l hepatite c denis ouzan institut arnault tzanck saint laurent du var l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PowerPoint Presentation
Download Presentation

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 43

- PowerPoint PPT Presentation


  • 431 Views
  • Uploaded on

L’ HEPATITE C Denis OUZAN Institut Arnault TZANCK Saint Laurent du Var. Virus de l’hépatite C. Hélicase Protéase. Polymérase. Capside. Enveloppe. 5’. 3’. C E1 E2-NS1 NS2 NS3 NS4 NS5 . Identifié en 1989 ARN simple brin, virus enveloppé.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '' - Leo


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
virus de l h patite c

Virus de l’hépatite C

Hélicase

Protéase

Polymérase

Capside

Enveloppe

5’

3’

C E1 E2-NS1 NS2 NS3 NS4 NS5

Identifié en 1989

ARN simple brin, virus enveloppé

slide3

L‘hépatite C en France en 2004

  • • 0.86% de la population (2% 40-49ans)
  • 280 000 porteurs chroniques
  • • 46% non encore dépistés
  • nombre de décès en 2001 : 2646

Enquête INVS 2004

INSERM

pr valence de l antivhc inter r gion
Prévalence de l’antiVHC inter-région

0,94%

0,34%

0,78%

0,96%

1,01%

PACA 1,26 %

slide5

Modes de Transmission

Voie sanguine :

- transfusion avant 1992

- usage de drogues intraveineuse (UDIV)

(actuellement cause la plus fréquente)

20-30% des cas : ni transfusion, ni UDIV

chirurgie, examens invasifs, tatouages, piercing,

acupuncture

Maladie silencieuse PENSER AU DEPISTAGE +++

comment d pister
Comment dépister ?

Un test : anticorps anti VHC

Si positif : ARN du VHC

sur un deuxième prélèvement

slide7

Que faire devant une sérologie VHC+ ?

Sérologie VHC +

ARN du VHC

-

+

Patient ayant guéri

spontanément

lors de son hépatite aiguë

Infection par le VHC nécessitant

une prise en charge spécialisée

et détermination du génotype

mesure de la charge virale ui ml
Mesure de la Charge Virale(UI/mL)

TMA

Amplicor

10

50

102

103

104

105

106

107

108

Cobas Amplicor

HCV Monitor v2.0

Versant HCV RNA

3.0 (bDNA)

TaqMan 48 HCV

(Roche)

HCV Quant ASR

(Abbott)

histoire naturelle une maladie silencieuse

Histoire naturelle : une maladie silencieuse

Hépatite

Chronique

Carcinome

Hépato-

cellulaire

_80%

Cirrhose

20%

Hépatite

Aiguë

10 à 50 ans

20%

Guérison

slide10

L’ hépatitevirale C

Une maladie fibrosante

F0

F1

F2

F3

F4

evolution spontan e de la fibrose h patique au cours de h patite chronique c in
Evolution spontanée de la fibrose hépatique au cours de hépatite chronique C In

Homme ≥ 40 ans

Alcooll ≥ 50 g/J

4

Rapide

Moyenne

3

Femme < 40 ans

Alcool < 50 g/J

Lente

2

Fibrose

1

0

0

10

20

30

Durée de l”Infection (y)

Adapté de Poynard T, et al. Lancet. 1997;349:825.

comment valuer la fibrose

Comment évaluer la fibrose ?

- Evaluation directe : biopsie hépatique = « gold standard »

- Evaluation indirecte non invasive :

indications et résultats à interpréter

par un spécialiste

Conférences de Consensus Française (2002) : www.fnprrh.com

Américaine : consensus.nih.gov

tests non invasifs
Tests non invasifs
  • Marqueurs sériques
    • Fibrotest
    • Fibromètre
  • Elastométrie (Fibroscan®)
le fibrotest

Liver Injury

Alpha-2 macroglobuline

Bilirubine totale

Gamma GT

Apolipoproteine A1

Scar Matrix

Activated Stellate Cells

Haptoglobine

Le FibroTest®

IN SITU

SERUM

Imbert-Bismuth et al. Lancet 2001

fibrotest
Fibrotest

Validé

Bonne performance pour les valeurs extrêmes

Paramètres sanguins modifiés

Hémolyse, Gilbert, médicaments

sepsis,inflammation

+

0,60

-

0,10

fibroscan principe

10

5

10

5

10

5

20

20

20

30

30

30

Depth (mm)

Depth (mm)

Depth (mm)

0

0

0

40

40

40

50

50

50

60

-5

60

-5

60

-5

0

20

40

60

0

20

40

60

0

20

40

60

%

%

%

Time (ms)

Time (ms)

Time (ms)

