slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L ’ ANNUELLE DES INSPECTEURS DE CS LES 23 ET 24 OCTOBRE 2013 À QUÉBEC PowerPoint Presentation
Download Presentation
L ’ ANNUELLE DES INSPECTEURS DE CS LES 23 ET 24 OCTOBRE 2013 À QUÉBEC

play fullscreen
1 / 16
Download Presentation

L ’ ANNUELLE DES INSPECTEURS DE CS LES 23 ET 24 OCTOBRE 2013 À QUÉBEC - PowerPoint PPT Presentation

bairn
92 Views
Download Presentation

L ’ ANNUELLE DES INSPECTEURS DE CS LES 23 ET 24 OCTOBRE 2013 À QUÉBEC

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’ANNUELLE DES INSPECTEURS DE CSLES 23 ET 24 OCTOBRE 2013 À QUÉBEC Une présentation de Mathieu Tremblay, ingénieur junior à la Direction de l’expertise technique

  2. Déroulement de la présentation • Objectifs de la présentation • Le radon en bref • Projets de mesure • Actions en cours et à venir

  3. Objectifs de la rencontre • Décrire les propriétés du radon ainsi que ses effets sur la santé • Présenter les lignes directrices fédérales et les méthodes d’atténuation • Exposer les orientations de la SHQ

  4. Le radon en bref • Gaz radioactif présent de • façon naturelle dans le sol • Provient de la dégradation • naturelle de l’uranium • Gaz incolore, inodore • et insipide • Peut s’infiltrer à • l’intérieur des bâtiments • Peut s’accumuler • dans les sous-sols Source : http://www.rncan.gc.ca/sciences-terre/produits-services/produits-cartographie/geoscape/ottawa/5934

  5. Le radon en bref • On en retrouve partout. • La seule façon de savoir s’il y a du radon dans un bâtiment est de procéder à un test. • La quantité de radon peut être mesurée à l’aide • d’appareils peu dispendieux • (détecteurs de type passif). • La concentration exprimée en • becquerels par mètre cube (Bq/m³). • Il existe différentes méthodes • d’atténuation. Détecteur de traces alpha

  6. Le radon en bref – Les risques pour la santé • Le radon est la deuxième principale cause de cancer du poumon (après le tabagisme); 16 % des cas de • cancers du poumon au Canada sont • attribuables à l'exposition au radon. • La Société canadienne du cancer estime à 3000 par an le nombre de décès causés par le cancer du poumon associé au radon. • Le risque d’avoir un cancer du poumon en raison d’une exposition au radon dépend de : • la concentration de radon, • la durée d'exposition, • l’usage du tabac. Source : http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/radiation/radon/effects-effets-fra.php

  7. Le radon en bref – Les risques pour la santé • Les personnes qui fument et qui sont exposées à des concentrations élevées de radon courent beaucoup plus de risques d’avoir un cancer du poumon. Source : http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/radiation/radon/effects-effets-fra.php

  8. Le radon en bref – Lignes directrices canadiennes • Il faut prendre des mesures correctives lorsque la concentration moyenne annuelle de radon dans les aires normalement occupées d'un bâtiment dépasse les 200 Bq/m³. • Plus les concentrations de radon sont élevées, plus il faut agir rapidement. • Lorsque des mesures correctives sont prises, la teneur en radon doit être réduite au plus bas niveau qu’il est raisonnablement possible d’atteindre. • Les nouveaux bâtiments devraient être construits à l’aide de techniques qui permettent de réduire au minimum l’entrée de radon et d’en faciliter l’élimination, au besoin, après la construction.

  9. Le radon en bref – Lignes directrices canadiennes

  10. Le radon en bref - Méthodes d’atténuation

  11. Le radon en bref – Méthodes d’atténuation Dépressurisation active du sol

  12. Projets de mesure • Le Ministère de l’Éducation des Loisirs et du Sport • Mesures dans 65 écoles de la Gaspésie, des Laurentides et de l’Outaouais (561 mesures) • 11 écoles (soit 17 %) ont présenté au moins une mesure dépassant la ligne directrice. • Moyenne de 71 Bq/m³ • Le Ministère de la Famille et des Aînés • Mesures dans 54 Centres de la petite enfance (CPE) des Laurentides et de l’Outaouais (368 mesures) • 2 CPE (soit 3,7 %) ont présenté au moins une mesure dépassant la ligne directrice. • Moyenne de 57 Bq/m³

  13. Projets de mesure (suite) • Santé Canada • Étude pancanadienne dans 18 000 maisons unifamiliales • (1 784 répondants au Québec) • Dépassement de la ligne directrice observé pour la province : 10,1 %

  14. Projet de mesure de la SHQ • Objectifs • Élaborer et appliquer une procédure adaptée pour la mesure et l’atténuation du radon dans les logements sociaux • Élaborer et appliquer une stratégie de communication adaptée pour les partenaires et les clientèles du réseau de la SHQ • Évaluer la faisabilité et les ressources nécessaires à la mise en œuvre de travaux de dépistage et d’atténuation du radon • Mesurer les concentrations de radon dans environ 150 immeubles et les diminuer lorsque nécessaire

  15. Actions en cours et à venir • Élaboration du projet pilote de dépistage et d’atténuation du radon • Orientations précises à donner à ce dossier à la suite du projet pilote • Mise à jour du Cadre normatif de rénovation • Fiche d’information disponible sur l’Espace partenaires • Guides produits par Santé Canada : • Guides àl’usage des propriétaires canadiens • Guide canadien à l’usage des entrepreneurs et des professionnels

  16. MERCI.