menace d accouchement premature l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE PowerPoint Presentation
Download Presentation
MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE - PowerPoint PPT Presentation


  • 1033 Views
  • Uploaded on

MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE. Pr é sent é par : MUNYABARENZI Jean Maurice Etudiant en doctorat III Stagiaire à l’h ô pital KABUTARE. PLAN. D é finition et é pid é miologie Physiopathologie Causes et cons é quences Bilan é tiologique Diagnostic Traitement Bibliographie.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE' - Jims


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
menace d accouchement premature

MENACE D’ACCOUCHEMENT PREMATURE

Présenté par :

MUNYABARENZI Jean Maurice

Etudiant en doctorat III

Stagiaire à l’hôpital KABUTARE

slide2
PLAN
  • Définition et épidémiologie
  • Physiopathologie
  • Causes et conséquences
  • Bilan étiologique
  • Diagnostic
  • Traitement
  • Bibliographie.
1 definition et epidemiologie
1.DEFINITION ET EPIDEMIOLOGIE
  • MAP: toute naissance entre 28 et 37 SA. Certains auteurs → 25SA ,

D’autres situent la limite entre avortement tardif et prématurité au poids de 500g, soit environ 20 à 22SA

  • La fréq. d’AP en France est passée de 8,2% en 1972, à 5,6% en 1981.
physiopathologie 2
PHYSIOPATHOLOGIE(2)

LES ANOMALIES CERVICO-UTÉRINES ( malformations utérines et myomes) ou OVULAIRES.

DES FACTEURS LOCAUX : les prostaglandines, réponse locale à une infection ou à une inflammation amniochoriale →des contractions utérines associées à des modifications cervicales

physiopathologie 3
PHYSIOPATHOLOGIE(3)

Cette réaction inflammatoire amniochoriale est due au passage par voie ascendante de germes issus du tractus génital, au passage transplacentaire.

Ces prostaglandines seraient synthétisées sous l’effet de la production maternelle de cytokines (Il6, Il8, TNFa) et de l’infiltration locale par des polynucléaires activés

physiopathologie 4
PHYSIOPATHOLOGIE(4)

Leur production serait aussi stimulée par la production fœtale de CRH

Ces prostaglandines→une maturation cervicale et des contractions utérines responsables de la MAP.

la hierarchie des facteurs
LA HIERARCHIE DES FACTEURS

Tous les facteurs n’ont pas la même incidence sur le risque d’AP. Certains sont inévitablement suivis d’ AP comme l’HRP, d’autres n’entrainent la menace que s’ils sont associés

consequences de la prematurite
CONSEQUENCES DE LA PREMATURITE
  • Accouchement entre 34 et 37SA posent peu de problème
  • Avant 34SA les accouchements causent plus de problèmes car le terme est plus précoce.
  • L’immaturité pulmonaire,digestive,hépatique,immunologique va entrainer une mortalité et une morbidité importante pour le nouveau-né.
  • Le petit poids à la naissance <2500g ne représentent que 2 a 5% de la population des Nnes mais fournissent 75% de la mortalité périnatale et des séquelles neuropsychiques
diagnostic de map 1
DIAGNOSTIC DE MAP(1)
  • Le diagnostic est surtout clinique
  • Les signes fonctionnels:

- Contractions utérines anormales

- Métrorragies d’abondance variable

- Ecoulement de liq.amniotique

  • L’ interrogatoire:

-Les antécédents GO: déroulement de la grossesse actuelle, les fact. déclenchant, le niveau socio-écono., le mode de vie.

diagnostic de map 2
DIAGNOSTIC DE MAP(2)
  • L’ ex. obstetrical:

-La palpation abdominale:

Rechercher les CU, mesurer la HU, préciser la présentation foetale.

-L’ ex. au speculum: mettre en évidence une vaginite infectieuse, une cervicite, un écoulement de LA.

-Le toucher vaginal: IL précise l’ état du col, le type et le niveau de la présentation, l’ intégrité des membranes.

diagnostic de map 3
DIAGNOSTIC DE MAP(3)
  • Les marqueus vaginaux predictifs:

-La fibronectine: Elle est normalement absente des sécrétions cervicovaginales entre la 21ème et la 37ème SA.

Sa libération se fait suite à la séparation des tissus foetaux de l’ utérus maternel.

Prélèvement par écouvillonnage du cul de sac vaginal.

La valeur seuil de détection:50ng/ml.

diagnostic de map 4
DIAGNOSTIC DE MAP(4)

-L’alphafoetoprotéine (AFP):

Retrouvée à des concentrations élevées lors d’ une infection ovulaire.

-Les facteurs vaginaux de l’inflammation:

Les cytokines vaginales((Il1, Il6 et TNFa). ) sont libérées suite à l’ infection.

Des phosphatases alcalines (PAL 2) sont surexprimées sous l’influence de ces cytokines

diagnostic de map 5
DIAGNOSTIC DE MAP(5)

Ces PAL 2→l’activation de la production de médiateurs de l’inflammation, activateurs de contractions utérines et de maturation cervicale (prostaglandines, notamment).

diagnostic de map 6
DIAGNOSTIC DE MAP(6)
  • Le diagnostic de gravité:

Il doit tenir compte:

-du terme de la grossesse

-de l’importance des CU (fréquence et intensité)

-des modif. locales du col et du SI(segment inférieur).

-des facteurs associes: RM, hgies

-des facteurs etiologiques: infection, HT,PP,gemellite

le bilan etiologique
LE BILAN ETIOLOGIQUE
  • Selon l’urgence de la situation, il peut ou non préceder la tocolyse.
  • Chez la mere, on demande:

-une numération

-ECBU

-un prélèvement bactériologique vaginal

-Hemocultures.

