slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES PowerPoint Presentation
Download Presentation
REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 21

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES - PowerPoint PPT Presentation


  • 103 Views
  • Uploaded on

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES . Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. Quelques constats. •La réussite scolaire est naturellement liée aux conditions d’étude des élèves

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES' - herman


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013

relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires

quelques constats
Quelques constats

•La réussite scolaire est naturellement liée aux conditions d’étude des élèves

•Dans le 1er degré, la concentration des 864 heures d’enseignement sur 4 jours pendant 36 semaines fait que les élèves français ont des journées scolaires de 6h00 ; l’aide personnalisée allonge encore ce temps ;

•Les élèves ont ainsi 144 jours de classe, contre 187 jours en moyenne dans les autres pays de l’OCDE

•Pour un élève de primaire, le temps scolaire quotidien est long, et la charge de travail est dense. L’organisation actuelle est source de fatigue et de difficulté pour de nombreux élèves ;

•Cette situation entraîne une faible disponibilité des élèves sur une bonne partie du temps de classe. L’ impression d’un manque de temps peut aussi conduire les enseignants à privilégier les domaines dits « fondamentaux », au détriment des volets sportifs, culturels et artistiques.

les objectifs
Les objectifs

• Mieux répartir les heures de classe sur la semaine

• Alléger le temps d’enseignement par journée de classe pour les élèves

• Positionner dans toute la mesure du possible les séquences

d’enseignement sur des temps de plus forte concentration intellectuelle

• Mieux articuler les temps scolaire et périscolaire

• Donner accès à tous les élèves à des activités sportives, culturelles et artistiques diversifiées pour développer la curiosité intellectuelle et le plaisir d’apprendre

les grands principes du d cret
Les grands principes du décret

• Un cadre horaire (article D.521-10)

– 24h00 d’enseignement / semaine sur 9 demi-journées, dont le

mercredi matin (samedi sur dérogation)

– Une journée de classe de 5h30 au maximum

– Une demi-journée de 3h30 au maximum

– Une pause méridienne de 1h30 au minimum

Cette évolution se traduit par une réduction moyenne de 0h45 mn du

Temps de classe / jour, soit environ 3h hebdomadaires restant à charge

des collectivités.

slide5

• La suppression de l’aide personnalisée

L‘aide personnalisée est remplacée par des activités pédagogiques

complémentaires (APC) en groupes restreints à raison de 36 heures

dans l’année, soit 1h00 hebdomadaire par enseignant à temps plein.

Cette heure peut se faire sur le temps périscolaire.

Les APC peuvent se présenter sous plusieurs formes : aide aux élèves

en difficulté, accompagnement au travail personnel ou d’une activité

• La mise en place d’un Projet Educatif territorial (PEDT)

Mise en place par les collectivités territoriales d’une organisation

cohérente dans un projet éducatif territorial élaboré conjointement

entre la collectivité, les services de l’Etat et les partenaires intéressés.

Ce projet donne lieu à la mise en place d’activités périscolaires.

• Le fond d’amorçage

Un fond d’amorçage est mis en place pour accompagner les communes

dans la mise en œuvre de cette réforme.

Toutes les communes qui mettront en place la réforme dès 2013 bénéficieront

d’une dotation de 50 € / élève (majorée de 45 € pour certaines communes)

le calendrier
Le calendrier

•Les collectivités territoriales ont le choix entre 2 dates pour mettre en

place cette réforme :

-Rentrée scolaire 2013 (avec aide financière)

L’aide financière accordée aux communes comme Pont de Buis les

Quimerc’h est de 50 €/enfant.

-Rentrée scolaire 2014 (sans aide financière)

Pour les communes qui demandent le report à la rentrée 2014, il n’y

aura pas d’aide financière

Les échéances

Janvier 2013 :

•publication du décret

• Echanges entre le DASEN et les communes

• Information des écoles sur les modalités d’application de la réforme

Février –Mars 2013

• Rencontres des collectivités avec les différents interlocuteurs : écoles,

familles, professionnels, associations.

slide7

Après cette phase de concertation et de réflexion, les collectivités devront

se positionner.

• En cas de demande de report à la rentrée 2014 :

Les communes doivent faire part de leur décision au plus tard le 31 mars

auprès du Directeur Académique des services de l’Education Nationale

•En cas d’application de la réforme à la rentrée 2013 :

-Mise en place d’équipes d’appui pour accompagner les communes

Février à Avril 2013 :

-Elaboration d’un projet d’organisation du temps scolaire

émanant du maire et/ou du conseil d’école

-Mise en place par la commune des lignes directrices du PEDT

-Transmission des projets d’organisation du temps scolaire au DASEN, après

avis de l’IEN, et le cas échéant, des lignes directrices du PEDT

-Fixation de l’organisation de la semaine scolaire par le DASEN dans le

cadre du règlement type départemental

-Information du conseil général, des communes, des EPCI et des écoles par

le DASEN sur le règlement type départemental

slide8

Mai à septembre 2013 :

Dernier trimestre mis à profit pour approfondir la concertation entre les

collectivités porteuses d’un PEDT, les autorités académiques et

l’ensemble des partenaires

Objectif : décliner les lignes directrices du PEDT en programmes

d’action et préparer les conventions nécessaires à leur mise en œuvre

Information des familles

En avril 2013 :

Tous les parents sauront dès le mois d’avril 2013 si leur commune passe aux neuf demi-journées à la rentrée 2013 ou à la rentrée 2014.

