le triangle d or mauve au pays des shan et des aka
Download
Skip this Video
Download Presentation
Le triangle d’or «  mauve » au pays des Shan et des Aka

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 91

Le triangle d’or «  mauve » au pays des Shan et des Aka - PowerPoint PPT Presentation


  • 68 Views
  • Uploaded on

Le triangle d’or «  mauve » au pays des Shan et des Aka. A l’extrême est de la Birmanie, ville de Kiengtung, à la jonction de la Chine, de la Thailande et du Laos. Powerpoint non commercial de Bernard GEORGES.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le triangle d’or «  mauve » au pays des Shan et des Aka' - admon


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
le triangle d or mauve au pays des shan et des aka

Le triangle d’or «  mauve »au pays des Shan et des Aka

A l’extrême est de la Birmanie, ville de Kiengtung, à la jonction de la Chine, de la Thailande et du Laos

Powerpoint non commercial de Bernard GEORGES

slide3
On ne peut pénétrer ici qu’accompagné par un guide Shan et sous réserve de contrôles de passeport réguliers au fil des routes, des péages ou des haltes!
  • Le pays montagneux et vallonné dispose d’ terre riche et fertile avec des habitants beaucoup plus prospères (pléthore de voitures, motocyclettes et téléphones portables en ville!)que dans le reste Myanmar, notamment en raison de:
  • rizières nombreuses , petits et grands trafics avec les pays voisins, présence de mines de pierres précieuses plus au nord, culture du pavot-opium que la junte prétend avoir éradiqué (deuxième producteur mondial derrière l'Afganistan, après deux années de baisse, la production augmente de nouveau de 26% en 2007)… Le pays Shan a un Seigneur de la guerre qui a sa propre armée , a combattu puis négocié un statut spécial avec le gouvernement birman .
  • Pas moins de 17 ethnies vivent dans des villages et ont leur propre langue! En particulier les Palaung et les Ahka que vous verrez plus loin
slide5
Le pays Shan sur fond de montagnes chinoises. Les interprétations divergent

sur l’origine du mot Shan: il voudrait dire « méditation silencieuse », mais la Chine

ou pays des Shan serait aussi » l’empire du milieu. ». Pour d’autres, Chan signifierait

le « thé », autrement dit le pays du thé….

slide6
Une pagode bouddhiste dans la ville de Kientung.
  • Arrivés là par hasard au moment d’une manifestation populaire où les moines qui sont partout respectés en Birmanie viennent se rassembler tour à tour dans des pagodes et en des jours précis de l’année.
  • Ils dressent des abris de bambous sur le parvis extérieur pour recevoir des offrandes, parler de l’enseignement de Bouddha , donner des conseils… la ferveur est réelle et la fête populaire.
slide16
Sur un tableau noir au bord de la pagode, daté de notre passage,

le 11 janvier 2009: l’écriture birmane d’origine pali hindoue (sacrée) et

sino-tibétaine est très belle, presque exclusivement

composée de caractères arrondis (43 lettres, 11 voyelles, 3 tons !!!)

slide17
Sur la route, dans la montagne, les villages d’ethnies et de religions différentes se succèdent le long d’un sentier, à des minutes ou heures de marche…
slide18
En route, une fabrique artisanale

de distillation d’alcool de riz…..

Nous l’avons goûté, surpris par

son arôme et sa qualité!

slide26
Les Ahkas

D’origine tibéto-birmane et chinoise et provenant de migrations anciennes (le peuple frère des Hmongs , qui sont encore massacrés et mis dans des camps au Laos ,comporte 10 000 personnes immigrantes en France et 1600 en Guyane) Pour leur part, les Ahkas vivent principalement dans des villages montagneux. Nombre d’entre eux sont catholiques et animistes. Les femmes portent en permanence de magnifiques costumes et de lourdes coiffes pleines de pièces d’argent, de colliers concentriques, de perles et de boules d’argent. Elles ne les retirent que rarement: ces coiffes ne sont pas seulement des accessoires de séduction mais aussi indicatives du statut social, du rang et obéissent à des codes propres aux villages.Les Ahka qui vivent dans des villages (de 50 à 200 personnes) entourant la ville de Kengtung ne sont accessibles qu’à pied, par des pistes accidentées et à des heures de marche. Le tourisme négatif n’a pas encore pourri leur mode de vie et les villageois accueillent avec beaucoup de gentillesse et de sourires.Ils vivent dans des maisons de bambous quillées sur des pilotis de bois. Elles seraient divisées en une partie pour les hommes et l’autre pour les femmes, avec une terrasse aérienne et nattée comme pièce ouverte extérieure

important de le pr ciser
Important de le préciser!
  • Depuis Lévi-Strauss nous savons combien les ingérences dans la vie d’autres peuples peuvent être néfaste. Le tourisme n’échappe pas à la règle. Il peut être très positif en Birmanie à la fois pour améliorer la condition des gens qui en vivent, même si le gouvernement prend sa part. Positif aussi en contribuant à faire connaître la situation…
  • Les exemples négatifs abondent partout dans le monde. Pour ce qui est des photographes, elle peut induire rapidement des rapports d’argent, de sollicitation, de mendicité. Les photos prisent ici l’ont été très rapidement ou en en demandant la permission avec un sourire, jamais avec un paiement sollicité, sauf une fois à Bagan par compassion….
  • Notre guide Shan avait une approche ingénieuse pour éviter des rapports malsains inducteurs de dépendance Nous avons acheté avec lui gâteaux, bonbons, coupe-ongles , babioles etc. sur le marché de la ville et, une fois rendu dans le village, il organisait, sur une des terrasses aériennes, une loterie avec des petits bouts de papier. C’était la fête: vieillards, femmes et enfants venaient nous rejoindre pour se distraire, riant les uns et les autres des surprises de la loterie, sans que jamais il puisse y avoir des jalousies du fait du hasard, ou des demandes d’argent pour des photos discrètes et acceptées avec le sourire……,
slide36
Avec notre guide nous avons engagé la conversation sur le bord de la route. Cette femme Ahka nous à montré les pièges qu’elle allait poser pour attraper des oiseaux. On ne le voit pas malheureusement ici mais chaque baguette souple de bois disposait d’un système très ingénieux et multiple pour se détendre et capturer la proie.
slide50
Loterie: je me suis demandé comment

la terrasse pouvait supporter le poids

de tant de gens, y compris de mon

ami Fernand!

slide56
Certaines femmes Ahka

se teignent les dents de laque noire.. Les critères de beauté diffèrent selon les pays.! Au marché le guide a pris soin de ne pas acheter de dentifrice pour la loterie….

slide76
A 4 heures de route de Kiengtung, la ville de Monglar fait frontière avec la Chine. Remplie de casinos et machines à sous pour les Chinois qui sont très joueurs, elle est aujourd’hui désertée de ses riches touristes vu la nouvelle réglementation du gouvernement chinois peut soucieux de voir filer son argent ailleurs… Une curiosité : dans cette ville birmane on ne paye qu’en monnaie chinoise, en yuan!
slide87
En trekking, Fernand ,clope et bière dans une échoppe de fortune sur le chemin et sous le regard d’une vaillante soldate du peuple!
ad