Download
master 2 gestion de projet n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
MASTER 2 GESTION DE PROJET PowerPoint Presentation
Download Presentation
MASTER 2 GESTION DE PROJET

MASTER 2 GESTION DE PROJET

164 Views Download Presentation
Download Presentation

MASTER 2 GESTION DE PROJET

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. MASTER 2GESTION DE PROJET

  2. Séquence 1 : Le concept de projet - Définitions et points de repère - Les caractéristiques du projet - La typologie des projets - La culture projet

  3. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Etymologie L'origine du vocable est incontestablement latine. Le Dictionnaire de la Langue Française de Dupiney de Vorrepierre, 1867, donne comme origine : « projectus », lancé en avant. La forme substantivée du « projet » va s’imposer progressivement à partir du Bas Moyen-âge mais en restant confinée à des milieux sociaux étroits celui des aménageurs de l’espace « pourjet » ou « project » qui renvoient à ce qui est jeté en avant d’un édifice notamment les balcons sur une façade devant une maison. Pourjet va ensuite désigner cet acte mental consistant à jeter une idée Définition du Littre : « ce que l’on a l’intention de faire dans un avenir plus ou moins éloigné ». Définition du Larousse : « ce que l’on se propose de faire; but que l’on veut atteindre ».

  4. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet La philosophie des Lumières L’époque des Lumières positionne l’homme comme agent de l’histoire. Grâce à l’avènement des sciences et des techniques le projet va se conjuguer avec le progrès pour signifier cette double conquête  interne de l’autonomie de soi même et externe de la maîtrise de la nature au travers la définition d’un projet sociétal (cf E. Kant et J.J. Rousseau)Ainsi non seulement l’homme est raison (Descartes) mais il est aussi action, volonté. La critique de la raison pratique d’E. Kant en est une illustration. C’est à partir de l’action volontaire que pourront être élaborés les projets de constitution, les projets éducatifs, les projets sociétaux…

  5. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet La psychologie L’approche psychologique insiste sur le processus de formation des buts et ses incidences motivationnelles Le projet est situé à l’intérieur des psychologies de la motivation et vise à renouveler la problématique liée à la hiérarchisation des motivations et aux niveaux d’aspiration.

  6. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet La sociologie L’approche sociologique pose, dans un contexte culturel qui valorise le projet, la diversité et la difficulté d’harmonisation des projets tant individuels que collectifs. Les sociologues, plus spécialement dans le contexte français, en viennent à utiliser le concept de projet pour appréhender la société industrielle marquée par le changement, un changement que les acteurs sociaux veulent maîtriser. Le projet social vise la création collective de sens.

  7. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet La sociologie Pour Touraine la notion de projet n’a des sens que dans le contexte d’une société industrielle ou post industrielle. Il y a une pluralité de projets à des niveaux différents qui sont constamment placés devant l’exigence d’articulation des projets individuels sur le projet collectif. L’individu cherche à s’affirmer comme porteur et responsable du sujet historique et porte en lui les exigences fondamentales de création personnelle et de contrôle social.

  8. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet Le projet architectural à la Renaissance Le projet architectural est autant projection spatiale que temporelle. La réalisation architecturale est le passage de l’espace du projet à l’espace de l’objet. Kant lui même avait affirmé de l’architecture qu’avant d’être un art du beau c’est essentiellement un art du projet, de l’intention. Le projet constitue un passage obligé vers la réalisation d’une œuvre qui est toujours aménagement de l’espace auquel il subordonne le temps. Les vicissitudes du projet architectural tiennent au compromis entre espace vrai et espace mental.

  9. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet Du projet élitiste à la démocratisation du projet Avec la crise de l’état providence et la crise des valeurs de progrès, de maîtrise, d’autonomie, la société relègue les projets de société et met chacun de ses membres en demeure de chercher par lui même et pour lui même un projet possible, une esquisse de solutions. Le projet se démocratise à partir des années 75. L’obligation est faite à tout individu ou groupe institué d’avoir à consommer du projet. C’est ainsi qu’apparaît le projet individualisé, ce projet devient fonctionnel devant répondre aux urgences de l’immédiat.

