qualification f d rale plongeur nitrox n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Qualification fédérale Plongeur NITROX PowerPoint Presentation
Download Presentation
Qualification fédérale Plongeur NITROX

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 48

Qualification fédérale Plongeur NITROX - PowerPoint PPT Presentation


  • 162 Views
  • Uploaded on

Qualification fédérale Plongeur NITROX. Qu’est ce que le NITROX. Le terme NITROX est l’association de deux mots anglais, Nitrogène (Azote) et Oxygène (Oxygène ) Le NITROX est un mélange Oxygène (O2) / Azote (N2). N 2 < 79%. O 2 >21%. Nomenclature du mélange.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Qualification fédérale Plongeur NITROX' - avedis


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
qu est ce que le nitrox
Qu’est ce que le NITROX
  • Le terme NITROX est l’association de deux mots anglais, Nitrogène (Azote) et Oxygène (Oxygène )
  • Le NITROX est un mélange Oxygène (O2) / Azote (N2).

N2< 79%

O2>21%

nomenclature du m lange
Nomenclature du mélange
  • Par convention on place toujours le chiffre de l’oxygène en premier.
  • Un NITROX 40/60 contient 40% d’O2 et 60% de N2 (Nx40)
  • On trouve aussi AEN40 ( air enrichi à 40%)
  • Ou EAN 40 (Enriched Air Nitrox)

EAN 32 EAN 36 EAN 40 EAN 28 EAN 38 EAN 30 EAN 40

slide4

Les avantages du mélange suroxygéné

  • Augmenter le temps d’immersion sans paliers
    • Diminuer le temps au palier
  • Diminuer le volume de gaz consommé
    • Diminuer le risque d’essoufflement
    • Diminuer le risque d’ADD pour un même profil de plongée « air » (safe Air)
  • Diminuer les effets de la narcose
  • Moins de fatigue après la plongée

EAN 30 EAN 40 EAN 28 EAN 32 EAN 34 EAN 38 EAN 40

inconv nients du nitrox
Inconvénients du NITROX

O2

O2

O2

  • Limitation de la profondeur
  • Respect de la profondeur maxi
  • Risque d’hyperoxie
  • Durée d’utilisation contrôlée

O2

O2

O2

O2

O2

O2

C’est bon, j’ai

ma dose

Pourquoi il

tremble ?

attention

pas plus bas!!

les m langes nitrox les plus couramment utilis s
Les mélanges Nitrox les plus couramment utilisés
  • Les nitrox présentés sont les plus utilisés dans le monde.
  • Ils permettent d’optimiser les profondeur et les durées d’immersion de la plongée sportive.
les effets de l o 2 sur l organisme toxicit
Les effets de l’O2 sur l’organisme: Toxicité
  • Quantité d’O2 pouvant être tolérée ou seuil hyperoxique effet Paul Bert
  • Les limites d’utilisation de l’O2 effet Lorrain-Smith (1897)
accidents sp cifiques toxicit de l o 2 sur le snc effet paul bert
Accidents spécifiquesToxicité de l’ O2 sur le SNC (effet Paul Bert)
  • L’Oxygène respiré en pression peut être responsable d’une toxicité neurologique

( PPO2 > 1.6b )

  • La crise hyperoxique peut survenir lors d’un dépassement important de la profondeur limite ou de l’utilisation d’un mélange non adapté

(SNC: système nerveux central)

(PPO2: pression partielle O2)

(1,6 ATA ou bar: seuil max fixé par la CTN)

« Exposition de courte durée »

accidents sp cifiques toxicit de l o 2 sur le snc effet paul bert1
Accidents spécifiquesToxicité de l’ O2 sur le SNC (effet Paul Bert)
  • accélération du pouls
  • Nausées
  • Crampes, contractures
  • Vertiges
  • Troubles sensoriels (visuels, auditifs)
  • Troubles du comportement
  • Les caractéristiques d’une crise hyperoxique ou crise convulsive (PPO2 > 1.6b) peuvent (10% des cas) s’accompagner de signes annonciateurs……….

pour ensuite se développer en 3 phases si ………..

accidents sp cifiques toxicit de l o 2 sur le snc effet paul bert2
Accidents spécifiquesToxicité de l’ O2 sur le SNC (effet Paul Bert)
  • Phase tonique:

(durée 1mn) contractures généralisées, apnée

Le sauveteur ne devra pas tenter de remontée: risques élévés de SP

  • Phase clonique:

(durée 2 a 3 mn) convulsions

Éviter que la victime ne perde l’embout et / ou se morde la langue, remonter la victime.

