XML + TEI: un marriage fait aux cieux? - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
XML + TEI: un marriage fait aux cieux? PowerPoint Presentation
Download Presentation
XML + TEI: un marriage fait aux cieux?

play fullscreen
1 / 61
XML + TEI: un marriage fait aux cieux?
128 Views
Download Presentation
dewayne
Download Presentation

XML + TEI: un marriage fait aux cieux?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. XML + TEI: un marriage fait aux cieux? Comment utiliser aujourd'hui la Text Encoding Initiative pour structurer les documents en lettres et sciences humaines Lou Burnard Oxford University Computing Services

  2. Pourquoi numeriser un texte? • Pour remplacer ou pour enrichir un texte écrit? • Pour aider la recherche, la formation, ou l'enseignement? • Pour quel public? • Pour faire quelque chose de nouveau, ou des choses anciennes d'une manière plus efficace?

  3. Du point de vue academique, la numerisation offre… • L'integration des ressources diverses • textes, commentaires, sources, variations… • multimédia, manuscrits, transcriptions, metadata… • La preservation des ressources • Les media s'envolent, les données restent • "multiplication beyond the reach of accident" • Un vaste élargissementd'accessibilité des ressources • quantitative • qualitatitive

  4. De point de vue informatique, la numerisation offre… • Toute une gamme de problemes techniques • une raison d’ être: la conservation du patrimoine et de la culture contemporaine • des outils bien compris et pratiques • la semiotique • le linguistique • l'encodage

  5. Ressources encodage modele abstraite ressources numerises analyses

  6. Il etait une fois, il y a longtemps, dans une galaxie lointaine….

  7. The Text Encoding Initiative 1987: Vassar College Conference

  8. Balisage ou babel? Loomings “CALL me Ishmael. Some years ago --- never mind how long precisely--- having little or no money in my purse, and nothing particular to interest me on shore, I thought I would sail about a little and see the watery part of the world” |chap1 <C 1> Loomings \chapter \chapter[1]{Loomings} :h1.1. Loomings MOBY001001LOOMINGS |C1 .chapter Loomings .cp;.sp 6 a;.ce .bd 1. Loomings ~x Bonne nouvelle: on peut trouver un logiciel pour traduire entre 400 formats diverses Mauvaise nouvelle: il existe (au moins) 400 formats divers

  9. Echange d'informations (1) A B E C D 20 traductions requises (n2-n)

  10. Echange d'informations (2) A standard commun d'echange B E C D 10 traductions requises (2n)

  11. Un langage d’encodage sert à... • specifier les caractères d’un texte • expliciter la/les structures aperçue/s dans un texte • linéariser le texte • specifier les méta-informations, renseignements contextuels etc. ... ce qui implique une indépendance totale d’application, du hard, comme du soft

  12. Qu’est-ce que l’encodage? • Un format d'echange s'exprime dans un encodage… • …qui explicite une théorie concernant un aspect quelconque d’un document • tout encodage est donc une interprétation • aucun langage d’encodage ne peut donc prétendre être ni complet ni exhaustif

  13. Un encodage TEI <text n="moby"> <div type=chapter n="ch1"> <head rend=centred>Loomings</head> <p><s>Call me <name>Ishmael</name>.</s> <s>Some years ago &mdash; never mind how long ago precisely &mdash; having little or nomoney in my purse, and nothing particularto interest me on shore, I thought I wouldsail about a little and see the watery part of the world.</s></p>

  14. Origines de la TEI • communauté internationale de recherche • surtout dans sciences humaines, linguistiques • effort international (financement des États Unis, de l’Union Européenne et du Canada) • parrainnée par trois associations erudites (ACH, ALLC, ACL)

  15. Les buts de la TEI • faciliter la création, l’échange, et l’integration des données textuelles informatisées • toute sorte de texte • toutes les langues • toute provenance temporelle ou culturelle • La TEI doit servir également à aider... • les débutants, cherchant des solutions bien connues et consensuelles • les experts, cherchant à créer de nouvelles solutions

  16. Les "délivrables" de la TEI • un ensemble cohérent de recommandations sur l’encodage, fondé sur la pratique actuelle • un système extensible, modulaire, polymorphe • une documentation extensive • TEI P3 : manuel de référence • TEI U5 , U6 : manuels introductifs • des textes exemplaires Voir http://www.tei-c.org

  17. La modus operandi TEI • identifier les traits textuels signicatifs independemment de leur notation ou realisation • se méfier des controverses, et des rafinements excessifs et des simplifications inutiles • chercher des solutions génériques

  18. ... et quelques consequences • appui sur le contenu, plutôt que sur la présentation • un schéma libéral, peu normatif • le rasoir de Occam • une structuration fonctionelle, avec plusieurs possibilités d'enrichissement «La TEI ne dispense pas de lire nos collègues, bien au contraire, mais elle nous permet comme en sciences exactes de disposer directement et de façon normalisée des textes travaillés selon les hypotheses d'autrui » (L. Romary)