FibroScan®: principe

Images de déformations obtenues dans le foie in vivo

VS = 1.6 m/s

VS = 3.0 m/s

VS = 1.0 m/s

E = 7.7 kPa

E = 3.0 kPa

E = 14.0 kPa

F4

F0

F2

Sandrin et al. UMB 2003; 12: 1705-13

fibroscan
FibroScan

Validé

Résultat validé

Très bon pour la diagnostic de cirrhose

Inflammation aiguë, ascite, obésité

Fibrose significative

+

-

le fibroscan
Le FibroScan

75 kPa

Le FibroScan est une variable continue

Le score METAVIR n'est pas continu

13-15 kPa

9 kPa

5-7 kPa

2,5 kPa

fibrotest ou fibroscan
Bilan initial d'une hépatite chronique C jamais traitée et sans comorbidité

Intérêt potentiel du Fibroscan

Gravité de la cirrhose

Suivi après traitement

Fibrotest ou FibroScan

Fontaine H et al. Gastroenterol Clin Biol 2007

h patite c valuer la fibrose avant traitement

Génotype 2 ou 3

Génotype 1 (ou 4)

PBH

≥ A2F2

=

IFN pégylé + RBV

48 semaines

≤ A1F1

=

Suivi sans

traitement

Hépatite C : évaluerla fibrose avant traitement ?

Génotype viral

En l’absence de co-morbidités ++

=

IFN pégylé + RBV

24 semaines

Conférence de consensus, Paris, Février 2002

slide23

Analyse de la prise en charge de sujets reconnus comme anti VHC positifs à la suite d’une campagne de dépistage en Médecine Générale dans les AM (2000)

159/217 anti VHC +

PBH 41%

Traités 19%

Si non, pourquoi? . Refus26%

.ALT nles 26%

.Coinfection VIH 27%

.Drogue, alcool 13%

.Maladie évoluée 5%

.Âge élevé 3%

OUZAN et al, GCB 2003

analyse multivari e d terminants de l absence de pbf et de traitement
Analyse multivariéeDéterminants de l’absence de PBF et de traitement

. Suivi exclusif par le MG p<0,01

. Absence de l’ARN du VHC p=0,08

. Usage de drogues p=0,09

le traitement de r f rence interf ron p gyl ribavirine
Le traitement de référence Interféron pégylé + ribavirine
  • Interferon pegylé:
    • Alpha 2a = Pegasys ® (Roche)
    • Alpha 2b = Viraferon-peg ® (Schering-Plough)
  • Ribavirine:
    • Copegus ® (Roche)
    • Rebetol ® (Schering-Plough)
slide26

Score de guérison

55%

40%

16%

6%

IFN

6 m.

1989

IFN

12 m.

1994

IFN

+ riba

1998

IFN PEG

+ riba

2001-2005

slide27

Ilest possible de guérir de la

plupart des hépatite chronique virale C

80%

40%

Génotype 2 Génotype 3

Génotype 4

Génotype 1 CV faible

Génotype 1 CV forte

slide28

Quelle valeur seuil de charge virale VHC en prétraitementchez les malades de génotype 1 permet de prédire le mieux la RVS ?

  • Effet de l’ARN-VHC prétraitementsur la réponse virologique soutenue
  • RVS selon différentes valeurs seuil d’ARN-VHC prétraitement

1,0

100

Δ = 27 %

Δ = 20 %

Δ = 17 %

0,8

80

0,6

60

70%

Probabilité de RVS

RVS

0,4

63%

40

60%

5,6logUI/ml

43%

43 %

43%

0,2

20

~ 400 000 UI/ml

0

0

3

4

5

7

6

< 400 > 400

< 600 > 600

< 800 > 800

ARN-VHC log UI/ml

ARN-VHC (x103 UI/ml)

AASLD 2006 Zeuzem et al. abstract 209

evaluer les chances de gu rison en fonction de la r ponse virologique sous traitement s4 et s12
Evaluer les chances de guérison en fonction de la réponse virologique sous traitement à S4 et S12

IFN-Peg alfa-2a (40KD) 180 g/sem plus ribavirine pendant 48 semaines Génotype 1

Absence de RVP

RVR

RVS: 5% (5/111)

16%

(90/569)

RVS: 87% (78/90)

20%

(111/569)

RVPc

22%

(128/569)

RVS: 68% (162/240)

42%

(240/569)

RVPp

RVS: 27% (34/128)

<50 UI/mL à S4 (RVR)

>50 UI/mL à S4, <50 UI/mL à S12 (RVPc)

Réponse ARN VHC:

>50 UI/mL à S4, >50 UI/mL, mais diminution ≥ 2log à S12 (RVPp)

>50 UI/mL, diminution < 2 log à S12 (pas de RVP)

Données Roche issues des études Fried et Hadziyannis

une dur e fixe de traitement n est pas toujours appropri e
Une durée fixe de traitement n’est pas toujours appropriée

La probabilité de RVS augmente avec la rapidité avec laquelle est obtenue

une virémie indétectable

Durée du traitement

7

6

Rechute

durée avec PCR négative

5

4

durée avec PCR négative

log HCV RNA

3

2

Seuil detection <50 IU/ml

Seuil detection <10 IU/ml

1

RVS

Temps

0

slide31

Les principaux effets indésirables

liés à labithérapie pégylée

100%

FATIGUE

DEPRESSION

TR HEMATOLOGIQUES

PRURIT

SYNDROME PSEUDOGRIPPAL

|

12 Sem

48 à 72 Sem

slide32

Essayer d’éviter de réduire la posologie suite aux anomalies biologiques !

