tabagisme comportement risque chez l adolescent n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent  PowerPoint Presentation
Download Presentation
Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent 

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent  - PowerPoint PPT Presentation


  • 123 Views
  • Uploaded on

Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent . Dr Vincent Lustygier Clinique d’Alcoologie et de Toxicomanies du CHU-Brugmann Pr. Paul Verbanck Monastir : 4èmes Journées Nationales de la Recherche en Psychiatrie: « Les conduites addictives ». Le 07 mars 2009. Plan. Introduction:

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent ' - adamma


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
tabagisme comportement risque chez l adolescent

Tabagisme : Comportement à risque chez l’adolescent 

Dr Vincent Lustygier

Clinique d’Alcoologie et de Toxicomanies du CHU-Brugmann

Pr. Paul Verbanck

Monastir : 4èmes Journées Nationales de la Recherche en Psychiatrie: « Les conduites addictives ».

Le 07 mars 2009.

slide2
Plan
  • Introduction:

L’état des lieux.

Les différents stades

  • L’initiation
  • L’installation
  • Le maintient
introduction
Introduction
  • L’état des lieux :

-Etude Warren et Al ( Lancet 06) : 747 603 élèves de 13 à 15 ans dans 131 pays.

20,1% garçons et 14,3% de filles sont fumeurs actifs

10,5% garçons et 6,7% de filles sont fumeurs occasionnels

20,1% garçons et 15,8% de filles prêts à fumer dans l’année.

-Etude Monastir 04 ( N=986 ) : 12,3% de fumeurs réguliers et 14,5% de fumeurs occasionnels .

introduction1
Introduction:
  • Les différents stades :

- Stade de préparation : influence de la publicité / information ,Statut des parents.

- Stade Expérimental/Initiation : influence de la publicité et des parents < Influence des Pairs , de l’image de soi , comportement en milieu scolaire.

-Stade du Tabagisme occasionnel : influence du prix, de la disponibilité, des expériences positives.

- Stade de fumeurs réguliers : dépend de la vitesse de la dépendance ( tabagisme in utéro, prédispositions génétique …) et de la présence d’amis fumeurs.

l initiation
L’initiation:
  • Aspects Psychologiques liés à l’initiation - Hypothèses:

-Régulation émotionnelle: la décharge hormonale de l’adolescence provoque des débordements émotionnels difficiles à gérer , alors que les habilités de régulation émotionnelles sont balbutiantes.

Régulation émotionnelle sous tendue par des capacités cognitives ( capacités attentionnelles ) qui permettent à l’adolescent de retirer son attention des émotions négatives et de trouver des solutions à ses problèmes. Soit par immaturité , soit par Dysfonctionnement.

l initiation1
L’initiation:
  • Aspects Psychologiques liés à l’initiation - Hypothèses:

- Prises de décisions inefficaces: Préadolescents ont du mal à évoluer la balance Risque/Bénéfices du Tabac ,plus de difficultés à se projeter dans le futur (Immaturité de la conscience Auto-noétique )

Déficit dans l’évaluation des risques.

- Influence du rapport social du jeune:

1.Type de pression sociale ( coercitive ou normative )

2.Modelage: développement de nouveau comportement par l’observation d’autres personnes , avec identification à la personne observée.

l initiation2
L’initiation:
  • Aspects Psychologiques liés à l’initiation - Hypothèses:

-Modèle Psychodynamique : Echec dans la création d’une liaison masochique aux agressions primitives ( nécessaire dans l’élaboration narcissique) : va entrainer la reproduction d’un état de détresse avec reproduction de procédés autocalmants rassurants  Répétition compulsive d’une excitation mortifère.

l initiation3
L’initiation:
  • Aspects Biologiques liés à l’initiation:

- Vulnérabilité au dépendances

1. Génétique : hérite d’une prédisposition

2. Circuit de récompense : activation finale d’une voie dopaminergique via stimuli naturels ( réalisations : intellectuelles, athlétiques ; plaisirs : acoustiques , familiaux… ; expériences nouvelles …. Et aussi la prise de risque )

aspects biologiques le circuit de r compense2
Aspects Biologiques: le circuit de récompense.
  • Plaisirs Artificiels :

- Intensité forte

- Récompense à la demande

  • Plaisirs Naturels :

- Intensité moins forte

- récompenses à gagner

( Les plaisirs de l’ex-fumeurs vont toujours être comparés aux plaisirs implicitement aux plaisirs artificiels obtenus auparavant )

  • A l’adolescence : circuit de récompense immature et études animales montrant la plus grande « réactivité » du circuit de récompense à l’âge adulte si stimulé à l’adolescence.
aspects biologiques le circuit de r compense3
Aspects Biologiques: le circuit de récompense.
  • Attention : pas tous égaux par rapport aux récepteurs dans le cerveau.