  10. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère L’approche conceptuelle du projet Le projet et la gestion Ce mode d’organisation opératoire cherche à combiner avec une certaine fluidité ce qui a trait aux fonctions et ce qui a trait aux opérations. Nés dans les années 60 dans l’industrie de l’armement et de la défense en même temps que dans l’industrie aérospatiale, L’intention première de la gestion par projet est de remédier aux formes bureaucratiques des organisations pour privilégier souplesse, flexibilité. La variable temps est déterminante.

  11. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Les définitions du mot projet Le projet est un concept « nomade » car il passe d’une discipline à une autre (architecture, économie, science de l’éducation, psychologie, gestion, science politique…). Aujourd’hui on trouve deux grandes familles de définitions du mot projet, qui recouvrent chacune les deux sens les plus communément acceptés : le sens français et le sens anglo-saxon.

  12. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Le sens français du mot projet se divise en deux catégories : la représentation de quelque chose (un état, une situation) que l'on pense atteindre, ou que l'on a l'intention de faire : dessein, intention, plan, résolution, vue... 2. un travail préparatoire, c’est un premier état que l'on apparente à d'autres mots tels que : canevas, ébauche, esquisse ou brouillon. Par exemple : rédiger un projet de loi ou de lettre, étudier un projet sommaire de construction.

  13. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Par analogie, on peut comparer le projet à un jet de javelot dont le lanceur prépare au mieux le « jet » vers la cible. Ensuite, l'athlète ne peut plus rien. II y a dans cette vision du projet une part de « non-maîtrisable », qui conduit dès son début, à accepter, avec un certain fatalisme, que des événements perturbateurs, que l'on n'avait sans doute pas (ou pas suffisamment) pris en compte dans l'analyse initiale, puissent infléchir le déroulement que l'on avait envisagé. On subit les événements alors qu'on souhaiterait les dominer !

  14. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère • Le sens anglo-saxon • Lorsqu'ils veulent atteindre un objectif, les anglo-saxons : • définissent le chemin et les actions à entreprendre pour l'atteindre, • se donnent, avant de commencer, les moyens nécessaires • d'une part pour réaliser ce qu'ils ont défini, • d'autre part pour être prêts à réagir dès que des événements perturbateurs se produisent. • ensuite, ils agissent. • Pour désigner tout ceci, ils utilisent le terme « project », • et « to plan » lorsqu’il s’agit d’une intention d’agir.

  15. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère • Contrairement au sens français qui privilégie la définition de l'objectif qu'on souhaite atteindre, • les anglo-saxons privilégient le cheminement, les moyens et leur adaptation permanente jusqu’à l’atteinte de l’objectif défini. • En guise d'illustration prenons pour exemple un satellite. • Nous pouvons : • Le commander à distance, • Le positionner depuis la terre sur une orbite déterminée à l'avance • Le reprogrammer en fonction des informations qu'il nous communiquera.

  16. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère - Définition AFITEP : (Association Française des Ingénieurs et Techniciens d’Estimation de Planification et de Projets) Un projet est un ensemble d’actions à réaliser pour atteindre un objectif défini dans le cadre d’une mission précise et qui comporte un début et une fin. Cette définition est très proche du sens anglo-saxon. La formule « mission précise » est importante (et n'apparaît pas au sens français). En effet, elle conduit obligatoirement à l'existence d'un contrat (plus ou moins formalisé) entre celui qui « réalise », et celui « à qui le projet est destiné ».