100%

Anémie ( 18%) : EPO quand Hb < 10 g/l

Neutropénie (20%)

|

12 Sem

48 Sem

il pourrait tre possible demain de gu rir encore plus de patients
Il pourrait être possible demain de guérir encore plus de patients

Nouveaux traitements

  • Antiprotéases : Telapravir
  • Antipolymerase : R1626

à l’essai chez les patients de génotype1, naïfs, sous la formed’une trithérapie

un d partement contre les h patites b et c
Un département contre les hépatites B et C
  • J’ai été transfusé avant 1992
  • J’ai essayé des drogues par sniff ou injections
  • J’ai été hospitalisé ou opéré il y a longtemps
  • Ma mère est porteuse du virus B ou C
  • Mon partenaire est porteur du virus B
  • Un membre de ma famille est porteur du virus B
  • J’ai eu de l’ acupuncture
  • Je me suis fait un piercing ou un tatouage
  • J’ai été incarcéré à un moment de ma vie
  • Je suis originaire d’Afrique ou d’Asie (hépatite B)

Une seule réponse suffit pour

pouvoir être infecté

FAITES – VOUS DEPISTER

d pistage syst matique et cibl de l h patite c en m decine du travail ametra 06
Dépistage systématique et ciblé de l’hépatite C en Médecine du Travail AMETRA 06

. 45 MT

. 6412 salariés

. 12 facteurs de risque

au moins un facteur de risque 1422 22
Au moins un facteur de risque1422 (22%)

Dépistage déjà effectué : 400

Dépistage proposé : 1022

6412 Salariés

pourcentage de sujets risque d j d pist s 40
Pourcentage de sujets à risque déjà dépistés (40%)

Sujets transfusés avant 92 31%

Susceptibles de l’avoir été 34%

Utilisation de drogue IV 58%

ATCD carcéral 29%

Taux d’ALT élevé 53%

des actions
Des actions

Campagnes de sensibilisation du public

Affiches dans tous les cabinets de soins

et les établissements de soins

du département

slide39
Affiche dans

les cabinets

médicaux

Hépatites B et C

10 raisons de faire dépister

  • J’ai été transfusé avant 1992
  • J’ai essayé des drogues par sniff ou injections
  • J’ai été hospitalisé ou opéré il y a plus de 10 ans
  • Ma mère est porteuse du virus B ou C
  • Mon partenaire est porteur du virus B ou C
  • Un membre de ma famille est porteur du virus B
  • J’ai eu de l’ acupuncture sans usage unique
  • Je me suis fait un piercing ou un tatouage
  • J’ai été incarcéré à un moment de ma vie
  • J’ai vécu dans un pays d’Asie ,d’Afrique ,
  • ou du Moyen Orient
  • Si vous répondez OUI au moins une fois
  • , parlez en à votre médecin traitant
  • et faites vous depister
campagne m dias
Campagne Médias

Radio: RMC, Nostalgie, NRJ, Kiss FM

France Bleu Azur

Télévision vidéo 30mn sur FR3

Nice –Matin/ Métro

Sylvia Rollin

DDASS, PRSP, CG 06

e valuation
Evaluation

Nombre de tests sérologiques réalisés (AgHBs, antiVHC, anti VIH) / nombre de tests positifs

Nombre de patients en ALD pour hépatite chronique

L Ollier,V Raimondi

slide42

Un département contre les hépatites

Sous l’égide de

RheCCA

Faculté de Médecine de Nice

GRSP

Conseil Général 06

DASS 06

CPAM 06

Hépatite info Service

Avec l’aide des laboratoires Roche, Bristol-Myers Squibb,Schering-PloughGilead ,Bayer Schering Pharma,Axcan Pharma

slide43

Hépatites B et C

10 raisons de se faire dépister

1. J’ai été transfusé avant 1992

2. J’ai essayé des drogues par sniff ou injections

3. J’ai été hospitalisé ou opéré il y a plus de 15 ans

4. Ma mère est porteuse du virus B ou C

5. Mon partenaire est porteur du virus B ou C

6. Un membre de ma famille est porteur du virus B

7. J’ai eu de l’acupuncture ou mésothérapie sans matériel à usage unique

8. Je me suis fait un piercing ou un tatouage

9. J’ai été incarcéré à un moment de ma vie

10. J’ai vécu dans un pays d’Asie, d’Afrique ou du Moyen- Orient

Si vous répondez OUI au moins une fois,

parlez-en à votre médecin traitant

et faites vous dépister

Le test de dépistage est remboursé par la sécurité sociale,

il est gratuit dans les Centres de Dépistage Anonyme et gratuit (CDAG)

www.hepatite06.org