir un site et consomment donc principalement des visites culturelles.

Ils s’imprègnent du mode de vie locale (restaurants, marchés, expositions).

Leur sensibilité au prix est plutôt faible.

les contemplatifs
Les « CONTEMPLATIFS »

Français en court séjour

Un séjour déterminé par leterritoire

Un objectif précis

Ils recherchent une rupture avec leur quotidien, une pause, un ressourcement, et font donc une découverte « passive » de la région.

Ils sont en revanche sensibles à la gastronomie de la région, ainsi qu’au rapport qualité/prix de leur séjour.

les specialistes
Les « SPECIALISTES »

Français en court séjour

Un objectif précis

Séjour déterminé par leterritoire et l’offre

Ils sont motivés par la pratique d’une activité précise (randonnée, golf …) ou souhaitent parfaire leur culture sur un sujet particulier (histoire, chevaux …).

La Normandie offre un potentiel de réponses à ces motivations, de par son territoire et son offre.

Ils ont une moindre attention au budget.

les excursionnistes
Les « EXCURSIONNISTES »

Français en court séjour

Un séjour déterminé par leterritoire

Un objectif précis

Ils souhaitent se faire plaisir pour une journée, et s’enrichir culturellement en visitant un lieu spécifique (Mont Saint-Michel, Giverny …).

Ils sont dans une logique de « rentabilisation » du temps, et ont une moindre sensibilité au prix car ils jugent ce moment exceptionnel.

slide22

Quand partir en court séjour en Normandie signifie

revenir à un lieu d’attachement…

les habitues
Les « HABITUES »

Français en court séjour

Un lieu d’attachement

Un séjour déterminé par leterritoire

Ils retrouvent leurs repères dans un lieu connu et apprécié, et ont l’impression d’être

« comme chez eux ».

Ils consomment les différentes activités proposées sur place et leur séjour sera placé sous le

signe de l’immersion dans la vie locale.

slide24

Quand partir en court séjour en Normandie relève de « l’occasion »,

de l’opportunité donnée…

les circonstanciels
Les « CIRCONSTANCIELS »

Français en court séjour

Une opportunité

Séjour déterminé parl’offre

Leur séjour est lié à une opportunité, à un événement particulier (coffret-cadeau, mariage, fête …).

Leur consommation sur place est variable selon le lieu. Dans le cadre de coffrets-cadeaux, l’attention au budget est moindre.

les traversants
Les « TRAVERSANTS »

Français en court séjour

Un séjour déterminé par leterritoire

Une opportunité

Ils profitent de leur trajet pour visiter un (ou des) site(s) en Normandie,

ou bien pratiquer une (ou des) activité(s) « détente » (type promenades) si l’étape est une pause.

slide28

Franciliens non-consommateurs

Quatre types d’obstacles :

Dans les discours des Franciliens interrogés, non-consommateurs de courts séjours en Normandie, quatre registres principaux se dessinent comme étant des obstacles au choix de la Normandie comme lieu de court- séjour :

  • L’accessibilité « physique »   : les perceptions sont très répandues auprès de ces publics d’une difficile accessibilité à la région par la route (embouteillages, péages), mais aussi de lacunes plus globales en termes d’infrastructures de transport : insuffisance des trains et des possibilités de liaisons intérieures en transports en commun
  • L’accessibilité « financière » : pour ceux-ci, l’image de la région est principalement modelée par des villes du littoral (type Deauville). Aussi, la Normandie est-elle perçue comme une région « chère » et cette image va « empêcher » certains types de publics, notamment les jeunes, de se projeter comme visiteurs possibles.
  • Le dynamisme et la posture d’ouverture de la région : pour ces non-consommateurs, la Normandie rime avec absence d’animation. Ils imaginent une atmosphère ambiante peu attractive, trop figée, trop ancrée dans le passé ou l’histoire. S’y greffent des perceptions négatives quant à la posture d’accueil, d’ouverture à l’autre.
  • Une destination pas assez communicante : le sentiment d’une absence de communication de la destination sur elle-même, sur ses atouts et ses offres, au moment où d’autres destinations ont communiqué davantage, ce qui tend à accentuer le déficit d’image dont elle souffre auprès d’eux. Ce sentiment ravive la perception d’une région peu « vivante », peu animée .
slide29

Ces obstacles liés aux représentations sur la Normandie sont préjudiciables à son attractivité comme destination possible de court séjour.

