slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Présentation de notre territoire d’étude...

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 43

Présentation de notre territoire d’étude... - PowerPoint PPT Presentation


  • 90 Views
  • Uploaded on

Présentation de notre territoire d’étude. La Communauté de Communes du Pays d’Azay-le-Rideau, un territoire soumis au risque d’inondation. Thème 1: Quelle conscience du risque ? Quelles mesures de prévention (informations, plan de sauvegarde…) ?

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Présentation de notre territoire d’étude...' - kerem


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2
La Communauté de Communes du Pays d’Azay-le-Rideau, un territoire soumis au risque d’inondation

Thème 1: Quelle conscience du risque ? Quelles mesures de prévention

(informations, plan de sauvegarde…) ?

Thème 2: Quelle valorisation pour un territoire en zone inondable ? Quel développement durable (prise en compte du risque, projets d’avenir…) ?

regards

REGARDS…

D ’ELUS

slide4
Plan de prévention des risques (en collaboration avec la DDE et Préfecture )
  • ==> constructions d’habitations et d’infrastructures très réglementées : quel développement futur pour les communes 100% inondables ? quel renouvellement des populations ?

I. La gestion du territoire

slide5
Grands aménagements (barrages, déversoirs, digues…), dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature (3ème édition)
  • Entretien assuré jusque là par la DDE mais tendance récente à un désengagement de l ’Etat : vers un transfert de charges aux élus locaux ==> un souci majeur en terme de finances et de main d ’œuvre / une piste d’avenir : la solidarité intercommunale (la principale limite: l’augmentation des impôts locaux)….
slide6
II. L ’information & la prévention
  • L'article L 125-2 du Code de l'Environnement stipule que : « le citoyen a le droit à l'information sur les risques qu'il encourt et sur les mesures de sauvegarde pour s'en
  • protéger ».
  • C'est dans un souci d'information et de prévention qu’est élaboré le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Ce document recense les risques majeurs encourus sur la ou les commune(s).
  • L’information du citoyen sur les risques auxquels il est exposé est un droit reconnu par la Loi n° 87-565 du 22 juillet 1987 relative à l’organisation, à la sécurité civile, à la protection de la forêt contre l’incendie et à la prévention des risques majeurs.
  • En théorie :
  • Un document d’information doit être disponible en mairie,
  • Des réunions publiques peuvent avoir lieu,
  • Les nouveaux habitants doivent être obligatoirement informés,
  • Les risques doivent être portés à la connaissance de tous,
slide7
En pratique :
  • Pas de réunions publiques dans toutes les communes et en tout cas pas sur la durée, des difficultés à maintenir une information actualisée par rapport à une population qui se renouvelle
  • Difficulté des élus à communiquer
  •  informer sans effrayer et paniquer sa population
  •  ne pas renoncer pour autant à une juste information de ses administrés…
  • Témoignage : épisode révélateur de cet exercice difficile de « communiquer sur le risque », vécu à la Chapelle aux Naux par les élus municipaux :
  • commémorer par une pièce de théâtre la crue de 1856 ou non, telle fut la décision à prendre, sur proposition de l’association des bateliers de la commune…
  • Finalement la fête a eu lieu et les habitants ont beaucoup apprécié cette manière ludique de leur faire prendre conscience du risque !
slide8
III. Prévoir l’évacuation
  • Mettre en place un plan d’évacuation par commune soumis aux risques :
  • -difficulté d’élaboration et de mise à jour pour les petites communes rurales…
  • -point positif: engagement de la communauté de communes avec l’embauche d’un technicien de rivière.
  • Travailler en collaboration avec des associations de prévention, travailler en amont (gestes en cas de crise, réactions à adopter et à éviter…)

Ecole de Bréhémont

Limite de la crue de 1856

regards1

REGARDS…

D ’AGRICULTEURS

slide10
Acteurs rencontrés

- Dans le domaine institutionnel :

Chambre d’Agriculture grâce à « l’étude sur le maintien de l’élevage extensif dans les vallées inondables de la Loire, du Cher et de l’Indre ».

Cette étude a été menée avec le concours du Lycée Agricole Public de Tours-Fondettes dans le cadre du PASER (projet d’action stratégique de l’Etat en région) en région Centre, sur demande de la DRAF (Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt).

les exploitants agricoles
-Les exploitants agricoles

Un GAEC à Rivarenne : 200 ha (céréales, prairie et maïs ensilage) et 80 vaches laitières (1,2 million de litres de quota)

Un GAEC à Lignère de Touraine : 120 ha (céréales, maïs ensilage et prairie) et 60 vaches laitières (500 000 litres de quota)

Un GAEC à Vallère : 125 ha (pommiers, vigne, céréales, maraîchage et prairie) et 30 vaches allaitantes.

