Clivages sociaux et
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 15

Clivages sociaux et clivages politiques en Europe Séance 5 : Le modele Esping-Andersen structures sociales et structures politiques PowerPoint PPT Presentation


  • 97 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Clivages sociaux et clivages politiques en Europe Séance 5 : Le modele Esping-Andersen structures sociales et structures politiques. Bruno Cautrès / Louis Chauvel [email protected] / [email protected] Trajectoire : Famille d’industriels et de banquiers juifs hongrois

Download Presentation

Clivages sociaux et clivages politiques en Europe Séance 5 : Le modele Esping-Andersen structures sociales et structures politiques

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


  • Clivages sociaux et clivages politiques en EuropeSéance 5 : Le modele Esping-Andersenstructures sociales et structures politiques

Bruno Cautrès / Louis Chauvel

[email protected] / [email protected]


  • Trajectoire :

    • Famille d’industriels et de banquiers juifs hongrois

    • Histoire économique + Sciences sociales => sociologie, économie, anthropologie …

    • « Passe » au socialisme planifié

    • Quitte la Hongrie dans les années 1930 pour Londres

    • S’intéresse à 1929, et à l’avènement du fascisme

    • Publie en 1944 son ouvrage fondamental

    • 1947-1953, (Adjunct) Professor at Columbia

  • Courants intellectuels

    • -critique des différentes théories économiques

    • -typologisation des systèmes d’économie

    • -étude de l’origine et de l’histoire des institutions économiques : commerce, marché et monnaie.

Karl Polanyi (1886-1964) et le premier XXe siècle


« La Grande transformation » (1944)

  • Question centrale : l’explication de l’effondrement du système libéral de 1914 à 1944, ses causes, ses sous-jacents et enseignements pour les sciences sociales

    • L’émergence du système libéral XVIIIe-XIXe siècle

    • Le marché au centre de la construction sociale du libéralisme

    • 4 principes du système libéral

      • sur le plan politique : (1) un état libéral (dont credo est laisser faire et laisser agir) ; (2) un système d’équilibre des puissances (plutôt le commerce que la guerre).

      • sur le plan économique :(3) l’étalon-or (4) le marché autorégulateur (travail, monnaie, libre échange).


  • Le constat d’échec du marché autorégulé

    « aucune société ne pourrait supporter, ne fût-ce que pendant le temps le plus bref, les effets d'un pareil système fondé sur des fictions grossières » (POLANYI, 1983, p. 109).

    pillage des ressources naturelles, destruction des règles et des relations sociales, paupérisation et délabrement moral des classes ouvrières victimes des forces aveugles du marché.


  • Marchandisation et démarchandisation

    • Grandes phases de l'histoire socioéconomique occidentale 1830-2003

1830

1870

1900

1930

1960

1990

Marchandisation commodification

Démarchandisation decommodification

Re-… ?

Accident du marchéMarket failure

  • Dès les années 1930 (et déjà avant) : prise de conscience que cela ne peut plus durer

  • Mise en place de dispositifs institutionnels pour pallier les « accidents du marché »


  • Penser l’articulation de trois grandes instances : Marché – Etat – Société civileConcevoir la diversité des arrangements institutionnels et des « cohérences sociétales » qui en découlent=> l’ensemble des aspects sociaux tendent à s’organiser selon des modèles sociaux spécifiques

  • Saisir la diversité des modèles d’Etat-ProvidenceConcevoir la diversité des arrangements institutionnels et des « cohérences sociétales » qui en découlent


  • Réponse à ces enjeux : la construction des Etats-providence

    • Il ne s’agit pas simplement d’Etats-providence au sens étroit, mais de systèmes sociaux construits mettant en jeu la triade :

    • Constat de diversité des systèmes : niveau des dépenses et mode de répartition

    • Degré de démarchandisation

    • Formes de stratification

Marché

Etat

Société Civile


  • Deux axes historiques de différenciation :

    • Institutionnalisé - Résiduel (Titmuss, 1945)(Inst = Etat-providence développé, législation spécifique, enjeu fort des partenaires sociaux, … versus Résid : le contraire)

    • Bismarckien - Beveridgien (Perrin, 1960) (Bism. = Protection de sous-groupes constitués (assurance / cotisation) versus Bever. = Universalité des droits (impôt))

  • Constat de diversité des systèmes : Deux critères centraux : niveau des dépenses et mode de répartition

    • Degré de démarchandisation

    • Formes de stratification

Esping-Andersen et la première typologie (celle de1990)


Amélioration du modèle d’Esping-Andersen la dimension familialiste

  • La famille comme composante importante de la « société civile » :

    • La famille doit-elle être tenue pour responsable des siens ?