  17. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère - Définition AFNOR : Un projet se définit comme une démarche spécifique, qui permet de structurer méthodiquement une réalité à venir. Un projet est défini et mis en œuvre pour élaborer la réponse au besoin d’un utilisateur, d’un client ou d’une clientèle et il implique un objectif et des actions à entreprendre avec des ressources données. Cette définition est également proche du sens anglo-saxon. Elle fait bien apparaître cet aspect fondamental du projet qui se situe dans l'analyse critique détaillée de ce qu'il faudra faire, avant de commencer à entreprendre. Il est possible de schématiser l'ensemble du processus projet dans le schéma suivant .

  18. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Un Besoin Satisfaction du besoin Analyse du besoin et recherche de solutions Une Décision Mise en oeuvre des moyens Un Ouvrage Le processus "projet"

  19. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Un projet est toujours la volonté de maîtriser son devenir. Le projet est porteur d’un double sens « il signifie quelque chose en même temps qu’il engage dans une direction » (Boutinet). Langage et action sont au cœur du projet  Ce sens révèle quelque chose soit sur les désirs de l’acteur soit sur sa culture de référence soit sur les dysfonctionnements observés. Le projet révèle et cache. Tout projet mérite d’être analysé au niveau du langage qui l’exprime, il dit quelque chose sur l’acteur qui le produit et sur son environnement. Dans cette perspective récursive, existence et essence du projet s’enracinent l’une dans l’autre.

  20. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère La dimension symbolique et opératoire du projet Le projet constitue une injonction face à la réalité qu’il entend modifier. C’est en ce sens qu’il se distingue de la simple intention. Se construire un projet c’est chercher à le faire devenir, ce caractère lui confère sa valeur pragmatique Les deux références symbolique et opératoire s’entremêlent de façon délibérée au sein du projet. Selon Boutinet tout projet s’articule autour de 3 composantes : une projection imaginaire (désir), une prospective (réflexion), un plan d’action (stratégie, planification, méthode)

  21. Séquence 1 : Le concept de projet Définition et points de repère Le projet est un système vivant Un projet n’est pas un agencement d’éléments matériels mais une nébuleuse d’interactions (ajustements et réajustements permanents) entre des personnes, des instances, des informations, des décisions, des ressources, des « agressions »….. C’est un système constitué par un ensemble d’éléments en interaction en vue d’atteindre un but. Il est caractérisé par un contexte et des finalités. Cela signifie que l’on ne peut réduire la conduite de projet à une succession de tâches programmées qui s’enchaînent logiquement les unes aux autres contrairement à la conduite d’opérations répétitives.

  22. Séquence 1 : Le concept de projet - Définitions et points de repère - Les caractéristiques du projet - La typologie des projets - La culture projet

  23. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Unicité Durée Complexité Transversalité Incertitude / Risques Dynamique

  24. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Unicité • Le projet répond à une problématique singulière qui appelle des réponses innovantes. • Ce caractère singulier, unique exige créativité, rupture avec les réponses classiques inadaptées • II n'y a pas deux projets identiques. • Bien sûr, ils peuvent se ressembler mais de l'un à l'autre, • il y a toujours des différences plus ou moins importantes • soit dans les détails, • soit dans l'environnement, • soit dans le contexte de la réalisation, • qui feront que l'on n’aura jamais une reproduction à l'identique .

  25. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Unicité Illustration Lorsqu’un constructeur automobile décide de sortir un véhicule « d’avant garde » pour le salon dans 3 ou 4 ans, il lance un projet qui conduit, après une phase de définition puis d’étude,s à la réalisation d’un prototype. La fin identifiée du projet est la mise en place du prototype sur le stand. S’il décide de commercialiser ce nouveau modèle, il lance un autre projet pour réaliser les outillages et la ligne permettant la fabrication en série. Quand cette ligne aura été essayée la production pourra commencer. On sortira du monde du projet pour entrer dans celui de la production qui possède ses propres méthodes et outils de gestion.

  26. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Unicité Dès lors que l'on souhaite reproduire, à l'identique, un objet déjà réalisé une première fois, On s'engage dans une démarche de production de série La gestion va faire appel à d'autres méthodes, d'autres organisations du travail, d'autres outils que ceux de la gestion de projet. II s'agit de gestion de production.

