10 septembre 2004 michael ortmann l.
Download
Skip this Video
Download Presentation
10. Septembre 2004 Michael Ortmann

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 40

10. Septembre 2004 Michael Ortmann - PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on

La Qualité en Endoscopie par les Standards. --- Sécurité pour les Patients et le Personnel ?. 10. Septembre 2004 Michael Ortmann. Un groupe de travail ayant pour but de créer des standards en Gastroenterologie et en pneumologie s’est formé le 16. Janvier 2003 sous le

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '10. Septembre 2004 Michael Ortmann' - inez


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
10 septembre 2004 michael ortmann

La Qualité en Endoscopie

par

les Standards.

---

Sécurité

pour les

Patients et le Personnel ?

10. Septembre 2004

Michael Ortmann

slide2
Un groupe de travail ayant pour but de créer des standards en

Gastroenterologie et en pneumologie s’est formé le 16. Janvier 2003 sous le

couvert de l ’Association Suisse pour le Personnel en Endoscopie.

Jusqu ’à ce jour, il n ’existe pas de standards communs en Suisse. Le but du

projet est de créer et développer des standards, de les publier puis de les

faire reconnaitre par la Société Suisse de Gastroentérologie et la Société

Suisse de Pneumologie.

De même, dans le cadre d ’une certification ISO 2000, ils serviront de base

de travail pour les unités (Hôpitaux ou cabinets médicaux). Ils serviront aussi

dans l ’optique d ’une spécialisation en endoscopie.

Comme cela va servir à l ’amélioration de la qualité des soins en endoscopie,

c ’est le moment de développer des standards en endocopie qui seront la

base de l ’assurance qualité pour patients et personnels.

slide4
Une définition précise de l ’assurance qualité est

difficile à donner.

Il y a beaucoup de variations en fonction des

groupes de professionnels dans le choix de la

définition, mais aussi dans l interprétation des termes.

Quelques exemples de définitions de standards:

slide5

Définitions des Termes

  • En métrologie
  • En statistique
  • En droit médical
  • En assurance qualité dans le cadre médical
  • Dans le langage courant
slide6
De part la complexité d interprétation du terme

„Standard“ il est nécessaire d ’apporter

des informations précises sur le type de standard

concerné.

slide7

Aspects

de l‘importance des

Soins Infirmiers.

slide8
Dans les cas suivants

il s ’agit d ’un choix qui fut définit par les divers

aspects relevants des soins infirmiers.

slide9

Aspects de l‘importance des Soins Infirmiers

Qualité

Qualité des soins infirmiers

Standards en soins infirmiers

Critères

Assurance qualité

slide10

Explications et Définition

des

Lignes de Conduite.

slide11
Les groupes professionnels médicaux emploient

plus souvent le terme de „Ligne de conduite“ que

de standard.

Dans ce cas il est indiqué qu’il peut

être intéressant de ne donner que des

orientations générales afin de ne pas trop brider le

système.

Explication et définition du terme „Ligne de conduite“:

slide12

Explication et définition de„Ligne de conduite“

„Les lignes de conduites sont des présentations

et conseils développés de façon systématiques dans le but

de soutenir

les médecins et les patients dans leurs prises de décisions.

(Préventions, diagnostiques, thérapeutiques et contrôles)„  

(Definition, der Agency of Health Care Policy an Research für die

„Clinical Practice Guidelines“ der USA)

slide13
Les lignes de conduites situent le savoir.

(Résultats d ’études cliniques contrôlées et du savoir des experts)

Etant donné que la connaissance, les découvertes

scientifiques, les avancées technologiques sont

constantes, il est nécessaire de les réviser, corriger, et

adapter de façon périodique. Là où il n ’y a pas de

résultats cliniques probants l influence toute subjective

des experts est minimisée par la technique.