-la recherche d’une rupture des membranes

-Echographie du col

le bilan etiologique 2
LE BILAN ETIOLOGIQUE(2)
  • Chez le foetus ,on fait:

-L’ enregistrement cardiotocographique→ RCF, CU.

-L’ échographie qui precise:

la biométrie foetale,le nbre de foetus, leur présentation, la maturité, la vitalité, l’absence de malformation, la topographie du placenta, la quantité du LA.

le traitement preventifs 1
LE TRAITEMENT PREVENTIFS(1)

Le meilleur traitement de la MAP est préventif.

L’ information de la patiente aux risques d’accouchement prématuré.

La recherche des facteurs de risque.

Mesures à prendre:

-Amélioration des conditions de travail.

-Limitation des longs trajets.

-Respect des congés prénatals et conseils de repos .

le traitement preventifs 2
LE TRAITEMENT PREVENTIFS(2)
  • - Interdiction des sports violents et règles d'hygiène (arrêt du tabac) .
  • - Traitement précoce des infections urinaires et cervico-vaginales .
  • -Cerclage à 15 SA en cas de béance cervico-isthimique confirmée.
  • Traitement étiologique :
  • Antibiothérapie en cas d'infection, ponctions évacuatrices en cas d'hydramnios.
traitement symptomatique la tocolyse 1
TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE: LA TOCOLYSE(1)
  • Indications de la tocolyse~ du terme, de la gravité de la MAP et de l'état des membranes.
  • Si les membranes intactes, épisodes de CU et modifications modérées du col)

→ Repos.

  • Si les membranes intactes, contractions regulieres→ Hospitalisation, tocolyse, maturation pulmonaire si AG< 34SA
traitement symptomatique la tocolyse 2
TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE: LA TOCOLYSE(2)
  • Si les membranes sont rompues :

-Tocolyse: terme(24, 26SA)→34SA

-Les cures de maturation pulmonaires

-L'antibiothérapie prophylactique.

- Surveillance pendant cette periode.

traitement symptomatique la tocolyse 223
TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE: LA TOCOLYSE(2)

Pour ces auteurs:

  • score<4= tocolyse.
  • score≥7= preparer l’accouchement
contre indications de la tocolyse 1
CONTRE INDICATIONS DE LA TOCOLYSE(1) 

Contre-indications de la tocolyse:

  • Contre-indications absolues :

- malformation foetale létale .

- souffrance foetale aigüe quelle que soit l'étiologie .

- chorio-amniotite et listériose .

- mort in utero .

- toute pathologie maternelle contre-indiquant la prolongation de la grossesse (cardiopathie, pré-éclampsie sévère) .

- placenta preavia hémorragique.

contre indications absolues de la tocolyse suite
Contre-indications absolues de la tocolyse(suite)
  • cardiopathie, coronaropathie, trouble du rythme cardiaque, myocardiopathie obstructive, allergie au produit
traitement symptomatique la tocolyse 226
TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE: LA TOCOLYSE(2)
  • Contre-indications relatives :.

-haute tension artérielle sévère, diabète, hyperthyroïdie.

- souffrance foetale chronique et RCIU, en l'absence de signe de gravité .

- hydramnios et malformations utérines

les tocolytiques 1
LES TOCOLYTIQUES(1)
  • Les tocolytiques:

-Les β mimétiques sont les plus utilisés:

Salbutamol: voie parentérale

Ventolin: voie orale

Mettre 5 ampoules de salbutamol dans un flacon de 500ml de SG 5%.

les tocolytiques 2
LES TOCOLYTIQUES(2)

Les autres tocolytiques sont moins utilises:

-Les antispasmodiques, peu efficaces.

  • les inhibiteurs calciques:

-les antagonistes de l’ocytocine.

-Les AINS

Les corticoides pour la maturation pulmonaire si AG<34SA

les tocolytiques 3
LES TOCOLYTIQUES(3)

POSOLOGIE:

1. Les antispasmodiques:

Buscopan suppo. X3/j

2. Les inhib.calc:

Nifedipine 10mg per os:

10 mg 1 x/15 - 30 minutes (4 comp. max.en 1 heure) puis

Adalat retard (20 mg/comp 40 à 160 mg/jour en 3 à 6 prises, puis ↓ progressive →2 x 20 mg).

les tocolytiques 4
LES TOCOLYTIQUES(4)

3.Les antagonistes de l’ocytocine:

Atosiban

  • Dose charge =1 flacon de 0.9 ml + 9 ml de sérum physiologique (contenant 6.75 mg d’atosiban) en IV lent en 1 minutes
  • Perfusion contenant 90 ml de sérum physiologique ou glucosé 5% et 2 flacons de 5 ml d’atosiban 24 ml / heure pendant 3 heures puis 8 ml / heure pendant 45 heures maximum
les tocolytiques 5
LES TOCOLYTIQUES(5)

4.Les AINS:

Indocid : 2 x 1 suppo

alternative à rajouter si échec de Nifedipine .Grossesse de moins de 32 semaines.

2 suppo 100 mg/jour pendant 3 jours max (ou per os 25 mg toutes les 4 heures)

bibliographie
BIBLIOGRAPHIE
  • Hans-Peter Wilth, Rainer Hürlimann, Thomas Flückiger. Les AINS et les inhibiteurs de la cox-2 principaux effets secondaires.
  • Stéphane Saint-Léger. Prise en charge d'une menace d'accouchement prématuré. Développement et Santé, n°140, avril 1999.CHI Saint-Grégoire, Montreuil, France.
  • Menace d'accouchement prématuré: Cours Gynécologie.Http://www.medix.com