Au Château de Mazères, sur la commune d’Azay le Rideau : 75 ha de peupleraies

slide12
I. Différents types de cultures en zone inondable

Maïs : le semis de printemps peut être difficile

en cas de crue et les récoltes sont aléatoires

Peupleraie: nécessite un entretien particulier

afin de limiter les dégâts en cas de chute de

branches consécutives aux crues (embâcles).

Ajoutons qu’une prairie ne produit pas au

maximum à l’ombre des arbres...

slide13
Elevage bovin viande : notons que les parcelles de bord de Loire sont la propriété de l’Etat (domaine fluvial) et il n’est pas possible de percevoir les aides européennes car les terres sont seulement mises à disposition…

Chanvre / osier : cultures adaptées au milieu humide et constitutive de l’identité du territoire, mais les filières ne sont pas encore très développées (projets en cours).

slide14
II. Contraintes dues aux crues

Herbe inconsommable en cas de crue de

printemps tardive: prévoir un stock de foin

Apports éventuels de déchets (peuvent nuire

aubétail, en conséquence cela implique un

nettoyage des parcelles)

Beaucoup d’entretien de clôture suite aux

crues…

Surveillance accrue du troupeau (parcellaire

morcelé et accessibilité

limitée

).

slide15
Nécessité de niveler des parcelles après inondation…

Risques de parasitisme accru

Réduction des périodes classiques de mise à l’herbe et de rentrée en étable (23 jours en moins donc 23 jours de stock de fourrage à prévoir)

Faible rendement des grandes cultures

slide16

Territoire:

Entretien des rives

Paysages ouverts

Biodiversité

III. Avantages d’être en zone inondable

Exploitants:

Peu de construction

car zone non constructible

(plus

de surface à exploiter)

Apport de limons (sauf pour les crues de

printemps

car les cultures levées

sont asphyxiées)

iv investissements
IV - Investissements
  • Nécessité de construire une fosse à lisier aux normes des zones inondables.
  • Nécessité d’aménager des pièges à contention de bovins.
  • Installation d’éoliennes pour l’abreuvement des animaux
slide18

augmentation de la pénibilité du travail

augmentation des

charges et des pertes :

une crue coûte en moyenne 6000€

(exploitation type de 104 ha et 90 UGB)

qualité des cultures moindre

pas ou peu de primes sur ces terres

difficulté à transmettre un patrimoine viable

IV. Conclusion

Plus de contraintes que d’avantages:

regards2

REGARDS...

DE COMMERCANTS

slide20
REGARD DES COMMERCANTS SUR LE RISQUE INONDATION

PAS OU

TROP PEU

D’INFORMATION

DERNIERE

GRANDE

CRUE

TRES ANCIENNE

NOMBREUX

NOUVEAUX

ARRIVANTS

DANS LES

VILLAGES

PAS OU PEU DE

CONSCIENCE

DU RISQUE D’INONDATION

CONSIGNES

DE

SECURITE

SOUVENT

INCONNUES

PAS DE

DISPOSITIF

PARTICULIER

(électricité /

matériel /

évacuation)

VIE

QUOTIDIENNE

INCHANGEE

...

regards3

REGARDS...

D’HABITANTS

slide22
Surélévation des maisons ; mises aux normes ; plan de sauvegarde

en vue d’assurer l’évacuation de la population…

Voie d’accès bloquée

Urbanisation

Ragondins

résolution

Habitation

inondée

Destructions

problèmes

risques

Habitants

slide23
Culture du risque qui conduit la

population à accepter les conséquences

négatives du risque et à en endosser pour partie la responsabilité

Etre associé à tous les groupes

de travail sur l’inondation

Se préoccuper du

niveau de conscience du risque et

des démarches à suivre

en cas de crue

Développer une connaissance

des dossiers

sur le risque d’inondation

Buts de l’Association

« Levée le danger »

Vision de riverains particulièrement sensibilisés

slide24
Constat d’un déséquilibre

structurel entre

les vals pour cause de

nombre d’habitants

Conscience accrue

d’un danger

Bilan dressé

par l’association

Choix d’approfondir la capacité

d’expertise en hydraulique

Combat citoyen

pour obtenir la dévégétalisation

des îles et la destruction de

certains goulets hérités…

slide26
ENQUETE...

...auprès de la population de la Communauté du Pays d’Azay habitant en zone inondable sur leur perception du risque

ad