douleur et maladie chronique douleur et handicap n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
DOULEUR ET MALADIE CHRONIQUE DOULEUR ET HANDICAP PowerPoint Presentation
Download Presentation
DOULEUR ET MALADIE CHRONIQUE DOULEUR ET HANDICAP

play fullscreen
1 / 42

DOULEUR ET MALADIE CHRONIQUE DOULEUR ET HANDICAP

237 Views Download Presentation
Download Presentation

DOULEUR ET MALADIE CHRONIQUE DOULEUR ET HANDICAP

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. DOULEUR ET MALADIE CHRONIQUEDOULEUR ET HANDICAP • CADRE LEGISLATIF: • Plan de lutte contre la douleur 1998 • Plan 2002-2005 • Plan 2006-2010 • Articulation avec autres plans: cancer, soins palliatifs, qualité de vie et maladie chronique

  2. CADRE LEGISLATIF • Déclaration sur la promotion des droits des patients en Europe mars 1994 • Loi du 04 mars 2002 • Chartes • Loi du 22 avril 2005 • Code de déontologie médicale

  3. CADRE LEGISLATIF • Exercice de la profession et actes professionnels (page 160) • Règles professionnelles (page 182)

  4. CADRE PRATIQUE • Formation initiale des infirmières • Formation initiale des AS dans le programme de 2005 • Formation des médecins, module obligatoire depuis 2001(volume horaire aléatoire) • Formation continue: DU

  5. CADRE HISTORIQUE • Hippocrate « la douleur est le chien de garde de notre santé » • Christianisme « douleur = rédemption » • Ambroise Paré (16ème) : membre fantôme, névralgies, séquelles de blessures de guerre • Bichat (18ème) : notion de seuil • 2ème partie du 20ème: connaissances physio mais encore incomplètes

  6. QUELQUES NOTIONS QUAND ON SOIGNE… • Seuil de la douleur: sensation qui apparaît comme douloureuse à partir d’un certain seuil (invariable chez une même espèce) • Tolérance: capacité à supporter une stimulation (variable d’un individu à l’autre)

  7. QUELQUES NOTIONS QUAND ON SOIGNE… • La peau est l’organe qui possède le plus de nocicepteurs (récepteurs) • Muscles, articulations, viscères possèdent également des récepteurs • Réception —>transmission —> intégration du message grâce aux neuro-médiateurs • Périphérie —>moelle épinière —>cortex

  8. QUELQUES NOTIONS QUAND ON SOIGNE… • Douleurs projetées: • Mâchoire gauche, bras gauche —>IDM • Épaule droite —>vésicule • aine —>rein • lombaire —>utérus (cause : récepteurs non spécifiques)

  9. QUELQUES NOTIONS QUAND ON SOIGNE… • Modulation du message (filtre) • Gate control (moelle épinière) • Inhibiteurs (cortex): sécrétion sérotonine, noradrénaline • Contrôle inhibiteur diffus nociceptif

  10. QUELQUES NOTIONS QUAND ON SOIGNE… • Ressenti de la douleur à partir de la 25ème semaine de vie intra utérine

  11. DES DEFINITIONS… • SELON L’ IASP (international association for the study of pain: association internationale d’étude de la douleur) « La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans des termes évoquant de telles lésions »

  12. DES DEFINITIONS… • Douleur aiguë: • Signal d’alarme, signe clinique • Utile pour le diagnostic • Permet de confirmer la pathologie • Disparaît après le traitement de la cause

  13. DES DEFINITIONS… • Douleur chronique: (F.Boureau) qui évolue depuis plus de 3 à 6 mois et qui peut devenir un syndrome, une maladie à part entière du fait d'un ensemble de répercussions, plus ou moins marquées, sur l'humeur, les activités (physiques, professionnelles...), le sommeil et le comportement du malade.