Ils tendent en effet à rendre « sourd » et « aveugle » aux différentes propositions qui en émanent. Pour ces consommateurs de court séjour, la Normandie ne fait pas partie du champ possible de destinations : ils ne la voient pas et ne l’entendent pas.

Cette « surdité » bénéficie à des régions concurrentes qui semblent plus accessibles (aujourd’hui le rétrécissement des distances grâce aux nouvelles lignes de TGV en particulier « durcit » la concurrence) et plus en phase avec des attentes de dynamisme et d’animation.

Franciliens non-consommateurs

r capitulatif les diff rents profils de touristes en long s jour
Récapitulatif = les différents profils de touristes en long séjour

Les touristes en long séjour pour un objectif précis

- Pôle littoral

Les « Balnéaires »

- Pôle intérieur des terres

Les « Curieux »

Les « Ermites »

- Point d’attraction précis

Les « Curistes »

8 profils de touristes français en long séjour

Les touristes dont le long séjour relève d’une occasion/opportunité

Les « Opportunistes »

Les « Méthodiques »

Les touristes en long séjour parce qu’ils sont attachés à un lieu précis / à la Région

- Pôle littoral

Les « Habitués du littoral »

- Pôle intérieur des terres

Les « Nostalgiques »

les balneaires
Les « BALNEAIRES »

Français en long séjour

Un objectif précis

Séjour déterminé par leterritoire : littoral

Ils veulent bénéficier avant tout des plaisirs du bord de mer, et toutes leurs activités sont essentiellement tournées vers la plage / la mer.

Leur sensibilité au prix est très variable, et dépend de la CSP et du lieu du séjour (Deauville ≠ Dieppe)

les curieux1
Les « CURIEUX »

Français en long séjour

Séjour déterminé par leterritoire : intérieur des terres

Un objectif précis

Ils sont motivés par l’enrichissement culturel, l’envie de découvrir dans le détail plusieurs sites et consomment donc principalement des visites culturelles.

Ils s’imprègnent du mode de vie locale (restaurants, marchés, expositions).

Leur sensibilité au prix est plutôt faible.

les ermites
Les « ERMITES »

Français en long séjour

Séjour déterminé par leterritoire : intérieur des terres

Un objectif précis

Ils recherchent avant tout un lieu « calme », et ne pratiquent que très peu d’activités, parfois juste de la lecture. Ils font quelques rares visites dans des lieux peu fréquentés, ne sortent pas le soir, et dormir pour récupérer fait partie des objectifs du séjour.

slide36

Les « CURISTES »

Français en long séjour

Séjour déterminé par l’offre : point d’attraction précis (lieu de cure)

Un objectif précis

Ils viennent pour des soins dans le cadre d’une cure thermale (Bagnoles de l’Orne), mais apprécient la potentialité de découverte et de visites autour du lieu de cure, pour eux-mêmes mais aussi pour leurs accompagnants.

les habitues du littoral
Les « HABITUES DU LITTORAL »

Français en long séjour

Séjour déterminé par leterritoire : littoral

Un lieu d’attachement

Pour ces touristes, il existe un ancrage très fort dans un lieu donné. Ils se sentent « comme chez eux », apprécient l’air sain, et pratiquent de nombreuses activités sur place.

les nostalgiques
Les « NOSTALGIQUES »

Français en long séjour

Séjour déterminé par leterritoire : intérieur des terres

Un lieu d’attachement

Ils retrouvent un lieu chargé émotionnellement, fréquenté pendant l’enfance. Ils apprécient la beauté des paysages, la préservation des sites, et le charme quelque peu « désuet » qui s’en dégage.