  • Phase résolutive:

(durée 10mn) retour progressif a la conscience, confusion

A la surface: réanimation et évacuation vers un caisson si nécessaire.

accidents sp cifiques toxicit de l o 2 sur le snc effet paul bert3
Accidents spécifiquesToxicité de l’ O2sur le SNC (effet Paul Bert)

Prévention:

  • Remonter dès l’apparition des signes annonciateurs
  • Strict respect de la PPO2 maximum 1.6b
  • Abaisser la PPO2 a 1.4b en cas de froid ou efforts ( par la profondeur ou le mélange )
  • Limité la durée d'exposition, la FFESSM préconise 2h max
accidents sp cifiques toxicit de l o 2
Accidents spécifiquesToxicité de l’O2

Facteurs aggravants ou favorisants:

  • Température 
  • milieu humide

« Si dépassement de la PPO2 fixé à 1,6bar »

  • froid
  • efforts
  • essoufflement
  • anxiété
les limites impos es par le m lange les param tres
Les limites imposées par le mélange: les paramètres
  • Calcul de la profondeur maximale d ’évolution
  • Calcul des pourcentages du mélange en fonction de la profondeur planifiée.
  • Le compteur SNC (CNS Clock)
les limites impos es par le m lange
Les limites imposées par le mélange
  • Calcul de la profondeur maximale d ’évolution?

« Loi de Dalton »

  • Rappel du calcul : Pp = Pabs x X%
  • Pp est la pression partielle du gaz considéré (ici O2)
  • Pabs est la pression hydrostatique.
  • Exemple d’application: >>>>> plongée à 25m
  • Cas d’une plongée à l’air : Pp02 = 3,5 bars x 0,21 = 0,74bar
  • Cas d’une utilisation d’un nitrox 40/60 : Pp02 = 3,5 x 0,4 = 1,4bar
les limites impos es par le m lange1
Les limites imposées par le mélange
  • Calcul de la profondeur maximale d ’évolution?

Cette pression partielle, limite de toxicité de l’oxygène, nous impose de calculer pour chaque type de mélange, la profondeur maximale d’évolution permise.

Cette pression maximale permise dans l’eau est de 1,6 bar

D’ou Pabs (max) = 1,6 x 100 / % O2

Pabs = (1,6x100)/%O2

les limites impos es par le m lange2
Les limites imposées par le mélange

Calcul de la profondeur maximum

  • Sachant que la PPO2 ne doit pas excéder 1.6b: (arrête du 9juillet 2004)

PpO2 = Pabs X %

D’ou Pabs = PpO2 / %

Exemple:

Profondeur maximum pour un NITROX 36/64

Pabs = 1.6 x 100 /36

Pabs = 4,44 b, soir 34,4 mètres

les limites impos es par le m lange3
Les limites imposées par le mélange
  • Calcul des pourcentages du mélange en fonction de la profondeur planifiée.
  • La pression abs à 32 m est de 4,2 bars.
  • La PpO2 limite de l’oxygène est de 1,6 bars.
  • Le pourcentage maximal d’O2 du mélange sera de: (1,6 x 100) / 4,2 = 38,1 %
  • Le mélange le mieux adapté est de 38/62
  • Dans le but d’une planification:
  • Pour une profondeur de 32 m, quel est le meilleur mélange à utiliser pour optimiser la décompression?

% O2 ?

les limites impos es par le m lange4
Les limites imposées par le mélange

Par sécurité, comme nous sommes des plongeurs prudents, nous limiterons notre exposition à une PpO2 max de 1,5bars.

