slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les crues torrentielles PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les crues torrentielles

play fullscreen
1 / 11
Download Presentation

Les crues torrentielles - PowerPoint PPT Presentation

hop
173 Views
Download Presentation

Les crues torrentielles

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les crues torrentielles EFC-Les crues 2007

  2. Les crues torrentielles Les rivières torrentielles sont caractérisées par une pente moyenne à forte comprise entre 1 et 6 %, et l’étendue de leur bassin versant. Les débits de crue, plus importants que ceux des torrents, s’écoulent aussi très rapidement ; la vitesse des eaux peut atteindre plusieurs mètres par seconde. Les délais de prévision, souvent extrêmement courts, laissent peu de temps pour une évacuation de la population. On parle de crue subite ou crue éclair. Pour les services météorologiques, les crues subites sont celles qui se produisent quelques heures après l’orage qui leur a donné naissance. Le débit liquide augmente très rapidement et peut être multiplié plusieurs fois par le facteur 10 (le cas le plus spectaculaire est celui de la crue de l’Ardèche en 1890 dont le débit a pu passer, en 24 heures, de quelques m3/s à ...6 000 m3/s!). Le risque redouté, outre le débordement et l’atteinte aux personnes, est celui de l’affouillement des berges résultant de la très grande vitesse du courant ainsi que du transport de matériaux. EFC-Les crues 2007

  3. Vocabulaire • Le temps de montée • de la crue est la durée qui s'écoule entre le début de la montée du niveau d'eau et la pointe de la crue. • La pointe de la crue • ou débit de pointe, est le débit maximum observé au cours d'une crue. • Le temps de réponse • est la durée qui sépare le maximum de l'épisode pluvieux et le moment du débit de pointe. • Le débit : • Exemples à l’étiage: en crue: • L’Ubaye 10 m³/sec 800 m³/sec • Le Var 1 m³/sec 700 m³/sec • Le Giffre 0,5 m³/sec 400 m³/sec • Le Lecch 20 l/sec 10 m³/sec EFC-Les crues 2007

  4. L’intensité d’une crue dépend • Précipitations (voir l’historique) • Bassin versant • Qualité du sol • Végétation EFC-Les crues 2007

  5. Précipitations • Orage • Front froid orageux • Pluies continues • Redoux sur manteau neigeux EFC-Les crues 2007

  6. Crues sans précipitation • Rupture de barrage naturel : rupture d’embâcles (Gorges du Giffre) • Lâcher de barrage EDF • Protections: sirène, feu rouge • Via ferratta EFC-Les crues 2007

  7. Bassin versant • Le bassin versant d'une rivière est la surface délimitée par un contour, à l'intérieur duquel tous les ruissellements se dirigent vers ce point appelé exutoire. • Ce contour passe par les crêtes des montagnes, ou "ligne de partage des eaux superficielles". Le bassin versant correspond dans ce cas au bassin topographique limité par la ligne des crêtes. • Il existe cependant un cas particulier pour les très petits bassins à sol perméable, où le bassin-versant réel peut différer du bassin topographique à cause de la présence dans le sous sol d'un niveau imperméable qui peut ramener vers le bassin, les eaux infiltrées au delà de la limite topographique EFC-Les crues 2007

  8. Qualité du sol • Massif karstique avec résurgence • Massif schisteux imperméable EFC-Les crues 2007

  9. Crue qui creuse, crue qui dépose • Vasque qui se débouchent ou vasque qui se remplissent • Charriage fin ou + grossier (granulométrie) • Crue d’eau propre, crue d’eau « sale » EFC-Les crues 2007

  10. La vague de crue • L’onde de petit débit progresse au sol freinée par la rugosité • L’onde suivante d’un débit plus important glisse sans frottement sur la première couche • Ce phénomène est encore accentué par l’augmentation progressive de la pente et du  « lissage ». EFC-Les crues 2007

  11. Observer pour réagir vite • Observer la vitesse de montée de l’eau • Observer la couleur de l’eau • Observer les végétaux charriés (feuilles), ou les matériaux • Repérer les vires en hauteur pour se mettre à l’abris, ou mieux : les échappatoires EFC-Les crues 2007