Pour les vacances de Pâques :

Tous les parents connaîtront l’organisation de la semaine scolaire de leur enfant au plus tard avant ces vacances, soit pour la zone A avant le 20 avril 2013.

slide9

Le Projet éducatif territorial(PEDT)

Principes :

• Les activités périscolaires prolongeant le service public de l’éducation

peuvent être organisées dans le cadre d’un Projet Educatif Territorial

• Le PEDT associe à la collectivité territoriale l’ensemble des acteurs

Intervenant dans le domaine de l’éducation : administrations de l’Etat,

associations, institutions culturelles et sportives, etc.…

Objectif :

•Mobiliser toutes les ressources du territoire afin d’offrir à chaque enfant

un parcours éducatif cohérent et de qualité.

Le PEDT exprime une ambition en matière d’éducation. Il :

• formalise l’engagement des partenaires de se coordonner pour

organiser des activités éducatives et assurer leur cohérence sur

l’ensemble des temps de vie des enfants.

• garantit une continuité éducative entre les projets des écoles et des

établissements et les activités proposées avant et après l’école.

Ses actions correspondent aux besoins identifiés sur le territoire

(diagnostic partagé).

slide10

Le PEDT :

• est impulsé par la collectivité territoriale

• est élaboré conjointement par les administrations concernées

(éducation nationale, jeunesse, éducation populaire et vie associative,

culture, famille, ville…), les associations, notamment d’éducation

populaire, les institutions culturelles et sportives, etc.

• fait l’objet d’un pilotage partenarial (la complémentarité avec les

dispositifs existants est nécessaire)

• est basé sur un engagement qui concerne un territoire bien identifié,

une durée définie, des objectifs (enjeux), des priorités d’action, des

effets attendus, des éléments de méthode (diagnostic, qualification des

intervenants, évaluation)

Nouveaux taux d’encadrement

Une baisse des taux d’encadrement périscolaires est prévue pour une

période de cinq ans (projet) dans le cadre des PEDT :

-Enfants de moins de six ans : 14 élèves au lieu de 10 pour un adulte

-Enfants de plus de six ans : 18 élèves au lieu de 14

Ces taux ne concernent pas l’accueil de loisirs

la r forme des rythmes scolaires pont de buis les quimerc h
La réforme des rythmes scolairesà Pont de Buis les Quimerc’h

Pour notre commune la mise en place de cette réforme va nécessiter

des aménagements et mobiliser des ressources humaines et

financières supplémentaires.

Eléments du territoire (basés sur les effectifs 2012/2013)

Ecole Park Gwen : 102 élèves (soit 7 adultes)

Ecole Lucie Aubrac : 144 élèves (soit 8 adultes)

Ecole Cornec : 126 élèves (9 adultes)

En tenant compte des effectifs et des taux d’encadrement, il nous

faudrait 24 personnes pour assurer ce nouveau service.

24x 45mnx144 jours = 2592 heures d’animation auxquelles viennent

s’ajouter des heures de préparation.

slide12

Les options possibles

Option du mercredi matin :

L’école le mercredi matin est l’option privilégiée dans la réforme.

•Conséquences pour les enfants :

Pour les enfants, ce rythme permet une semaine allégée en temps

d’école avec cependant aucune période de repos en semaine, soit 5

jours de réveil matinal sans interruption avec rythmes soutenus

d’apprentissages.

La possibilité de rester l’après-midi à l’ALSH ou de rentrer à la maison à

partir de 12h.

•Conséquence pour les parents :

Pas de changement de rythme pour les familles qui travaillent, l’enfant

étant pris en charge sur la journée entière du mercredi.

Un changement financier toutefois, puisque les familles n’auraient plus

qu’une demi-journée d’ALSH à leur charge.

slide13

•Conséquences pour la collectivité

Possibilité de redéployer 648h d’agents d’animation sur le temps

péri-éducatif.

Nouvelle organisation logistique à mettre en place : restauration

à Quimerc’h ou non, mise en place d’un transport pour acheminer les

enfants à l’ALSH, changements des effectifs de l’ALSH

•Conséquences pour les enseignants et les agents d’animation

Nouvelle organisation professionnelle (modification des plannings)

Travail en partenariat

Option du samedi matin :

L’école le samedi matin est conditionnée à demande de dérogation.