  27. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Unicité Traiter une affaire en tant que projet : c’est singulariser des techniques et c’est singulariser des organisations en fonction du contexte

  28. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Durée Le projet a un caractère temporaire. Il est caractérisé par un début et une fin. Une fois achevé il doit être transféré à la structure et l’équipe projet est dissoute.

  29. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Complexité Parfois compliqué, souvent complexe, le projet en tant que système interactif comporte des éléments difficilement maîtrisables avec des aléas techniques, relationnels… Un projet est complexe car il va faire appel à des ressources, à des moyens, à des compétences qui, en général, ne sont pas placés sous une même autorité et qu'il va falloir coordonner pour atteindre l’objectif. Le problème est de réussir l’ensemble en intégrant et en combinant toutes les facettes du projet.

  30. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Transversalité Un projet est toujours pluridisciplinaire car tout nouveau produit comporte différentes dimensions ; technique, industrielle, commerciale… Il réunit de nombreux intervenants externes et internes ayant des logiques et des enjeux différents, parfois contradictoires, des cultures et des représentations multiples. Transversal, il implique et met en relation des acteurs pouvant appartenir à des unités différentes, des organisations différentes. Le pouvoir formel est remis en cause dans ses formes traditionnelles par le caractère transversal de la structure.

  31. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Incertitude / Risques Il existe des risques non négligeables liés au caractère souvent novateur du projet et à l’éloignement temporel de la réalisation finale La réussite de l’équipe projet résulte de la façon dont elle affronte cette composante « incertitude » (tout comme le marin affronte l'incertitude des océans), ce qui suppose audace, imagination, capacité d ’innovation et sens de la décision.

  32. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Dynamique de projet Un projet c’est avant tout du temps qui passe : Une histoire qui va articuler deux types de processus : Le premier c’est la partie « action » : la prise de décision permet de passer de l’utopie, du désir, à la réalité. A chaque fois qu’on prend une décision, on crée de l’irréversible. Le second aspect c’est la partie « connaissance » : au début on ne sait pas grand chose sur le projet puis au fur et à mesure de l’avancement du projet on acquiert de l’information, un langage commun, des savoir et savoir-faire.

  33. Séquence 1 : Le concept de projet : Les caractéristiques des projets Dynamique de projet Un projet s’ancre dans la temporalité, il est mouvement, il est un processus qui conjugue deux aspects interdépendants : connaissance et action Le projet impose un redéploiement des connaissances et une recomposition de leur nature, Le projet perturbe les modalités de l’agir car il impose des déplacements de logiques bureaucratiques, administratives, réglementaires, corporatistes vers des logiques de l’action. Il conduit à une recomposition des métiers et plus généralement des pratiques sociales en modifiant le rôle, le statut et l’expertise des acteurs qui contribuent au développement des projets en question.

  34. Séquence 1 : Le concept de projet - Définitions et points de repère - Les caractéristiques du projet - La typologie des projets - La culture projet

  35. Séquence 1 : Le concept de projet Les typologies des projets • Du fait de l’unicité du projet, il est très difficile de trouver un classement « type » utilisable de façon systématique. • Il est cependant nécessaire de pouvoir ranger les projets en catégories bien identifiées

  36. Séquence 1 : Le concept de projet Les typologies des projets • Catégories • par la destination : projets internes ou externes : le client appartient ou pas à l’entité réalisatrice • par la nature : projets d'ordre technique, administratif, financier, commercial, événementiel (organisation d'un salon) ... • par l'étendue : projets complets ou non (étude seule, ou aussi réalisation) • par la taille : grands projets (le tunnel sous la Manche), petits projets (informatisation d’un service) • par le domaine d'application : conception, organisation, informatique, investissements, recherche & développement…