    • L’Etat-providence doit-il renforcer ou diminuer le rôle de la famille ?

    • Quel rôle pour la « famille étendue » (localisme?...)

  • Diversité des modèles européens : La grande division Nord-Sud…

    • L’éclatement du modèle conservateur en deux modalités

  • Par conséquent : typologie à 4 groupes :

    • Libéral / Social démocrate / Conservateur / Familialiste


  • Libéral (résiduel)

  • Modèle de démarchandisation: Théorie : Etat minimaliste, laisser-faire, prestations minimales, assistance aux plus pauvres (bons pauvres et incitation au travail pour les autres), aides sous conditions de ressource

  • Forme du système de stratification sociale: Marché et individualisme compétitif-concurrentiel : fortes inégalités et dualisation (stigmatisation des pauvres)

  • Articulation entre Marché, famille, Etat : Secteur privé dominant, services sociaux limités. Retraites : capitalisation

  • Historique : centralité du capitalisme / Philosophie : individu responsable

  • Pays :Australie, Canada, Etats-Unis, UK

  • Problèmes actuels :Gestion des inégalités, criminalité, mais sinon, ça va…

  • => Cycle de vie : entrée précoce, sortie tardive, vieillissement = déclin économique


  • Social-démocrate (universaliste)

  • Modèle de démarchandisation: Fondé sur socialisme. Droits maximaux, fortement institutionnalisés, universels, fondés sur l’impôt, référence à la citoyenneté sociale, haut niveau de protection et de redistribution

  • Forme du système de stratification sociale: Egalité de statut de tous les citoyens, négociations collectives sur les hiérarchies

  • Articulation entre Marché, famille, Etat : droits garantis à l’ensemble de la population. Fort emploi public et des services sociaux

  • Historique : alliance entre prolétariat et petite paysannerie / protestantisme

  • Philosophie : promotion du développement humain

  • Pays :Suède, Finlande, Danemark, Norvège, (Pays-Bas ???)

  • Problèmes actuels :Exigence de responsabilité, sinon free riders. Surveillance mutuelle. (Ennui profond ?).

  • => Cycle de vie : entrée précoce avec intégration politique et syndicale très rapide, acquisition de droits sociaux et études, sortie tardive mais forte négociation syndicale, vieillissement = ajustement entre potentialité personnelle et capacité sociale à maintenir en activité


  • Conservateur (corporatiste)

  • Modèle de démarchandisation : Démarchandisation pour maintenir ordre traditionnel. Prestations fondées sur profession (salariat, cotisation). Maintien des revenus, faible redistributions des revenus. Protection maximale des insiders

  • Forme du système de stratification sociale : Origine : politique de classe, pour stabiliser l’aristocratie ouvrière. Loyauté / Etat => corporations

  • Articulation entre Marché, famille, Etat : sécurité sociale statuaire, cotisations professionnelles obligatoires, famille patriarcale

  • Historique : un pouvoir fort lâche du lest pour maintenir l’ordre traditionnel

  • Philosophie : conserver les équilibres entre pouvoirs institués

  • Pays :Autriche, Allemagne, (Belgique, France,?…), Japon

  • Problèmes actuels :Gros problème sur les retraites, et parfois natalité

  • => Cycle de vie : entrée de plus en plus tardive dans la vie, chômage des jeunes, sortie précoce d’activité des seniors (pas au Japon), vieillissement = droit au loisir et risques d’exclusion


  • Méditerranéen (clientéliste ou familialiste)

  • Modèle de démarchandisation : Système mixte, appartenances locales et interconnaissance, protection très inégale, secteur salarié stable protégé et secteur de petites entreprises privées développé, souvent informel

  • Forme du système de stratification sociale : Stratification traditionnelle, salariat à statut inégalitaire et larges marges de sans emploi

  • Articulation entre Marché, famille, Etat : forte régulation familiale intergénérationnelle, interconnaissance locale, réseaux, associations et fondations religieuses

  • Historique : modernisation tardive / Philosophie : ?

  • Pays :Italie, Espagne

  • Problèmes actuels :Natalité … Avenir compromis ? « familialisme sans famille »

  • => Cycle de vie : entrée de plus en plus tardive dans le monde du travail, plus encore dans la vie familiale, vieillissement = forte incertitude entre gagnants et perdants, dépendance forte de la société civile


  • Login