Download
tiaret 6 mai 2007 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Tiaret 6 mai 2007 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Tiaret 6 mai 2007

Tiaret 6 mai 2007

143 Views Download Presentation
Download Presentation

Tiaret 6 mai 2007

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Schéma Régional d’Aménagement du Territoire des Hauts-Plateaux Ouest Présentation du diagnostic, des enjeux et des scénarios aux Comités Locaux de wilaya Tiaret 6 mai 2007 République Algérienne Démocratique et Populaire

  2. THEMATIQUE : Organisation de la concertation dans le cadre du SRAT HPO Tiaret 6 mai 2007 République Algérienne Démocratique et Populaire

  3. THEMATIQUE : Cadre administratif TUNISIE MAROC

  4. THEMATIQUE : Cadre administratif • HPO : 131 178 km² et 1,9 millions d’habitants densité 14,5 habitants au km² • 5,5% de la superficie du pays, 5,9% de la population du pays

  5. THEMATIQUE : Cadre physique régional • Montagnes et hauts plateaux, au nord (Atlas Tellien, Massif de l’Ouarsenis) et au centre de la région (Atlas Saharien, Monts des Ksour et Djebel Amour), qui enserrent une dépression centrale où s’établissent des chotts (Chott Chergui, chott Gharbi) • Entre 500m et 1600m d’altitude • Climat semi-aride frais et/ou froid où la pluviométrie varie de 100 à 700mm • Végétation : le nord est boisé en espèces méditerranéennes. La végétation steppique d’armoise, de sparte et d’alfa prend le relais dès que l’on descend au-dessous de l’isohyète 200 mm

  6. Topographie de la région, niveaux d’altitude, pentes

  7. Occupation du sol 2000Région des Hauts Plateaux Ouest

  8. La zone alfatière (HPO)

  9. Diagnostic démographique pour HPO Tiaret rassemble 44% de la population Un fort déséquilibre Nord-Sud : 76% - 24% Une densité contrastée : 3 à 6 habitants/km² au sud, 40 à 90 au nord Problèmes de maîtrise de croissance urbaine (Tissemsilt, Saïda) 36% des nomades nationaux Une population jeune : 48 % a moins de 20ans Région non attractive en termes de population THEMATIQUE : Social Une situation démographique à l’image du pays : dynamique et déséquilibrée

  10. Diagnostic démographique : Taux de croissanceHPO Légende : 1 : 1966 – 1977 2 : 1977 – 1987 3 : 1987 – 1998 4 : 1998 – 2002

  11. Les caractéristiques de la population urbaine Une population urbaine majoritaire : 62% de la population est urbaine en 1998 contre 58% au niveau national Elle se concentre dans les grandes agglomérations THEMATIQUE : Urbanisation

  12. L’exode rural est le moteur de cette urbanisation galopante L’insécurité a poussé au regroupement vers les villes La concentration des équipements dans les chefs lieux attire les ruraux THEMATIQUE : Urbanisation

  13. THEMATIQUE : Urbanisation

  14. Vues 3D, quelques cadres topographiques urbains Saïda, vue vers le sud

  15. Vues 3D, quelques cadres topographiques urbains Bougtob, vue vers le nord (Chott Chergui)

  16. Vues 3D, quelques cadres topographiques urbains Mécheria, vue vers le nord

  17. Vues 3D, quelques cadres topographiques urbains Naâma, vue vers le sud

  18. THEMATIQUE : Pauvreté • Environ 30% des communes rurales algériennes sont sur les Hauts Plateaux et elles sont fortement affectées par la pauvreté Le taux d’activité reste insuffisant en milieu rural au regard du nombre de jeunes en recherche d’insertion professionnelle

  19. THEMATIQUE : Pauvreté Wilaya de TIARET Wilaya de DJELFA

  20. Infrastructures scolaires suffisantes dans le primaire et le secondaire, des moyens surtout développés au nord pour le supérieur et les instituts universitaires Dans le primaire et le secondaire, des établissements en nombre suffisants (> moyenne nationale) mais des enseignants moins nombreux Une concentration forte des lycées sur les chefs lieux de wilaya en cours de déconcentration Développement récent des universités, problème de recrutement des enseignants surtout au niveau des femmes, et des enseignants de haut niveau Des transports scolaires insuffisants THEMATIQUE : Social