  37. Séquence 1 : Le concept de projet Les typologies des projets Généralement on distingue 3 grandes catégories de projet • Des projets de nature « organisation ou réorganisation » il s’agit de projets visant à modifier les processus de travail, les manières de produire, le comment s’organiser pour atteindre les objectifs • Création ou aménagement de processus d’activités (réorganisation des archives, décentralisation d’un service..) • Création ou refonte de procédures (nouveau mode de règlement de prestations, amélioration du processus de formation, harmonisation des procédures de maintenance) • Réorganisation de locaux (création d’un service central d’accueil du public, aménagement ergonomique de postes de travail…)

  38. Séquence 1 : Le concept de projet Les typologies des projets Généralement on distingue 3 grandes catégories de projet • Des projets de nature « conception de produits ou de services » Il s’agit de projets qui ont une incidence directe sur la production, la relation à l’usager, le cœur de la mission. • Conception et diffusion de produits ou services à usage interne (conception d’un logiciel de GPEC, d’un projet de formation en accompagnement d’un changement de métier..) • Conception et diffusion de produits ou services à usage externe (mise en place d’une collecte sélective des ordures ménagères …) • Conception et diffusion de produits ou services à usage mixte (restructuration d’un centre hospitalier, modernisation des établissements pour personnes âgées..)

  39. Séquence 1 : Le concept de projet Les typologies des projets • Généralement on distingue 3 grandes catégories de projet • Des projets de nature « études recherche » Il s’agit de de projets immatériels complexes de par ses enjeux, sa durée, sa réalisation • Étude des besoins des comportements des usagers • Évaluation de choix politiques • (évaluation d’une politique d’insertion…) • Études d’impacts en amont d’une décision, d’un choix stratégique • (étude d’impact économique du choix d’accueillir les jeux olympiques...)

  40. Séquence 1 : Le concept de projet - Définitions et points de repère - Les caractéristiques du projet - La typologie des projets - La culture projet

  41. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Les projets font partie de notre culture L'histoire de l'humanité est jalonnée de réalisations architecturales ou industrielles et de grandes expéditions lancées à la découverte du monde. À chaque fois un besoin (personnel ou collectif) existait, un but était défini, une organisation était mise en place spécifiquement pour atteindre l'objectif, et l'aventure pouvait commencer. Si de nos jours, on voulait définir par un mot ces opérations dans leur ensemble, on utiliserait sans doute le qualificatif de « projet », elles en présentent presque toutes les caractéristiques.

  42. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Les cathédrales A partir due la seconde moitié du 11ème siècle, les maîtres d’œuvre, les architectes ont organisé leur profession et obtiennent l’étiquette d’architecte ou ingénieur. Ils gagnent en indépendance car ils négocient des contrats et acceptent les mises en concurrence sur appel d’offre. En cas de succès ils sollicitent des compagnons spécialisés (carrier, tailleur et polisseur...) chargés de constituer le noyau dur de la future équipe de chantier. Ce dispositif est proche des techniques actuelles d’organisation en plateau où le chef de projet s’adjoint un premier noyau de collaborateurs qu’il élargira à mesure des besoins du projet. A partir du 13ème siècle, les architectes ingénieurs doivent gérer plusieurs projets éparpillés géographiquement ce qui les conduit à élaborer des techniques de gestion plus globales orientées vers la délégation des responsabilités et surtout la mise au point d’outils de suivi et d’évaluation des avancements des projets.

  43. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Les cathédrales C’est avec Brunelleschi (1377-1446) que le projet se trouve pour la première fois codifié sur un mode opératoire pour contester le « bricolage » artisanal des constructeurs médiévaux gothiques  Ce qui conduit à une division technique du travail entre une phase de conception de l’œuvre et une phase de réalisation. Par le dessin et la maquette et grâce aux nouveaux principes mis à jour de la perspective, une ébauche de l’œuvre est tentée en simulation qui guidera ensuite sa réalisation. De même apparaissent le concept de maître d'ouvrage ou commanditaire (celui qui a exprimé le besoin et paye pour qu'il soit satisfait) et de maître d'oeuvre (celui qui met en oeuvre tout ce qui est nécessaire pour satisfaire le besoin exprimé).