- Peu de Récepteurs dans le circuit de récompense  peu d’effets dans un premier temps puis Up-régulation des récepteurs et induction  amélioration du plaisir.

- Beaucoup de récepteurs  effet aversif

aspects biologiques au del du plaisir

Dopamine

Plaisir, suppression de l’appétit

Noradrénaline

Excitation, suppression de l’appétit

Acétylcholine

Excitation, stimulation cognitive

Nicotine

Vasopressine

Amélioration de la mémoire

Modulation de l’humeur,

suppression de l’appétit

Serotonine

Beta-endorphine

Réduction de l’anxiété et

de la tension

Aspects Biologiques: au-delà du plaisir….
l installation
L’installation:
  • Aspects Psychologiques liés à l’installation:

Passage de l’expérimentation à l’addiction influencé par:

-disponibilité du produit

-possibilités financières

-Images associées au Tabac

-Attitudes des amis

- La surestimation des effets positifs avec minimisation des risques associés ( effets négatifs stockés dans la mémoire déclarative alors que effets positifs dans la mémoire procédurale : immédiate et somatique)

le maintient
Le maintient:

Hypothèses :

- Dépendance

- Conditionnement

- Dissonance cognitive

le maintient1
Le maintient:

- Dépendance :

Physique

Psychologique et Comportementale

aspects biologiques li s au maintient
Aspects Biologiques liés au maintient:
  • Dépendance physique:

Fume ttes 2 H

aspects psychologiques li s au maintient
Aspects Psychologiques liés au maintient:
  • Dépendance Psychologique et comportementale:

-Conditionnement classique : associé à des activités : café , téléphoner , conduire…

-Conditionnement opérant ( faim , stress , anxiété , détente , réflexion , émotions , affirmation de soi en public , engager une conversation.

SdR ( fumer) C + renforce action de fumer

le maintient2
Le maintient:
  • La mémorisation de situations antérieures ( émotionnelles , situationnelles , …) provoquent une anticipation par le circuit de récompense ( plaisir incitatif qui va progressivement se substituer au plaisir hédonique de la substance : inconscient cognitif )
le maintient3
Le maintient:
  • La dissonance cognitive :

Pour rappel :La surestimation des effets positifs avec minimisation des risques associés ( effets négatifs stockés dans la mémoire déclarative alors que effets positifs dans la mémoire procédurale : immédiate et somatique)

Le fumeur va modifier sa perception du Tabac : et faire des erreurs dans la perception des risques , et d’estimation des risques.

aspects li s la communication des risques
Aspects liés à la communication des risques:
  • Risque : péril où va intervenir la notion de hazard , estimation non rationnelle
  • Sous-estimation des risques très fréquents et surestimation des risques peu fréquents
  • Rôle de la publicité donnée à l’évènement
  • Communication selon le stade et la fonction du tabagisme chez un individu ou groupe d’individu
aspects li s la communication des risques1
Aspects liés à la communication des risques:
  • Utilisé par les cigarettiers pour communiquer avec les fumeurs débutants ( sponsoring des sports à risques , mais aussi des groupes de « pairs » musique etc…)
  • Additifs du Tabac : eugénol , menthol pour diminuer irritabilité bronchique chez jeune enfant , goût réglisse , caramel ,chocolat rappelle les friandises
conclusion
Conclusion:
  • Tabac interfère de manière large et spécifique à chaque âge chez les enfants , préadolescent et adolescent.
  • Bien connaitre les interférences entre le tabac et la psychologie mais aussi la biologie des adolescents doit aider à mieux communiquer avec cette catégorie de fumeur , aider à la prévention et au traitement.