Stratégie de développement du tourisme en Alsace - PowerPoint PPT Presentation

ilar
strat gie de d veloppement du tourisme en alsace n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Stratégie de développement du tourisme en Alsace PowerPoint Presentation
Download Presentation
Stratégie de développement du tourisme en Alsace

play fullscreen
1 / 9
Download Presentation
Stratégie de développement du tourisme en Alsace
82 Views
Download Presentation

Stratégie de développement du tourisme en Alsace

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Stratégie de développement du tourisme en Alsace Objectif 7 Renforcer la mise en tourisme de l’Alsace comme terre de mémoire pour une Europe plus humaniste Compte-rendu du 13/03/2012 1

  2. Constats • L’offre promotionnelle existante ne permet pas de mettre l’accent sur la construction de l’Europe dont l’Alsace est le symbole vivant • Il faut développer une offre promotionnelle des sites de mémoire par un discours cohérent entre le passé dramatique, au regard de l’histoire, et les valeurs humanistes européennes dans le respect des relations franco-allemandes et de la spécificité de l’Alsace • C’est par un discours politique harmonisé de tous les acteurs concernés que nous intéresserons les touristes visiteurs à venir à la rencontre de notre Alsace, trait d’union de l’Europe. 2

  3. ACTION 1Etude sur les retombées économiques du tourisme de mémoire menée par Atout France Constats : La filière du tourisme de mémoire constitue l’un des éléments incontournables du tourisme historique. Dans certains départements, elle constitue une part non négligeable de l’économie touristique du territoire. Source de flux de visiteurs, génératrice de recettes et créatrice d’emplois, cette filière représente un levier économique difficilement mesurable. • Une convention de partenariat entre ATOUT France, de Ministère de la Défense (DMPA), le Ministère du Tourisme (DGCIS) a été signée le30 novembre 2010 afin de permettre :3 • la réalisation d’une étude sur les retombées économiques des sites et les activités liés au tourisme de mémoire, présentée lors des Assises de la Mémoire en mai 2011, • l’élaboration d’un guide portant sur les bonnes pratiques et recommandations en matière de valorisation du patrimoine de la mémoire, • la mise en place d’un comité de pilotage réunissant les commanditaires de l’étude. • Le but de cette convention est de structurer et de mettre en valeur, par une meilleure connaissance des enjeux et potentialités, le tourisme de mémoire qui attire aujourd’hui en France plus de 20 millions de visiteurs par an. • Le tourisme de mémoire, autrefois considéré comme un tourisme de pèlerinage, a désormais un but historique et pédagogique : expliquer le passé pour mieux comprendre le présent et appréhender l’avenir. • La France, terre de combats, offre un patrimoine d’une richesse et d’une diversité sans équivalent dans le monde. L’ensemble de ces sites, lieux de mémoire, ont été regroupés sous le terme « Chemins de Mémoire » (www.cheminsdememoire.gouv.fr) Présentation des résultats et interventions de gestionnaires de sites alsaciens, le 21 mars 2012. Cette étude débouchera sur une réflexion permettant la mise en place d’un accompagnement des gestionnaires de sites vers une gestion plus qualifiante de l’offre 3

  4. ACTION 2Création d’outils de découverte innovants • Un comité de travail a été mis en place par l’ADT 67 et les sites concernés ont été identifiés. • La première édition consacrée à la vallée de la Sauer sera effective courant du deuxième semestre 2012. Cette opération pourra ensuite être étendue à toute l’Alsace du Nord. • La prochaine réunion du 23 mars à laquelle est associée l’ADT 68 permettra de faire avancer le débat sur les nouvelles technologies à mettre en place dans les différents sites de mémoire alsaciens. • Une déclinaison en direction du département des Vosges serait peut être à envisager. • Mise en place d’un groupe de travail pour la création d’une appli ou d’un site mobile pour la découverte du patrimoine de 1870 4