  21. Dans le secteur de la santé les établissements sont suffisants en quantité, mais ils sont mal équipés et les effectifs manquent Manque d’effectif dans le domaine de la santé par rapport à la moyenne nationale Pas assez de praticiens (généralistes, spécialistes, dentistes…) Besoin de formation des professionnels Une qualité de service inégale Pas assez de lits d’hôpitaux Pas de CHU d’ampleur régionale et d’université spécialisée en médecine Une mortalité infantile élevée notamment néonatale THEMATIQUE : Social

  22. THEMATIQUE : Social – Infrastructures sportives

  23. THEMATIQUE : Secteur primaire

  24. Une région forestière Une région agricole surtout céréalière dans sa partie nord Une région d’élevage ovin dans sa partie sud steppique avec transhumance vers les chaumes et jachères du nord Le cinquième du troupeau ovin national Agriculture peu intensive : plus de terres non cultivées que de terres cultivées Systèmes de rotation sur 2 ou 3 ans d’où l’importance de la jachère Elevage extensif avec besoin de complémentation en raison de la mauvaise qualité des parcours THEMATIQUE : Secteur primaire HPO

  25. THEMATIQUE : Mise en culture de la steppe

  26. THEMATIQUE : mise en culture de la steppe

  27. Diagnostic de la mise en valeur par la concession Les coûts de mise en valeur dans la steppe sont élevés Le retour économique sur investissement est faible Le coût d’emploi crée est élevé et non durable THEMATIQUE : Secteur primaire

  28. Effets collatéraux de la mise en valeur de la steppe par la concession Labours sur des zones inférieures à 300mm pour culture d’orge Privatisation des terres et fermeture des couloirs de transhumance Mise à nu des sols et induction de phénomène érosifs Surpâturage et recours accru aux rations orge-maïs-son Epuisement de la ressource en eau Conflits fonciers avec les populations en place THEMATIQUE : Secteur primaire

  29. Déclin du grand secteur industriel étatique et récession (construction mécanique, textile…) Reprise du secteur privé dans certains secteurs (minoterie, boissons) Maintien de petites unités (Chimie, plastique, électronique, traitement du cuir…) Faiblesse des activités extractives alors que la matière première existe Quelques projets phare en perspective comme la Raffinerie de Tiaret THEMATIQUE : Diagnostic du secteur secondaire

  30. Activités commerciales nombreuses (24 commerces en moyenne pour 1000 habitants) éclatées et directement fonction de l’accroissement de la population ainsi que des possibilités d’emploi dans les autres secteurs (activité refuge) Grande distribution peu présente Part non négligeable de l’informel (30% du PIB) Insuffisance d’infrastructures de mise en marché Insuffisance des structures d’accueil dans l’hôtellerie touristique THEMATIQUE : Diagnostic du secteur tertiaire

  31. Population active et emploi dans la région HPO

  32. La répartition des emplois dans les HPO: BTPH (44,7 %), industrie (28,3 %), secteur agricole (12,2 %), services (8,7 %), tourisme (5,9 %) Taux de chômage voisin de 20% et baisse du chômage inférieure à celle du niveau national La création d’emploi est soutenue par divers programmes et projets d’investissement Les programmes d’insertion relevant de l’Agence de développement social notamment CPE et ESIL qui ont concerné tous les secteurs Le soutien à la création de micro-entreprises relevant du dispositif de l’ANSEJ, Les projets d’investissements entrant dans les programmes de l’ANDI Population active et emploi

  33. Valorisation de la production agricole HP ouest : évaluée à 42 milliards de DA. Productions végétales : 11 211 millions de DA arrondis à 12 milliards de DA en incluant les autres productions végétales non répertoriées Productions animales : 30 milliards de DA en incluant les autres espèces Pour l’ensemble des Hauts Plateaux Centre & Ouest la valorisation de la production agricole totale est de 78 milliards de DA répartie entre production végétale : 18 milliards de DA production animales : 60 milliards de DA. L’économie régionale, approche et valorisation

  34. Diagnostic HPO - HPC Le développement des infrastructures routières a permis le peuplement et le développement régional ; il faut densifier le réseau de chemins ruraux Le transport ferroviaire est déficient Le transport aérien civil est doté d’infrastructures aéroportuaires mais n’est pas opérationnel THEMATIQUE : Infrastructures