Ils visitent la région, et sont adeptes des promenades.

les methodiques
Les « METHODIQUES »

Français en long séjour

Séjour déterminé par l’offre : littoral ou intérieur des terres

Une opportunité

Ils ont une sensibilité au prix très forte : c’est la variable principale dans le choix du séjour, qui est donc principalement motivé par l’adéquation avec leur cahier des charges très précis.

Ils recherchent des loisirs de culture, nature et détente, des activités variées en famille, à un coût moins élevé que dans le sud de la France.

Ils anticipent la préparation de leur séjour afin d’être sûrs de pouvoir bénéficier du meilleur rapport qualité/prix.

slide43

Les « OPPORTUNISTES »

Français en long séjour

Séjour déterminé par l’offre : littoral ou intérieur des terres

Une opportunité

Ils ont une sensibilité au prix très forte, qui conditionne le choix de leur séjour, et souhaitent profiter d’un séjour à moindre frais (ce qui prime sur leur choix d’une région en particulier).

Leur séjour sera soit totalement improvisé, soit préparé à la dernière minute pour bénéficier de promotions.

slide44

Bilan : les visiteurs en court séjour en Normandie ressemblent-ils aux visiteurs en long séjour ?

slide45

Des similarités existent dans les logiques auxquelles répondent le séjour qu’il soit court ou long en Normandie.

En revanche, sur cette toile de fond, la durée de séjour façonne des profils différents.

slide48

Des comportements différents :

Au-delà de la dimension « caricaturale » d’un portrait comparé, force est de constater que les attentes à l’égard de la région Normandie de même que les modes de préparation, les comportements de consommation sur place varient selon que l’on est anglais, allemand, néerlandais ou belge… tout se passe comme si l’hypothèse d’un touriste européen unique devait être démentie.

Mais …

Dans le même temps, au croisement de ces différentes dimensions se dessinent des profils type de visiteurs, qui répondent à des logiques de visites souvent proches.

Parvenir à identifier les logiques de fonctionnement puis raisonner ensuite par nationalité de touristes : le mode opératoire qui convient pour « traiter » ces clientèles étrangères ?

slide50

Récapitulatif = les différents profils de touristes européens

6 profils de touristes européens en Normandie

Les « Amateurs éclairés »

Les « Globe-trotters »

Les « Excursionnistes »

MOTIVATION

ATOUTS NORMANDIE

CONSOMMATION SUR PLACE

PREPARATION

slide51

Récapitulatif = les différents profils de touristes européens

6 profils de touristes européens en Normandie

Les « Traversants »

Les « Méthodiques »

Les « Spécialistes »

MOTIVATION

ATOUTS NORMANDIE

CONSOMMATION SUR PLACE

PREPARATION

slide54

III – Quels supports d’information sont utilisés pour la préparation du séjour en Normandie?

slide55

Les modes d’information utilisés pour la préparation du séjour en Normandie sont multiples. Selon le profil de touristes, certains canaux sont privilégiés, d’autres moins utilisés.

Internet apparaît, quoiqu’il en soit, comme l’outil plébiscité et ce, par la grande majorité des cibles. (un peu moins sans doute auprès des plus âgés de nos interviewés mais le contexte évolue très vite…)

Les acteurs locaux ont également un rôle évident à jouer dans l’information et la communication autour de la région. Sur place ils sont considérés comme des interlocuteurs crédibles, fiables et de confiance.