> Le calculnous donne par l’application de la formule:

(1,5 x 100) / 4,2 = 35,7soit un 36%

> Risque plus élevé de crise hyperoxyque:

(1,6 x 100) / 4,2 = 38,1soit un 38%

Nous choisirons donc de plonger avec un mélange

Nitrox 36/64

les mod les de d compression
Les modèles de décompression
  • Les tables de plongée à l’air
  • Les tables de plongée nitrox
  • Les ordinateurs multi gaz
les mod les de d compression1
Les modèles de décompression
  • Les tables de plongée air utilisent:
  • Le % d’azote (N2) contenu dans l’air
  • la profondeur maxi atteinte
  • la durée d’immersion
  • du protocole de calcul de la saturation et désaturation
les mod les de d compression2
Les modèles de décompression

--->% d’azote (N2) diminue

--->% d’oxygène (O2) augmente

  • Les tables de plongée air
  • Calcul de profondeur équivalente pour :AEN40
  • -PpN2 = PAE x 0,79
  • -PpN2 = PA x 0,60
  • -PAE x 0,79 = PA x 0,60

« Implique une profondeur dite « équivalente » ou PAE »

D’ou:

PAE = ((P + 10) x X/0,79) - 10 (en m)

les mod les de d compression3
Les modèles de décompression

Table des équivalences: PAE/%

les mod les de d compression4
Les modèles de décompression

Recommandations:

  • Ce qui change par l’exemple:
  • PLONGEE A L’AIR A 25M PENDANT 45MN
  • COMPARATIF
  • PLONGEE AU NITROX 36/64 à 25m pendant 45min
  • Si la profondeur équivalente calculée ne se trouve pas dans la table on prend la profondeur immédiatement supérieure
  • Pour les plongées successives, consécutives, remontée lente ou rapide, interruption de palier, palier a l’O2 et respiration d’O2 en surface on utilisera le protocole imposé par la table choisie
les mod les de d compression5
Les modèles de décompression

Plus de temps pour l’apéro

HS 10h48

Nitrox 36/64

Pa 1mn à 3m

HS 11h03mn

DS 10H00

Pa 16mn à 3m

GPS J

PAE 18, 3m

PROF 25m

Dp 45mn

les mod les de d compression6
Les modèles de décompression
  • Les tables de plongée à l’air
  • Les tables de plongée Nitrox
  • Les ordinateurs multi gaz
les mod les de d compression7
Les modèles de décompression

Les tables de plongée Nitrox de la FFESSM

Remarques importantes:

  • Extrapolation des tables à l ’air sans modification du modèle.
  • Maintient des paliers au nitrox comme ceux à l ’air.
  • Maintient de la vitesse de remontée comme à l ’air.
  • Paliers à l ’O2 pur, règle du tiers avec minimum de 5 mn.

Si moins de 5mn ==> durée identique à celle à l ’air.

  • Pas de paliers à l ’O2 à 6m car risque supplémentaire sans gain réel dans la pratique en plongée sportive.
  • Durée maximale de 120 mn (recommandation fédérale)
  • Des « profondeurs limites » sous trame si PpO2 > 1,5 b
les mod les de d compression8
Les modèles de décompression

Les tables de plongée Nitrox de la FFESSM

  • Une table pour le Nitrox 40/60
  • Une table pour le Nitrox 36/64
  • Une table pour le Nitrox 32/68
  • Un tableau pour le calcul de l ’azote résiduel et de la majoration

Exemple d ’application plongée simple:

-Plongée au Nitrox 32/68 de 30 mn à 35 m.

