slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
II -La numérisation et la convergence des services PowerPoint Presentation
Download Presentation
II -La numérisation et la convergence des services

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 76
datherine-cooper

II -La numérisation et la convergence des services - PowerPoint PPT Presentation

120 Views
Download Presentation
II -La numérisation et la convergence des services
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. II -La numérisation et la convergence des services

  2. La convergence des services • Définition des services • La convergence des services est d’abord le fait de la numérisation, puis de la compression • C’est la possibilité pour un opérateur d’offrir sur une même plateforme des services différenciés, selon le modèle du Full Service Network (FSN)

  3. La numérisation des services(1) • Analogique et numérique • La numérisation des signaux : - le codage numérique - la quantification • Les techniques de numérisation : - texte - sons - images fixes - images animées

  4. La numérisation des services(2) • Les techniques de compression : - texte - sons - images fixes - images animées • Les différentes étapes de numérisation des services et les perspectives d ’évolution • La mesure des quantités d ’information

  5. Analogique et numérique

  6. La numérisation des signaux :- le codage numérique • Les sources analogiques et le codage numérique • Une technique principale, à la base de tout le système : l ’échantillonnage

  7. La numérisation des signaux :- la quantification

  8. La compression des données et signaux • Les techniques de compression : principes généraux • La compression du son • La compression de l ’image fixe • La compression de l ’image animée

  9. Les techniques de compression : principes généraux • La compression des signaux (données alphanumériques, sons, images) a été rendue nécessaire par la taille des fichiers numériques respectant certaines normes de qualité (Hi-Fi pour le son, Broadcast ou haute définition pour l ’image) • Le transport, le stockage et l ’exploitation commerciale des données numérisées ont rendu nécessaire le recours à la compression.

  10. La compression du son • L ’élimination des redondances et répétitions • L ’élimination des informations inutiles • Les échelles de valeur • Les normes et standards de compression du son

  11. La compression de l ’image fixe • La définition et la résolution de l ’image • La norme JPEG

  12. La compression de l ’image animée • Les normes de définition de l ’image animée (625 lignes/1250 lignes). • Les normes MPEG 2/MPEG 4/DIVX/Qvis • La corrélation spatiale • La corrélation temporelle • La redondance statistique • La redondance subjective

  13. La compression : un choix entre qualité (résolution) et facilité d ’acheminement (transport) • Le choix de la compression implique un équilibre entre la qualité et l ’intégrité de l ’information transmise et sa transmissibilité ou sa rapidité d ’acheminement (et de stockage). • Diverses options sont possibles selon la nature du service, son usage, et le standard de qualité proposé.

  14. Conclusion sur la numérisation et la compression • Il apparaît nécessaire de distinguer les deux étapes de numérisation et de compression • Si la numérisation fait converger les services, les débits exigés par chaque type de service, en dépit des possibilités de compression, demeurent très différents. • Les normes de compression ne sont pas universelles • L ’économie du multimédia fait intervenir trois variables technologiques ayant un impact majeur : bande passante, stockage, compression.

  15. C- Les différentes étapes de la numérisation des services et les perspectives d ’évolution • Les types de services numérisés : une typologie est-elle possible ? • Un exemple de développement de Full Service Network : Orlando • L ’évolution à terme des services

  16. Informatique : 1948 Traitement de texte : 1975 Musique : 1983 Téléphone fixe : 1980 Jeux : 1980 Téléphone mobile : 1992 Images fixes : 1990-92 Internet gd. public: 1990 Télévision : 1992-93 Radio : 1996 Navigateurs : 94-96 Vidéo : 1995-98 1ère typologie : chronologie de la numérisation des services

  17. Autonomes : Edition électronique - livres -disques -films, produits vidéo -CD-Rom Applications logicielles Jeux Raccordés : Télédiffusion (point-multipoint) Radio/Télévision/PPV Télécommunications bidirectionnelles (point à point) Téléphone/Messageries/ Téléservices/accès aux bases de données VOD/WebTV 2ème typologie : services off-line (autonomes) et on line (raccordés): « les trois familles »

  18. L ’origine et le développement des nouveaux services A l ’origine des nouveaux services : - les services développés dans le cadre de la « télématique » (services interactifs) - les applications professionnelles

  19. L ’ancêtre du développement des nouveaux services : la télématique • En 1993, les services Télétel (minitel) représentaient un C.A. de 8 milliards de francs pour France Télécom, soit autant que la télévision payante (Canal Plus) et qu’une chaîne gratuite comme TF1. • Le nombre de services offerts était de 15 000 environ pour un parc de 6,4 millions de terminaux

  20. Les besoins et attentes crées par la télématique • Services d ’information en général • Services à domicile (banque, commerce en ligne) • Jeux • Messageries • Boites aux lettres

  21. Les applications professionnelles • Les « téléservices »: Téléservices fonctionnels (fonctions des entreprises) Téléinformatique (services à l ’exploitation informatique) Télégestion /Télésurveillance Télé-enseignement (G.P.) Télémédecine (G.P.) Téléservices d ’information et de médiation Téléservice aux particuliers (G.P.) L ’administration en ligne

  22. Aujourd ’hui les nouveaux services s ’appuient sur Internet ou sur les technologies haut-débit • L ’activité des portails en terme d ’offres • La concurrence entre médias traditionnels et Internet ou services en ligne se fait sur la base de la compatibilité des médias traditionnels et des nouveaux services interactifs.