•Conséquences pour les enfants :

Pour les enfants, ce rythme permet une semaine allégée en temps

d’école avec une période de repos en semaine pour les enfants ayant

la possibilité de rester à la maison le mercredi.

slide14

•Conséquence pour les parents :

Un changement de rythme pour les familles avec la modification

du temps de week-end.

Une difficulté possible pour les familles séparées.

Au niveau financier , les familles dont les parents travaillent garderaient

les mêmes charges pour l’ALSH.

•Conséquences pour la collectivité

Pas de gros changements pour la collectivités.

L’option du samedi permet une mise en place plus souple : pas

d’accueil périscolaire, pas de restauration à prévoir, pas de transport.

•Conséquences pour les enseignants et les agents d’animation

Nouvelle organisation professionnelle (modification des plannings)

Travail en partenariat

Pour les enseignants, plus de disponibilités pour recevoir les familles.

slide15

Le planning proposé

En dehors du choix du mercredi matin ou du samedi matin, il reste à

déterminer un planning cohérent, permettant aux enfants de bénéficier

d’une prise en charge de leurs temps éducatifs de manière globale et

concertée.

Afin de permettre cette qualité d’accueil et de garantir aux enfants une

réelle continuité dans leurs apprentissages, plusieurs plannings ont été

comparés, et discutés.

Des paramètres autres que pédagogiques ont également été pris

en compte dans la réflexion de ces plannings, notamment en terme de

personnel.

En effet, lorsque nous calculons le nombre de personnes nécessaires

pour assurer l’encadrement des enfants sur les temps péri-éducatifs,

cela représente 24 agents pour une période 45mn par jour.

Cette possibilité pose un problème en terme de recrutement (précarité

de l’emploi, personnel qualifié en nombre…)

slide17

L’explication du planning

•Avec ce planning l’idée est de répartir le temps péri-éducatif en 2

temps de 30 mn et 2 temps d’1heure pour chaque enfant.

Cela permet aux animateurs d’organiser des temps d’activités

nécessitant de la manipulation, de la préparation sur des plages

horaires d’une heure entière 2 fois/semaine et des temps d’activités ne

nécessitant pas de préparation sur des plages horaires plus courtes

2 fois/semaine.

•Les enseignants devront effectuer leurs heures d’APC à raison de 1h

par semaine, soit en 2x30mn ou en 1h. La répartition du temps en

4x45mn ne permet pas ce découpage.

•Ce planning nécessite de répartir les classes en plusieurs groupes

ex : groupe 1 CP/CE1 et groupe 2 CE2/CM1/CM2

Cette organisation permet également à la collectivité de mobiliser

moins d’animateurs

les activit s p ri ducatives
Les activités péri-éducatives

Les activités qui seront proposées aux enfants viseront à favoriser

l’épanouissement de l’enfant, à développer sa curiosité intellectuelle et

à renforcer son plaisir d’apprendre et d’être à l’école.

Les activités pourront être :

  • Sportives
  • Artistiques
  • Culturelles
  • Ateliers multimédias
  • Education citoyenne (projets solidaires, environnement..)
  • Aide aux devoirs

L’équipe d’animation organisera les activités en référence au PEDT.

Les activités seront encadrées par des agents d’animations de la commune.

Ponctuellement, des intervenants extérieurs (ex : associations de la

commune) pourront apporter, s’ils le souhaitent, leur savoir-faire sur

des domaines spécifiques.

la place de l enfance et de la jeunesse pont de buis les quimerc h
La place de l’enfance et de la jeunesse à Pont de buis les Quimerc’h

Depuis de nombreuses années, la commune de Pont de Buis les Quimerc’h met en place

des services en direction de l’enfance et de la jeunesse.

En effet la commune dispose de nombreux services à destination des enfants de 0-18ans :

- Un multi-accueil (crèche /halte-garderie)

- Un Relais Assistantes maternelles

- 2 accueils périscolaires

- Un accueil de loisirs

- Un centre aéré d’été

- Un espace jeune

Ces services ont été développés afin de permettre à chaque famille de trouver un mode

de garde et plus largement un lieu d’accueil et de loisirs pour leurs enfants.

Chacun de ces services est organisé et animé par du personnel qualifié.

La réforme des rythmes scolaires est abordée avec les mêmes principes de qualité et

d’équité et vise à favoriser l’égal accès de tous les enfants aux pratiques culturelles,

artistiques et sportives.

le budget de l enfance jeunesse 2012
Le budget de l’enfance jeunesse 2012

soit 2 629 € par enfant, dont 1 530 € par enfant sont à la charge entière de la commune

slide21

Diaporama de présentation de la

Réforme des rythmes scolaires

Février 2013

Sources :

Documents officiels (décret, guide pratique de la réforme)

Documents internes mairie de Pont de Buis les Quimerc’h