  19. Heritage de la TEI • Une facon de considerer ce que le texte est vraiment • Une codification des pratiques academiques courantes • Un ensemble d'aprioris et priorites partages dans les perspectives numeriques • … qui reste valable depuis plus de dix ans

  20. Qui se sert de la TEI? • http://www.tei-c.org/Applications/ • les bibliothèques informatisées UMICH, CETH, UVA, OTA, BiMiCeSa, INALF... • les projets d'ingenierie linguistique EAGLES, BNC, MULTEX, ECI, Silfide • les chercheurs Women Writers Project, Model Editions Partnership, Le projet Charette

  21. Qu’est-ce que c’est que le {SG,X}ML? • SGML (Standard Generalised Markup Language) est une norme ISO bien répandue dans le monde informatique; • …dont XML est une forme simplifiée (norme W3C) qui remplace l'HTML • Toutes les deux donnent la possibilité d'exprimer une grammaire precise d'encodage: une Document Type Definition (DTD); (facultatif pour XML) • … et de marquer à la fois la structure et la signification des traits textuels

  22. Current TEI activity (1) • First AGM and elections in Pisa, November 2001 • Elected TEI Council met in London, January 2002 • XML revision (P4X) approved at Board meeting in Prague, May 2002 • XML edition published in print, June 2002 • Second AGM, Chicago, October 2002 http://www.tei-c.org/Services/order/

  23. Current TEI activity (2) • New work groups on • character set issues: convergence with Unicode • manuscript description • hyperlinking/stand off markup • Work in progress • SGML/XML conversion • Training • Funding problems and opportunities

  24. Ce qu’il faut savoir à propos de {SG,X}ML • un texte est divisé en éléments, qui peuvent s’imbriquer • les limites des éléments sont marqués par des balises, ayant un type générique et des attributs facultatifs • un texte peut également contenir des entités: par exemple pour représenter les caractères speciaux

  25. L’encodage {X,SG}ML • tout est délimité: • les éléments par des balises de debut et des balises de fin • les balises par < ... > et </ ... > • les entités par & ... ; • par exemple: <quote lang="fra">L'&eacute;tat, c'est moi! </quote>

  26. SGML et XML La TEI s'est servie de SGML pour des raisons • pragmatiques • un standard déjà existant • un standard bien répandu dans l’industrie • théoriques • un système declaratif • un système vérifiable • un système performant, adéquat aux besoins de recherche

  27. SGML et XML • La TEI a beaucoup influence l'evolution de XML • La TEI constitue un modele abstrait, qui peut etre represente ou en SGML ou en XML (ou ailleurs) • Actuellement, on peut generer des DTDs XML specifiques a l'aide du Pizzachef • http://www.tei-c.org/Software/pizza.html

  28. Exemple de structuration <text> <front> <!-- page de titre, etc --> </front> <body> <div1 type='book' n='I' id=JA0100> <head>Book I. </head> <div2 type='chapter' n='1' id=JA0101> <head>Of writing lives in general,... <!-- suite du chapitre 1 --> </div2> <div2 n='2' id=JA0102> <!-- chapitre 2 --> </div2> <!-- suite du tome premier--> </div1> <div1 type='book' n='II' id=JA0200> <!-- tome deuxieme--> </div1> <!-- encore des tomes --> </body></text>

  29. Structuration de phrases... And this Indenture further witnesseththat the said Walter Shandy, merchant, in consideration of the said intended marriage... <hi rend=gothic>And this Indenture further witnesseth</hi> that the said <hi rend=italic>Walter Shandy</hi>, merchant, in consideration of the said intended marriage ...

  30. …or... And this Indenture further witnesseththat the said Walter Shandy, merchant, in consideration of the said intended marriage... <seg type=formula>And this Indenture further witnesseth</seg> that the said <name rend=italic>Walter Shandy</name>, merchant, in consideration of the said intended marriage ...

  31. A quoi sert une DTD? • définir l’ensemble des éléments, attributs, et entitités possibles dans un document • definir la manière de les combiner, pe leur contenu • permettre la verification formelle d’un document • aider la gestion automatique des documents

  32. Combien de DTDs faut-il pour supporter les buts de la TEI? • une seule (approche autoritaire: eg ISO 12083 WKWBFY) • aucune (approche Waterloo: eg OED NWEUMP) • autant qu’il en faut (approche Californien: WNSA) ou peut-on mieux faire?