  23. Un exemple de préfiguration du multimédia on line : Le « Full Service Network » d ’Orlando Trois facteurs de risque pour une préfiguration des réseaux du futur: • Un partenariat multiple • Une plateforme technologique • Une offre diversifiée à l ’extrême

  24. L ’ échec du FSN • Des inconnues financières et technologiques • Une expérience coûteuse pour Time Warner • Des résultats en demi-teinte

  25. Services traditionnels et nouveaux services • Aujourd ’hui on constate un regain de développement des services dits traditionnels • Les nouveaux services percent plus difficilement • Le schéma économique : une mixité de l ’offre qui reste centrée sur les contenus traditionnels

  26. La convergence des services :les terminaux • La classification des terminaux : Téléphone, PC, Mobile,PDA, Baladeurs-stockeurs, Radio, Téléviseur, Lecteurs, Décodeurs-décrypteurs-stockeurs, enregistreurs DVD; Périphériques : écrans, claviers imprimantes, projecteurs, sonorisations, scanners, graveurs.

  27. L ’ équipement des foyers • TV: 96,6% • Magnétoscope : 74,5% • CD : 63,9% • DVD : 24% • Sat :22,5% • Camescope : 16,6% • C+ : 16,2%

  28. L ’ équipement des foyers • Câble : 13,5% • 16/9 : 11,3 % • Canalsat : 7,4% • Photo Num. :5,8% • TPS : 4,6% • Home cinéma : 4,2%

  29. L ’ équipement des foyers • PC : 38,6 % • Imp. : 33,3% • CDRom: 33,1% • Modem : 26% • Console de Jeux: 23% • Graveur CD : 17,6% • Scanner : 17,6%

  30. L ’ équipement des foyers • Téléphone fixe : 83,9 % • Téléphone Mobile : 66,4 % • Répondeur: 37,6 % • Minitel ou fonction Min : 22,2 % • Fax ou fonction fax : 14,4% • PDA : 1,9 % • Accès Internet domicile : 23,5 %

  31. La convergence des services :les terminaux • L ’évolution récente des terminaux : diversification des fonctions; réunion ou dissociation ? • Téléphones I-mode, terminaux UMTS, projet « Mira » de Microsoft, « Freestyle » de Apple

  32. III -La convergence des opérateurs

  33. La convergence des opérateurs:définition • La convergence des opérateurs caractérise tout phénomène d ’intégration capitalistique ou contractuelle, horizontale et /ou verticale, qui concerne la convergence des réseaux ou des services.

  34. Les catégories d ’opérateurs concernés par la convergence • Une redéfinition des métiers de la communication • Les cinq catégories d ’opérateurs

  35. Les cinq catégories d ’opérateurs - les fournisseurs de contenu (éditeurs) - les fournisseurs d ’accès (distributeurs) - les opérateurs d ’infrastructures (opérateurs de télecom, câble, satellite etc..) - les fournisseurs de terminaux (hardware) - les fournisseurs d ’applications ou de systèmes d ’accès (software)

  36. Les secteurs industriels concernés • Télécommunications (réseaux et services) • Electronique grand public (terminaux) • Industries du contenu (industries culturelles) • Informatique (hardware et software)

  37. Les voies de la convergence des opérateurs : typologie des alliances • Les alliances, fusions et acquisitions réalisées depuis les années 1990 : observations et bilan provisoire • Les obstacles à la convergence des opérateurs : deux types d ’obstacles

  38. Les obstacles à la convergence des opérateurs • Obstacles technologiques et financiers • Obstacles juridiques • Obstacles culturels

  39. Les exemples de fusions, acquisitions ou alliances • Concentration horizontale : la plus fréquente, elle associe des entreprises sur le même créneau d ’activité (jeux, portails internet, télécommunications, médias audiovisuels ou presse) • Intégration verticale : plus rare (mais pas exceptionnelle) pour le moment, sauf par diversification, du fait de la différence des métiers

  40. La fusion AOL/Time Warner • L ’identité des deux opérateurs et leurs métiers • Les conditions de l ’alliance • Les perspectives stratégiques de la fusion

  41. Les aspects remarquables de l ’opération AOL/TIME WARNER • Un groupe international de médias et d ’information qui se place au premier rang en termes de C.A. • Un nouveau média absorbe un groupe ayant développé ses activités dans les médias traditionnels • Une alliance financière liée au phénomène de capitalisation boursière des entreprises Internet • Un changement de culture pour Internet

  42. Une fusion à épisodes multiples • La fusion AOL/Time Warner s ’inscrit dans une chronologie longue d ’opérations de concentration et d ’intégration • Du côté Time Warner-Turner : de l ’édition à la production audiovisuelle et à la diffusion (satellite + câble) • Du côté AOL : activité de portail intégrant aussi les activités logicielles (netscape)

  43. La fusion Vivendi/Universal • Un mariage de raison : les abonnés dans la corbeille des mariés • Téléphonie mobile, TV payante, édition, distribution et production de contenus multimédias + activités de réseaux. • Old medias et New medias

  44. La galaxie Vivendi-Universal lors de la fusion

  45. La galaxie Vivendi-Universal en 2003

  46. Un mariage de (dé?)raison : les abonnés dans la corbeille • Les abonnés de USA networks • Les abonnés de Vivendi : Cégetel et Canal Plus

  47. Téléphonie mobile, TV payante, et contenu • Les perspectives de convergence sur la téléphonie mobile en Europe (UMTS) • Les opportunités de marché sur la TV payante (satellite numérique) • Vivendi : des réseaux (Générale des eaux) au contenu (Havas, Canal Plus, VUP)

  48. Old medias et New medias • La chaîne des métiers et l ’intégration • En amont (contenu) : alliance Canal Plus/Lagardère • En aval : l ’offre de services intégrés aux abonnés

  49. IV - Réseaux multimedia: les règles du jeu Problèmes éthiques et juridiques- systèmes de protection