Les offices de tourisme font partie des sources identifiées par certains des touristes interrogés.Dans une perspective prospective, deux points les concernant méritent d’être soulignés :

  • Une attente de plus forte ouverture, disponibilité aux différentes cibles (horaires d’ouverture notamment)
  • Une capacité élargie à dialoguer avec les touristes étrangers notamment (systématisation du bilinguisme)
slide56

++ « Curieux », « Contemplatifs », « Circonstanciels », « Excursionnistes », « Balnéaires », « Méthodiques », « Opportunistes »

TOUS les

profils sauf les

« Habitués »

LES OFFICES DE TOURISME(sur place)

Mine d’informations

Expertise locale

Personnalisation

Mais barrière de la langue et

ouverture

INTERNET

LE support privilégié (-- âgés)

Pratique et exhaustif

Dimension visuelle  projection

TOUS les profils,

(de façon plus ou

moins systématique)

LES GUIDES

Offre documentée

Sentiment d’objectivité

Rapidité de consultation

Adresses locales

Edition dans la langue pratiquée

++ « Curieux »,

« Traversants », « Ermites », « Balnéaires » et quelques « Spécialistes

AUTRES ACTEURS LOCAUX

Personnels hôtels / maisons d’hôtes : des experts de la Région

Et mise à disposition de documentations

slide57

LES BROCHURES / REVUES / REPORTAGES

Incitatifs mais rares

Quelques

« Curieux »

++ « Habitués »

et « Nostalgiques »

Quelques « Méthodiques »

et « Opportunistes »

LE TELEPHONE

Personnalisation et échange

Réassurance et immédiateté

LE RESEAU DE RELATIONS

Fiabilité et confiance

++ « Curistes »

(conseil fiable

sur le lieu de cure)

slide58

IV – Prospective : quels leviers mobiliser pour améliorer l’attractivité de la région Normandie comme lieu de court et de long séjour?

slide59

Une appréciation positive :

Pour l’ensemble des profils de touristes en Normandie interrogés, l’appréciation du séjour en Normandie s’avère positive :

- Pour les primo-visitants, le séjour apparaît comme « une bonne surprise »

- Pour les touristes ayant déjà visité la Normandie auparavant, il correspond globalement aux attentes

Les nombreuses possibilités offertes par la région, le niveau de prix sur place jugé globalement correct, le bon accueil perçu… sont des éléments qui, dans la bouche de ceux qui les ont expérimentés, contribuent à forger un discours positif sur la Normandie.

Ce discours pourra jouer tant sur la recommandation auprès de proches que sur l’intention de revisite dans les mêmes conditions (court séjour pour court séjour…)

slide60

Mais des « signaux faibles » :

Dans une perspective prospective, il est plus « cruel » mais aussi plus instructif de s’intéresser aux signaux « faibles », aux attentes et aux registres d’insatisfaction exprimés, et ce afin de pouvoir mieux y répondre.

- Un indicateur apparaît dans cette étude comme un bémol au satisfecit global donné à la région comme lieu de séjour : l’intention de transformation du court séjour en long séjour, dont on peut penser qu’elle est révélatrice d’attentes à méditer.

- Le climat n’y est pas étranger et il constitue une variable de contexte à garder en tête.

Mais d’autres signaux ont émaillé les discours …

slide61

Certains des registres relevés correspondent à des attentes exprimées transversalement par les différents publics.

C’est le cas notamment pour ce qui concerne :

- La communication de la région/ la prise de parole

- L’accessibilité ou la disponibilité

D’autres en revanche sont davantage pointés du doigt par certains types de profils de touristes :

- L’animation

- L’offre tarifaire

- L’hébergement

- L’offre-séjours.