  33. La solution TEI • plusieurs (400+) éléments • rassemblés en classes sémantiques • organisés en «tagsets » (jeux de balises) • du noyau («core») • de base • additionels une seule DTD à plusieurs aspects

  34. Comment s’en servir? • comment faire un seul schéma capable de gérer l’univers des applications voulues? • chaque texte est différent • tous les textes sont pareils • n’importe quel texte peut être utilisé en des manières diverses

  35. Modèle Pizza (manière Chicago) <!ENTITY % base “(deepDish | thinCrust | stuffed)” > <!ENTITY % garniture “( poivron| champignon | saucisse | anchois | anananas | ...)” > <!ELEMENT pizza - - ( %base;, sauceTomate & fromage, (%garniture)*) >

  36. Pour créer une application TEI, il faut... • prendre le noyau • choisir une base • ajouter les garnitures de choix <!DOCTYPE TEI.2 system 'tei2.dtd' [ <!ENTITY % tei.prose 'INCLUDE' > <!ENTITY % tei.analysis 'INCLUDE' > ]> <tei.2>.....</tei.2>

  37. Le noyau • L’en-tête TEI • Un ensemble d’éléments typiques de presque toute sorte de document • éléments structuraux (divisions, paragraphes, vers, discours dramatiques, titres, notes, listes...) • éléments descriptifs (noms, dates, engras...) • modifications éditorialles • liens, références...

  38. L’en-tête TEI • description bibliographique normalisée • du document electronique (titre, responsables, maison d’édition, source....) • de son encodage (éléments presents, codes internes...) • de sa classification (sujets, genres...) • de son état de revision • facilite la découverte des ressources sur réseau et dans les bases de données

  39. Exemple d'un entete TEI <teiHeader><fileDesc> <titleStmt><title>Thomas Paine: Common sense, a machine-readable transcript</title> <respStmt><resp>compiled by</resp> <name>Jon K Adams</name></respStmt></titleStmt> <publicationStmt> <distributor>Oxford Text Archive</distributor> </publicationStmt> <sourceDesc><bibl>The complete writings of Thomas Paine,collected and edited by Phillip S. Foner (New York, Citadel Press, 1945) </bibl></sourceDesc> </fileDesc><teiHeader>

  40. Un jeu de balises de base... • définit les composants fondamentaux des documents • bases définies: • prose, poésie, théâtre • transcription du discours oral • dictionnaires, terminologies • on peut aussi mélanger les bases • (avec précaution)

  41. Un jeu de balises additionel... • ajoute des éléments ou attributs specialisés • sont definis: • linking (liens, jalons, segmentation &c.) • analyse et interprétation, • structures de traits(feature structures) • manuscrits et sources primaires • apparat critique • études onomastiques • formules, tables, graphiques • méta-informations pertinentes aux corpus • etcetera

  42. Attributs globaux • tout élément est membre de la classe «globale», et donc porte les attributs suivants: • id (identification unique) • n (identification locale) • lang (langage, identification du WSD rélévant) • rend (rendition) • on peut étendre la classe globale en choisissant des jeux additionels

  43. Modifications • apres avoir choisi sa pizza, on peut aussi • renommer un élément... • supprimer un élément... • ajouter un élément ou changer sa définition • En "cuisinant" sa pizza, on peut l'exporter en XML ou SGML simple • http://www.tei-c.org/Software/pizza.html

  44. Using the TEI • Which modules will you use? • How will you customize them? • What additional constraints are needed? • What software will you develop? • Where will it all be documented?

  45. Quelques applications de la TEI TEI Lite Manuscrits Hypertext

  46. TEI Lite: une modification exemplaire • sous-ensemble du noyau avec en plus: • hypertext («HyTime for Idiots») • interprétation analytique • figures, tables • en service à plusieurs Text Archives, Etext Centers etc. • documentés dans le manuel TEIU5, • voir http://www.tei-c.org/Lite/ Version francaise chez Cahiers Gutenberg!!

  47. References • a l’interieur d’un seul document, • <ptr> (sans contenu) or <ref> (avec contenu) • doivent pointer sur une identification (ID) See especially <ref target='SEC12'> section 12 on page 34</ref>. See especially <ptr target='SEC12'/>. ... <div id='sec12'> <head>Concerning Identifiers</head>

  48. X-Pointers • pour pointer en dehors du document courant ou sur des objets non-SGML • <xptr> (empty element) or <xref>(with content) • pointent sur en étendu specifié par une echelle de location (a l’interieur d’un entité nommé par l’attribut doc) see especially <xptr doc='doc2' from="ID (SEC12)"> see especially <xptr doc='doc2' from="DESCENDANT (2 DIV1) (4 P) CHILD (1 QUOTE LANG LAT)">

  49. Liens independent • On peut specifier que deux objets sont liés en pointant sur tous les deux avec un <link> • qui permet d’encoder une correspondence ou alignment <xptr id='x1' doc='xdoc'/> <xptr id='x2' doc='ydoc'/> <link targets="x1 x2"/>