  35. THEMATIQUE :Diagnostic électricité

  36. THEMATIQUE : Energie HPO - HPC

  37. THEMATIQUE : Diagnostic gaz naturel

  38. THEMATIQUE : Diagnostic gaz naturel

  39. Région productrice d’énergie en matière d’électricité et de gaz pour HPC Toutefois la desserte des abonnés n’est pas satisfaisante en raison : d’une insuffisance du réseau de distribution régional de gaz notamment sur Tissemsilt, alors que les Hauts Plateaux sont une région froide D’une mauvaise qualité du réseau de distribution électrique induisant coupures et chutes de tension THEMATIQUE : Diagnostic Energie

  40. Diagnostic sur l’aléa et le risque sismiques De 1973 à 2006 la région a été touchée par un nombre restreint de séismes et ils étaient de faible magnitude La région ouest est peu concernée par le risque sismique qui est considéré comme faible en général (exception pour la commune de Borj Bounnama sur la wilaya de Tiaret où le risque est modéré) La faible densité d’habitat limite l’impact d’éventuel séismes THEMATIQUE : Risques majeurs

  41. Carte des séismes enregistrés entre 1973 et 2006

  42. Existence d’un potentiel de ressourceintéressant mais menacé Grands espaces et écosystèmes des montagnes boisées au nord, steppique et atlasique au centre, présaharien au sud Zones humides dans la gouttière centrale THEMATIQUE : Environnement Une politique environnementale nationale récente et ambitieuse et de fortes contraintes et attentes régionales • Un patrimoine culturel à valoriser • Nombreux sites religieux et historiques • Gravures rupestres, oasis pré-sahariennes… • Des éléments patrimoniaux à préserver (Ksour, sources thermales…) • Un potentiel pour l’écotourisme à exploiter

  43. Patrimoine remarquable : Gravures, ruines, koubba, bordj Parcs Nationaux (Theniet El Had/Djebel Aïssa) Zones humides : chotts, lacs, oasis, sources thermales

  44. THEMATIQUE : Environnement Des pressions généralisées sur les ressources naturelles : rupture des équilibres écologiques • Dégradation des ressources en eau, en végétation et en sol : pollutions, désertification, déforestation, érosion • Salinisation des nappes, oueds et barrages • Impact du réchauffement climatique Concentration urbaine engendrant une concentration des problèmes et nuisant au cadre de vie • Très peu d’espaces verts dans les zones urbaines et aucun dans les extensions urbaines • Proximité entre habitat et installations polluantes classées • Peu de traitement des rejets solides et liquides déversés dans le milieu naturel (transmission hydrique de maladies)

  45. 10 Mm3/an TISSEMSILT L’EAU :Situation actuellePotentialité eau souterraine 110 Mm3/an 50 Mm3/an SAÏDA 37 Mm3/an TIARET 100 Mm3/an NAÂMA EL BAYADH 70 Mm3/an 100 Mm3/an 54 Mm3/an TOTAL HP OUEST : 221 Mm3/an Besoin AEPI actuel TOTAL HP CENTRE : 310 Mm3/an Potentialité eau souterraine 50 Mm3/an Données par Wilaya Source : PNE, 2006

  46. 20 Mm3/an L’EAU :Situation 2025Besoin AEPI 86 Mm3/an 23 Mm3/an 70 Mm3/an 133 Mm3/an 11 Mm3/an 41 Mm3/an 12 Mm3/an TOTAL HP OUEST : 137 Mm3/an 50 Mm3/an Besoin AEPI 2025 (hypothèses PNE 2006) TOTAL HP CENTRE : 260 Mm3/an Potentialité eau souterraine Données par Wilaya Source : PNE, 2006

  47. 25 Mm3/an 28 Situation actuelleIrrigation 4 Mm3/an 1 Mm3/an 5 Mm3/an 62 126 64 20 59 20 18 16,8 Mm3/an 20 Mm3/an Grand Barrage, Volume utilisé pour l’irrigation GPI, Superficie irriguée Volume diffus utilisé pour la petite et moyenne irrigation (Mm3/an) 20 Source : PNE, 2006

  48. L’EAUBesoin AEPI : des inquiétudes à l’horizon 2025 • Si l’on considère que les prélèvements par habitant restent les mêmes, LA SITUATION EN 2025 SERA CRITIQUE • Il faut donc CHERCHER D’AUTRES SOURCES D’ALIMENTATION EN EAU POUR LES HAUTS PLATEAUX OUEST ET CENTRE (Sahara septentrional, Tell) • Il faut privilégier l’usage des ressources souterraines de qualitépour l’alimentation en eau potable donc ARRÊTER L’IRRIGATION A PARTIR DES NAPPES SOUTERRAINES