-Par lecture directe on prend 36m: >Palier à 3m de9 mnau nitrox (GPS: I)

> ou Palier à 3m de6 mnà l ’O2 (GPS: I)

les mod les de d compression9
Les modèles de décompression

Exemple d ’application plongée successive:

  • 1ère plongée Gps = I et l ’intervalle est de 3 h
  • 2ième plongée au Nitrox 36/64 de 30 mn à 30 m.
  • La table de détermination de l ’azote résiduel donne ligne (I,3h)---> f (tableau absent)
  • La table de majoration donne (col f et 36/64 à 33m) 13 mn (tableau ci-contre)
  • On entre dans la table 36/64 avec 43mn de durée (tableau ci-contre)

Le palier sera de : 16 mn à 3 m.

les mod les de d compression10
Les modèles de décompression
  • Les tables de plongée à l’air
  • Les tables de plongée Nitrox
  • Les ordinateurs multi gaz
les mod les de d compression11
Les modèles de décompression

Les ordinateurs

multi gaz:

  • Les profondeurs indiquées sont les profondeurs réelles
  • Gestion de plusieurs mélanges au cours de la plongée
  • Ils permettent le réglage de la PPO2<1,6bar (sécurité)
  • Prise en compte de la toxicité de l ’Oxygène (Compteur SNC) ou OTU.
les d compressions possibles comparaisons et analyses
Les Décompressions possibles /comparaisons et analyses
  • Tables à l’air
  • Ordinateurs Air
  • Tables Nitrox
  • Ordinateurs Nitrox
planification des m langes enrichis
Planification des Mélanges Enrichis
  • Le pourcentage maximal d ’O2 dans le mélange sera de 1,6/4,3= 37,2 %
  • On choisira donc un mélange 37/63 ou 36/64
  • Calcul des mélanges
    • Fonction de la profondeur d ’évolution
    • Du profil de décompression souhaité
    • Des limites permises par le mélange.
  • Exemple:
  • Plongée à 33 m
  • -Limite que l ’on se donne Pp02 = 1,6 b
production des m langes
Production des Mélanges

C'est le point le plus délicat,compte tenu de la teneur élevée d'oxygène.

  • => Il existe des procédures spéciales de:
    • Fabrication
    • Manipulation
    • Procédure d’analyse du mélange

Le matériel doit-être repéré par des couleurs spécifiques, et réservé uniquement pour cet usage.

fabrications des m langes
Fabrications des mélanges

Les techniques principalement utilisées sont:

  • L'adjonction de gaz
  • Fabrication par pression partielle
  • Fabrication du mélange par poids
  • Fabrication du mélange par volumes
  • Le mixage en continu
  • Injection par stick
  • La dénitrogénation ou perméation gazeuse

(article technique Subaqua n°209)

1 1 r alisation des m langes
1.1 Réalisation des mélanges

Trois impératifs:

  • C’est une affaire de spécialiste car l’Oxygène sous pression est explosif.
  • Le matériel employé, y compris compresseur, tampons et raccords doivent être compatibles 100% O2
  • Il faut contrôler les % avant chaque plongée, car les mélanges varient et sont difficiles à établir

NB: il existe depuis 10/2005 une formation complémentaire et une extension de prérogatives des TIV pour l’utilisation des blocs aciers conformément à l'arrêté du 28/02/08

2 manipulation des m langes
2. Manipulation des mélanges

Au gonflage:

  • La législation impose que le chargement soit effectué par une personne désignée à cette effet par le président du club.
  • Personnel spécialement formé

Procédure d’enregistrements des gonflages et analyses des blocs

  • Le matériel doit-être repéré par des couleurs spécifiques, et réservé uniquement pour cet usage.
  • Attention :

Stockage à part

NITROX : 40/60NOM : fabricant

Date1: 08.04.09 Résultat 1: 39 Nom: XX

Date2:Résultat 2:Nom:

Prof max:Pression: 190 b

2 manipulation des m langes1
2. Manipulation des mélanges

A l’utilisateur:

  • Chaque plongeur participant a une plongée NITROX doit analyser personnellement le pourcentage d’O2 du mélange qu’il va utiliser .
  • Reporter les données sur l’étiquette de la bouteille comportant déjà les information du fabricant.

