vygotsky et la perspective socioculturelle n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Vygotsky et la perspective socioculturelle PowerPoint Presentation
Download Presentation
Vygotsky et la perspective socioculturelle

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 15

Vygotsky et la perspective socioculturelle - PowerPoint PPT Presentation


  • 243 Views
  • Uploaded on

Vygotsky et la perspective socioculturelle. L’apprentissage. L’apprentissage est un processus actif- il n’est pas nécessaire d’être « prêt ». L’apprentissage est la formation passive des associations. L’apprentissage est subordonnée au développement.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Vygotsky et la perspective socioculturelle' - dieter-reese


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
vygotsky et la perspective socioculturelle
Vygotsky

et la perspective socioculturelle

l apprentissage
L’apprentissage
  • L’apprentissage est un processus actif- il n’est pas nécessaire d’être « prêt »
  • L’apprentissage est la formation passive des associations
  • L’apprentissage est subordonnée au développement
  • L’apprentissage encourage le développement
piaget vs vygotsky l int raction sociale
Piaget vs Vygotsky: l'intéraction sociale

- Le développement cognitif des enfants est encouragé par les interactions avec les gens qui ont une connaissance plus avancée

Ex. Parents et/ou professeurs

- Les interactions les plus utiles sont entre les pairs parce qu’ils se défient dans leurs pensées

quelques d finitions
Quelquesdéfinitions
  • Les outils culturels: les outils tangibles (les ordinateurs etc.) et les systèmes de symboles (les numéros, le langage) permettent aux membres d’une société de communiquer, penser, etc…
les trois fa ons dans lesquelles on partage les outils culturels
Les trois façons dans lesquelles on partage les outils culturels…
  • Apprendre par imitation
    • On imite les actions d’autrui
  • Apprendre par l'instruction
    • On intériorise l’enseignement de quelqu’un plus avancé
  • Apprendre en collaboration
    • Les pairs essaient de se comprendre et ils apprennent en même temps
slide7

Le discours personnel: quand les enfants se parlent pour guider leurs propres pensées et actions; éventuellement ces verbalisations deviennent le discours interne.

slide8

L’échafaudage: soutient pour l’apprentissage et la résolution de problèmes pour que les élèves deviennent indépendants. Ce soutien peut être

      • Des rappelles
      • L’encouragement
      • Donner un exemple
      • Répartir le problème en étapes
      • Des indices

Apprentissage assisté: l’apprentissage avec des soutiens stratégiques données pendant les phases initiales; les soutiens diminuent graduellement quand les élèves commencent à devenir indépendents.

slide9

Quels sont des exemples d’échafaudage ou d’apprentissage assisté avec lesquels vous avez eu contact ?

slide10

Zone proximale de développement: la phase où l’enfant peut maîtriser une tâche si on lui donne des soutiens appropriés.

le d veloppement du langage
Le développement du langage
  • Pour Vygotsky, le langage est l’outil culturel le plus important.
  • Il n’y a pas de pénalisation cognitive pour
  • les élèves qui apprennent deux langues
  • en même temps.
slide12

Conscience au-delà du langage: la compréhension de notre habileté d’utiliser une langue

  • La pragmatique: la compréhension de
  • comment utiliser une langue (quand, où,
  • comment etc.)
slide14

Ėtude de cas:

Adam :

Dans votre classe de FSL 10, vous avez un élève, Adam, qui s’efforce à suivre le reste de la classe. Il vient tout juste de déménager et c’est sa première année dans votre école. L’année dernière son prof de français parlait toujours anglais. Adam comprend les directives écrites en français et écrit assez bien en français. Étant donné que vous ne parlez que le français dans votre salle de classe, Adam se perd souvent. En employant les théories de Vygotsky, comment aideriez-vous Adam ? Quelles stratégies adopteriez-vous ? Pourquoi ?

question de discussion
Question de discussion:
  • Plusieurs d’entre nous vont faire face à des classes de FSL où le niveau de français est très bas. Il y a des profs qui décident de « faciliter » les choses pour les élèves en parlant anglais et en mettant la plupart des directives écrites en anglais. Est-ce que cette philosophie suit plutôt la pensée de Piaget ou de Vygotsky ? Comment ? Pensez-vous que c’est la meilleure manière de s’occuper de la situation ?
  • Comment trouver cette « zone » où on encourage les
  • élèves à dépasser leurs limites tout en évitant de leur
  • frustrer à tel point qu’ils/elles développent une aversion au
  • français?