Enfin notons qu’il existe des catégories de touristes en séjour en Normandie qui expriment très peu d’attentes au global :

- Les « Ermites » (calme et tranquillité avant tout)

- Les « Nostalgiques » (préservation de l’authenticité)

communication prise de parole
Communication/ prise de parole

TOUS LES PROFILS

1/ PARLER DAVANTAGE

Au niveau global

  • Accroître la visibilité de la Région :
    • Davantage communiquer et rendre plus visible les supports de communication (guides, presse, affichage)
    • Être visible en dehors de son propre territoire (notamment à l’étranger)
    • Mettre en avant le site Internet de la région et par ce support, permettre la connaissance des activités dès la préparation du séjour

Au niveau local

  • Bien transmettre et relayer l’information, être proactif :
    • Présenter l’information dans des endroits stratégiques les plus fréquentés (gares, centres villes…)
    • Proposer un calendrier des manifestations
    • Multiplier les accès à Internet (OT, hébergements …)
slide63

Communication/ prise de parole

Corriger les déficits éventuels de son image auprès des non-consommateurs

  • Faire monter en puissance des villes moins visibles que celles connues
  • Appuyer par la visibilité de la communication :
    • Changer l’image : casser les stéréotypes, faire connaître la région sur des aspects différents des grands classiques, y compris tarifaires
    • Susciter l’envie : informer sur les potentiels existants, mettre en avant les atouts spécifiques de la région
    • Se positionner par rapport à une concurrence très dynamique : être très exhaustif sur les possibilités touristiques de la région
  • Développer des outils interactifs, qui mettent en avant l’ampleur de l’offre :
    • Sur le site Internet, un moteur de recherche ‘intelligent’
    • Des supports attractifs : photos, vidéos, animations / activités mises en avant
l offre transport et les d placements
L’offre transport et les déplacements

TOUS LES PROFILS *

2/ AMELIORER L’ACCESSIBILITE

  • Faciliter l’accessibilité à la Normandie pour les Franciliens non-consommateurs :
    • Réfléchir à un désengorgement possible sur les voies autoroutières / aux tarifs des péages
    • Favoriser le transport en train en proposant des formules train+ voitures de location et/ou des navettes des gares jusqu’à l’hébergement
  • Développement les moyens de transport qui allieraient utilité et agrément :
    • Liaisons maritimes, de villes à villes
    • Prise en charge à l’arrivée en gare
    • Navettes entre les pôles d’attractivité, cars et taxis plus nombreux
  • Améliorer les conditions de circulation et de sécurité en ville, et répondre à la demande très actuelle de déplacements écologiques :
    • Extension des circuits piétonniers; Pistes cyclables
    • Optimisation de la signalétique, meilleure indication des sites et des directions
    • Parkings en périphérie de ville et navettes; Plus grand nombre de places de stationnement

* A noter : ces leviers ciblent de façon moins marquée tous ceux qui circulent avec leur propre véhicule, en particulier les « Excursionnistes » et les « Traversants  »

l accueil
L’accueil

TOUS LES PROFILS*

3/ INCARNER LA DISPONIBILITE

  • Étendre les horaires d’ouverture des sites touristiques, des restaurants… pour les adapter aux pratiques touristiques
  • Améliorer la posture d’accueil à l’égard des touristes (notamment étrangers, mais également non-consommateurs) : au delà des hôteliers et restaurateurs, sensibiliser les commerçants et promouvoir davantage le label qualité Normandie
  • Proposer des services à la personne :
    • Pour les très jeunes enfants, développer les infrastructures dédiées
  • Favoriser l’intégration des touristes étrangers : systématisation du bilinguisme (OT, menus traduits…), traduction des guides dans plusieurs langues sur les sites payants…

*A noter : ces leviers concernent un peu moins les   « Habitués » (connaissent déjà les lieux et donc peuvent s’adapter pour revisiter les musées ou autres sites payants) et les « Contemplatifs » (observation passive des lieux, moins de visites culturelles).

l animation
L’animation

++ « Curieux »,  Excursionnistes », «  Spécialistes », « Contemplatifs », « Balnéaires »,

« Méthodiques », « Opportunistes »