  5. ACTION 3 Création en partenariat avec l’Etat d’un nouveau support de communication sur les fortifications en remplacement des documents existants • Le projet de regrouper en une seule, les deux brochures consacrées aux lieux de mémoire et aux châteaux forts, autour de l’Histoire et des fortifications, développera davantage l’aspect commémoration, souvenir, paix et constituera une porte d’entrée vers les différents sites. Il y a cependant un risque de perte de la spécificité de la brochure consacrée aux lieux de mémoire. • L’effet TGV n’est pas représentatif sur les sites des lieux de mémoire. • Il faudrait créer un service de transport en gare et proposer un acheminement vers les différents sites. • La création d’un package hôtelier/restaurants/sites est également à envisager. • La mise en place d’un pass (à l’instar de l’Allemagne) rencontre des difficultés de coopération entre les différents partenaires. • Greffer la découverte de l’œnologie, de la cuisine du terroir…et la visite de sites touristiques et de certains lieux de mémoire devrait permettre de drainer davantage de visiteurs et de développer l’intérêt et la curiosité du touriste par rapport à l’histoire de l’Alsace. 5

  6. Sera évoqué lors du COPIL du PER Tourisme de mémoire du 20 avril 2012 • Il ne faut pas attendre 2014 pour tenter de faire bouger les choses et communiquer d’ores et déjà en direction d’ADR, France 3 et Alsace 20, chaînes relativement ouvertes sur la problématique et le discours mémoriel. ACTION 4 Mise en place d’un partenariat avec les chaines de télévision (ARTE) pour la retransmission d’événements franco-allemands à l’horizon 2015 sur le site du HWK 6

  7. ACTION 5 Développement de l’offre destinée aux marchés lointains permettant l’accès au tourisme de mémoire à tout public étranger non initié • Elaboration d’une offre promotionnelle en relation avec le tourisme de mémoire (CRT et les 2 ADT) • Il existe un risque de transformer les lieux de mémoire en les réhabilitant. Il faut en préserver l’esprit et l’authenticité. • Il faut reconnaître la spécificité et l’histoire de l’Alsace et la retracer depuis l’époque gallo-romaine sur un support qui reste à construire afin de donner envie au touriste visiteur de revenir pour un nouveau séjour. 7

  8. ACTION 6 Mise en place d’un réseau partenarial en relation avec le Château du Haut-Koenigsbourg en direction des sites mémoriels • Difficulté de communiquer dans cette direction car il n’existe pas un véritable intérêt pour le Haut Koenigsbourg - qui draine 450 000 visiteurs par an - à inciter ses visiteurs à découvrir d’autres sites patrimoniaux ou mémoriels.Il n’a pas pour le moment une vocation de réseau de grands sites. • Le site étant propriété du Conseil Général du Bas-Rhin, la collectivité territoriale pourrait peut être lui imposer un positionnement dans ce domaine, voire y installer un accueil touristique. • La plupart des touristes préparent leur séjour à l’avance et ne sont donc plus ouverts, à la découverte d’autres sites, à leur arrivée. • L’Alsace est la plupart du temps, un lieu de passage, il y a donc nécessité de cibler le public potentiel avant la finalisation de son séjour et de développer un produit « Alsace, terre d’histoire européenne » 8

  9. Cette démarche sera étudiée par le Conseil Scientifique dans le cadre du PER Tourisme de mémoire • Intérêt de développer un produit construit sur le parallèle de la découverte de l’histoire de l’Alsace française (pour les Allemands) et l’inverse pour les Français • Parler d’humanisme ne semble pas approprié, il s’agit plutôt de droits de l’homme ou de culture ou berceau rhénan, mais surtout d’un esprit européen.L’ouverture sur l’Europe est primordiale, les valeurs humanistes sont européennes, l’Alsace étant plutôt axée vers l’Europe centrale • Insister sur le respect mutuel, l’entente franco-allemande et la spécificité de l’Alsace, terre d’histoire sans frontières • Ne plus parler de mémoire, car il n’y a aujourd’hui plus de survivants de la Grande Guerre, mais plutôt d’histoire. Il s’agit de dédramatiser le contexte et de l’inscrire dans une continuité de l’histoire aboutissant à la fondation d’une Europe unie. • L’offre touristique dans le domaine mémoriel doit être construite pour les vingt années à venir. Il faut tenir compte de l’évolution des esprits et pouvoir retransmettre les émotions liées au traumatisme sans tomber dans l’excès. ACTION 7 Elaboration d’un discours cohérent à tous les échelons valorisant l’humanisme rhénan, en conservant la réalité de l’Histoire et dans le respect des relations franco-allemandes 9