Dans les dernières publications, les experts médicaux et

para-médicaux se demandent si un standard utilisé en

tant que niveau de référence n ’est pas trop rigide et trop

limitatif.

slide14

Comment peut-on

utiliser des Lignes

de Conduite?

slide15
Les recommandations faites par les lignes de

conduites ne peuvent être appliquées à bon escient

à chaque fois. La décision de suivre une

recommandation ou non, doit être prise par le

médecin en tenant compte des capacités propres

du patient concerné ainsi que des ressources qui

se trouvent à disposition.

Pour le développement de standards il faut être

vigilant afin que la différence entre la situation

idéale et la réalité ne soit pas trop importante. Cela

veut dire que les standards doivent s’orienter d’après

la réalité et que les objectifs fixés doivent être atteignables.

slide16

Les objectifs suivants sont visés afin de créer des standards

  • Niveau de performance
  • Déroulement / Organisation
  • Sécurité juridique
  • Travail infirmier
  • Temps passé
  • Actes
  • Collègues
slide17

La Structure-, le

Processus- et

le Résultat

slide18
L ’intégration de la qualité structurelle, de la qualité

du processus, de l’outcome, la qualité

du résultat est recommandée dans la création de

standards de contrôle de qualité ce qui implique que

pour chaque dimension les critères ayant une

influence sur le résultat doivent être définit.

Toute personne soignante doit pouvoir évaluer

si les critères correspondent aux exigences.

Cette affirmation s ’oriente d ’après les dimensions de qualité définies par Donabedian en 1966.

slide19

Dans le cadre de développement de standards les niveaux de qualité d‘après Donabedian (1964) sont utilisés

Qualité de structures Qualité des processus Qualité des résultats

Agencement Définition des actes et Etat de santé

domaines d’interventions

infimiers

Equipement technique Comportement Satisfaction

Matériels nécéssaires Définition et mise en place

échelle de qualité des soins

Déroulement du

Programme

Dotation en personnel

Evaluation des employés

slide20
Il est possible que le patient

ait des attentes

et des souhaits différents.

slide21

Attentes et Souhaits des Patients

„ Les Standards

doivent

être conçus

de telle façon,

que la différence

entre une vision idéale

et

la réalité

ne soit

pas trop importante“

slide22
Cela signifie que l ’objectif visé par un standard doit

être réaliste. Il faut qu ’il existe une chance

d ’ateindre cet objectif. Le personnel soignant est

responsable de la définition et de l ’application des

standards. Cela comprend toutes les catégories de

personnels soignants qualifiés.

La formation, la formation continue et l ’expérience

forment la base professionnelle pour l ’exactitude

des standards. A l ’avenir nous pourrons nous

baser sur les recherches faites par les instituts

spécialisés en soins infirmiers faisant parti des

structures universitaires.

slide23

Quels Critères

doivent remplir les

Standards?

slide24
Les standards définissent de façons thématiques ou

pratiques ce que le personnel soignant doit effectuer

dans une situation donnée et de quelle manière cela

doit être appliqué. La base pour la pléthore d ’actes infirmiers en endoscopie est la formation suivant la loi et pour la Suisse dans un avenir proche la formation et les examens pour le diplôme d ’infirmier en endoscopie.

Comme les standards renferment un objectif et les

moyens à disposition, les exigences s ’orientent

d ’après des éléments probants, les critères.

Les critères que les standards doivent remplir

doivent...

slide25

Les Critères à remplir par les Standards

Les Standards doivent être....

  • Compréhensibles
  • Applicables
  • Sensés
  • Quantifiables
  • Praticables.
slide26

Comment doit-on

faire pour créer

des Standards?

slide27

Marche à suivre pour créer des Standards

1. Définir le point de départ

2. Service attendu par les patients

3. La sécurité à garantir aux patients

4. Simplification des manipulations

5. Temps et matériels

6. Trouver des accords et création de standards

slide28

Règles à Observer

pour créer des

Standards...

slide29

Règles à observer pour créer des Standards

  • Ne doivent pas être crées par une seule personne
  • S‘orienter à la situation actuelle
  • Unité quand au niveau à atteindre en endoscopie
  • Constitution claire
  • Visible
slide30

Pour la mise en

Application

de Standards

il faut...

slide31

Pour la Mise en Application de Standards il faut

  • Pas de base de travail rigide
  • Introduire de façon systématique
  • Essais
  • Mise en place contrôlable
  • Intégration d‘améliorations
slide32
C ’est pour cela qu ’il ne faut pas simple intégrer

des standards sans les évaluer de façon critique.