NITROX : 40/60NOM : fabricant

Date1: 08.04.09 Résultat 1: 39 Nom: XX

Date2: 12.04.00 Résultat 2: 40 Nom: PM

Prof max: 30 m Pression: 190 b

3 proc dure d analyse du m lange
3. Procédure d’analyse du mélange
  • Mise en marche de l’analyseur
  • Calibrage a l’air ( en agitant doucement la sonde dans l’air on doit lire 21% ) *
  • Déblocage du robinet de la bouteille
  • Ouverture du robinet ( doucement )
  • Mise en place du tube de mesure et de la sonde sur la bouteille
  • Lecture de la mesure
  • Refermer le robinet de la bouteille, démonter et ranger l’analyseur

* Précision de +/- 5% (de la mesure)

Exemple: Un mélange dit 40/60 doit être dans la fourchette 38/62 à 42/58

l gislation sur l utilisation des m langes autres que l air
Législation sur l’utilisation des mélanges autres que l’air

Le code du sport qui défini notre arrêté du 28/02/08 précise:

  • Limite d’utilisations des mélanges Art. A.322-91
  • Analyse et confection des mélanges Art. A.322-92 à Art. A.322-97
  • Notamment Art. A.322-92 :

Si la concentration d'oxygène < 40 %

    • Matériel du commerce dégraissé
    • Voire du matériel standard « non

Si la concentration en oxygène est > 40 %

    • Matériel spécifique oxygène

(bloc; détendeurs; stab; etc…)

cadre r glementaire qualifications f d rales
Cadre réglementaire & Qualifications fédérales

Prérogatives :

Les plongeurs titulaires de la qualification PLONGEUR NITROX pourront utiliser le mélange le plus approprié avec au maximum de 40 % d’oxygène.

Les PLONGEURS NITROX ont les mêmes prérogatives que celles définies dans l’arrêté du 28 février 2008, qui correspond a leur niveau de plongée a l’air.

cadre r glementaire qualifications f d rales2
Cadre réglementaire & Qualifications fédérales
  • Norme NF EN 13949

Appareils de plongée à circuit ouvert utilisant du Nitrox (d’une teneur en oxygène > 22%)

  • Norme NF EN 144-3

Raccords de sortie pour gaz de plongée Nitrox et Oxygène

Concernant le matériel depuis novembre 2008 et concerne toutes les structures EPS

organisation planification
Organisation / Planification
  • PROCEDURES:

Avant la plongée définir:

  • Prise en charge du bloc
  • La profondeur maximale permise avec ce Nitrox
  • La profondeur réelle prévue pour la plongée
  • La profondeur équivalente : P.E
  • Le moyen de décompression
  • La durée des paliers éventuels
  • Respect des consignes du DP
  • Ne pas dépasser la profondeur maximale permise en fonction du Nitrox choisi
organisation planification des sorties durant la formation
Organisation / Planificationdes sorties durant la formation
  • Calculez pour des Nitrox => 28/72 ; 30/70; 32/68; 36/64; 40/60, dans la courbe de sécurité:

Les paramètres suivants:

  • Les profondeurs maximales permisent avec ces Nitrox ?
  • Les profondeurs réelles prévues pour la plongée ?
  • Les profondeurs équivalentes P.E ?
  • Les durée de plongée ?
  • Le palier et sa durée pour une plongée air équivalente?
  • Le % SNC? (pour la qualification Nitrox confirmé)
slide47

Organisation / Planificationdes sorties durant la formation

  • Calculez pour des Nitrox => 28/72 ; 30/70; 32/68; 36/64; 40/60, dans la courbe de sécurité:

Les paramètres sont:

  • Les profondeurs maximales permises avec ces Nitrox: 47/43/40/34/30m
  • Les profondeurs réelles prévues pour la plongée: Plancher à ne pas dépasser
  • Les profondeurs équivalentes P.E: 42/36/33/26/21m
  • Les durée de plongée: 5/5/10/15/35min
  • Le palier et sa durée pour une plongée air équivalente: 9/2/2/0/0min à 3m
  • Le % SNC? (pour la qualification Nitrox confirmé): 12/12/23/33/77%

BONNES PLONGÉES… BONNES PLONGÉES… BONNES PLONGÉ