Le tuteur, cet « autre  »,
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

Viviane GLIKMAN Conservatoire national des arts et métiers Centre de recherche sur la formation PowerPoint PPT Presentation


  • 51 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le tuteur, cet « autre  », en charge de l’accompagnement et des médiations humaines dans les formations ouvertes et à distance. Viviane GLIKMAN Conservatoire national des arts et métiers Centre de recherche sur la formation [email protected] La place du tuteur dans un dispositif de FOAD.

Download Presentation

Viviane GLIKMAN Conservatoire national des arts et métiers Centre de recherche sur la formation

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Le tuteur, cet « autre  »,en charge de l’accompagnementet des médiations humainesdans les formations ouvertes et à distance

Viviane GLIKMAN

Conservatoire national des arts et métiers

Centre de recherche sur la formation

[email protected]


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

La place du tuteur dans un dispositif de FOAD

Par qui les fonctions tutorales sont-elles assurées ?

Les supports du tutorat

Les apprenants et le recours aux tuteurs

Modèles de mise en œuvre de la fonction tutorale

Les tendances d’évolution de la fonction tutorale

Vers quelle autoformation éducative ?


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

DE

N

F

O

O

I

R

T

M

U

A

T

I

T

T

I

S

O

N

N

I

INSTITUTION DE FORMATION

La place du tuteur dans un dispositif de FOAD

Supports pédagogiques

Enseignant

Tuteur =médiateur

Savoirs

Apprenant

Savoirs

Apprenant

Formation à distance ou autoformation (assistée)

Présentiel (triangle de Houssaye)


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Formateur

Enseignant

Professionnel

A plein temps

Titulaire

A temps partiel

Contractuel

Vacataire

Par qui les fonctions tutorales sont-elles assurées ?

MÉTIER

Tuteur

TEMPS DE TRAVAIL

STATUT


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Tuteur référent

Accompagnateur

Tuteur matière

Correcteur

Facilitateur

Dépanneur

Animateur

Formateur

Comment les nomme-t-on ?

Tuteur


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les supports du tutorat

EN FACE À FACE

Rencontres individuelles

Regroupements

A DISTANCE

Avant les technologies numériques

Courrier - Téléphone - Fax

Avec les technologies numériques

indépendamment ou sur des plates-formes dédiées

• Courrier électronique

• Forums (communication asynchrone)

• Chats (communication synchrone)

• Prise en main d’écrans à distance

• Visioconférences

• Classes virtuelles


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les apprenants et le recours aux tuteurs

Constat récurrent : faible recours aux tuteurs

En réalité, recours différencié, en fonction :

•  du projet de formation et de la relation à la formation

• des capacités à s’engager dans un processus d’autoformation

Non recours aux tuteurx ne signifie pas toujoursabsence de besoin d’un soutien tutoral


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les apprenants et le recours aux tuteurs

Non recours aux tuteurs signifie absence de besoin d’un soutien tutoral presque exclusivement pour des apprenants indépendants

• qui trouvent des modalités personnelles pour organiser   leurs activités d’apprentissage

• qui travaillent seuls, en marge de l’institution éducative

et/ou

• qui sont aidés par des personnes de leur environnement    familial, professionnel ou amical


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les apprenants et le recours aux tuteurs

Beaucoup d’apprenants ne s’adressent que rarement ou ne s’adressent pas aux tuteurs :

• les uns, désarmés face à un processus d’autoformation

• par « peur de déranger »

• parce qu’ils ne savent pas quelles questions poser ou

• parce qu’ils ne savent pas comment formuler leurs questions

• d’autres, hésitants quant à leur investissement dans la    formation,

• parce que s’adresser aux tuteurs impliquerait de leur part   une forme d’engagement qu’ils ne sont pas sûrs de   vouloir prendre


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les apprenants et le recours aux tuteurs

Finalement, s’adressent aux tuteurs presque uniquementles apprenants déterminés,

• porteurs d’un projet de formation clairement défini

• engagés dans un processus d’autoformation dont ils pèsent à la fois les avantages et les difficultés

• qui savent auto-diriger leurs apprentissages et identifier leurs besoins en termes de soutien

• susceptibles de tirer le meilleur parti d’un soutien tutoral, comme des autres ressources pédagogiques mises à leur disposition par l’institution éducative


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Modèles de mise en œuvre de la fonction tutorale

Nécessité pour les tuteurs de s’adapter aux besoins spécifiquesdes apprenants, afin d’y répondre de manière efficace

En faisant coïncider avec ces besoins

• leur posture (réactivité / proactivité) et

• les aspects du processus d’apprentissage sur lesquels ils centrent leurs interventions (modèles de mise en œuvre de la fonction tutorale)


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Modèles de mise en œuvre de la fonction tutorale

Centré sur un soutien didactique et méthodologique

Fonctionnel

Centré sur un soutien psychologique et motivationnel

Affectif

Centré sur un soutien méthodologique et métacognitif

Pédagogique

Centré sur un soutien à la personne et prenant encompte l’ensemble des problèmes rencontrés

Holistique


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les tendances d’évolution de la fonction tutorale

Un mode de soutien en développement :

le travail coopératif et collaboratif

• proposer des entrées par activités (approche constructiviste)

• susciter et animer des échanges entre apprenants

• réguler une réalisation en commun de ces activités


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les tendances d’évolution de la fonction tutorale

Importance renforcée du rôle du tuteur

  • • pour encourager la persévérance et lutter contreles abandons

  • • pour susciter le sentiment d’appartenanceà une communauté éducative

  • • donc, pour favoriser un lien social au sein mêmed’un processus d’autoformation


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Les tendances d’évolution de la fonction tutorale

De la simple réponse aux questions

À l’animation d’un groupe d’apprenants

Des FAQ (Foires aux questions)

Au tuteur humain formé et attentif,médiateur et accompagnateur


Viviane glikman conservatoire national des arts et m tiers centre de recherche sur la formation

Vers quelle autoformation éducative ?

Solitaire etproche de l’autodidaxie

ou

accompagnée et « collaborative »

(cf.Marie-Noëlle Lamy)


  • Login