la r forme des rythmes scolaires l cole primaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire PowerPoint Presentation
Download Presentation
La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 13

La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire - PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on

La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire. Lundi 18 février 2013 Espace Galilée à St Jean de Linières.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire' - derry


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
la r forme des rythmes scolaires l cole primaire

La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire

Lundi 18 février 2013

Espace Galilée à St Jean de Linières

slide2

Mettre en place une organisation du temps scolaire plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos des enfants afin de favoriser la réussite de tous à l‘école primaire.

Contribuer à l’épanouissement et la curiosité intellectuelle des enfants.

Objectifs

slide3

Enseignement sur 9 demi-journées (mercredi)

  • 24h de classe par semaine sur 36 semaines
  • Maximum 5h30 pour une journée
  • Maximum 3h30 pour une demi-journée
  • Pause méridienne : 1h30 minimum
  • Encadrement 1 pour 14 pour les – de 6 ans et 1 pour 18 pour les + de 6 ans

Dérogations

Les principes généraux

slide4

Les activités pédagogiques complémentaires (36h annuelles)

  • Le maire et/ou les conseils d’écoles peuvent présenter un projet d’organisation du temps scolaire.
  • Les dérogations d’organisation devront être justifiées par le PEDT.

Les principes généraux (suite)

slide5

La réforme s’applique à la rentrée scolaire 2013.

  • Pour un report, le maire doit saisir le département le 9 mars 2013 (au plus tard en cas de transport) puis le DASEN avant le 31 mars 2013.
  • Les écoles privées ne seront pas obligées d’appliquer la réforme en 2013 ou 2014.

Report de la réforme

slide6

Fond exceptionnel de 250 millions d’euros pour 2013, 2014 sous certaines conditions

  • 50 € par élève de l’école publique et privée en 2013
  • 40 € supplémentaire si éligible à la DSU cible ou DSR cible basé sur l’ensemble des élèves scolarisés
  • Financement via les Accueils de Loisirs (périscolaires) : PSO (0,49 € de l’heure en 2013)
  • CEJ action nouvelle (extension d’horaire et capacité d’accueil supplémentaire)

Accompagnement financier

slide7

Favoriser l’épanouissement des enfants

  • Développer la curiosité intellectuelle
  • Renforcer le plaisir d’apprendre

Ex : activités sportives, artistiques, atelier numérique, éducation citoyenne, développement durable...

Objectifs des activités péri-éducatives

slide8

BO hors série n°7 du 23/09/199 ? :

  • Activités nécessitant un encadrement renforcé : C'est le cas des activités physiques et sportives faisant appel aux techniques des sports de montagne, du ski, de l'escalade ou de l'alpinisme, les activités aquatiques et subaquatiques, les activités nautiques avec embarcation, le tir à l'arc, le VTT, le cyclisme sur route, les sports équestres, les sports de combat, le hockey sur glace, la spéléologie (Classe I et II). 
  • Activités interdites : Activités physiques et sportives qui ne doivent pas être pratiquées à l'école primaire. Certaines activités physiques et sportives présentant des risques particuliers telles que : le tir avec armes à feu, les sports aériens, les sports mécaniques (Cette interdiction ne vise pas les activités liées à l'éducation à la sécurité routière, en particulier au moyen de mini-motos.), la musculation avec emploi de charges, l'haltérophilie, la spéléologie (Classe III et IV), la descente de canyon, le rafting et la nage en eau vive, ne doivent pas être pratiqués à l'école primaire.

Règlement des activités

slide9

(BAFA, BAFD, BPJEPS,….)

Les fonctions d'animation peuvent être exercées dans les séjours de vacances, les accueils sans hébergement et les accueils de scoutisme par les titulaires des titres ou diplômes cités à l'article 1er ou des titres ou diplômes suivants :

BEES : Brevet d'Etat d‘Educateur Sportif, premier degréBPJEPS : Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l‘Education Populaire et du SportBEATEP :Brevet d'Etat d‘Animateur Technicien de l‘Education Populaire et de la jeunesseBAPAAT :Brevet d‘Aptitude Professionnelle d‘Assistant Animateur Technicien, option loisirs du jeune et de l'enfantCQP :Certificat de Qualification Professionnelle, premier degré de l'animationDUT :Diplôme Universitaire de Technologie, spécialité carrières socialesCAFME : Certificat d‘Aptitude aux Fonctions de Moniteur-EducateurMoniteur interarmées d'entraînement physique et sportifCAP petite enfance : Certificat d‘Aptitude ProfessionnelleDEUG STAPS : Diplôme d‘Etudes Universitaires GénéralesLicence STAPSLicence sciences de l'éducation

Réglementation des accueils de mineurs

slide10

Réglementation des accueils de mineurs

  • Diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants
  • Diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé
  • Diplôme d’éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse
  • Moniteur chef interarmées d’entraînement physique, militaire et sportif
  • Certificat technique, branche entraînement physique et sportif
  • Diplôme professionnel de professeur des écoles
  • Certificat d’aptitude pédagogique d’instituteur
  • Certificat d’aptitude au professorat
  • Agrégation du second degré
  • Certificat d’aptitude aux fonctions de conseiller d’éducation ou conseiller principal d’éducation
  • Attestation du suivi avec succès de la formation préalable à la titularisation en qualité de conseiller d’éducation populaire et de jeunesse ou de professeur de sport, de conseiller technique et pédagogique supérieur.
  • Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.
  • Diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.
  • Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST), animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles.
  • Licence animation sociale, éducative, culturelle et des loisirs.
slide11

La restauration scolaire du mercredi n’est pas obligatoire.

  • Les enfants ne sont pas obligés de participer aux activités péri-éducatives.
  • Ces activités peuvent être payantes (attention aux ressources des familles et à la légalité d’accès)
  • Les activités peuvent avoir lieu après la pause méridienne.
  • Taux d’encadrement 1 pour 14 pour les – de 6 ans et 1 pour 18 pour les + de 6 ans Si PEDT

Questions / Réponses

slide12

Il n’est pas obligatoire.

Le Projet Educatif De Territoire

slide13

I. Une Intercommunalité 3-26 ans

  • Diagnostic de territoire (Ecrit)
  • Les forces et les atouts (Ecrit)
  • Plan d’action, articulation entre les projets (presque)
  • Les objectifs (En cours)
  • Structure de pilotage (1 fiche à valider)
  • Evaluation intercommunale (A faire)

II. Une commune

  • En attente du texte de loi pour le contenu

Le PEDT intercommunal