Ces derniers doivent être réévalués de façon

périodique et les nouvelles questions,

les ajustements,

les adaptations, et innovations doivent être

prises en compte.

slide33

Les objectifs du

groupe suisse

développant les

standards de

l ’ASPE/SVEP.

slide34

Les Objectifs du Groupe de Travail de Création de

Standards de l‘ASPE / SVEP

  • Standards en endoscopie structurés pour toute la Suisse en
  • Pneumologie et en Gastro-entérologie
  • Intégration et soutien des standards suisses par la Société Suisse de
  • Gastro-entérologie (Fagas-SSGP) et par la Société Suisse
  • de Pneumologie (SSP)
  • Dans le cadre d‘une certification ISO 2000, valable comme base pour
  • chaque unité en endoscopie (hôpitaux et cabinets médicaux)
  • Valable en vue et dans le cadre d‘une formation d‘infirmier/ière
  • spécialisé et d‘assistante médicale.
  • Assurance qualité pour les patients et le personnel
slide35

Les standards en

endoscopie suisses

dans l ’avenir

slide36

Les standards

suisses dans l ’avenir

Standards de base:

A. Oesophago-Gastro-Duodenoscopie diagnostisque

(OGD)

Définition: Auteur:

Objectif: Etablir un diagnostique

Préparations administratives:

Tous les appareillages et instruments médicaux doivent être testés

1. Préparation:

1.a. Salle d‘examen 1.c. Patient

1.b. Table d‘instrumentation Discution personnel infirmier

préparation à l‘intervention

slide37
1.d. Endoscope et accéssoires

1.e. Protection du personnel

Nombre de personnel:

2. Assistance / action pendant l‘intervention:

3. Suivi post-interventionel des Patients:

3.a. Patient:

4. Remise en état de salle d‘examen:

5. Remarques:

  • Le standard en soi est variable, mais uniquement en tenant compte des points énumérés çi-dessus
  • Les règles d‘hygiène dictées par l‘employeur doivent en tout cas être respectées
  • Standard crées en suivant les recommandations du Deutscher Berufsverband für Krankenpflege (DBfK)
slide38

Conclusion

.......ne pas créer des montagnes de Standards

______

qui iront s‘entasser dans des classeurs

ou

seront utilisés de façon irréfléchie!“

slide39
Le développement dans le domaine de l ’endoscopie,

les interventions invasives ou la découverte de germes

pathogènes résistants prouvent, si besoin est, les

modifications rapides auxquelles le personnel en

endoscopie est quotidiennement confronté et doit

s ’adapter. Au même degré, les divers aspects ayant trait

aux patients doivent trouver une écoute. Standards et

Critères ne doivent pas être intégrés pour l ’éternité et

pour toutes les situations. Ils doivent, s ’ils

veulentdécrire les exigences internationales de la

pratique, être adaptés aux nouveautés et aux

modifications. Les exigences des standards ainsi que

les critères, les objectifs et les champs d ’actions doivent

être remis en question de façon régulière et avec un oeil critique.

merci

!! MERCI !!

Beatrice Bianco Hôpital Cantonal de Liestal

Ruth Portmann Hôpital de Thun

Therese Odermatt Hôpital Cantonal de Luzerne

Sonja Cucciniello Hôpital Cantonal de Liestal

Claudia Tschuor Hôpital Waid

Monica Landstedt Hôpital Cantonal de Baden

Renate Lussi Hôpital de Burgdorf

Martina Ingold Hôpital deBurgdorf

Kerstin Sterchi Hôpital Cantonal Bruderholz Bâle Campagne

Frank Bieger Hôpital Cantonal Bruderholz Bâle Campagne

Jacques Lyvet Hôpital Universitaire Genève

Marlies Theisen Hôpital UniversitaireZurich