  14. DES MANISFESTATIONS QUI ACCOMPAGNENT… • Altération des capacités à penser, à agir • Emprisonnement dans un corps qui limite • Isolement par difficulté à communiquer sur sa douleur (à quoi bon se plaindre à des personnes impuissantes) • Mise à distance de ses émotions

  15. DES MANISFESTATIONS QUI ACCOMPAGNENT… • Exclusion du monde professionnel, de la société • Tristesse • Perte de plaisir, du désir • Troubles du sommeil, de l’alimentation • …

  16. E.V.A. • Échelle visuelle analogique: curseur déplacé sur une ligne horizontale (pas de douleur, douleur maximale imaginable)

  17. AUTRES OUTILS…

  18. AUTRES OUTILS…

  19. AUTRES OUTILS… • Questionnaire de qualificatifs:le patient choisit un mot par classe dans différents domaines: sensoriel, affectif… • Les planches de visage (utilisé chez l’enfant)

  20. AUTRES OUTILS…

  21. AUTRES OUTILS… • Les échelles comportementales: • Échelle DOLOPLUS (retentissement somatique, psychomoteur, psychosocial)

  22. AUTRES OUTILS…

  23. PALIERS DE LA DOULEUR • Palier I: douleur légère à modérée • Palier II: douleur modérée à sévère et échec des atg de palier I • Palier III: douleur sévère et intense et échec des atg de palier II

  24. PALIERS DES ANTALGIQUES SELON L’OMS • Palier I: antalgiques non opioïdes • Palier II: antalgiques opioïdes faibles • Palier III: antalgiques opioïdes forts

  25. Palier I • Atg non opioïdes: • Paracétamol: effet antalgique et antipyrétique • Rares effets secondaires • AINS (anti inflammatoires non stéroïdiens) • Antalgique, antipyrétique, antiagrégant plaquettaire, antiinflammatoire) • Effet indésirable: gastralgie, peut inhiber l’ effet du stérilet, allergie • + - adjuvant

  26. Palier II • Atg opioïdes faibles • Paracétamol+codéïne • CI: alcool, 1er trimestre de la grossesse,insuffisance respiratoire • Effets secondaires: constipation, nausées, vomissements, somnolence, allergie cutanée

  27. Palier II • Paracétamol+dextropropoxyphène • CI: alcool, traitements par antidépresseurs, insuffisance hépatique • Effets secondaires: constipation, nausées, vomissements, somnolence, hypoglycémie, allergie cutanée • Tramadol • CI: utilisation prolongée, personne âgée, insuffisance hépatique et rénale • Effets secondaires: constipation, nausées, vomissements, somnolence, convulsion, allergie cutanée

  28. Palier III • Morphine per os • Morphine injectable en SAP ou PCA • Dispositif trans-dermique

  29. Palier III

  30. Palier III

  31. Palier III • CI: insuffisance respiratoire, insuffisance hépatique sévère, • Effets indésirables: constipation, nausées, vertiges, dépression respiratoire, sédation++, hypotension orthostatique

  32. Les adjuvants • Antidépresseurs • Anti convulsivants

  33. Autres moyens de traiter la douleur • Le froid: applications de compresses, vessie de glace, spray… • Le chaud: sèche cheveux, bouillotte (pas +40°) • Pas sur œdème, saignement, suspicion d’abcès ou d’infection

  34. Autres moyens de traiter la douleur • Kinésithérapie: postures, massages, mobilisation passive • Relaxation

  35. L’INFIRMIERE ET LA DOULEUR • OBSERVER: • Le comportement • Les positions antalgiques • Les gestes de protection corporelle • Les mimiques, le faciès

  36. L’INFIRMIERE ET LA DOULEUR • ECOUTER (écoute active) • Questions ouvertes: éviter « vous n’avez pas mal? », « c’est supportable? » • Pas de jugement de valeur • Pas de propos moralisateurs • Ne pas nier la douleur de l’autre (c’est sûr on ne la sent pas…)

  37. L’INFIRMIERE ET LA DOULEUR • PRENDRE EN COMPTE: • La composante émotionnelle • Les répercussions sur l’humeur, les activités • Les capacités du patient

  38. LES DOULEURS LIEES AUX SOINS • Respecter heure d’administration du tt atg si soin douloureux • Utiliser le toucher massage de confort • Informer et préparer le patient • Être habile • Installer et s’installer • Faire participer

  39. LES DOULEURS LIEES AUX SOINS • Évaluer : • Le type de douleur • Le siège • Les éléments déclenchant • L’intensité

  40. LES DOULEURS LIEES AUX SOINS • Transmettre : • Les données • Les observations • Les actions mises en place • Les résultats

  41. LES DOULEURS LIEES AUX SOINS • Evaluer pour: • Améliorer la relation • Avoir des indicateurs communs • Transmettre des informations claires et précises • Faciliter l’ajustement des Tt

  42. QUELQUES MOTS SUR LE PLACEBO… • L'effet placebo du latin : « je plairai » • Efficace si le sujet pense recevoir un traitement actif (effet physiologique et psychologique) • Effet secondaire observé!