psychologie et douleur n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Psychologie et douleur PowerPoint Presentation
Download Presentation
Psychologie et douleur

play fullscreen
1 / 17
Download Presentation

Psychologie et douleur - PowerPoint PPT Presentation

hayes
95 Views
Download Presentation

Psychologie et douleur

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Psychologie et douleur Bénédicte Lombart CI Rémy Amouroux Céline Rousseau-Salvador Psychologues

  2. La douleur : impact sur la vie de l’enfant • La douleur, expérience partagée par l’ensemble de l’humanité, s’exprime de façon très variable, selon les cultures, mais aussi d’un individu à l’autre. • Mais elle a toujours pour point commun de couper celui qui en souffre d’une relation équilibrée au monde et à soi-même.

  3. La douleur : impact sur la vie de l’enfant • La douleur ne modifie pas seulement la relation de l’enfant à son propre corps mais aussi aux autres et au monde qui l’entoure. • La douleur modifie la communication de l’enfant

  4. La douleur : impact sur le soignant Faire des soins « pour le bien du patient! » Des valeurs humanistes des soignants « ébranlées » Parfois c’est le soignant lui-même qui provoque la douleur ou il est impuissant pour la soulager Des conséquences au quotidien

  5. Que se passe t’il lorsqu’on regarde quelqu’un souffrir ? • Souffrir avec… • Neurones miroirs, empathie • Jusqu’où peut-on partager la douleur de l’autre ?

  6. Face à la douleur … • Emotion • Pensées automatique • Mécanisme de défense • Stratégies de coping

  7. Exercice • Partir d’une situation professionnelle • Face à la douleur d’un enfant par exemple…

  8. Les émotions • Citer les 6 émotions de base • Joie • Colère • Peur • Tristesse • Dégout • Surprise

  9. Les pensées automatiques • L’émotion s’accompagne généralement d’un discours interne • Ex : suite à une dispute avec un ami je peux ressentir de la colère ou de la tristesse. • Je peux me dire : • « c’est vraiment pas quelqu’un de confiance, je ne vais pas laisser passer cela » (colère) • « Ca me blesse que ce soit lui qui m’ai dit cela » (tristesse)

  10. Les mécanismes de défense • La dénégation : « Mais non je ne te fais pas mal » formuler une évidence en la niant pour (tenter de) l’annuler • Le déni : Ne pas (vouloir) voir quelque chose d’évident. Plus fort et plus large que la dénégation • La projection : « Il est énervé aujourd’hui, c’est sur que le soin va mal se passer » Attribuer à l’autre une pensée ou une émotion que l’on ressent

  11. Autres mécanismes de défense • Le raisonnement dichotomique : « Si tu est courageux tu n’auras pas mal » C’est ou tout blanc ou tout noir … pas de gris possible ! • Sur généralisation : « les soins se passent toujours mal avec lui » une expérience négative isolée est étendue à toutes les situations possibles

  12. Les stratégies de coping • Le coping correspond à ce qu’un individu met en place pour supporter les conséquences négatives d’un événement stressant • On distingue les stratégies • Centrées sur le problème • Centrées sur l’émotion • Centrées sur la recherche de support social

  13. Changer son angle de vue!

  14. Exercice 9 points • Relier ces neuf points par quatre lignes droites sans lever le crayon

  15. En pratique ! • Trouver ensemble soignants et enfants des stratégies pour lutter contre la douleur • Travailler sur ses propres représentations • Reconnaitre la réalité de l’enfant • L’aider à utiliser ses propres ressources • Développer les méthodes psycho corporelles