4/ DEVELOPPER L’ANIMATION

  • Proposer (ou mieux faire connaître) des animations, des offres vivantes pas seulement tournées vers l’Histoire : Séjours thématiques dans des registres plaisir/découverte différents du souvenir : jardins, châteaux…
  • Développer l’animation, en particulier en direction des cibles jeunes (non-consommateurs++)
      • Pour les enfants et pré-ados : clubs dédiés, parcs de jeux…
      • Pour les ados et jeunes adultes : concerts, animations de plage le soir…
  • Faire connaître les manifestations festives grand public (courses hippiques, festivals de cinéma et de musique…) et mettre l’accent sur la culture locale (feux d’artifice, sons et lumière, spectacles, folklore, expositions…)
  • Mettre en valeur les cités via des éclairages de monuments et de sites
  • Sur le littoral, proposer des activités alternatives au seul farniente
  • Pour les Allemands en particulier, jouer sur des registres qui permettent d’échapper à l’histoire de la 2nde Guerre Mondiale (luxe, sport, culture, distraction…)
les gammes de prix
Les gammes de prix

++ FRANCAIS

++ « Contemplatifs », « Spécialistes »,

« Opportunistes »

« Méthodiques »

5/ RENDRE PLUS VISIBLE UNE GAMME DE PRIX LARGE

  • En particulier pour les non-consommateurs Franciliens
    • Communiquer sur l’étendue de la gamme (éviter l’image d’une région « trop parisienne »)
    • Inciter les jeunes, avec des propositions de séjours moins chers
  • D’une manière générale, rendre plus visible les gammes de prix
    • Mettre en scène des formules à tarif préférentiel / encourager des offres à tarifs plus abordables
    • Renforcer l’attractivité de la région via la proposition de tarifs spécifiques

‘Basse Saison’

    • Prévoir des primes à la fidélité pour les visiteurs en court séjour
l h bergement
L’hébergement

6/ ATTIRER UN PUBLIC LARGE

  • Attirer un public plus large et parfois freiné par l’image haut de gamme et / ou peu accessible de la Normandie (+d’authenticité) :
    • Etendre les gammes des établissements hôteliers (plus particulièrement sur certains sites du littoral)
    • Rendre plus visibles les gammes d’hébergement et différentes formules : gîtes; chambres d’hôtes; tourisme à la ferme…
    • Développer les hébergements familiaux
  • Répondre au goût très répandu des séjours en camping :
    • Augmenter les capacités en nombre et en diversité
    • Proposer des équipements ‘toutes saisons’
  • Mettre l’accent sur les possibilités d’hébergement hors pôle touristique en proposant un répertoire global, par site, comprenant un maximum d’informations (types, cartes locales pour s’y rendre, cotation, mention handicapés…)

++ « Contemplatifs », « Méthodiques » et « Opportunistes »

« Non-consommateurs »

++ « Balnéaires »

Non-consommateurs « Etrangers » ++

les offres s jours
Les offres séjours

++ « Méthodiques »

« Non-consommateurs »

7/ DIVERSIFIER LES FORMULES ou MIEUX LES FAIRE CONNAÎTRE

  • Séjours clés en main ou formules combinées
    • Des formules de séjour clé en main dans un bon rapport qualité/prix (la Normandie en roulotte, des randonnées pédestres ou à vélo; hébergement+ activités…)
  • Séjours thématiques
    • Des séjours thématiques orientés vers des thèmes diversifiés autres que l’Histoire, combinés ou non avec la gastronomie (architecture, métiers, traditions…)
  • Séjours détente
    • Séjours ‘au calme’ (Normandie Verte, nature…)
  • Séjours gastronomiques
  • Séjours « nature / sport »
    • Itinéraires ou parcours à bicyclettes à la journée ou sur 2 jours
    • Excursions ou escalades sur le littoral

++ « Curieux »,

« Spécialistes »

++ « Ermites »,

« Contemplatifs »

++ Belges

++ Néerlandais