  44. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Les grands ouvrages Vauban et les grands travaux sous Louis XIV Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707) maréchal de France et commissaire des fortifications de Louis XIV, est passé à la postérité pour les ouvrages de défense qu'il fit construire, les fameuses « citadelles » . Il fut certainement l'un des tout premiers à se soucier de la rentabilité des opérations menées. En effet, il fit procéder au chronométrage global des terrassements entrant dans les travaux de fortification qui lui avaient été confiés.

  45. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence. Depuis les « trente glorieuses » le projet prend un place croissante dans les organisations, tant dans le secteur industriel (automobile) que dans les services (hôpital, institution d’enseignement..). C'est ainsi que, de plus en plus, les entreprises utilisent le mot de projet pour caractériser des opérations, internes ou externes, complexes, faisant appel à plusieurs ressources de l'entreprise Ces opérations sont pilotées par un acteur privilégié nommé chef ou responsable de projet Le projet apporte une nouvelle source de légitimité des acteurs dans l’organisation Pour autant ces opérations présentent-elles toutes les caractéristiques du « projet »?

  46. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence Plus les changements sont rapides, importants et peu prévisibles et plus rapidement encore, il faudra réagir voire anticiper les évolutions de l'environnement Cela nous conduit à rechercher de nouvelles formes d'organisation permettant de répondre, au cas par cas, aux pressions exercées par l'extérieur d’où le terme de « réactique ». La complexité induite par ces évolutions nécessite de faire appel à un nombre de plus en plus grand d'experts qui doivent travailler ensemble, de façon coordonnée, sur un même projet. Le mot projet est ainsi devenu à la fois un mot magique et un mal nécessaire

  47. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence • L'évolution des marchés • À l'origine, le marché était un lieu d'échanges • Le marché nécessitait donc qu'un lieu soit défini et que la date de tenue du marché soit fixée. • Aujourd'hui, dans le principe, rien n'a changé • Les besoins à satisfaire existent toujours • Ce sont sur les marchés, y compris virtuels, que ces besoins trouvent leurs réponses. • En revanche l'économie s'est transformée • On est passé d'une microéconomie locale à une macroéconomie mondiale, • ce qui a eu pour effet de modifier la forme et les règles des marchés

  48. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence • L'évolution des marchés • En économie de marché, c'est la demande qui détermine la nature de l’offre • On fabrique un produit ou un service adapté à un besoin particulier • Cette évolution des marchés a une incidence directe sur l'évolution technique • qui permet de mieux répondre en termes de performances et de qualité aux besoins des clients, • ceci tout au long de la chaîne de réalisation du produit • Mais elle a aussi un impact important sur le management des équipes appelées à travailler dans des organisations « réactiques » • modifiant radicalement les relations entre les acteurs

  49. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence • Evolution de la concurrence • D’une économie « de masse » (1950 - 1960) • A une économie dite « de variété » (1970 - 1980) • Puis une économie dite « de flexibilité  dynamique» • Les marchés sont saturés d’où la nécessité de se trouver un avantage concurrentiel

  50. Séquence 1 : Le concept de projet La culture projet Le monde évolue en permanence Les organisations par projet se structurent selon une orientation clients en vue de satisfaire les besoins et les spécifications de ces derniers. La spécification du produit porte sur une valeur d’usage précise, une fonction à satisfaire, une solution globale  L’automobiliste n’achète plus une voiture mais un ensemble de services lié à l’utilisation du véhicule Le chimiste ne vend plus une formule mais une valeur d’usage à un client par exemple « quelque chose qui colle » Cette polarisation sur le besoin du client signifie une évolution vers des produits et des services de plus en plus diversifiés et spécifiques, vers une meilleure qualité et en même temps vers des cycles de développement et de mise à disposition de plus en plus courts